The amazing Iron Woman

mardi 15 avril 2014

Le snood de l'homme invisible et la femme qui n'en était pas une...

Avant d'entrer dans le vif du sujet, je tenais à te remercier du fond de mon coeur de rockeuse pour ton débordement d'enthousiasme concernant ma F****** performance d'air guitar. Faut être honnête, c'est pas donné à tout le monde d'avoir autant la classe que moi dans les F****** situations ridicules. C'est des années de F****** training intensif... Je suis ultra aware. Si tu veux un cours, je suis F****** free like the wind ! P***** JCVD sort de ce corps !

Bon, c'est pas tout ça, mais il y a pas que KISS et Bon Jovi dans la vie, il y a le crochet aussi. Celles qui me suivent sur IG (@amazingstephwoman, petite piqûre de rappel) - ouais, en plus d'être une rock star je suis hyper connectée comme meuf, je suis hyper XXIème siècle, quoi - donc celles qui me suivent sur IG reconnaitront peut-être mon en-cours du mois de février, mon en-cours crochet des vacances aux sports d'hiver, mon compagnon de solitude quand je me levais avec les poules pour emmener les deux grands à leur cours de skis et que, bien trop feignante fatiguée pour chausser les miens, je me terrais au rade avec une bière  un thé et un croissant et que j'attendais pendant deux heures comme un rat mort... Alors, je te rassure, je ne l'ai pas fini hier soir, hein ! Ça fait déjà quelques temps qu'il est tombé de mon crochet, mais j'avais d'autres priorités blogguesques et surtout, surtout, j'espérais toujours pas secrètement et pas au fond de moi du tout que mon chéri voulasse bien (conditionnel passé de l'infinitif présent à la troisième personne du singulier, si si ça existe...), donc qu'il voulasse bien se prêter au jeu de la séance photo... mais en vain. J'ai tout tenté... La supplication, les menaces, les friandises - ça marche bien sur les gosses... - une juste rétribution en nature... C'est fou ce qu'on serait prête à faire pour son blog. Malheureusement rien n'a fonctionné. Walou la rétribution en nature*, faut pas pousser... (*ndlr : youhou, on parle de nourriture là, ne nous égarons pas... autant dire que venant de ma part, il n'a pas raté grand chose). Il a donc fallut que je me résolve à publier cet article sans aucune photo de la chose portée par un être humain...

Concernant la chose, de quoi s'agit-il donc ? D'un superbe snood au point très original, le point de vannerie. Les températures n'étant pas encore trop élevées, j'en profite pour vite le placer avant qu'il ne devienne totalement hors sujet... Le modèle est issu du Chouette kit numéro 9. Chouette kit que je suis assiduement depuis sa troisième édition (j'ai uniquement zappé le dernier opus et je le regrette déjà...). Ce que j'apprécie toujours autant dans ce kit, c'est la possibilité de tester et d'apprendre de nouvelles techniques et de nouveaus points. Tu me diras que je pourrais le faire toute seule en regardant des vidéos sur le net. Et tu as raison. Mais j'aime bien recevoir tout ce matériel prêt à l'emploi, compléter ma collection de crochets et puiser des idées dans les livrets. Pour en revenir au snood, le point est ultra répétitif et simple à retenir : des brides crochetées par dessus ou par dessous... Facile, rapide et efficace, tout ce que j'aime ;-) Enfin, rapide, faut le dire vite... Il m'a quand même fallut quelques heures pour en venir à bout. Mon chéri l'a validé, et ça fait plaisir. Mais faut t'avouer qu'il ne le porte pas trop en ce moment, on se demande pourquoi...

Snood chouette kit (1)

Snood chouette kit (3)

Snood chouette kit (4)

N'ayant pas de cobaye humain consentant, je me suis contenté d'un pot de craies géantes... On fait avec ce qu'on a...

Snood chouette kit (6)

Snood chouette kit (9)

bande_pour article_blog-10

Snood chouette kit (10)

Au final, même porté par un pot de craies géantes ou un ceintre rose, j'aime assez ce snood et le rendu de ce point. Cet effet damier est très sympa. La prochaine fois, je tenterai bien les torsades...

♥ ♥ ♥

Bon, et je ne pouvais pas te laisser comme ça... Seule, hurlant mon nom pour que je revienne (je te rappelle que mon petit nom c'est Stéphanie, hein... pas Aline, pff...). J'ai bien senti que mon sex appeal de rockeuse t'avais touché au plus profond de ton être et j'ai bien entendu que tu en redemandais encore... Alors, saches que le Dieu You tube t'as entendu et a exhaucé ton voeux... Bon et comme c'est sur You tube, c'est donc public, donc aucune raison de se cacher, ça finira par remonter à la surface un jour ou l'autre. Alors j'anticipe et je revendique. J'assume quoi !

En préambule, il s'agit de la vidéo d'un spectacle entièrement amateur monté par la MJC de mon quartier. Une reprise de Starmania avec des décors, costumes, mise en scène et chorégraphies par nous mêmes. Je dis nous, parce que je vais t'offrir la chance de me voir chanter. Et je peux te dire que quand un de mes potes m'a averti de la mise en ligne de cette vidéo, il y a quelques jours à peine, je n'en menais pas large. Dans mon souvenir ma performance était un appel à devenir sourd pour ne plus jamais revivre ça... Eh bien même pas vrai ! Enfin, si, un peu... Alors, câle toi 5 minutes et profites du spectacle ! Et pour t'éviter de te taper 1h30 de comédie musicale et optimiser ton précieux temps à te délecter de ma douce voix, voilà les minutes où te rendre directement pour aller chercher bonheur : 13mn30 et 1h34:30. Si tu connais le rôle que je joue, tu sauras que je fais d'autres apparitions, mais je ne les ai pas toutes listées ;-) Sinon, rappeles toi que j'ai 19 ans, je suis belle, je suis jeune... Allez, go, fais toi plaiz !

  

Je ne suis pas une feeeemmmeeee !!!!!!

Tschuss !

Posté par amazingironwoman à 08:00 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 11 avril 2014

NSP de printemps

Non, non, je te rassure, je ne suis pas atteinte d'allergie printannière (enfin, pas encore). Pas la peine de me dire "à tes souhaits" ni de m'envoyer des cartons de fervex, je n'ai pas éternué. Je n'ai pas non plus contracté de maladie honteuse... hum hum... T'as vraiment des idées bizarres, toi, en ce moment Oo. A vrai dire, tout va très bien, je me porte comme un charme. Et j'ai le plaisir de t'annoncer que je me suis même trouvée une petite camarade de jeu, une NSP, une Non Secret Pal, une copine avec qui échanger des trucs craftés (or not) pour notre plus grand plaisir.

Je ne suis plus sûre de comment nous est venue cette idée, mais toujours est-il qu'après quelques échanges de mails, genre 2 ou 3, l'affaire était entendue. Je crois qu'il faut en conclure que je suis une fille facile... Le principe de base de la NSP, est tout simple : s'envoyer des cadeaux plusieurs fois par an, that's all ! Et on connait à l'avance sa victime, ce qui facilite grandement la tâche. Delphine fait partie de ces rencontres que tu fais par blogs interposés, une de ces rencontres qui met de la bonne humeur dans ta vie. C'est une fille dynamique, sportive (tout le contraire de moi), bavarde, mais timide au contact direct, toute douce, mais qu'il ne faut pas chercher non plus. Je ne peux pas réellement dire que je la "connais" vu que ça fait à peine un an que nous échangeons, mais nous nous sommes déjà rencontrées par deux fois, et ça aussi, ça aide ;-) Et puis, comme je suis une vilaine curieuse/fouineuse (d'ailleurs fait gaffe, si tu as un squelette dans ton placard, je suis très douée pour déterrer, en gros, je suis une bonne fouille merde...) et que je sais où trouver des sources (2 ans de journalisme, ça s'oublie pas), j'ai réussi à savoir quelques petites choses sur elle qui m'ont permise d'élaborer mon premier colis sans trop de prise de tête.

Pour faire hyper original, nous avons choisit un thème de dingue : le printemps pour fêter le printemps... Youhou ! Me félicites pas, je suis pas seule sur le coup. Je sais, on s'est déchiré ;-) Donc, le printemps. Et chez moi, le printemps, ça évoque ménage à donf, ravallement de façade etc... C'est le moment de faire peau neuve et de perdre du poids. D'ailleurs va vraiment falloir que je fasse un effort, parce que là, c'est plus possible. Bref, nettoyage de printemps. J'ai donc choisit de partir sur un ensemble de tawashis (lingettes japonaises tricotées ou crochetées en 100% acrylique et destinées aux taches ménagères et à la vaisselle). Delphine est très soucieuse de la nature, et je me suis dit que des accessoires lavables rentraient bien dans sa philosophie écologique. D'ailleurs, si son retour d'expérience est concluant, je vais peut-être me laisser tenter également. Celui du dessous est crocheté en 3 en simples rangs de mailles serrées. Le second est tricoté en 3 au point de blé (j'adore le rendu de ce point ♥). Pour le dernier j'ai utilisé ce tuto.

SWAP NSP Delphine (2)

Patrons : maison et ici

Fournitures : laines 100% acrylique de chez MT

SWAP NSP Delphine (3)

SWAP NSP Delphine (7)

Pour le côté "je me fais jolie", j'ai opté pour un chèche tout simple. J'avais craqué sur les superbes versions de Mathilde inspirées par ce tuto. C'est d'une simplicité enfantine, et assez rapide à réaliser pour un effet assez sympa. Et en plus, ça a le mérite d'être peu gourmand en fournitures. A noter que si tu le réalises, et que comme moi, tu ajoutes du croquet, prends en 4,50 mètres. J'en ai pris 4 m et il m'en manquait bien 10 cm, la loose... J'ai caché la misère en nouant sur elles-mêmes les deux extrémités. Ça donne un style, mais c'était pas prévu.

SWAP NSP Delphine (8)

Patron : Miss Buterfly

Fournitures : coton anis et voile de coton MT, croquet de ma mercerie locale

SWAP NSP Delphine (9)

SWAP NSP Delphine (13)

Et pour le côté ravallement de façade, je suis restée dans le politiquement correct et je me suis contentée d'un turban de bain à la sauce Charlot' ! Je ne me lasse pas de ce patron et de cet accessoire (dont je me sers un jour sur deux dans ma salle de bain, attention, vendredi révélation...), . J'en ai d'ailleurs d'autres dans mon panier à en-cours...

SWAP NSP Delphine (18)

Patron : EPLN

Fournitures : voile de coton et éponge MT

SWAP NSP Delphine (19)

SWAP NSP Delphine (20)

Et voilà pour ma part du contrat. Tu remarqueras que autant j'aime le rose, autant Delphine aime le vert... J'ai joué la carte à fond, j'espère que ce n'était pas too much.

SWAP NSP Delphine (23)

   

Et maintenant, voici ce qui est venu illuminer mon dernier samedi matin. Pour être honnête, j'ai eu deux semaines de retard sur notre plannig, ce qui fait que mon colis a attendu sagement que Delphine recoive sa part avant que je ne lui fasse sa fête (au colis, hein ?! pas à Delphine...). Nous avons ainsi ouvert nos colis en même temps samedi dernier. Et je dois dire que ça m'a bien foutu la patate ;-) Pour les détails, je te renvoie à son blog.

Tout ce que je peux te dire, c'est que j'ai halluciné ! Déjà, c'était rose... bizarre, non ? Et il y avait cette guitare dont j'avais toujours rêvé ! J'étais trop trop happy ♥

Swap Delphine reçu (2)

Des sacs pour mes trois loulous assortis d'un paquet de bonbons chacun. On a fait sa fête à l'un d'eux, les autres dorment dans le placard. Ma grande a elle aussi totalement halluciné. Ce qui m'a valut cette réacton "elle déchire sa race ta copine Maman !'... hum, hum... Je sais, on a les gosses qu'on mérite. Je précise qu'elle a presque neuf ans, des résultats scolaires irréprochables et qu'elle sait s'adapter à son interlocuteur ;-) Mon fils, lui, était coincé entre sa console et la télé... trop dur de lui faire avoir une réaction. Et ma mini tornade s'est approprié le sien en 30 secondes et c'est limite si elle dort pas avec... Bref, des sacs qui ont fait mouche. Et trop beaux par dessus le marché ;-)

Swap Delphine reçu (6)

Et de petites bricoles. Enfin, faut le dire vite. Les BO viennent de la talentueuse M d'Arilys. Je les adore ♥

Swap Delphine reçu (8)

Et comme cette guitare est vraiment une pure tuerie, je te laisse l'admirer sous toutes ses coutures.

Swap Delphine reçu (45)

Swap Delphine reçu (46)

Une fois la bête dans les mains, je me suis sentie fortement inspirée...

Swap Delphine reçu (27)    Swap Delphine reçu (31)

Swap Delphine reçu (35)    Swap Delphine reçu (37)

Swap Delphine reçu (39)    Swap Delphine reçu (41)

Swap Delphine reçu (42)    Swap Delphine reçu (43)

Je te rassure, la guitare n'a pas souffert ;-) Par contre, à la vue de ces photos, il va me falloir un coach particulier pour retrouver la ligne de mes 20 ans et fissa, sous peine de ne plus m'exhiber sur ce blog... Et il va également falloir que je courre en quatrième vitesse chez le coiffeur... OMG ! Mais c'est quoi ce dégradé dégueulasse ???!!!

Mis à part ça, je te remercie mille fois Delphine pour toutes ces merveilles ! Je ne suis pas déçue de notre arrangement et vivement la version été !!!!!

Tchuss ;-)

Posté par amazingironwoman à 08:30 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

jeudi 3 avril 2014

That's seventies show

Une fois n'est pas coutume, le petit mannequin victime du jour n'est pas une de mes filles, mais bien mon petit/grand garçon. Et pour inaugurer cette nouvelle catégorie de cousettes sur ce blog, "les cousettes pour ptit boy", il va y avoir du lourd, du très lourd ! Et surtout, ça va être long, très long. Si tu n'as que 10 minutes devant toi, je te conseille d'appeller ton boss et de poser une journée enfant malade - faut bien qu'ils/elles servent à quelque chose, non ? (je te laisse choisir si on parle des journées enfants malades, ou des enfants tout court... pour ma part, j'ai fait mon choix ;-p Donc ça va être long et en plus va y avoir des centaines de photos. Le sujet était trop trop beau. Tu sens bien l'objectivité de la mère qui kiffe son fils, là ? Bon, et puis il faut avouer aussi un truc, c'est que ce n'est pas une, ni deux, ni trois, ni quatre cousettes que je suis venu te présenter aujourd'hui, mais bien 5 !!!!! Alors là, je te vois hausser le sourcil, limite je t'entends râler. Mais attends avant de me lancer la première pierre, j'ai plein de bonnes excuses. J'ai toujours plein de bonnes excuses. D'ailleurs., je vends même des excuses si tu as besoin ;-)

En fait tout a commencé, il y a quelques mois avec le défi des BCE sur les poches à l'italienne. J'avais immédiatement répondu présente avec un enthousiasme échevelé. Du 100% moi : "Yeah ! Top ! Je kiffe les italiennes !". Mouais. J'ai donc coupé mon petit pantalon, passepoilé mes petites poches. Et puis, vlan, tout est retombé comme un soufflé raté. Le modèle me plaisait toujours, c'était pas le problème. Mais ce tissu, beurk... (c'est pourtant le même que pour ma jupe de star). C'est ainsi qu'en pleine réa je me suis dit que ça allait être trop moche, immettable, aucun intérêt de continuer. Aller, zou, au placard le vilain, je veux plus te voir. Et puis un matin, ça m'a repris. Disons que je me suis retrouvée toute con à chercher un pantalon à mettre à mon fils pour partir à l'école et je me suis rendue compte que c'était un peu le vide intersidéral du fute sur son étagère. Pour de vrai, il y a au moins 6 futes sur son étagère mais ils sont soit trop petits, soit déchirés. Il fallait donc agir vite. Comme il ne manquait plus que la ceinture réglable et les ourlets, j'ai fait un sort à mon vilain petit canard. Je ne dirai pas qu'il a fini par se transformer en un magnifique cygne, faut pas déconner ! Mais mon fils l'aime et le porte régulièrement (en même temps, il a que ça à se mettre le pauvret). Comme il est cousu depuis un bout de temps, je te le montre vite fait. On voit même les traces d'usure aux genoux. Je sens qu'il n'en a plus pour très longtemps à vivre.

Dressing Camille 1 (1)

Patron : pantalon slim du livre "Les irresistibles à coudre 4-8" (en 7 ans je crois mais je ne suis plus sûre). Ajout de poches passepoilées.

Fournitures : coton gratté chelou du marché et passepoil récupéré sur une vielle chemise de son père

Dressing Camille 1 (3)

Pour le rendre un peu moins austère et pour une petite touche de fun, j'ai brodé à la main une petite moustache sur le fessier droit. Je te raconte pas la partie de rigolade quand mon fils à vu ça... Et il paraît que ça à fait sensation parmi ses camarades de classe, genre "waouh, t'as une moustache sur les fesses, hi hi, ha ha, ho ho". Qu'est-ce qu'on se marre pour rien à c't'âge-là ;-)

Dressing Camille 1 (4)

Dressing Camille 1 (5)

Dressing Camille 1 (6)

Mais quid de ce superbe tish ? Pourquoi qu'elle nous parle pas du tish ? En fait, il fallait bien lui mettre un truc sur le dos pour présenter ce pantalon, mais dans la logique de mon histoire, ce tish ne devrait intégrer l'intrigue qu'à la presque fin... Mais comme tu l'as déjà constaté, sur ce blog, la logique, on s'en cogne. On va donc faire un saut par la fin et on reviendra au milieu après. Et puis, je suis chez moi, je fais ce que je veux... NB : si tu ne comprends plus rien, je t'invite à m'envoyer une réclamation via le formulaire de contact ;-)

Pour en revenir à nos moutons, ce tish est la quatrième pièce de mon délire "back to the seventies" imaginé pour mon fana de Scoobi Doo, dont tu pourras admirer les trois autres pièces dans quelques instants. Ce n'est pas mon premier tisheurt en jersey, ni mon premier raglan, mais je dois avouer que j'en ai largement bavé pour le coudre celui-là. Une vraie plaie. J'ai voulu le coudre à ma façon, c'est-à-dire mettre la bande d'encolure à la toute fin et non pas avant de coudre le dernier raglan. Erreur fatale. Le col s'est avéré trop petit. Il faut dire que mon fils à vraiment une énorme tête ! Après plusieurs tentatives, il a bien fallut se rendre à l'évidence, si ça passe pas, ça passe pas. J'ai donc tout démonté. Et au lieu de tout recommencer bêtement j'ai préféré transformer l'encolure de base en col en V. Ma surj et moi, on s'est un peu battus, mais à la fin, c'est moi qui ai gagné, na mais oh... Je ne suis pas certaine que ce tish soit voué à avoir une epérance de vie très longue, mais il sera porté, c'est déjà ça de pris.

Dressing Camille 1 (9)

A la base je voulais apposer le logo de Scoodi Doo, mais sans machine de découpe, j'ai vite abandonné. Trop complexe. Je me suis donc rabattue sur un flock tête de mort de chez Ki-sign. Il m'en reste plein d'autres, prépare toi à en revoir.

Dressing Camille 1 (10)

Dressing Camille 1 (11)

bande_pour article_blog-10

Patron : Fall basic taille 122, Ottobre 4/2013

Fournitures : jerseys du marché, floc Ki-sign

A ce stade, il est temps de prendre une petite respiration. Va faire une pause pipi, détends toi les muscles, fais claquer quelques articulations, va te chercher une boisson chaude ou fraîche, comme tu le sens. C'est bon ? T'es d'attaque ? C'est reparti.

A l'origine de mon délire "back to the seventies", il y a eu le défi autour du livre Les Valseurs, livre déposé dans feues mes pantoufles Snoopy le soir de Noël. J'avoue ne pas être emballée par l'ensemble du livre, mais quelques modèles m'ont tapé dans l'oeil, notamment le pantalon trompette. Je porte un amour inconditionnel au patte d'eph'. D'ailleurs je suis au régime rien que pour en remettre un jour ;-) Afin d'assouvir mon envie par procuration, je me suis donc jetée à corps perdu dans la réalisation de mon premier trompette. Il faut dire ce qui est : c'est une cousette rapide et agréable à faire. Pas de difficulté majeure à part peut-être la coulisse (sur du jersey, c'est un peu chaud...). Avant l'essayage, j'étais hyper fière de moi. Après l'essayage, j'étais effondrée. Verdict : trop petit, trop serré. Mon fils étant un poid plume, j'avais opté pour un 6 ans alors qu'il va en avoir 7. Je sais, c'est con... Mais d'habitude, tout est trop grand. Et puis, il faut aussi souligner qu'il manque quelque chose dans ce livre : j'ai eu beau chercher, je n'ai trouvé aucun tableau de mesures auquel se référer pour choisir la bonne taille. C'est donc toute déconfite que j'ai envoyé ce "ratage" à une de mes copines (tu pourras le voir quand elle m'aura envoyé des photos...). Et comme j'y tenais à ce fute (et que, rappelons-le, mon fils part cul nu un jour sur deux à l'école), je suis remontée immédiatement en selle et j'en ai cousu un autre, en 8 ans cette fois-ci. PAR-FAIT !!!

Et puis comme un patte d'eph' sans col pelle à tarte, c'est un peu comme une raclette sans patates, une cuite sans gueule de bois, le petit bonhomme en mousse sans Patrick Sébastien... Et bien je lui ai assorti un polo au col pelle à tarte qui a la classe coupé dans le dernier coupon de la série offerte par ma maman (et dont les deux autres ont donné ça). J'ai tout simplement modifié le col du patron du Polo Lalimaya. Comme c'était ma deuxième réalisation de ce patron, tout s'est déroulé sans heurts. C'est dingue comme on apprend de ses erreurs. Il me reste encore un ou deux trucs à améliorer dans ma manière de faire. Le prochain sera au top ;-) J'aime vraiment beaucoup les polos sur mon petit homme. Je lui en ferai certainement d'autres.

Place aux photos, mais attention, risque de sensation d'avoir remonté le temps...

Dressing Camille 1 (12)

Patrons : pantalon trompette taille 8 ans, issu du livre Les Valseurs, et Polo Lalimaya en 8 ans également

Fournitures : velours milleraies caramel Lolie shop, maille polo MT, coton coloré Heytens, coton orange du marché (pour la doublure), pressions Kam.

On dirait pas trop Sammy ? ♥

Dressing Camille 1 (13)

Dressing Camille 1 (17)

Dressing Camille 1 (18)

Dressing Camille 1 (19)

Dressing Camille 1 (20)

Dressing Camille 1 (21)

Et puis, la touche finale, la gavroche qui harmonise le tout. Ma première casquette. Enfin, non, la deuxième, vu que le premier trompette avait aussi sa gavroche assortie... Encore un truc que je redoutais de coudre mais qui au final s'avère vraiment accessible. Par contre, je ne comprends pas trop pourquoi les miennes se finissent en pointe... Va comprendre...

Dressing Camille 1 (24)

Dressing Camille 1 (29)

C'est pas le plus beau mon fiiiilllllsss !!!!???? ♥

Dressing Camille 1 (31)

Dressing Camille 1 (32)

Dressing Camille 1 (33)

Et la dernière pour la fin...

Dressing Camille 1 (39)

Mine de rien, dans le même post, j'ai validé (en retard certes) le défi "les italiennes" des BCE, le défi "Les Valseurs", et quasi à l'heure celui des "cousettes pour p'tit boys". Je crois que je vais m'avouer définitivement incapable de participer à un défi en temps et en heure. Je suis bien trop désorganisée et victime de mes envies.

Je te remercie de ta patience, et je te promets que la prochaine fois, je limiterai le bla bla et les photos... Si si, je peux le faire ;-)

Tschuss !

mercredi 19 mars 2014

Faire d'une pierre deux coups, ou comment gâter ses neveux et relever des défis ni vue ni connue

Au début de l'année, au moment de prendre mes bonnes résolutions, je m'étais dit que ça serait pas mal d'essayer de relever les defis proposés ça et là sur la toile. Je me rends compte d'ailleurs que j'avais gardé cette bonne résolution pour moi. Et c'était pas plus mal finalement. Parce que quand tu es atteinte de la maladie incurable du retard chronique et que tu décides de relever des défis, faut voir les choses en face, t'es en pleine phase de déni. Et le déni, ça craint... Alors voilà un mois que j'essaye tant bien que mal de rattrapper mon retard en la matière. Mais ce n'est pas chose aisée, surtout quand tu te plantes dans les tailles (mon défi Valseurs est en stand by), ou que tu rajoutes des trucs dans ta to-do list, comme ça, pour rien... Complètement inconsciente la meuf... Le pire c'est quand une de mes voix intérieures me dit que les défis, c'est sympa, mais que c'est pas très utile en fin de compte. Et qu'une autre lui répond : "Ben si, Madame ! Ça sert ces défis ! Ça te booste à faire des trucs que t'aurais jamais pensé à faire toute seule, à apprendre des techniques, à marier des matières, etc..." Et moi, j'aime apprendre. Alors je finis par écouter la voix numéro 2.

Et donc dans la série j'ai une liste longue comme mon bras, et je n'ai pas encore appris à anticiper (pauvre de moi), je me suis rendue compte en début de semaine dernière que ma petite nièce fêtait ses 6 ans le samedi et qu'il était peut-être temps de se décider à lui confectionner quelque chose ou d'aller lui acheter un truc. Forcément, mon lobe créatif l'a emporté. Il fallait donc trouver une idée pour une bricole home made à faire fissa fissa. Et si, cerise sur le gâteau, je pouvait valider dans la foulée un ou deux des défis sus-nommés, ça serait la fête du slip. Après concertation avec ma grande qui se sentait très concernée par le cadeau à offrir à sa petite cousine, mon choix s'est porté sur une petite robe d'été. Un modèle Ottobre qui me faisait de l'oeil depuis quelques temps. L'occasion de m'attaquer au défi de Charlotte "Ta mère en fluo et Liberty" ET à celui des BCE "à nous les petites anglaises". Forcément, le défi "Ta mère..." s'étant transformé en "ta nièce..." on va éviter les vannes graveleuses et autres blagues pourries. C'est pas que je soit contre le taclage de gnomes, mais je préfère m'en tenir aux miens, ils sont blindés, ils ont l'habitude (et puis ils le méritent...hum hum) ;-)

Ma recherche du tissu adéquat m'a permis de retrouver un coupon enfoui dans un de mes tiroirs et oublié depuis. Un joli coupon de tissu hautement fleuri absolument parfait. Bon, d'accord, ce n'est pas un vrai liberty, mais toutes ces fleurettes, ça compte quand même un peu, non ? Et puis, pour me donner bonne conscience et ne pas avoir l'impression d'escroquer tout le monde (et puis parce que ça fait joli aussi), j'ai utilsé du biais Betsy fluo pour les finitions. Du deux en un, la classe moi je dis. Là où ça s'est nettement compliqué, c'est quand il a fallut passer à la réalisation. Parce que qui dit coutures anglaises, dit marges de coutures adaptées. J'ai donc recalculé toutes les marges. Ça, encore, ça va. Mais comme je te l'ai déjà dit une fois, je suis hyper scolaire, et je ne voulais pas retirer les poches de ce modèle. Il m'a donc fallut trouver comment faire mes coutures anglaises tout en gardant les poches. Autant te dire que ça n'a pas été de la tarte. Mais j'ai vaincu et je peux affirmer fièrement que toutes, je dis bien TOUTES les coutures d'assemblage de cette robe ont été faites en coutures anglaises ! Et j'en profite pour affirmer également que c'est la première et la dernière fois que je réalise cet exploit... J'aime bien les défis, mais quand ma pause couture se transforme en casse-tête chinois, ça a tendance à me gonfler.

Flower Hexagon Daphné (3)

Modèle : Flower Hexagon, modèle 16, Ottobre 3/2013, taille 122

Fournitures : voile de coton (je crois que c'est comme ça que ça s'appelle) du marché, biais Betsy fluo et fil rose fluo.

Flower Hexagon Daphné (5)

Flower Hexagon Daphné (6)

Flower Hexagon Daphné (7)

Flower Hexagon Daphné (8)

Gros plans sur mes petites anglaises.

Flower Hexagon Daphné (9)

Flower Hexagon Daphné (11)

Flower Hexagon Daphné (13)

Flower Hexagon Daphné (15)

Unique modification au patron, je n'ai pas compris comment réaliser la fente avec du biais, alors j'ai récidivé comme ici, et je me suis servit d'une parementure "toute simple" dessinée à main levée.

Flower Hexagon Daphné (17)

Et la bête sur ma petite nièce qui a bien voulut se prêter au jeu des photos alors qu'on allait bientôt servir le gâteau. Comme nous étions dans un parc de jeu, je ne lui ai pas demandé de se déshabiller pour essayer sa nouvelle robe. J'aime bien vanner les gosses, mais je ne suis pas un tortionnaire, quoique... On peut voir qu'elle est légèrement transparente (mais ça reste décent) et un peu grande. Elle lui ira donc parfaitement cet été (si on en a un...). En tout cas, elle était ravie, même si elle m'a gentiment demandé si elle pouvait la retirer à la fin de la séance photo. Entre 500 m2 d'aire de jeux et ma robe, il y avait pas match. Et ça se comprend aisément.

Flower Hexagon Daphné (18)

Flower Hexagon Daphné (23)

 

Cet anniveraire a été également l'occasion d'offrir à ma belle-soeur ce que j'avais préparé à l'occasion de la naissance de mon neveu tout neuf. Pas si neuf que ça en réalité, puisqu'il est né le 25 décembre dernier. Mais nous n'avions pas encore eu le temps de nous voir et pour être honnête, mon cadeau n'était pas prêt depuis si longtemps que ça. C'est mon chéri, cette-fois, qui a décidé du cadeau, étant donné qu'il s'agit du fils de son frère. Il a opté pour une gigoteuse, et ça tombait bien, j'avais très envie d'essayer le patron de Lou and me, Bambou. Comme je n'avais pas eu le temps de terminer l'assemblage avant de partir en vacances, la gigoteuse a fini dans mes valises. Il ne m'a pas fallut longtemps pour en venir à bout. Et malgré quelques doutes, en cours de réalisation, quant au choix des tissus, le résultat final me plaît bien. Et à ma belle-soeur aussi ;-) Cette gigoteuse me permet d'ailleurs de clore le chapitre de mes cousettes de vacances.

Turbulette Marian (2)

bande_pour article_blog-10

Modèle : Bambou de Lou and me, version arrondie et col "garçon"

Fournitures : wax de mon stock, tissu guitares Michaël Miller, coton très fluide du marché (pour la doublure) et pressions kam

Turbulette Marian (8)

Turbulette Marian (5)

Turbulette Marian (13)

Petit délire avec mon appareil photo tout beau.

Turbulette Marian (18)

Turbulette Marian (19)

Je voulais accompagner cette gigoteuse de l'un de mes traditionnels lange teint, mais j'ai manqué de temps. La robe ayant été terminée 1h avant de partir à la fête. Je me rattrapperai plus tard. Ce cadeau de naissance ne mérite donc pas (pour l'instant) l'appellation contrôlée de "baby box". Je sais, c'est inadmissible. J'ai d'ailleurs beaucoup hésité à me faire sepuku pour laver mon honneur. Mais je me suis dit que c'était peut-être un peu trop exagéré... J'espère simplement qu'il permettra à mon neveu de faire de jolis rêves.

Et puis j'ai encore quelques baby box à réaliser, pleins d'occasions de me remettre dans le droit chemin.

Tschuss

Posté par amazingironwoman à 08:00 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

lundi 17 mars 2014

Moi, bavarde ???

Bon, ben voilà, j'ai ENCORE été taguée... Et par pas moins de 4 copines blogeuses. Rien que ça. En gros, ça frise la conspiration. Ce qui est cool, c'est que pour une fois, c'est pas un tag dans lequel tu passes deux jours à raconter ta vie (en plus c'est vraiment pas mon genre, huhuhu). C'est un petit tag pépère, dont voici les règles toutes simples, toutes faciles :

1. Lorsque tu apprendras que tu as été désignée, te réjouir tu devras. Danser la gigue et arborer le logo de ce tag sur ton blog tu feras.

Danser la gigue, euh... comment dire ? Non... Ou alors peut-être à la manière du Chapelier dans Alice le film (comme l'appelle mes gosses..)

2. Pour remercier celle qui t’a désigné, un petit texte tu rédigeras.

Ah bah voilà ! Je savais bien qu'il y avait un piège.... Bon ben, vas te faire chauffer une tisane (ou te chercher une bière, hein la Reloux ?), t'as encore de la lecture... Ceci dit, j'y suis pour rien, on me le demande, je vais pas dire non ;-)

Alors on commence avec Emilie. Emilie (Little Chouette) vit en Australie (plus pour très longtemps), et profites des siestes de ses petits pour créer de magnifiques vêtements et accessoires. Elle s'est lancée tout récemment dans le crochet, et elle s'en sort très bien. J'aime beaucoup découvrir ses créations toutes en finesse.

Ensuite, Florence. Fée Florence (Trois petits points etc.) est un petit bout de femme que j'ai eu le plasir de rencontrer au CSF en Novembre. J'ai été impressionnée par son dynamisme, et sa gentillesse. On s'est vraiment bien marrées. Une jolie rencontre. Sur son blog, on peut découvrir son âme de poète et ses magnifiques réalisations. Elle est également l'administratrice du blog co' autour des livres de couture de Laurence Mériat (Irrésistibles à coudre).

Puis, Odile. Odile (Un écureuil dans la maison) vit aux States (si tu suis ce blog, tu le sais déjà), et comme Emilie, plus pour très longtemps. Si tu veux du dépaysemenet et si la culture américaine t'intéresse (mais pas que...), va faire un saut chez elle. Moi j'adore la lire, je vis ainsi dans l'Ohio par procuration ;-)

Enfin Gaëlle. Gaëlle (La Courte pièce) me fait rêver avec ses sublimes réalisations. Des trucs trop beaux pour ses gosses et des robes de ouf pour elle. En fait je la déteste, elle m'énerve trop...

3. Puis, les 10 internautes les plus bavards sur ton blog tu nommeras.

Alors là, j'ai trop la flemme. Et c'est comme toutes ces chaînes de l'amitié que je reçois par mail et SMS, je zappe. Je sais, c'est pas bien, je ne connaîtrais pas le bonheur dans 15 minutes, et je m'en tamponne.

4. Les prévenir (sur leur blog) de ton méfait tu devras.

Ce référer à la précédente réponse. D'ailleurs je danse la gigue de joie d'avoir eu l'audace de dire NON... Oui, je sais, je suis méchante, et fêlée... C'est pas grave, je m'aime.

5. Faire ce tag une seule fois tu pourras.

Eh ben, ça, c'est fait !!

tag-bloggueur-convivial

Et en fait, pour de vrai, c'est pas encore fini. Gaëlle en a profité pour me refiler un de ces tags où justement tu racontes ta vie. Et pour changer, elle l'a transformé en tag sur la vie quotidienne en 10 points. Elle aime bien faire ça Gaëlle, redonner un second souffle aux tags, en inventer de nouveaux. Rappelles toi le tag de la honte, c'était elle, déjà.

Alors je vais te faire vivre un dimanche palpitant dans la famille des gros geeks qui vivent en pyjama.

1. je me suis levée à 10h00 ce matin. Non pas que je n'ai pas entendu mes trois boulets se lever, mais ils se sont réveillés pile poil au moment où leur père rentrait de son jeu de rôle (comprendre qu'il a fait une nuit blanche à boire du coca avec caféine, en se prenant pour un guerrier elfe ou quoi que ce soit d'autre... ultra régressif). Bref, il était déjà debout, pourquoi bouger ?

2. j'ai pris mon petit dej' une heure avant le déjeuner. Faut jamais sauter de repas, c'est mal... C'est un pote Hobbit qui me l'a dit.

3. au lieu de jouer avec mes gosses, je les ai calé devant un dessin animé et je suis allée coudre. C'est dimanche pour tout le monde, non ?

4. mais comme je suis quand même hyper sympa, j'ai fait le déjeuner (grosse prise de risques te dirais La dame du Canal), J'ai même fait la vaisselle, les lessives, et plié le linge, et oui, je veux une médaille. Le repassage ? Mais t'es ouf ou quoi ? Je repasse avec les mains. Le fer, c'est pour mes cousettes (et les draps, je ne dors pas dans des draps pas repassés moi Madame...) !

5. J'ai réorganisé tout mon calepin de notes spécial craft. Ça changera rien au fait que je serai toujours à la bourre, mais au moins j'arrive à me relire maintenant.

6. on a fait une liste longue comme mon bras de fringues à coudre pour ma grande, parce que là, pour le coup, elle a vraiment plus rien à se mettre. C'est pas gagné.

7. je me suis mise au régime pour la centième fois depuis début janvier (ben, oui, je prends la décision deux fois par jours des fois...). En gros j'ai mangé plein de légumes, demain j'aurais la dalle...

8. je me suis rendue compte que ça allait être vraiment nécessaire quand j'ai essayé de faire rentrer mon gras dans un jean's qui m'allait très bien il n'y a pas si longtemps. Limite avec un chausse-pied ça aurait été plus simple.

9. et ça m'a permis de me rendre compte que je suis dans le même cas que ma grande, mais j'ose pas faire de liste, je préfère perdre du poids avant. En gros, je finirai à poils avant la fin de l'année.

10. en bonne mère, j'ai emmené mes monstres faire du vélo dans les bois vers 17h30. C'est pas ma faute, la dernière dormait avec son geek de père. En même temps, ils sont sortis, c'est tout ce qui compte.

Maintenant que tu en sais plus sur moi, je suis sûre que tu m'aimes encore plus ;-) Je te dis à très bientôt pour un vrai post avec des vrais trucs intéressants à raconter.

Tchuss !

Posté par amazingironwoman à 00:35 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :



mercredi 12 mars 2014

Sous le signe de la chouette...

Comme je te l'ai dit dans l'article précédent, mes vacances ont été relativement productives. Mais suite à certains com', je dois quand même t'avouer un truc, un scoop de ouf : j'ai aussi dormi pendant mes vacances !!! Plus sérieusement, les cousettes que je t'ai présenté sont (presques) les seules que j'ai réalisé pendant ces deux semaines. Je sais, tout ce matériel pour un gilet et un pantalon version minipouce, c'est un peu abusé, mais je ne sais jamais de quoi j'aurais envie à l'avance. Autant tout prendre, ça m'évite de râler en me demandant pourquoi j'ai pas pris tel ou tel truc. Et crois moi, râler, c'est mon sport favoris. D'ailleurs, il paraît que râler prolonge l'espérance de vie. A ce rythme-là, je vais vivre centenaire. Pour en revenir à nos moutons, ou plutôt à notre Yéti (tout le monde sait que le Yéti vit dans le Jura...), le reste du temps j'ai crocheté et tricoté. J'ai fini un châle commencé avant mon départ, commencé un col pas encore terminé, et entamé un gilet que j'espère pouvoir porter avant 2016... Rien de folichon en somme, mais quand on sait qu'il me faut une semaine pour venir à bout d'un projet couture, toutes ces réalisations présentent un caractère miraculeux pour moi.

Au début de l'année dernière, j'avais pris comme bonne résolution créative d'apprendre à crocheter. Pour ce faire, je suis devenue une fervente habituée du Chouette kit, une addict presque. C'est ainsi que j'ai crocheté mes premières mitaines, mon premier bonnet, mes premières pointes... Il fallait bien que je finisse par m'attaquer à quelque chose de plus grand, avec plus d'envergure. Immédiatement après avoir terminé mon "Suis ton chemin", j'ai ressenti comme un vide. Il me fallait absolument tricoter ou crocheter un truc, n'importe quoi ! C'est ainsi que je me suis lancée dans la réalisation du châle du Chouette kit numéro 8. J'ai vraiment apprécié cet ouvrage, même si j'avoue avoir pesté maintes et maintes fois contre la laine fournie dans le kit, un fil fin mais très mousseux (le genre qui accroche), doublé de deux fils brillants (je ne sais pas si c'est ce qu'on appelle du lurex...). Une vraie galère à crocheter, et à démonter, une horreur... J'ai eu un peu peur aussi, je trouvais que la laine grattait pas mal. Mais après un petit bain, et un léger blocage, mon châle a révélé tout son charme : un fil brillant, parfait pour les soirées mondaines (tout à fait moi...) et un joli motif dentelle ♥ Bref, je suis fan, fan, fan de mon nouveau châle !

Châle CK9 (1)

Modèle : shawl dentelle Chouette kit numéro 8

Fournitures : 3 pelotes de Rico Design "Creative Reflection"

Châle CK9 (6)

bande_pour article_blog-10

Bon, et forcément, qui dit vacances aux sports d'hiver et crochet, dit photos dans la neige... C'est pas pour te faire baver, mais franchement, ça aurait été bête de laisser passer une occasion pareille ;-) Et non, même pas froid ! Enfin, à peine...

Châle CK9 (15)

Châle CK9 (19)

Châle CK9 (20)

Châle CK9 (21)

Châle CK9 (22)

Châle CK9 (23)

On est pas bien là ?

Châle CK9 (27)

 

Je profite de ce post pour te montrer ce que j'ai reçu de la part de Lison, juste avant de partir. Suite à un de ses articles, j'avais plaisanté rapport à une couronne qu'elle avait faite à sa fille et que celle-ci ne voulait pas porter. Je lui avait proposé de me sacrifier pour la bonne cause. Sur ce Lison m'a poposé de m'en faire une. Et quand Lison t'envoie un truc, elle le fait pas à moitié ! Ce n'est donc pas une, mais deux couronnes que j'ai reçu. Une pour chacune de mes filles. Et pour ne pas laisser mon petit gars en rade, elle a également tricoté un de ses bonnets Batman. J'ai été énormément touchée, comme tu t'en doute. Merci mille fois Lison. Je n'ai pas encore eu le temps de te remercier comme il se doit, mais ça viendra ;-)

Cadeaux Lison (3)

Cadeaux Lison (7)

 

Et pour finir, j'ai gardé le meilleur pour la fin. Il y a quelques temps, Stéphanie organisait un concours au sein du groupe Facebook constitué autour de ses créations. Il s'agissait de réaliser une Chuet, selon son tuto, sur le thème du carnaval. Le jour de la révélation des créations de chacune, quelle n'a pas été ma surprise de découvrir qu'une d'entre elle avait réalisé une de ses Chuet à mon effigie (ben, oui, dans ce blog, c'est bien le super héro masqué qui cause). Tu peux d'ailleurs apercevoir en arrière plan l'autre Super Chuet qu'elle a également réalisé à cette occasion. Je tenais donc à la remercier ici publiquement pour ce magnifique boulot de création et pour le grand honneur qu'elle m'a fait ! Merci mille fois Aurélie ! Tu peux lire l'article concernant l'Amazing Iron Chuet ici. Et, Aurélie n'a pas de blog, mais une jolie page FB sur laquelle elle partage ses réalisations, ses délires créatifs et des recettes de cuisine, c'est par .

93843422

93843456

93843489

Et je te raconte pas ma tronche, quand en ouvrant ma BAL cette après-midi, je suis tombée sur une enveloppe qui indiquait son nom comme expéditeur. Je ne me suis pas douté 1 sec qu'elle pouvait avoir osé me l'envoyer ! Eh bien si ! Voilà, l'Amazing Pirat'o'chuet est toute à moi ! Je l'aime, je l'adore, je la vénère ! Je suis trop trop fière ! Merci, merci, merci !!! Voilà, maintenant, on peut vraiment dire que j'ai la classe internationale. N'est-ce pas Romanéome ?

 22285829-3eb9-4d03-a929-c51a507c7c1e_jpeg

Allez, à bientot pour de nouvelles aventures !

Tschuss ;-)

Posté par amazingironwoman à 08:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 7 mars 2014

Baby girl box # 3 (défi cocoon huhuhu) + petit cadeau

Pinaise ! Trois semaines depuis ma dernière publication... Comme certaines le savent déjà (cf mes nombreuses photos sur IG et FB, huhuhu... comment ça, on comprend plus rien quand je cause ?), je n'avais pas déserté la blogo. J'étais tout simplement en villégiature, je me ressourçais au coeur de la montagne. Bref, j'étais en vacances au ski et c'était de la balle grave !!!! Deux semaines de neige, de fromages à gogo (+2 kilos sur ma balance - Gaëlle, je te les dédicace), et même du soleil... Que demander de mieux ? Et bien j'aurais bien une petite idée moi. Genre un réseau 4G, voire un réseau tout court. Deux semaines de désert non seulement bloguesque, mais internet aussi. Heureusement, mon smartphone d'amour, le truc greffé à ma main (je sais c'est honteux, j'ai même presque honte de dire ça) m'a permise de rester un minimum connectée à MA civilisation via IG. Mais quand tu ne captes qu'entre la fenêtre du salon et le fauteuil qui se situe juste à côté (ou dehors par -12... au choix), tu te rends compte que tu es gravement atteinte. Mais comment qu'on faisait avant ? Pendant que mes cellules adipeuses se repaissaient allègrement de morbier, raclette et autres produits lactés forts en goût, mon reader (le truc qui répertorie tous vos blogs Mesdames et Messieurs,... il y en a, si si), mon reader donc, lui, explosait tout bonnement. Et en bonne addict que je suis, tu auras pu te rendre compte que j'ai essayé du mieux que j'ai pu de rattraper ce retard, d'où la semaine de désert supplémentaire... Ben oui, je suis quand même pas restée trois semaines à jouer les Heïdi.

Et je n'ai pas non plus passé deux semaines à ripailler, ou dévaler les pentes (en bonne snob de la glisse, je ne skie que quand il fait beau, les jours pairs et veille de pleine lune, c'est dire...). J'ai également occupé mon temps à tricoter, crocheter et... coudre. Hein ? Quoi ? Qu'entends-je ? Tu demandes comment j'ai fait pour coudre pendant mes vacances. Alors là, rien de plus simple : tu prends mon coffre, tu mets une valise de fringue pour 5, une trousse de toilette, un sac de jouets (petit le sac), trois valisettes de peintures et figurines pour l'homme, une valise de tissus, livres de coutures et mercerie, le carton de la MAC et celui de la surj' et c'est tipar ! Je te rassure mon dernier test psychologique était plutôt positif. Pas la peine d'appeler l'HP le plus proche de chez moi. Et ça n'a finalement pas été si superflu que cela, étant donné que j'avais une baby box à réaliser de toute urgence avant la fin de la première semaine pour ma dernière petite cousine née au mois de décembre et dont les parents séjournaient dans le même village que nous. Ca aurait été bête de laisser passer l'occas'. J'avais d'ailleurs choisit quelques tissus en conséquence ainsi que le patron du gilet molletonné de France. Pour le reste, ça été du pur free style. Gilet molletonné qui me permet d'ailleurs de faire ma maline et de valider mon défi cocooning chez Cap ou pas cap avec un bon mois de retard (la grande classe, comme d'hab').

Je dois avouer que ce petit gilet m'aura posé presque autant de difficultés que mon premier, et qui était pourtant une de mes toutes premières cousettes. Cela réside certainement dans le fait qu'au moment d'assembler les feuilles du patron, je me suis rendue compte qu'il y avait un décalage (et impossible de réimprimer là où j'étais, évidemment) et surtout aux mancherons qui restent pour moi, encore aujourd'hui, une énigme couturesque. Comment est-il possible de faire coïncider ces satanés mancherons avec les repères du devant et du dos... Je te rassure, ça ne m'empêche pas de dormir, mais franchement, si quelqu'un pouvait m'expliquer, je me coucherai moins con ce soir (ou pas). Une chose que j'ai adoré dans la confection de ce glet, c'est la manipulation du matelassé de France. Une pure merveille ! J'ai des tas d'idées pour le coupon qui me reste, faut juste pas que je me rate (vu le prix que ça coûte...). Pour customiser un peu la bête, le flex ne me semblait pas vraiment approprié. J'en ai donc profité pour tester une de mes acquisitions du dernier AEF (pas de compte rendu cette année...): des strass et des formes en métal thermocollants. Ça confère à ce gilet un petit côté rock'n'roll, limite biker bien sympatoche. En tout cas, ça a bien plut à la maman, qui, sans être couturière, a eu également le bon goût de reconnaître le liberty (ça, ça fait toujours plaisir) ;-)

Baby box Thelma (8)

Patron : gilet molletonné France Duval-Stalla, taille 3/6 mois

Forunitures : matelassé FDS fuschia, liberty Fairford acheté à London, strass et métaux thermocollant Ki-sign

Baby box Thelma (9)

Baby box Thelma (10)

Baby box Thelma (11)

Pour accompagner ce gilet, j'ai réalisé un petit pantalon issu du dernier Ottobre. Ce modèle est présenté en maille et avec une doublure, mais c'était le seul modèle de fute que j'avais sous la main. Je l'ai réalisé en velours milleraies rose, parce que j'ai eu un peu peur de l'effet "too much" si j'avais utilisé le matelassé, et plus j'y pense, plus je suis convaincue que ça n'aurait pas été terrible. Le seul hic, c'est que je pensai avoir pris mon élastique réglable. Que nenni. Je me suis donc rabattue sur de l'élastique normal. Espérons que ça ira à la petite puce au moment venu. Et pour jouer le rappel, j'ai fait des ourlets rapportés en Fairford (mon dieu la galère c'était tout petit, tout serré), et un appliqué oiseau sur le devant.

Baby box Thelma (7)

Baby box Thelma (3)

Patron : Spring Stripes, modèle 9 du Ottobre 1/2014 en taille 62

Fournitures : velours milleraies MT et liberty Fairford, pochoir oiseau Made for you

Baby box Thelma (4)

Baby box Thelma (5)

Et pour accompagner le tout, un lange teint couleur chocolat et customisé au doux prénom de la petit princesse, qui, en digne fille d'interrmittents du cinéma porte le joli nom de Thelma ♥ Pour la petite histoire, j'avais quelques langes teints en rose à la maison, mais je les avais malheureusement oublié (ben oui... on peut pas toujours penser à tout). J'en ai donc racheté sur place et je n'ai pu trouver que de la teinture soit bleue, soit rouge, soit chocolat. Finalement chocolat, ça le fait.

Baby box Thelma (20)

Baby box Thelma (14)

Baby box Thelma (18)

En un mot, une baby box bien remplie, un peu offerte à l'arrache, mais qui semble-t-il a contenté les parents.

Et puisque la poste a battu un record de vitesse, je peux également profiter de ce post (le post, la poste, qu'est-ce qu'on se marre...) pour te présenter le modeste cadeau que j'ai envoyé à mon amie Odile de l'autre côté de l'Atlantique, ensevellie sous la neige dans l'Ohio. Je tiens à souligner que mon enveloppe est partie le mercredi 26 février du Jura et est arrivée chez elle hier au matin. Je suis bluffée ! C'est presque le délais que mettent certains de mes envois pour la France métropolitaine. Presque un miracle en somme.

Pour remercier Odile de son superbe envoi de l'été dernier, j'avais eu dans l'idée de lui envoyer un petit quelque chose après les fêtes. Suite à son commentaire sous la pochette d'i-pad pour ma sista qui finalement n'a pas d'i-pad, bref, je me suis dit que je tenais enfin une idée pour ma copine ultra connectée; -) J'ai donc ressorti le tuto de Charlot'. Je m'en suis beaucoup mieux tirée cette fois-ci. Je pense que la prochaîne sera encore plus easy, enfin j'espère. Je me suis vraiment régalée avec cette housse. Des tissus magnifiques, l'envie de surprendre et de faire plaisir. Un vrai bonheur. Et Odile l'adore... ouf !!!

Pochette i-pad Odile (7)

Patron : tuto de la housse pour i-pad Et puis la neige

Fournitures : liberty Fairford, première étoile coloris lavande et passepoil assorti.

Pochette i-pad Odile (8)

Pochette i-pad Odile (10)

Pochette i-pad Odile (13)

J'ai glissé dans mon enveloppe une de mes cartes de voeux et deux badges. Qu'est-ce que j'aime la badge-it de ma fille (qui ne s'en sert presque pas, mais moi oui). Il y avait également trois tablettes de chocolat. J'ai pas de preuves, mais je jure qu'elles y étaient bien ;-)

Pochette i-pad Odile (15)

J'ai encore plein d'autres trucs à te montrer, parce que je ne me suis vraiment pas tourné les pouces pendant ces vacances. Je reviens donc très vite (ou pas). Enfin, tu vois ce que je veux dire.

Tchuss (tout schuss) ;-)

vendredi 14 février 2014

L'ovin/lovin' de la Saint-Valentin + edit

Aujourd'hui, 14 février, c'est jour de fête chez tous les namoureux. Devenue, au fil des ans, un prétexte commercial à te faire acheter qui des fleurs, qui une carte de voeux, qui un cadeau dispendieux... cette fête est à la base sensée célébrer l'amour, et ce depuis l'époque Romaine (pour plus de renseignements sur ses origines, je te renvoie à ton ami Google, il sera plus doué que moi pour t'expliquer tout ça).

En bons romantiques, mon amoureux et moi on s'est offert par le passé quelques petits cadeaux. Et puis, tu sais ce que c'est (ou pas), les années passent, le 14 tombe pendant tes vacances au ski avec tes gosses (ou pas), tu oublies... Bref, la Saint-Valentin, tu finis par t'en taper le coquillard avec des tibias de langoustes.

Et un jour, tu ouvres ton blog. Et là, forcément, la Saint-Valentin, ça devient ultra trendy. Si t'as pas créé un truc en forme de coeur, ou LE message qui tue t'es has been. Et moi, il y a pas moyen que je sois has been, déjà que je vais avoir 38 ans cette année et que je suis presque aussi vieille que La Guerre des Etoiles... Alors cette année, comme l'an dernier, j'ai moutonné, j'ai revêtu mon plus beau costume d'ovin, j'ai fait quelques bêêêhhh et je me suis laissé quelques heures pour faire un petit truc personnalisé à mon homme.

J'ai commencé par sortir mon petit tricotin manuel à 4 clous. Tu sais, celui qui a une tête rigolote (chelou) et avec lequel tu mets 6 heures à faire un tube d'1,50 m de long. Et j'ai tricotiné, tricotiné telle le shadok (celui qui tricotinait, pas celui qui pompait...) et en une bonne après-midi bien tassée j'ai réussi à avoir assez de longueur pour écrire le mot Love ! 6 heures pour 4 p****** de lettres ! Ca fait cher la lettre au taux horaire (même au SMIC...). Bref, j'ai écris Love en lettres de laine (c'est moins dangereux qu'en lettres de feu) et j'ai saupoudré le tout de jolies paillettes dorées pour symboliser l'explosion toujours vive du sentiment d'amour qui m'inonde tous les jours près de mon amoureux ♥ Qu'est-ce que je peux être poétique, bordel...

Le tricotin c'est bien, mais honnêtement, je savais qu'il s'en foutrait un peu. C'était surtout pour tester moi, et me faire un peu de déco. Le prétexte dans le prétexte, la classe ! Pour sauver les apparences, et aussi, parce que je l'aime quand même pour de vrai mon homme, je lui ai préparé une carte de voeux personnalisée. Je suis partie de l'excellent tuto de Charlot offert sur Abracadacraft et je l'ai arrangé à notre sauce de gros geeks. En lieu et place du papier scrap, j'ai imprimé un motif pour papier peint sur le thème de Star Wars (fan un jour, fan toujours), et j'ai réécrit le petit mot surprise en utilisant une réplique culte du film, et qui est, soit dit en passant, une de nos private joke préférée. Il faut dire ce qui est, ce tuto est ingénieux et le rendu est vraiment bluffant. Mais je suis pas la reine de la patience et franchement, tous ces petits trous, ça a faillit me rendre dingue. Mais qu'est-ce qu'on ferait pas pour son homme (comprendre pour son blog) ? Et je confirme, Charlot', j'ai découvert un nouveau muscle de mon corps... je pense même avoir des courbatures dans les jours prochains ;-)

Saint -Valentin 2014 (15)

Saint -Valentin 2014 (6)

Saint -Valentin 2014 (11)

Saint -Valentin 2014 (12)

Saint -Valentin 2014 (4)

Comme je n'ai pas pu me retenir, je lui ai offert le tout her soir. Et j'ai été agréablement surprise car il a adoré la carte ! Comme je m'y attendais, le mot en tricotin ça lui est passé à douze mille au-dessus de la tête, mais le message sur la carte l'a fait sourire et il a même décidé de l'emporter au travail aujourd'hui pour montrer à ses collègues à quel point sa femme elle déchire ♥ Pari réussi ;-)

Et pour te rafraîchir la mémoire, ou pour ta culture, tout simplement, je te laisse avec Han et Léia !

Happy Valentine's day ♥

Edit : si tu n'as pas fait de post pour la Saint-Valentin, non, tu n'es pas has been ;-) C'est moi qui suis un mouton !!!!

Posté par amazingironwoman à 01:25 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 13 février 2014

Julie en Ottobre

OU l'art de faire un titre avec trois fois rien, OU comment le hasard fait bien les choses et te permets de faire un jeu de mot pourri, OU comment ne pas savoir par quoi débuter un article et délirer autour de l'origine douteuse d'un titre, OU le syndrôme de la blogeuse qui te raconte n'importe quoi pour meubler trois lignes...

T'es toujours là ? Tu ne t'es pas direct désabonnée à ma newsletter ? Si tel est le cas, sâches que je te kiffe et que tu as dores et déjà acquis toute ma reconnaissance éternelle. Ce qui, tel un élixir de jouvence, te permettra de conserver ta beauté forever, empêchera la pilosité d'envahir ton corps et tout autre chose qui te semblera utile au moment opportun. Je te laisse choisir. Pour la note, on en reparle en privé ;-) Et que celles qui me connaissent ne hurlent pas au charlatanisme !!! Si, si, j't'y jures, ça marche ! Ok, pas sur moi, mais sur les autres j't'y jures, ça marche !

D'ailleurs, regardes plus bas, regardes moi ce visage juvénile ! C'est pas de la magie ça ? Quelle beauté, quelle jeunesse ! Bon Ok, elle a neuf ans, c'est facile d'avoir l'air jeune à son âge, bla bla, bla... Pfff... N'importe quoi !!! C'est tout grâce à moi, j'te dis (en même temps c'est vrai, c'est moi qui l'ai fabriqué). Grâce à mes pouvoirs magiques de super Maman qui déchire. Grâce au powa du futal qui va bien et qui a sauvé mes préparations du matin pré-école. Parce qu'à neuf ans, on a beau être belle et jeune, on est aussi méga chiante ! Si, si. C'est ma fille, j'ai le droit, je dis ce que je veux. D'ailleurs, ma mère dirait que c'est justement parce que c'est ma fille qu'elle est chiante... Maman sort de ma tête ! Tout de suite !  Je disais donc que ma fille est très chiante. Non, en vrai, c'est un amour de grande fille, une perle, la gosse que tout le monde rêverait d'avoir (et elle est à MOI !). Sauf, parce que forcément il y a un sauf, le matin pour s'habiller avant l'école. Pour sa défense c'est plus ma faute que la sienne, mais on m'a toujours appris que le parent avait raison, et que s'il avait tort se référer à la règle un. Donc, c'est pas ma faute, ou presque. Je m'explique. Depuis la rentrée, ma fille n'a plus de pantalon, à part le jogging que je lui ai cousu en début d'année scolaire. Mais comme toute mère qui se respecte, il est impensable que ma fille se rende à l'école en jogging en dehors des jours où il y a activité sportive, j'ai une réputation moi Madame ! Et comme toute couturière, même débutante, qui se respecte, j'allais quand même pas aller lui acheter un pantalon ! Nan, mais allo, quoi !!!??? Je lui ai donc promis chaque jour que je lui en ferai bientôt un, et ce depuis début septembre. même pas honte. C'est donc en robe que j'habillais ma fille le matin. Et le plus souvent avec celle-ci ♥ Trop horrible, bouh, mauvaise mère, t'entends-je dire ! Ca suffit, n'en jette plus, la coupe est pleine.... Le problème c'était pas les robes, mais les collants ! Tous les matins j'avais le droit à une gueule de dix pieds de long parce qu'elle allait encore devoir passer la journée avec ses collants qui glissent. Et rien à faire. J'ai changé trois fois de marque, de taille, de matière. C'était toujours la même galère. Ca glisse et donc ça chouine, CQFD.

Et puis un jour, mon coeur de Maman a craqué et je me suis lancé dans la confection d'un "vrai" pantalon. Faux, bluff, mensonge !!!! Ce ne sont pas les gémissements de ma fille qui m'ont décidé en premier lieu, mais la perspective du casting ! J'avais besoin de m'entraîner à coudre une braguette. C'était l'occas'. Je suis vraiment la pire mère du monde... Pour ce faire, j'ai choisit un patron Ottobre dont je n'ai entendu que du bien, et je dois dire qu'au niveau des explications tout est allé comme sur des roulettes. En ce qui concerne la réalisation, j'ai bien dû mettre deux semaines à le coudre ce pantalon. Tout d'abord parce que ma fille, cette petite chérie, après avoir touché le tissu, m'a dit texto "je vais avoir froid là-dedans, faudrait le doubler..." ?! Nan, mais sérieux ! J'ai jamais cousu de pantalon ou presque, j'ai jamais fait de braguette et en plus elle veut que je le double ! Portenawak c'te gosse ! Forcément, comme je suis pourrie comme mère, j'ai préparé une doublure, en jersey... La gentillesse et l'altruisme me perdront. Message à mon amoureux : ne prends pas en compte cette dernière phrase, c'est pour les besoins du blog... J'ai cousu mes poches plaquées, mes poches à l'italienne (d'ailleurs ce pantalon aurait dû être prêt pour le défi des BCE sur ce sujet), puis ma braguette. J'ai bien lutté pour insérer ma doublure. Mais finalement je m'en suis sortie sans trop de heurts. Puis, avant de poser la ceinture, j'ai fait essayer la bête à sa future propriètaire. Et là, drame, coup de bol, je ne sais que choisir... la doublure, pourtant fine, prennait trop de place et le pantalon serrait, gênait. J'ai donc fait un sort à grands coups de ciseaux à la vilaine, et ça a été tout de suite beaucoup mieux ! J'aime autant te dire que j'ai pris mon temps, que je me suis appliquée à chaque étape de la réalisation, pour chaque couture, chaque surpiqûre. Et que j'ai adoré coudre ce pantalon !!! Quel pied ! Quel bonheur de le voir porté par ma grande ! Il taille parfaitement, le rendu est superbe. Je n'ai qu'un reproche à faire : les poches arrières sont vraiment trop trop basses, je trouve ça vraiment bizarre.

Pour accompagner ce pantalon, et puis parce qu'en plus de ne pas avoir de fute à sa taille, presque tous les tishs de ma fille lui arrivent sous le nombril... hu hu... Je lui ai également cousu un Tish Ottobre, à manches raglans, mes pref de pref du moment ! Avec une petit custo avec flex et bouton. Ma grande voulait que je lui fasse la copie exacte de la broche oiseau que m'avait offert Madame Cactus. On a fini par s'entendre pour en rester à la smple silhouette du bestiau. Et pour être sûre qu'on reconnaisse bien l'oiseau en lui, je lui ai proposé de lui coudre un oeil avec un bouton. J'ai obtenu son feu vert. Trop cool !!! Je dis ça parce qu'apparemment j'aurais dû lui poser la question pour mon étiquette, vu que le fait de l'avoir cousue visible dans le dos a faillit déclencher la troisième guerre mondiale... comme dans la pub où l'ado gueule sur ses parents pour un  jean's (ou truc du genre). Faites des gosses qu'y disaient...

Bon j'ai mal aux doigts alors trêve de blas blas. Je te laisse découvrir tout ça sur ma grande princesse ♥

Pantalon et Tish Julie (1)

Patrons : pantalon Lindy Hop (Ottobre 1/2013), Tish raglan Ruler (Ottobre 4/2013)

Fournitures : sergé synthétique du marché, tissu à triangles Linna Morrata, jersey du marché, flex Happyflex.

Unique modification : pas de boutonnière (pas automatique sur ma MAC, trop peur de tout foirer au dernier moment) remplacée par un bouton pression posé grâce à ma toute nouvelle pince Vario déposée par le Barbu dans mes petits souliers le 25 décembre ♥

Pantalon et Tish Julie (4)

Les poches vraiment basses...

Pantalon et Tish Julie (5)

Pantalon et Tish Julie (6)

Le petit zozio ♥

Pantalon et Tish Julie (9)

Pantalon Julie (2)

Pantalon Julie (4)

Pantalon Julie (5)

Le truc rose, c'est le vestige de la doublure en jersey...

Pantalon Julie (6)

Pantalon Julie (8)

Pantalon Julie (9)

Je suis ultra fière de ce petit ensemble qu'elle porte très très régulièrement, elle-même avec fierté ! Et ça nous a réconcilié avec les matins et ça ça n'a pas de prix !

Allez, sur ce, bonne journée ! Tschuss !

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 5 février 2014

En suivant mon chemin

Tout d'abord merci, merci mille fois pour tous vos commentaires sur le précédent article !!! J'ai été sidérée par leur nombre mais surtout par leur contenu... Je ne m'attendais pas à ça, c'est complètement ouf !!! Et t'imagines même pas les statistiques du blog qui ont littéralement explosé, limite Canalblog m'a envoyé un mail pour savoir si cet afflux était normal et m'annoncer qu'ils allaient devoir embaucher rien que pour réguler le traffic sur mes pages... T'as vu comment je contribue aussi à la baisse du chômage ? Et comme me l'a fait remarqué une copine cette semaine, à ce niveau là, je devrais carrément être remboursée par la sécurité sociale. Alors forcément maintenant, j'ai un melon de dingue (je sais c'est pas la saison, mais je suis une star alors je m'en balance, j'ai quelqu'un qui va m'en chercher directement là où ça pousse...), et des chevilles genre poteaux de rugby (d'ailleurs t'as pas un plan pour des shoes ?). Bon, ça, c'est dit ! On y revient plus. Si tu veux un autographe, mets moi ton mail en commentaire, et ce que tu me donnes en échange, on s'arrangera ;-)

Pour en revenir aux choses sérieuses, parce qu'il y a pas que la déconnade dans la vie, après mes aventures télévisuelles sans télé (c'est fort quand même) j'ai continué sereinement à suivre mon chemin. Et là, je sais, tu te dis, mais elle est trop balèze, transition de malade, bientôt le Prix Pulitzer du blog couture/tricot qui raconte n'importe quoi ! Donc comme dirait PPD "sans transition", je vais te parler de mon dernier tricot. Ah bah oui, on peut pas parler paillettes, glamour et Une de Gala indéfiniment.

Au dernier CSF, j'ai eu l'immense plaisir de rencontrer Laurence Mériat (Froufrou et Capucine), créatrice de patrons de couture (Irrésistibles à coudre pour les 0/3 ans et les 4/8 ans), de modèles de tricot et fabuleuse chaudronnière de couleurs. Ses livres sont les tout premiers livres de couture qui sont entrés dans ma bibliothèque. Il y a d'ailleurs quelques modèles à venir bientôt par ici. Et j'ai longtemps rêvé de m'acheter de la Graine de Laine, mais j'avoue que psychologiquement, j'avais du mal à franchir le pas vu le prix de l'écheveau. Non pas que je trouve ça cher pour ce que c'est, parce que franchement, ça vaut 100 fois le coup d'investir dans ses laines ! Mais il ne faut pas se leurrer, se fournir chez Phiphi est largement plus économique. Mais je voulais absolument tester et la qualité, et la différence, et les couleurs. Cette rencontre en a enfin été l'occasion.

Sur son stand, Laurence vendait toutes ses qualités de laine dans d'innombrables coloris tous plus beaux les uns que les autres ainsi que des kits. J'ai craqué pour le kit "Suis ton chemin" dans des tons rose et gris (je n'ai malheureusement pas trouvé les noms si poétiques qu'elle donne à ses couleurs sur la petite carte qui les accompagnait).

Ce kit aurait pu rester dans un carton pendant des mois en attendant qu'une envie soudaine ne me pousse à l'entamer. Mais quelques jours après le salon, Muriel faisait un appel sur sa page FB pour annoncer un KAL (Knit a long) sur Ravelry. C'était un signe. J'ai donc sorti mes aiguilles et j'ai attaqué la bête. Que dire de ce modèle ?... Il est tout simplement fantastique ! Un vrai bonheur à tricoter malgré les kilomètres de point mousse, rythmés par d'astucieux rangs raccourcis. Des répétitions faciles à retenir et qui n'obligent pas à revenir sans arrêt sur les explications. Une véritable drogue. J'ai tricoté des heures durant en me disant à chaque rang "allez encore un, et j'arrête". J'adore ces alternances de couleurs délicatement nuancées et ces rangs de trou trou qui structurent le motif. Quant à la Badiane. Un vrai bonheur ! Une laine douce (qui sentait encore bon le mouton ;-)), qui donne un très joli rendu et très agréable à toucher et à porter.

Suis ton chemin (27)

Modèle : Suis ton chemin de Laurence Mériat

Fournitures : Graine de Laine, qualité Badiane.

Suis ton chemin (3)

Plan large sur mes fesses (faut bien ça, pour que ça rentre dans le cadre...)

Suis ton chemin (9)

Suis ton chemin (10)

Suis ton chemin (16)

Depuis que je l'ai bloqué, ce châle ne me quitte presque plus. C'est mon nouveau doudou ♥ J'adore ses couleurs et sa douceur. Et avec son copain le string, il m'a redonné goût au tricot ;-) A suivre, donc.

Tchuss !!!



Fin »