The Amazing Iron Woman

mercredi 17 mai 2017

Mini Monceau pour mini chipie

Hello, hello !

Good news. Il semblerait que cette dernière semaine j'ai enfin réussi à remettre la main sur ma motivation portée disparue depuis les calendes Grecques. Et miracle des miracles, non contente de m'avoir remise derrière ma MAC, elle m'a aussi permis de faire un pas de géant dans notre ménage/tri de Printemps. Un dernier petit effort, et on en verra enfin le bout. Ouf...

Qui dit tri, dit vide... CQFD...

Verdict. Les 4 nains ont TOUS de quoi se vêtir cet été, certains plus que d'autres d'ailleurs. Sur ce point, pas de #teammauvaisemère Je gère =D J'ai quand même failli retrier une deuxième fois pour en avoir le cœur net... La seconde d'après, je me suis regardée et je me suis auto filée des coups de pieds pour me punir d'avoir des idées aussi cons. Comme toute bonne baston qui se respecte, ça s'est fini affalé dans le canapé. La raison a été la plus forte.

Forcément, pas de besoin particulier = pas d'urgence non plus. La Voie Royale à la couture plaisir.

 

MINI MONCEAU DE COZY LITTLE WORLD

Ça faisait un petit bout de temps que je lorgnais sur ce petit gilet. A force de n'en lire que du bien, j'ai fini de me convaincre qu'il m'était indispensable d'en coudre un. Maintenant que j'ai moi aussi tenté l'expérience du Monceau, je peux te confirmer qu'il est d'une simplicité/rapidité déconcertante.

Je t'avoue avoir d'abord été plus que dubitative en m'apercevant que les explications de montage se réduisaient à une quinzaine de lignes, sans illustration. Moi, j'aime les illustrations. Je suis plutôt du genre visuelle. Tu peux m'expliquer un truc pendant des heures sans que je capte que dalle. Une petite démo ou une image, et hop. C'est acquis. C'est pas simple tous les jours c't'histoire ;-)

Mais finalement, dans le cas qui nous occupe, c'est passé tout seul. Suffit de suivre les instructions à la lettre. Et tadam. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, tu te retrouves avec un petit gilet trop trop mignon. 

Mini Monceau Cozy Little World (1)

Mini Monceau Cozy Little World (5)

Mini Monceau Cozy Little World (4)

La demoiselle tenait ABSOLUMENT à ce que son nouveau gilet possède DEUX poches. Le petit détail indispensable pour pouvoir fourrer dedans tout ce qu'on trouve dans la cour de récré. La base quoi. J'étais pas très chaude d'ailleurs. Et puis, j'ai fini par céder. Après tout, c'est pas moi qui le porte. En ce qui concerne le comment, rien de bien compliqué. J'ai fait deux rectangles. J'ai bordé les bords supérieurs d'un biais à cheval. J'ai arrondi les coins inférieurs. Et je les ai appliquées sur les devants après le montage - pour être bien sûre de les positionner correctement.

Sur la première photo, tu peux constater un décalage. En vrai, ce n'est pas si flagrant.

Mini Monceau Cozy Little World (7)

Mini Monceau Cozy Little World (2)

Même si mon bébé grandit et qu'elle porte un peu moins d'attributs Royaux dans la vie quotidienne, elle n'en reste pas moins une Princesse dans l'âme. La couronne s'imposait. La magie du flex.

Mini Monceau Cozy Little World (6)

On dirait une petite veste de tailleur. J'adore ♥

Mini Monceau Cozy Little World (3)

Pour faire plus joli, j'ai copié la grande majorité des réalisations que j'ai pu voir sur la toile, et j'ai remplacé le surjet suggéré dans le patron par un biais pour border la parementure. C'est nettement plus sympa.

Mini Monceau Cozy Little World (9)

Mini Monceau Cozy Little World (8)

En bref

Inutile de te dire que le gilet a été immédiatement adopté, et qu'il lui donne enfin un excellent prétexte pour ne plus être obligée de mettre de manteau le matin. Parce que tu sais, "j'aime pas porter de manteauuuuuuuuuuu" Au secours.

Me reste plus qu'à trouver un tissu sympa pour en faire un à la grande. Grande qui n'a pas fait beaucoup d'efforts pour dissimuler sa jalousie ;-)

Bon mercredi sous le soleil !

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 


jeudi 11 mai 2017

L'habit ne fait pas le moine...

Oyé, oyé !

Sonnez musettes, résonnez trompettes ! Je ne sais pas si tu te souviens de la petite tunique dont je t'ai touché deux mots dans le billet précédent. Eh bien accroche toi à ton sloggy parce que l'ai FINIE. Je te jure. Je suis en total mode toutouyoutou. Moi-même je me suis pas crue quand je me le suis dit. C'est dire.

Je te conseille d'ailleurs de ne pas ranger tout de suite ta doudoune des sports d'hiver parce qu'il y a de fortes chances qu'il se remette à neiger... (ça a été le cas le week-end dernier si je ne m'abuse - cherche pas, c'est ma faute). Ouep, parce qu'en plus, après avoir fini la tunique, j'ai cousu un autre truc. Et même que ça m'a pris que deux jours. Le truc de dingue. Mais je te garde ça pour une prochaine fois. Chaque chose en son temps.

 

SHY EYES, OTTOBRE 6/2016

Je t'avais dit que quand j'avais acheté les tissus pour faire sa robe spéciale "journée de l'élégance" à Julie, j'avais failli mourir sur place en découvrant le montant de mes achats. Ben ouais, je suis ce genre de fille qui regarde, qui touche, qui kiffe, qui zieute le prix (OMG), mais qui demande quand même la découpe, sans faire de calculs... et qui se retrouve à s'étrangler au moment de faire son code de carte bancaire. Ça ne s'invente pas. C'est un don.

Après avoir coupé les pièces de ladite robe, il me restait pas mal de mes deux tissus, et il était totalement impensable qu'ils finissent à l'état de chutes stagnantes dans le fond d'un de mes bacs. A ce prix-là, ils avaient intérêt à être rentabilisés.

Pour une fois, je savais très exactement en quoi les transformer. A force de la voir un peu partout, j'avais craqué sur la tunique Shy eyes du dernier Ottobre de 2016. Une petite mignonnerie toute en poésie.

J'ai un peu galéré à la coudre, il faut l'avouer. D'une parce que je me sentais rouillée de la couture, et de deux... ben je sais pas... j'ai galéré quoi.

A commencer par la découpe. N'ayant pas assez de gabardine noire, j'ai dû improviser des empiècements d'épaules en dentelle, pour pouvoir caser mes pièces dans le peu qui me restait. Ce qui, au final, est plutôt joli je trouve.

Concernant les volants, j'ai tenté le roulotté sur ma dentelle. Veni, vidi et pas vici du tout. Une grosse foirade. Pour ne pas risquer la méga boulette, j'ai opté pour le biais à cheval. Du coup, le rendu est beaucoup moins fluide que prévu, mais j'aime bien.

Et j'ai remplacé les appliqués par du flex. Sauf que, ne trouvant plus le logiciel de ma Cameo sur mon portable nouvellement réinstallé, j'ai passé une heure à rechercher le CD d'installation, qui s'est avéré être dans la boîte d'origine, dans ma cave... Tout ça pour me rendre compte que j'avais mal regardé, et qu'il était déjà parfaitement installé... Un don, je t'ai dit.

Mais là où j'ai le plus eu du mal, c'est pour la goutte dans le dos. D'ailleurs, acte manqué, je ne t'ai pas fait de gros plan. On va dire que c'est pas la peine ;-)

La tornade, quant à elle, l'aime d'amour, sauf que... ça gratte dans le cou, ET qu'elle ne va pas avec ses jupes mais uniquement avec ses jeans... Et une fille en pantalon "c'est moooooooche". Je l'ai prévenu que si elle ne la mettait pas, je la filerai à sa copine. Ça ne lui a pas plu du tout =D #mèreindigneetfièredelêtre

Comme je ne voulais pas laisser passer trop de temps entre la petite touche finale et les photos, on a joué au modèle et au photographe lundi quand il faisait moche. D'où les photos... moches. Enfin, pas très lumineuses quoi. Mais pas besoin de soleil quand on a une si jolie blondinette dans une tunique qui brille ;-)

Shy eyes Ottobre (1)

Shy eyes Ottobre (2)

Shy eyes Ottobre (8)

Shy eyes Ottobre (3)

Shy eyes Ottobre (4)

6tag-1000906896-1497999504836809005_1000906896

Shy eyes Ottobre (5)

Shy eyes Ottobre (6)

Shy eyes Ottobre (9)

Shy eyes Ottobre (7)

"C'est bon Maman ? J'en ai marre des photos..."

Shy eyes Ottobre (10)

En bref

  • Shy eyes, modèle 29, Ottobre 6/2016, 116 sans marges (pour une petite fille de 5 ans 1/2 qui fait pas tout à fait 110 cm)
  • Ourlets roulottés des volants remplacés par un biais à cheval. Appliqué remplacé par du flex. Empiècements d'épaules.
  • Gabardine stretch, biais satin et dentelle Mondial Tissu, flex Happyflex.

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais moi je suis super fan. Je la trouve vraiment trop craquante dans cette tunique.

 

SHAWL SKULL #8

Avant de te quitter, je te montre le shawl que j'ai crocheté pour Priscilla. Je ne te le présente plus, hein, c'est pas la peine... Si tu veux plus d'infos, suis juste le tag, il t'emmènera vers les 7 autres ;-)

J'ai trouvé cette couleur rose absolument merveilleuse, et j'ai particulièrement apprécié le contraste entre le coloris et les têtes de mort =D

Shawl Skull (1)

Shawl Skull (2)

Shawl Skull (3)

 En bref

 

Et voilà. That's all Folks ;-)

Ah si, juste un truc avant d'aller mettre la viande dans le torchon (je suis fan de cette expression - tellement de poésie). Avant de me reprendre en main, dans ma période "épaules tombantes/cheveux gras", j'ai eu envie de bouger les meubles. Comme chez moi, c'est compliqué, j'ai un temps hésité à migrer vers un autre hébergeur. Et puis, je me suis finalement contenté de relooker, modifier deux trois trucs par-ci par-là. Si tu n'as pas fait gaffe, pas grave ;-) Dans le cas contraire, n'hésites pas à me dire ce que tu en penses.

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

vendredi 5 mai 2017

Les oubliés de l'an dernier

Hello.

Mine de rien, ça commence à faire un bail que je ne suis pas venue me plaindre et partager mes états d'âmes par ici. D'ailleurs, ça fait un bail que je ne suis pas venue partager tout court...

Je commence à me demander si je ne me serai pas fait un petit burn out post défi délire à la con... A moins que ça ne soit encore un coup des Dalton, tu sais, les 4 nains qui hantent mon salon... ou bien toutes ces questions qui bourdonnent dans ma tête...

Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quelle étagère ?...

Ou tout simplement la faute à ce putain de Printemps qui ne vient pas et aux cons qui fleurissent à la place des jolies fleurs...

Qui sait ?

Quoiqu'il en soit, et comme je suis quelqu'un de parfaitement équilibré ET rationnel, j'ai quand même voulu faire quelques recherches hématologiques et biologiques, juste pour en avoir le cœur net. J'ai donc fait une prise de sang. Et ouf ! Pas de maladie cachée, pas de grosse carence, et même pas la queue d'un début de ménopause... (si si, je me suis vraiment posé la question pour de vrai). Conclusion, je suis soit tarée, soit "juste" chiante, soit "juste" fatiguée, soit les trois en même temps. Je pense d'ailleurs retenir cette dernière hypothèse, faut savoir être lucide.

Forcément, pendant toute cette période où je me suis encore regardé le nombril en gémissant, je n'ai pas été très productive. Mais comme dirait mon chéri, mon roc, ma péninsule "produire n'est qu'un moyen de se conformer à notre société de consommation... tu crées, donc tu es... Laisses tomber, dors". OK... Sauf que déjà que je consomme pas énormément - à part de la bouffe, genre beaucoup - si j'arrête, on va tous finir à poil... étant donné que je me refuse de plus en plus à aller acheter des fringues, exception faite des chaussures (pour l'instant) ;-)

Il serait donc plus que temps que je me foute un bon coup de pied au cul et que je rouvre mon petit atelier clandestin. En vrai, c'est déjà chose faite, mais comme ça fait juste 15 jours que je suis sur une petite tunique pour la mini tornade, ça commence à avoir des airs de mythic fail...

A se demander si je me suis pas faite marabouter, ou un truc du genre.

Pour pouvoir repartir sur de bonnes bases, je me suis dit que ça serait pas mal de solder tous mes trucs non publiés qui trainent. Comme ça, bien obligée de me bouger, si je veux reviendre un jour ;-) Pas con le bourdon...

Justement, je gardais depuis L'AN DERNIER oO quelques petites cousettes pour ma jolie Julie, du temps où elle était encore en CM2, et où elle avait encore des joues rondes de bébé... Snif... La sixième, je te le dis, c'est le mal absolu, une machine infernale à transformer les petites filles en jeunes filles, avec en option le rire à la con, le je-m'en-foutisme total niveau organisation et hygiène, et la croyance profonde qu'elle peut te répondre, comme ça, pour le fun "vas-y, fais pas ta meuf Maman". Je te rassure, sur ce dernier point, j'extrapole, pour la galerie. Sinon, tu penses bien que je lui aurais offert un aller-retour pour Mars, et pas en première classe.

Alors, de quoi s'agit-il ?

 

TROP TOP D'IVANNE S. VERSION B (ma préférée)

Encore. Cousu à la suite des trois autres réalisés environ à la même période. Mais en tissu chaine et trame.

Il a été porté, reporté, encore et encore. Je crois bien que c'est aussi son préféré. D'ailleurs, il sort tout juste de la machine. Et j'en suis ravie, parce que vu comment elle a grandi, c'était pas évident que ça lui aille toujours, un an après.

Le tissu vient de Mondial Tissu, un vrai coup de cœur. Le seul hic, c'est qu'il est OBLIGATOIRE de le repasser si je veux pas la voir se promener avec un chiffon sur le dos, ET que la parementure, malgré sous piquage et surpiquage (sous le col) refuse de tenir en place. La relou...

A part ça, on l'aime ♥

Trop Top Ivanne S (1)

Trop Top Ivanne S (2)

Trop Top Ivanne S (3)

En bref

  • Trop Top d'Ivanne S. en 12 ans.
  • Version B. Dos en un seul morceau. Col claudine et bas du devant arrondi comme le dos.
  • Tissu principal de chez Mondial Tissu, col claudine en lin violet de mon marché.

 

LATE SUMMER DE LOU AND ME

Je craque rarement sur des modèles au premier coup d'œil. Un peu comme dans la vie de tous les jours, je commence souvent par me méfier pour ensuite me laisser convaincre (ou pas...). Et parfois, il y a ces exceptions qui confirment la règle. J'ai littéralement adoré cette jolie robe salopette dès sa sortie, et j'avais hâte d'en coudre une. J'aime beaucoup les patrons de Lydie qui sont toujours simples sans être simplistes. Tout s'emboîte parfaitement, les explications sont claires. Pas de mauvaise surprise.

D'après mes souvenirs, ça a encore été confirmé lors de la réalisation de cette robe. Je crois me rappeler que je me suis bien amusée... J'ai volontairement mis la doublure des poches à l'extérieur afin que la robe puisse s'assortir avec le Trop Top vu précédemment, et inversement ;-) J'ai bordé ces mêmes poches de passepoil rose. Et j'ai tout surpiqué de manière visible afin de bien souligner tous les détails de cette jolie robe.

Le seul et unique problème que j'ai rencontré est uniquement dû au jean utilisé en matière principale. Celui-ci étant relativement épais, j'ai eu un peu de mal à faire mon ourlet - simple, mais quand même.

Robe Late Summer Lou and Me (1)

Robe Late Summer Lou and Me (2)

Robe Late Summer Lou and Me (3)

Robe Late Summer Lou and Me (7)

Robe Late Summer Lou and Me (8)

Robe Late Summer Lou and Me (9)

En bref

  • Late Summer de Lou and Me, en 12 ans.
  • Ajout d'une boutonnière centrale sur chacune des pattes de boutonnage latérales. Mon tissu étant épais, je voulais éviter que "ça baille".
  • Jean Lolie shop. Coton fleuri (viscose... je suis nulle en tissu) et boutons de chez Mondial Tissu. Coton de doublure RIJS textile.

Après essai il y a quelques jours, il s'est avéré que ma grande l'a trouvé "un peu courte"... De toute façon, au-dessus du genou, c'est indécent en ce qui la concerne. Je sais, ça ne va pas durer. En attendant, cette robe a été modérément portée l'an dernier. Comme tu peux le constater sur la dernière photo, j'avais cousu les boutons relativement haut sur les bretelles. Je les ai descendues au maximum pour rallonger la robe. J'espère qu'elle vivra quelques beaux jours cet été, avant d'aller rejoindre le carton des futurs vêtements d'Émilie.

 

SHORT JOYEUX D'HER LITTLE WORLD

Les deux pièces précédentes ayant été réalisées au mois d'avril (de l'an) dernier, je te propose un petit saut dans le temps, à peine quelques mois plus tard, début Août plus exactement.

Pour son anniversaire, Julie avait reçu pour cadeau un stage d'une semaine dans une école de cirque. Par soucis d'équité ET d'organisation, son frère et sa sœur ont également pu y participer. En terme d'équipement, on ne leur demandait qu'une tenue adaptée, normal, sauf que... La petite rentrait encore dans son Joyeux de l'été précédent (deux ans déjà... oO), j'avais taillé un short à Camille dans son jogging troué... et Julie était à poil. Comme d'hab'.

Je me suis donc retrouvée la veille ou l'avant-veille du premier jour de stage (je ne sais plus très bien) à lui coudre ce petit short que j'adore. Seulement voilà, il s'arrête au 10 ans, et ça, c'était clairement trop petit pour ma sauterelle. J'ai donc extrapolé un 12 ans... pas tout à fait à la ouaneaguène mais presque, en espérant très très fort que ça aille.

Côté tissu, j'ai utilisé un très vieux Boubou rapporté par mes parents ou mes grands-parents à l'époque où ils vivaient en Côte d'Ivoire (longue Histoire...). Après avoir découpé mes pièces, je me suis rendue compte que le tissu était beaucoup trop fin pour être porté tel quel. J'ai donc tout doublé. Et j'ai cassé le côté uni et un peu strict avec un passepoil que j'avais fait dans les restes de sa combi d'anniversaire.

Rien à dire sur ce short. J'ai hâte d'en coudre un nouveau à Émilie pour cet été... Ce short, c'est la base. Rien de plus.

Short Joyeux Her Little World (1)

Short Joyeux Her Little World (2)

Short Joyeux Her Little World (3)

En bref

  • Short Joyeux d'Her Little World extrapolé en 12 ans
  • A part ça, aucune modif ;-)
  • Recyclage de Boubou Africain et passepoil fabriqué dans des chutes.

Et sans surprise, celui-là va encore, et risque d'être encore très très porté cet été ;-)

 

Robe Late Summer Lou and Me (6)

 

Je te laisse sur cette photo de ma tragédienne en herbe...

A très bientôt.

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

vendredi 7 avril 2017

Le baggy, c'est la vie...

...et c'est surtout bien pratique pour y caser de jolies petites fesses... empaquetées dans des couches ;-)

Tu noteras avec quelle finesse j'ai réussi à faire débuter ce billet à peu près comme j'avais clos le précédent. Des années d'études pour en arriver à une telle maîtrise de la transition. Bloguer, c'est vraiment pas facile tous les jours.

Tu auras donc compris qu'aujourd'hui je ne te parlerai pas de mon royal postérieur mais bien de celui du seul et unique membre de la famille n'ayant pas encore acquis la propreté, en dehors de mon mec bien sûr (mais ça, c'est une autre histoire...=D). Et oui, enfin un peu de mignonnerie dans ce Monde de Brutes. La Star du jour n'est autre que Simonchouchou, le Chouchou de tous les Chouchous ;-) Je sais que certaines attendaient ce jour avec impatience. You're welcome.

Ces derniers mois, le microbe a bien grandi, et il a fallu se rendre à l'évidence, malgré le petit stock de vêtements offerts, prêtés ou donnés - j'avais fini par me débarrasser de la plupart de ceux datants de son grand frère par manque de place - le pauvre malheureux n'avait plus grand chose à se mettre. Entre les pantalons qui lui donnaient l'air d'aller aux fraises et les T-shirts qui lui remontaient au-dessus du nombril, il devenait évident qu'il fallait agir. Et vite.

J'ai donc mis un bon mois à lui coudre un jean et 4 T-shirts. Normal.

Smart Guitars et Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (1)

Pour les t-shirts, rien d'extraordinaire. J'ai cousu 4 fois le même en jouant sur les associations de tissus. J'ai juste foiré quasi toutes mes encolures... Pas grave, vu le temps qu'ils seront portés. Et je crois que le microbe ne se rendra compte de rien. Alors, chut ;-)

Smart Guitars - Ottobre 1-2015 (1)

Modèle : Smart Guitars, modèle 11, Ottobre 1/2015, 92 cm (sans les marges)

Fournitures : Jerseys de mon marché et jersey guitares Lillestoff acheté au CSF il y a deux ans...

Smart Guitars - Ottobre 1-2015 (2)

Smart Guitars - Ottobre 1-2015 (3)

Côté bas, l'an dernier, ma copine Émilie m'avait transmis un petit pantalon en velours côtelé jaune moutarde qu'elle avait cousu jadis pour son petit dernier. Comment te dire que ce fute, je l'aime d'amour. Je n'ai donc pas cherché plus loin quand j'ai décidé de lui faire un pantalon. J'avais le fameux Ottobre dans lequel elle avait pris le patron. Yavaipluka.

Au départ, je comptais le faire dans une de mes chutes de velours milleraies canard, mais je ne m'étais pas rendue compte de la quantité ENORME de tissu qu'il fallait pour un pauvre petit pantalon en 3 ans oO Ouais, je suis passée direct au 3 ans... D'une, ça ira plus longtemps, et de deux, le modèle n'est pas proposé la taille au-dessous. Après avoir tenté de faire rentrer toutes mes pièces dans mon mini coupon de 50 x 30, l'espoir fait vivre, j'ai évidemment abandonné. En faisant la gueule, bien entendu. J'ai voulu me rabattre sur une autre chute, de jean cette fois-ci. Même déconvenue. Nan mais sérieux ? J'allais pas aller acheter un mètre de tissu pour ça quand même. Nan mais allo quoi ?! Et c'est là que je me suis rappelée les jeans usés de son père, que je gardais au cas-où... Ben c'était le cas-où-jamais =D

Après un minimum de procrastination, mon loulou a enfin pu enfiler son nouveau petit baggy 100% jean recyclé, d'où la totale inégalité des teintes quel que soit l'angle sous lequel tu le regardes. Et je trouve ça bien marrant.

Le seul truc qui m'a posé problème, c'est la ceinture. J'ai eu beaucoup de mal à faire en sorte que l'élastique ne s'étire pas trop à la couture, rendant le pantalon trop large. J'ai fini par le coudre avec le point le plus long possible. Je ne suis pas totalement satisfaite, mais ça fera l'affaire.

Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (1)

Modèle : Baggy Bottom, modèle 12, Ottobre 1/2015, 92 cm

Fournitures : vieux jean de son père

Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (2)

Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (4)

Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (3)

Smart Guitars et Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (2)

Et comme il va comme un gant à mon petit homme, je lui pardonne sans peine ses petites imperfections ♥

Smart Guitars et Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (5)

Smart Guitars et Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (6)

Il est pas beau mon fils... ? ♥

Smart Guitars et Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (3)

Smart Guitars et Baggy Bottom - Ottobre 1-2015 (4)

J'espère que tu auras apprécié ce retour à la couture et à la poésie ;-)

See you soon.

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

lundi 3 avril 2017

#defiunmarsetçarepart - semaine 4 et clap de fin

Voilà, c'est fini ;-)

Mais ne soit pas triste. Ça veut aussi dire que toi, comme moi, surtout moi d'ailleurs, allons pouvoir reprendre le cours normal de nos existences. Mine de rien, un mois à faire n'importe quoi, tous les jours, c'est un peu épuisant ;-)

Ça n'a pas l'air comme ça, mais j'ai pas mal cogité pour trouver des idées et les concrétiser. Et certains jours, je me suis légèrement dépassée... J'ai pas mal tremblé en postant mes participations aux thèmes "Gratte gratte grattounette" et "Petit Coin". Mais il m'était impossible de renoncer. Je devais aller au bout. 

On m'a gentiment proposé de prolonger encore un mois sous le #défiavrilnetedécouvrepasdunfil Merciiii ! Mais, non. Même les bonnes choses ont une fin, et je me connais, je dois apprendre à ne pas dépasser mes limites. Ça serait dommage de tout gâcher avec LA photo de trop. Je pense être allée assez loin comme ça...

Je me suis beaucoup amusée au cours de ce mois de Mars, et c'est tant mieux, parce que c'était vraiment le but. Me redonner envie de repousser mes limites, d'entreprendre et de me surprendre. Et si au passage, j'ai réussi à te faire rire, même sourire, c'est la cerise sur le gâteau ;-)

Je te laisse juger.

22. Sous le bureau

J22

#defiunmarsetçarepart #souslebureau Ben, qu'est-ce que tu fous là ? 😅 J'avais bien regardé pourtant. Il y avait personne. Pas la moindre trace d'un Tom Cruise ou d'un Benedict Cumberbatch... Dommage. Et c'est trop le bordel en vrai pour que je te montre. #2017en365deconningdays

 23. Dans de beaux draps

J23

#defiunmarsetçarepart #dansdebeauxdraps Je te laisse 10 secondes pour trouver le rapport entre ma housse de couette du Suédois et Jamie Dornan... Tic tac... Tic tac... Bzzzz Raté ! C'était pas 50 nuances de beurk. Pas vu, pas de temps à perdre. Allez, je te donne la réponse. La coquine joue les accessoires dans une scène dramatique de l'épisode 4 de la première saison de The Fall. Excellente série dans laquelle Jamie joue le rôle d'un serial killer. Et c'est pas joli joli. #mahoussedecouetteestunestar #ouaisjesaiscestcapilotracté #2017en365deconningdays

24. Gratte gratte grattounette

J24

#defiunmarsetçarepart #grattegrattegrattounette Et voilà. Ça devait finir par arriver... 🙈 Vu que les éponges, et les hérissons ont déjà été pris, je me rabats sur la gratte électrique. Dans une autre vie, j'aurais adoré être guitariste ou bassiste. Je sais qu'il n'est jamais trop tard, mais j'ai un sens du rythme proche du zéro absolu... Ça serait partir de très (trop) loin. #àpoilgermaine #photodart #2017en365culturingdays

J24 1

#defiunmarsetçarepart #grattegrattegrattounette En attendant d'avoir une illumination pour le thème d'aujourd'hui, je t'offre le making off de la photo d'hier. Bravo à toutes celles qui ont reconnu l'œuvre d'origine. Pour les autres, il fallait trouver "Le violon d'Ingres" de Man Ray, 1924. #àpoilgermaine #photodart #2017en365culturingdays

25. Quand il y en a marre

J25

#defiunmarsetçarepart #quandilyenamarre Il y a le mini bar 😅 Au choix, une bonne bière. Sauf que là c'est de la bièreaubeurre garantie 100% sans alcool et 100% bourrée de sucre... Il faut dire qu'on limite l'achat d'alcool chez nous, ça évite les lendemains difficiles 😁 Soit, une bonne séance de running. Et comment te dire à quel point j'ai kiffé celle d'aujourd'hui. Pas couru depuis le 1/11 dernier pour cause de fracture du petit orteil. Reprise en douceur avec des fractionnés. Putain ce que ça fait du bien 😱 #jaimecourir #2017en365deconningdays

26. Mon précieux

J26 1

#defiunmarsetçarepart #monprécieux Sans déconner, j'ai cherché moins niaiseux 😉 mais j'ai pas trouvé. 14 ans et demi que ça dure. Des moments difficiles, voire dramatiques. Des rires et des bonheurs d'une puissance telle que s'en est indécent. Mon Alpha et mon Oméga. Mon double avec plus de poils au menton. Mon mec, tout simplement 💖 #loveyou #2017en365culcullapralinedays

J26 2

#defiunmarsetçarepart #monprécieux Ah ouais ! Pour une fois que je fais dans le romantisme, tu me dis que c'est trop facile 😅 Désolée, mais je peux pas me déshabiller tous les jours 😉 Alors je te présente Snoopy, qui veille sur mes nuits depuis 40 ans et qui a bien compris, lui, que l'homme de ma vie, en vrai, c'était mon smartphone. #2017en365deconningdays

J26 3

#defiunmarsetçarepart #monprécieux Elle est grave facile celle-là aussi, mais comment résister ? 😱😍 #faismoiunbisou #simonchouchou #chouchoubidou #2017en365culcullapralinedays

27. Je commence demain

J27

#defiunmarsetçarepart #jecommencedemain "Comme Indi, je cherche la jeunesse éternelle. Du botox dans mes veines. J'arrête de fumer et de boire, chaque dimanche, chaque semaine. J'ai rechuté hier" #cestcadeaucestbonheur #aïejaimal #durdurdêtrequarantenaire #tropdalcooldanslalcool #2017en365alcooliquesdays

28. Pétrifié

J28

#defiunmarsetçarepart #pétrifié @anne_______laure Pas mieux 😂😂😂 #petrified #gloriagaynorattitude #freakshow #mêmepashonte #cétaitçaoùplomberlambianceavecmapeurdemourir #2017en365deconningdays

29. PTDR

J29

#defiunmarsetçarepart #ptdr Après un mois de conneries, un mois à voir le nombre d'abonnés croitre et décroitre selon le degré d'énormité du truc pondu par mon imagination sans bornes, le compteur a fini par faire une pause pour être enfin synchrone avec ma vraie nature 😅 #666 #callmesatan #ivegotthedevilinside #destinée #2017en365deconningdays

30. A quqtre pattes

J30

#defiunmarsetçarepart #àquattrepattes Je suis disponible pour les anniversaires, les mariages, les enterrements de vie de jeune fille et de vie de garçon, et pourquoi pas les baptêmes et les baby shower (même si c'est chelou... 😁) #allezdemaincestfini #aprèsjabandonnelesréseauxsociaux #jeprendsmaretraite #2017en365deconningdays

31. Petit coin

J31 1

#defiunmarsetçarepart #petitcoin Hey ! What did you expect ? #2017en365deconningdays

Merci à toutes d'avoir supporté mes délires et pour certaines, de les avoir suivis. Adieu 😘

J31

#defiunmarsetçarepart #petitcoin #thereallastone Chéri, j'avais plus de batterie ! Si tu me cherches, je suis dans mon bureau 😁 #2017en365deconningdays #tributetoceleste @celestebarber #celestebarber #celestewillyoumarryme

#

Tu croyais pas que j'allais terminer tout ça sur un malheureux coin de table ? 😱😅 #adieu2leretour

 

Je tiens à te remercier d'avoir supporté ces billets étranges, si loin de ce que tu attends de moi en venant ici. Je te promets que la couture, le crochet et le tricot vont revenir en force. J'avais pensé ouvrir un blog parallèle pour mes petits délires, et mes états d'âmes, mais je n'étais pas totalement sûre de moi. Je n'exclu pas de le faire un de ces jours.... Cela évitera peut-être le mélange des genres, certainement déroutant mais pourtant tellement MOI.

Je remercie aussi chaleureusement les filles qui ont activement participé à mon défi : Callie, Bibi, Karine, Foldemci (désolée, je n'ai pas ton prénom), Anne-Laure, Claire, Anaïs, Delphine, Emilie, Magali, Aude, Anne, Cindy, Marick. Mille merci les filles.

A très bientôt, pour un peu de couture... si tu es encore là ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 29 mars 2017

La bande à Léon

Youhou !!!!

On y est copine ! Le Printemps est enfin arrivé !

Le soleil a arrêté de se coucher avec les poules. Maintenant, ce sont les Poules qui vont se coucher avec le soleil =D Et ça, c'est la méga teuf, même si je vais avoir besoin de minimum deux semaines pour me remettre du jet lag de l'heure d'été... C'est dingue à quel point avancer ma montre d'une pauvre petite heure arrive à me mettre dans le fond du trou. Je sais, je suis une petite nature.

Allez, c'est rien, c'est pour la bonne cause. Et puis, pour compenser, il fait beau et presque chaud. Tellement que, l'aprèm, tu sors sans ta petite laine (fais gaffe à l'angine de poitrine quand même) et qu'à force de rêver secrètement de remettre tes tishs manches courtes et tes débardeurs t'as fini par t'épiler les aisselles. Tu sais, juste au cas où. Et ça, ça sent bon le Printemps =D Parce que comme le dit le fameux Proverbe "quand Femme s'épiler sous les bras, Printemps bientôt là". A moins que ça ne soit le contraire... Je m'y perds un peu.

Bref, on va bientôt pouvoir se découvrir de tous les fils qu'on veut, alors il serait plus que temps que je te montre mes derniers tricots de l'Hiver, avant d'être encore une fois, totalement à l'Ouest.

 

Mon premier sur la liste ne se présente plus. Quoique... Vu qu'il date d'il y a deux ans et demi, peut-être l'as-tu oublié. Il s'agit de Léon, l'un des gilets loose imaginé par La Poule. J'ai craqué presque tout de suite pour ce modèle. Une envie folle de me tricoter un truc POUR MOI en plein cœur de ma dernière grossesse. Ouais, ouais, tu lis bien. J'ai commencé ce pull alors que j'étais enceinte du microbe... Et même qu'avant de le mettre de côté pour une cause inconnue, eh bien il ne me restait plus que les manches et l'encolure. Puis, j'ai accouché, et l'été a battu son plein. First Round.

A l'automne suivant, j'ai repris la bête, et je lui ai fait une manche. Waouh! Trop d'effort. Comme j'avais mal lu les explications, elle s'est avérée légèrement trop courte. J'ai démonté les côtes et j'ai laissé en plan. Encore. Second Round.

Et pendant les dernières vacances d'Hiver, je me suis dit qu'il était temps de mettre un point final à cette histoire qui n'avait que trop duré. Et puis, mine de rien, je me pelais les miches. J'avais un besoin urgent d'une petite laine. J'ai donc repris ma manche, puis tricoté la seconde et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire (ou presque) j'avais fini mon gilet.

Léon la poule (11)

J'ai un peu hésité à lui mettre des poches. Finalement, je suis partie du principe qu'on ne s'en sert pas forcément quand on en a, mais qu'on râle à coup sûr quand on en a pas et qu'on en a besoin. Je râle déjà bien assez comme ça, autant me faciliter la vie. J'ai mis des poches. Et je me suis grave appliquée à les coudre ;-)

Léon la poule (10)

Après lavage et blocage, qui m'ont un peu fait flipper j'avoue, j'ai enfin pu porter mon graal. Et je dois dire que je l'aime beaucoup beaucoup ♥

Léon la poule (3)

Léon la poule (1)

Modèle : Léon par La Poule (la plus grande taille)

Fournitures : eskimo de Drops, tellement pas chère que s'en est indécent. Je crois que le gilet a dû me coûter quelque chose comme 25 ou 30€...

Petit zoom sur mes poches caméléon =D

Léon la poule (2)

Et la Bête sur la Belle, ça donne quoi ? Fais pas gaffe au T-shirt, hein ;') Je suis parfaitement fréquentable comme fille.

Léon la poule (4)

Léon la poule (5)

Léon la poule (6)

Léon la poule (7)

Léon la poule (8)

Léon la poule (9)

Ce gilet est tout confort, doux, chaud. Bon, c'est pas le top de la sexy attitude, mais il ne fait pas non plus sac à patates. Moi, je l'adore.

 

Avant de passer à mon dernier tricot, je t'offre un petit trou Normand. Je te fais pas l'article. C'est mon 7ème, bla bla bla... Celui-ci a été crocheté pour la Maîtresse qui vit en maillot de bain. La veinarde ;-)

Shawl skull (1)

Modèle : Shawl Skull, traduction ici

Fournitures : 5 pelotes de coton Rico DK Essentials, chez Les Pelotes de Lolotte.

Shawl skull (2)

Je crois que je ne me lasserai jamais de ces têtes de mort...

Shawl skull (3)

 

Et last but not least. Un petit tricot vite fait, bien fait. Un petit bonnet. Mais pas n'importe lequel... un Pussy Hat ! Si tu ne sais pas ce que c'est, je t'excuse. Bouge pas. Je t'explique. Le Pussy Hat, c'est un bonnet tout simple, avec des oreilles de chat et imaginé par deux femmes pour être porté comme signe de ralliement lors de la manifestation féministe organisée à Washington, le lendemain de l'investiture de Donald Trump. Depuis, il est devenu l'un des symboles de la lutte pour les droits des femmes dans le Monde. 

Quand je l'ai découvert, la veille de cette fameuse manif, ce fut une évidence. Il m'en fallait un. A la base, il DOIT être rose. Sauf que je n'avais pas ce qu'il fallait. Je te rassure, je ne suis pas malade. J'avais du rose, mais pas assez pour un bonnet entier. J'ai hésité à faire des rayures, et puis, vu la construction du truc, j'ai abandonné. Ça sentait la connerie. Je me suis donc rabattue sur du prune. Prune, rose... C'est pareil, non ?

En tout cas, une chose est sûre, c'est que si la couleur n'y est pas, l'intention, elle, elle y est.

Pussy hat (2)

Pussy hat (3)

Pussy hat (1)

Et ces oreilles de chat, ça le fait, non ? En tout cas, ça fait son petit effet sur les enfants à la sortie de l'école.

 

Bien, maintenant que j'ai fait le vide dans mes dossiers de Hiver (comme dirait Oaken), je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles (ah ah ah) et me lancer à fond dans les cousettes Printemps/Eté. Que du bonheur en perspective !

A pluche.

Tschuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

mercredi 22 mars 2017

#defiunmarsetçarepart - semaines 2 et 3

Wesh !

Chose promise, chose due. Voilà la récap des deux dernières semaines de mon #defiunmarsetçarepart. Je suis encore et toujours restée fidèle à moi-même, comme tu vas pouvoir le constater.

Pour ceux et celles qui se poseraient la question, rien n'a été préparé à l'avance. Je veux dire par là que quand j'ai imaginé mes thèmes, je n'avais pas encore d'idée de ce qui pourrait les illustrer. Je me suis laissée porter au jour le jour. Il m'est peut-être arrivé, une ou deux fois, d'avoir une illumination la veille, mais rien de plus.

Dans ce qui va suivre, tu trouveras des images, une vidéo (un peu trash... pardon...) et encore quelques montages ;-) Avant de me lancer ce défi complètement barré, je n'avais jamais utilisé de logiciel de retouche d'image pour autre chose qu'améliorer la luminosité ou le contraste de mes photos. Au-delà du délire, j'ai beaucoup apprécié apprendre, et ce de la manière que je préfère au Monde, en bidouillant. Alors, ce n'est certes pas du grand travail de graphiste, mais je suis assez satisfaite du résultat.

Pour finir, j'avoue, presque toutes les images ont été soigneusement mises en scène, mais... ! Elles reflètent toutes, sans exception, la pure réalité de qui je suis, sans langue de bois, et sans faux-semblant. En fait, ce défi, c'est un peu comme un Liebster Award, tu sais, c'est tags qui circulaient à une époque sur les blogs. Mais en images.

Tu constateras également que, cette fois-ci, j'ai conservé les fameux hashtags, tant usités sur Instagram, qui ponctuaient mes légendes. Sans, il t'aurait manqué quelque chose.

Je te laisse découvrir ou redécouvrir ces clichés. Et encore merci aux autres participantes à ce défi. You rock !

 

 8. Groseilles

J8

#defiunmarsetçarepart #groseilles Aujourd'hui, comme tous les jours d'ailleurs, j'aurais bien allumé ma télé pour cracher sur tous les connards qui vivent dedans, et les connasses aussi. Parce qu'il y a quand même de sacrées salopes... J'aurais bien chanté "Jésus reviens", mais ça, j'y crois moyen. Au lieu de ça, je vais me réjouir d'avoir encore survécu à un mercredi avec mes 4 affreux. Et je vais attendre tranquillement l'heure d'aller mettre la viande dans le torchon #groseillesunjourgroseillestoujours #lavieestunlongfleuvetranquille #cassetoiavectonblondinet #situboisdeleaufroideaprèstonpotagechaudtuvasfairesauterlemaildetesdents #mariethérèsenejurezpas #2017en365deconningdays

9. Fromage

J9

#defiunmarsetçarepart #fromage Fromages, IU #toussansexception #surtoutceuxquipuent

10. Talent caché

                                  

#defiunmarsetçarepart #talentcaché [ATTENTION AME SENSIBLE] Ce soir c'est le week-end. Comme toi, je ne suis pas toujours équipée pour faire face à toutes les situations. Heureusement que j'ai appris à survivre en milieu hostile... #appellemoicouteausuisse #letalentquifaitflippermaiquetoutlemondetrouveutile #mesdentsvontbienmerci (crédit photos et vidéos : la méga teuf de mes 40 ans... une mine dans tous les sens du terme) #2017en365deconningdays

 11. Talon d'achille

J11

#defiunmarsetçarepart #talondachille "Le plus dangereux ennemi que tu puisses rencontrer sera toujours toi-même." Nietzsche. #2017en365deconningdays

12. Inavouable

J12

#defiunmarsetçarepart #inavouable Tout comme @annanala je pourrai te dire que je n'ai plus grand chose à confesser. Erreur. Mais ça serait trop long et un peu flippant 😉 Je collectionne les histoires de voitures, d'alcool, de fous rires à faire pipi dans la culotte, de pieds dans le plat, de rencontres improbables etc... Il paraît qu'il faut que jeunesse se passe. Ça s'arrête quand la jeunesse ? Alors, plutôt que de risquer de me faire arrêter par la police pour infractions caractérisées et répétées, je te montre un truc qui fâche. En fait, dans l'absolu, je m'en fous... Sauf quand je dois me mettre en bikini à la plage, et encore. #mannequinchezolida #foireàlasaucisse #cestbonparcequeçaestgras #2017en365confessingdays

13. Mer...credi

J13

Je dirais même plus. JE SUIS POLIE PUTAIN DE BORDEL DE MERDE. #defiunmarsetçarepart #mer...credi Certains mots ont cette importance qu'on veut bien leur donner. Il existe bien des façons d'être vulgaire en maniant habilement la langue. Et il paraîtrait que c'est pas beau dans la bouche d'une femme... Ben moi je préfère être une femme qui dit ouvertement fuck, qu'un faux cul qui n'en pense pas moins #pasbeaucoupdephrasessansunputain #putaincestlavie #putaindebordeldemerde #fuckingshit #2017en365deconningdays

14. Le poids des mots

J14

#defiunmarsetçarepart #lepoidsdesmots J'aurais pu te parler de mon attachement, limite psychorigide, au sens exact des mots. Mais c'était vraiment pas fun... A la place, je t'offre un hommage aux centaines de couvertures collectionnées par mes grands-parents. "Le poids des mots, le choc des photos" 😉 Où tu peux également constater que les chutes de tissu, ça fonctionne 😁 #joliejuliepresqueparfaite #lechocdesphotos #2017en365deconningdays

 15. Pictionnary

J15

#defiunmarsetçarepart #pictionnary Tu la connais la fille qui lance des thèmes et qui se retrouve bloquée comme une conne avec zéro inspiration ? Faut dire que le Pictionnary, c'est pas mon jeu préféré. Que chez nous on se contente de tuer des zombies. Et que tu peux constater que le dessin et moi ça fait 1000. Un jour, je dépasserai le stade du bonhomme de MS... Et puis, quand je pense Pictionnary, je pense "Quand Harry rencontre Sally". Va comprendre 😅 #2017en365deconningdays Warning, ce rébus est in English 😅😉

16. Toute première fois

J16

#defiunmarsetçarepart #toutepremièrefois Un petit pot, de la crème fraîche. Tu secoues. C'est magique 🎉 #onafaitdubeurre #cétaitfun #etcétaitbon #2017en365farmingdays #2017en365deconningdays

17. J'ai beau être matinale

J17

#defiunmarsetçarepart #jaibeauêtrematinale WTF !!! Je sais pas quel est le con qui a inventé le matin, le réveil et la course pour emmener les nains à l'école mais j'espère qu'il souffre quelque part autant que moi je souffre tous les jours 😒 S'il y a bien un moment dans la journée où j'ai besoin de temps et de silence, c'est bien celui-là... Merci pour rien. En bref, le matin, je suis de mauvais poil, et ça se voit 😅 #etencoreplusquandfautfairelavaisselleendespee #fuck #2017en365deconningdays

18. Touffe

J18

#defiunmarsetçarepart #touffe BREAKING NEWS On a retrouvé le cousin machin 😅 Ça me rappelle un Halloween où je m'étais déguisée en Morticia avec teinture des cheveux en noir. Un vrai carnage 😅😅😅 #2017en365deconningdays J'en profite pour faire un point santé. Presque deux mois que je ne me suis pas lavée les cheveux avec du shampoing. J'ai testé du no poo au savon d'Alep, mais mes cheveux restaient gras. Hier, j'ai sauté le pas du bicarbonate 😱 Perfect 👍 On me dit aussi de te dire que tu as échappé à une photo gore impliquant un Chewbacca... 😁

19. Dans le sac

J19

#defiunmarsetçarepart #danslesac Hier soir, j'ai aussi goûté à mon premier Spritz. Miracle, j'ai été assez raisonnable pour ne pas en boire un second et choisir le coca à la place du vin rouge par la suite. Vu que c'était mon tour de me lever ce matin, ça m'a évité de finir la tête dans la cuvette 😅 Ou dans le sac, comme mes nains neuf fois sur dix pendant les trajets en voiture. #situvomisvomislàdedans #lefameuxsacàvomi  #appellemoigeorginaabiteboule #lafemmelaplusclassedumonde #2017en365deconningdays

20. Retour vers le futur

J20

#defiunmarsetçarepart #retourverslefutur Hey, MacFly, laisse béton ton overboard, et viens kiffer la poudreuse 😅 #medemandepasmonâge #jensaisrien #maiscestquandjétaiscanon #tempusfugit

21. Chut

J21

#defiunmarsetçarepart #chut I'm The Amazing Iron Woman, et comme le dit mon pote Deadpool "un grand pouvoir entraine de grandes irresponsabilités" #jesuisunsuperhéros #2017en365deconningdays

 

Surtout, n'hésite pas à me dire ce que tu en penses. Je suis un peu curieuse ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 20 mars 2017

Pour qu'elles soient les plus belles ♥

Hello ;-)

Ouais, je sais, j'ai zappé la récap, Ô combien attendue, de mon magnifique défi de Mars...

Ceci n'est en réalité pas un oubli, et est totalement indépendant de ma volonté. La semaine ayant été entièrement placée sous le signe de notre amie la gastro, sautant d'hôte en hôte, jour après jour, telle une puce dans un chenil... Se concluant en apothéose, par Émilie rendant son apéro fraîchement englouti, samedi soir, chez des amis. Mais je te rassure, en bons parents indignes que nous sommes, nous l'avons bien calée dans le canapé avec un doliprane et une couverture. On allait pas se gâcher la fête pour si peu ;-)

Et cerise sur le gâteau, j'ai réussi, dans un geste d'une élégance toute Royale, à faire choir, de toute ma hauteur, la prunelle de mes yeux. oO Finalement, rien de cassé. Mais il a fallu accélérer une opération capitale, prévue de longue date et systématiquement repoussée. Après quelques heures d'angoisse, tout est revenu dans l'ordre. Je suis soulagée de te dire que mon formidable PC fonctionne de nouveau parfaitement, et même mieux qu'avant, grâce à son tout nouveau disque dur électronique. Décidément, je kiffe la technologie =D

Pour en revenir à l'épisode viral, tu te souviens peut-être que dans mon dernier billet, je te parlais d'une tenue que je devais coudre d'urgence à la demi ado, et ce pour le lendemain. Forcément, c'est elle qui a ouvert le bal. Malade comme un chien toute la nuit de dimanche à lundi, elle a tout de même tenu à aller au Collège pour montrer à ses copines le résultat de nos essais de bigoudis. Ces ados... Sans surprise, elle est rentrée à la maison, en moins de temps qu'il ne m'en a fallu pour boire mon café. Et c'est donc avec ma gamine verdâtre, allongée dans le canapé, que j'ai cousu une jolie robe de fête pour la "journée de l'élégance" organisée par le Collège.... En espérant qu'elle soit assez remise le lendemain pour pouvoir la porter.

La réalisation de ladite robe ne présentant aucune difficulté majeure, elle a été assez vite assemblée, jusqu'au moment où j'ai dû poser la fermeture éclair invisible. Une grande première pour moi. LE truc que j'évitais soigneusement depuis des années.... Eh bien je dois dire que je ne m'en suis pas si mal sortie, surtout sans pied spécial. Il faut pas mal de minutie, mais finalement ça fait partie des choses que j'aime dans la couture. Je n'irai pas jusqu'à te mentir et te dire que je l'ai posé parfaitement du premier coup... Tu n'es pas dupe. Je m'y suis reprise à 3 fois avant d'obtenir un résultat qui me satisfasse. Et ça fait plutôt bien le job je trouve.

Wendy Ottobre 6-2015 (11)

Le soir venu, ma grande ayant recouvré ses forces... nous sommes passé à la préparation de la bête. Le test boucles de la veille était concluant, mais je n'avais vraiment pas assez de bigoudis dans mon placard, et pas de fer à friser ni à lisser en ma possession non plus. Et si le proverbe dit que "ce que femme veut...", ramène ça à l'échelle d'une ado de presque 12 ans, et tu t'approcheras presque de la dure réalité. Dans ses recherches sur Youtube (l'ami des grands et des petits), elle avait dégotté un tuto dans lequel la jeune femme utilisait des feuilles de Sopalin en guise de bigoudis. Dommage, j'ai banni l'essuie-tout il y a de cela quelques semaines... Et c'est dans un éclair de génie que je me suis rappelée toute ces chutes qui attendaient leur heure à l'étroit dans leur petite boîte.

C'est pas joli comme ça ? Limite j'aurai pu la laisser aller au Collège avec ces papillotes colorées, non ? ;-)

Bigoudis chutes

Le lendemain, elle était levée aux aurores... Habillage, coiffage, maquillage... Petite séance photo très très vite faite sur le parking. J'ai gardé ce cliché parce que c'est le seul que j'avais en pied et donc sur lequel tu pouvais avoir une vue d'ensemble, chaussures comprises. Je t'avoue que je ne la trouve pas trop à son avantage... Le sourire crispé y est certainement pour quelque chose. Ça lui donne de faux airs de Nelly Olson... MDR

Wendy Ottobre 6-2015 (1)

Wendy Ottobre 6-2015 (8)

Modèle : Wendy, modèle numéro 25, Ottobre 6/2015, en 158 cm

Matos : dentelle, gabardine, biais satin et fermeture éclair invisible de chez MT.

J'ai payé le tout une petite fortune. Jamais je n'aurais acheté une robe à ce prix-là... Mais je me console en me disant qu'il m'en reste bien assez pour faire une ou deux pièces à sa petite sœur. Et que vu ses résultats scolaires, elle la méritait bien.

Wendy Ottobre 6-2015 (9)

La journée était assortie d'un petit concours. Chaque classe devait élire son Roi et sa Reine de l'élégance. Ma grande est rentrée un peu déçue de ne pas avoir été choisie. Mais elle a quand même remporté quelques suffrages, et ça, en début d'année, c'était loin d'être gagné.

Et puis pour moi, elle était forcément la plus belle ♥

Wendy Ottobre 6-2015 (2)

Wendy Ottobre 6-2015 (3)

Wendy Ottobre 6-2015 (4)

Wendy Ottobre 6-2015 (5)

Je sais pas toi, mais je trouve qu'avec ces baskets, c'est la grande classe.

Wendy Ottobre 6-2015 (6)

Wendy Ottobre 6-2015 (7)

Je termine cette série avec une photo prise le Jour J avec mon portable, recadrée et passée par un des filtres d'Instagram. Je me demande encore comment mon bébé a pu devenir une aussi jolie jeune fille.

Wendy Ottobre 6-2015 (10)

 

Il ne t'aura pas échappé que le titre parlait "d'elleS", au pluriel.

Samedi soir, nous étions donc invités chez des amis. Les parents du meilleur ami pour la vie de notre grand, en l'occurrence, et heureux jeunes parents d'une petite fille depuis bientôt... 18 mois. Honte sur moi, je n'avais jamais pris le temps de leur offrir un petit cadeau. J'ai profité de l'occasion pour réparer l'affront.

Je lorgnais depuis très très longtemps sur la Kate's dress, admirée moult fois chez la Reloux et sa concubine Louetjo. Pour les adeptes du premier degré, je précise qu'un fait alternatif s'est glissé dans la phrase précédente....

Et justement, avant de me jeter sur Kate sans réfléchir, eh bien j'ai beaucoup trop cogité. Je suis tombée raide dingue de cette version de Céline, et je me suis autorisée à la copier sans vergogne. Et j'en ai chié... Cette robe m'a pris des heures, alors qu'en réalité elle est extrêmement simple à réaliser.

Mais à trop vouloir simplifier...

J'ai donc retiré la doublure, ce qui m'a obligé à finir l'encolure et les emmanchures avec un biais. Que j'ai fait moi-même forcément. J'en ai bavé pour les emmanchures. Je crois que c'est le truc qui m'a fait le plus enrager. Juste parce que cette finition n'était finalement pas compatible avec cette version de plastron... Tant pis.

J'ai doublé les manchons. Et ça, j'adore ♥

Et j'ai fait le dos en une seule partie en préférant une fente, qui ne m'a posé aucun problème. SAUF ! Et ça je ne m'en suis rendue compte que le lendemain. Comme j'ai coupé le dos en une seule partie, et que les marges sont incluses dans le patron... le dos est sensiblement plus large que le devant... Ça ne devrait pas être flagrant porté, mais c'est encore un de ces semi-échecs qui me gonflent bien comme il faut.

J'y ai donc passé l'après-midi et je n'ai fini la robe qu'une poignée de minutes avant de partir pour notre dîner. D'où les photos pourraves à la lumière de ma lampe de salon...

Kate's dress Lily Bird Studio (1)

Modèle : Kate's dress, Lily Bird Studio, en 3 ans (trop peur qu'elle soit trop petite...)

Matos : Coton ? de mon marché et liberty Mauvey rose gagné chez Stragier.

Kate's dress Lily Bird Studio (2)

Kate's dress Lily Bird Studio (3)

J'ai eu un peu de mal à me détendre après avoir lutté avec cette pauvre Kate, mais la vue d'ensemble m'a rassurée. Je la trouve superbe. Il va d'ailleurs falloir que j'en refasse une à Émilie de toute urgence ;-) Et tu me connais, l'urgence, c'est mon dada...

 

Rendez-vous dans 2 jours pour une "petite" récap des deux dernières semaines de défi.

En attendant, bon lundi. Keep it real.

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

lundi 13 mars 2017

Aussitôt dit, aussitôt fait (ou presque)

Yo !

J'espère que tout roule, ma poule ;-)

Chose promise, chose due. Je reviens aujourd'hui pour te parler tricot, comme nos grands-mères, au bon vieux temps. Je confesse que j'ai bien failli oublier et revenir avec tout autre chose (de la critique cinoche, pour les curieuses) mais je me suis finalement rappelée ma promesse. Et mes enfants peuvent en témoigner, je n'ai qu'une parole. Hum hum...

Une fois n'est pas coutume, je serai brève. Le temps m'étant compté... La demi ado n'ayant rien trouvé de mieux que de me mettre devant un nouveau défi : lui coudre une tenue chic pour l'annuelle "Journée de l'élégance" organisée dans son Collège, et qui est tout bonnement prévue pour mardi... prochain (demain quoi). oO Et forcément, je n'ai été prévenue que mercredi... Normal. Tu me diras, elle aussi, apparemment. Mouais. Le temps que j'essayes de la convaincre d'utiliser sa tenue de fête qu'elle n'aura porté qu'une fois... Au secours. On s'est finalement retrouvé jeudi avec un modèle choisi parmi mes Ottobre. Vendredi, virée Mondial Tissu. Samedi, activités diverses et variées. Et donc Dimanche, décalquage, découpage et début d'assemblage. On y croit. Ce soir, au retour de l'école, essayage et ajustage si besoin. Et elle sera la plus belle pour aller bosser ! Et elle aura tout intérêt à se faire élire la Reine de sa classe, sinon, elle dormira sur le palier ;-)

Bon, j'avais dit brève.

En matière de couture, il m'arrive rarement qu'un projet entamé reste plusieurs semaines, voire plusieurs mois en stand-by. C'était le cas à mes débuts, quand je flippais à mort de faire un simple ourlet. Depuis, je me suis soignée à force d'expérience. En ce qui concerne mes projets tricot ou crochet, c'est une tout autre affaire. En règle générale, je sais quand je commence et presque jamais quand je vais finir. J'ai quelques encours qui dorment bien au chaud dans mes tiroirs, certains depuis de nombreuses années. Je pense notamment à un octopode commencé il y a 4 ans, qui a failli être terminé il y en a 2, et qui finalement attend toujours son heure. Ne désespère pas petit poulpe. Ton tour viendra.

Et souvent, ce qui fait que ces projets terminent aux oubliettes, ce n'est pas le manque de savoir-faire. De ce côté-là, mon envie de réussir est toujours la plus forte. Non. Le coupable, c'est le temps. Le temps que ce genre de projet nécessite. Un temps qui finit toujours par me sembler interminable. Parmi mes qualités, il est rare qu'on cite la patience. On se demande bien pourquoi. Je finis souvent par me lasser, et laisser tomber. Je sais, c'est pas bien. Mais comme me le disait ma maîtresse de CM1, je suis une girouette. Girouette un jour, girouette toujours.

Mais parfois, il arrive des miracles.

A moins que ce ne soit la conséquence circonstancielle des vacances d'Hiver, loin de tout et sans machine à coudre.

Qui sait ?

Toujours est-il que je suis partie avec un en-cours crochet entamé courant janvier, pas tout à fait terminé mais presque et de quoi faire un pull à Julie. Et j'en suis revenue avec le premier terminé et le second plus qu'avancé. La deuxième semaine de vacances et un ou deux jours de plus, et hop, le pull était prêt à être porté.

Un miracle je te dis.

Il faut dire que ce pull est d'une simplicité déconcertante. Il s'agit du dernier modèle de Muriel alias Kids Tricot alias La pelote masqué, le pull Doudou. Des kilomètres de jersey aux aiguilles circulaires pour obtenir une petite merveille au point mousse. Tellement simplissime que j'ai réussi à foirer quelques augmentations dans les raglans. Seul l'œil averti s'en rendra compte. J'ai laissé. J'ai aussi mal lu le nombre de rangs de côtes à faire en bas du pull. J'en ai fait le double de ce qui est préconisé. Visuellement, ce n'est pas gênant, on pourrait même croire que c'est fait exprès pour aller avec la longueur des côtes au bas des manches. Ni vu ni connu je t'embrouille.

J'ai fait un 12 ans pour ma presque 12 ans. A l'essayage, j'ai préféré rallonger le corps ET les manches de 5 cm chacun. Je n'avais pas pensé au blocage et au poids de la laine (surtout au point mousse). J'ai eu très peur après l'essorage en l'étendant. Mais finalement, après l'avoir bien laissé sécher contenu dans les dimensions espérées, c'était presque parfait.

Il s'est légèrement étiré à l'usage, mais rien de dramatique. Et il restera portable encore pas mal de temps. Tant mieux. Par contre, la laine bouloche énormément. Et le pull a très vite pris la forme des coudes et des fesses de l'ado oO Ça donne un style.

En dehors de ça, ça faisait très très longtemps que je n'étais pas arrivée au bout d'un projet tricot, qui plus est en moins de 3 semaines. Truc de ouf.

Doudou, le pull, Kids Tricot (1)

Les petits bidules sur le pull, ce sont des badges fait à la badge It avec le papier imprimé qui entourait les pièces en chocolat Star Wars que mon fils a eu à Noël. Idée volée à @mathildemariemade. Aucun rapport avec le pull...

Doudou, le pull, Kids Tricot (2

Modèle : Doudou, le pull, Kids Tricot, sur Laine et Tricot

Matos :  4 écheveaux (ou presque) de Gilliatt poivre et sel, De Rerum Natura (achetés il y a 2 ans pour un autre projet, pour moi...)

Doudou, le pull, Kids Tricot (3)

J'aime vraiment beaucoup ce petit pull tout simple. Julie aussi l'adore. Par contre, je ne sais pas si c'est la laine, les quelques centimètres en trop ou je ne sais quelle autre raison, mais le bas s'est un peu déformé et l'effet "resserré" qu'aurait dû donner les côtes à totalement disparu...

Doudou, le pull, Kids Tricot (4)

Doudou, le pull, Kids Tricot (5)

Doudou, le pull, Kids Tricot (6)

L'en-cours crochet, lui, je ne te le présente plus. Si je compte bien, je crois que c'est mon sixième. Et le septième vient d'être expédié à sa future propriétaire ;-)

Cette magnifique version verte était le cadeau de Noël, à la bourre, de ma Super Cops Émilie, alias Batman et Bobines, prof de son état. Vert pour aller avec ses lunettes et pour honorer une petite private joke. De quoi, peut-être, un peu impressionner ses élèves en leur promettant mille tourments s'ils osent déclencher la fureur de la Bête ;-)

Shawl Skull (3)

Shawl Skull (2)

Modèle : Shawl Skull, traduction ici.

Matos : 5 pelotes de Ricco DK Essential, coton, Les pelotes de Lolotte, crocheté en 3,5

Shawl Skull (1)

Décidément, je crois que je ne suis pas prête de me lasser de réaliser ce modèle. Et je déclare d'ailleurs officiellement que je suis en mesure de le réaliser de mémoire et presque les yeux fermés. Youhou !

Bon, aller, je te laisse. C'est pas tout ça, mais c'est moi qui subirait mille souffrances si la tenue de la demi ado n'est prête ce soir...

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

mercredi 8 mars 2017

#unmarsetçarepart - semaine 1

Yo !

Peut-être que tu t'es un peu demandé ce qui m'arrive ces derniers temps. Pourquoi, tout à coup, ce blog partait en sucette et pourquoi, au milieu de ces mignonnes petites réalisations couturesques et tricotesques, soudain, je me suis mise à me déguiser et à faire n'importe quoi.

C'est bien simple, en vrai, c'est le reflet exact de ce qui se passe, tous les jours ou presque, dans ma tête. J'ai beau être très exigeante avec moi-même et extrêmement sérieuse dans mes implications, je n'en reste pas moins complètement barrée à l'intérieur. C'est juste qu'il me faut du temps en général pour laisser parler toutes mes voix intérieures en public. J'ai pas l'air comme ça, mais je suis timide.

Si tu reviens aux origines de ce blog, les textes étaient convenus, le langage soutenu et les photos bof bof. Au fil du temps, j'ai pris confiance, et j'ai décidé de laisser petit à petit ma vraie personnalité prendre le dessus. Je te l'ai dit, il me faut du temps.

En ce qui concerne ce petit défi, je trouvais intéressant d'essayer de sortir un peu des sentiers battus. Je remercie d'ailleurs chaleureusement toutes les filles qui se sont jointes à moi et qui interprètent chaque jour mes thèmes à leur manière. Je suis particulièrement flattée d'avoir été suivie dans cette aventure, et ravie de constater qu'il y avait finalement bien plus à en dire que ce que j'avais imaginé à la base.

Pour ma part, j'ai décidé de ne pas réfléchir à l'avance et de laisser parler mon imagination au jour le jour. Le but étant de se marrer, en tout cas pour moi, j'ai joué la carte du mieux que j'ai pu. Un peu trop peut-être. Mais c'est encore une des choses qui me caractérisent, le tout ou rien. Soit je le fais, soit je le fais pas. Et si je le fais, je le fais à fond.

Certains jours, j'ai eu l'air con, d'autres, j'ai fait rire, et parfois, j'ai fait des flops. On ne peut pas être compris à tous les coups. Et puis, en ce qui me concerne, le principal c'est d'avoir osé. Dire des conneries, c'est facile au fond. Rire de soi et assumer, c'est nettement plus compliqué.

Sur cette réflexion hautement philosophique, je te laisse avec les photos publiées de cette première semaine. J'y ai joint les textes qui les accompagnaient, et deux photos bonus ;-)

J'espère que ça te fera sourire autant que je me suis amusée.

PS : il y a parfois plusieurs photos, mais choisir c'est renoncer, et ça, je sais pas encore faire.

PS' : non, je ne fais pas tout ça parce que je m'emmerde. J'avais vraiment besoin de me marrer sur le long terme, et se marrer tout seul, c'est pourri ;-)

Mars

1. Renaud ou Renault

Bon ben, Renaud quoi !!! Écouté en boucle quand j'avais 20 ans. De la poésie en tube qui te prouve qu'il n'y a pas besoin d'utiliser les mots les plus complexes du dictionnaire pour écrire de jolis textes. Vu en concert avec mon chéri avant que sa voix ne devienne inaudible. Sinon, Renée, c'est mon troisième prénom, celui de ma grand-mère paternelle. Si tu rigoles, je te pète les dents. Et Mort aux cons dans l'escalier, c'est moi qui l'ai écrit, c'est dire si j'ai raison.

J1

Point culture et making off. Peut-être avais-tu reconnu, peut-être pas. Pour ce premier jour de défi, je me suis amusée à reproduire la pochette de l'album "Marche à l'ombre", album que je connais par cœur ♥

J1-1

No comment...

J1-2

2. Groquik ou Quicky

Hier encore, je ne savais pas où tout ça allait me mener... mais j'ai bien senti que certaines me lançaient un défi dans le défi. Tu le sais, j'ai pas peur de grand-chose =D Et oui, j'ai retrouvé Groquik. Je suis une enfant de la pub des années 80 moi !

J2

Je suis clairement pas graphiste, mais je me suis bien marrée. Toi aussi apparemment.

J2-1

No comment... le retour =D

J2-2

3. Qu'est-ce qu'elle a ma gueule

J'avais bien pensé à te mettre ma tronche au réveil mais bof... Et puis je me suis souvenue que j'avais de la matière dans mes archives. Je me rends compte que je ne suis pas avare d'autoportraits, et qu'à la lumière de ces clichés on peut raisonnablement conclure que je suis folle ET alcoolique... Au passage, j'assume aussi d'être une grosse fan de Johnny. Ben ouais. Une erreur s'est glissée dans ce diaporama, totalement à mon insu.

Je suis d'humeur généreuse, alors je t'en remets une. Je précise que c'est mon menton balafré qu'il faut regarder. Résultante d'une connerie de jeunesse à base de deux roues et d'alcool... Triple fracture de la mâchoire et une gueule cassée. L'œil averti aura remarqué que je me suis encore faite photobomber. Décidément =D

J3-1

 4. Au poil

Ode au poil (en alexandrins)

Toi qui mon corps recouvre depuis des décennies

Qui malgré la cire chaude repousse à l'infini

Entend donc ma prière, écoute ma supplique

Va te faire cuire un œuf, avant qu'l'été rapplique.

Amazingsteph (03/2017)

J4

 5. Des petits trous

La Belle et le Pancake (conte populaire du XXIe, auteur inconnu)

C'est l'histoire d'une fille qui rencontre un pancake.

La fille : T'as de beaux trous, tu sais ?

Le pancake : Ouais, ouais. J'en ai plein en plus.

La fille : Cool. Moi aussi. Tu veux voir ?

Le pancake : Okay.

S'ensuit une scène interminable digne de l'Arme Fatale 3. Tout y passe, les bras, les jambes et la tête (alouette). Au bout de quelques minutes, lassée et affamée, la fille se jette sur la galette et n'en fait qu'une bouchée.

Conclusion, la fille a beau être belle, il n'en faut pas moins se méfier.

The end.

J5

6. HP ou HP

Vu la multitude d'interprétations (ndlr : et il y en a eu bien plus que je ne pensais), définitivement Harry Potter, avec possiblement un soupçon d'Hôpital Psy et sans conteste Haut Potentiel... J'aime pas trop choisir, choisir c'est mourir. Alors je prends le tout, même les haricots patates =D

J6

Euh... C'est parce que les couvertures elles sont pas pareilles en Français, Anglais, Américain et Japonais...

J6-1

Les couvertures Japonaises

J6-2

 7. Noir c'est noir (ndlr : je crois que c'est là que je me suis perdue...)

Quelque part, dans une galaxie lointaine...

Pain pain pain tarte tatin tarte tatin

Hhhhh Shhhh hhhh shhhh : Kilo, je suis ton grand-père 💀

K1 : Fucking shit, you're talking to me ?

K2 : Youpi, c'est mon Papy à moi !

.....................................................................................

Pas étonnant que le côté obscur finisse toujours par se faire défoncer.

J7

NDLR : on va mettre ça sur le compte de la fatigue... Sinon, 3 références cinématographiques se trouvaient dans ce texte. Sauras-tu les reconnaître ?

Si ça t'a plu, saches qu'il reste encore 24 jours de défi. Dans le cas contraire, je comprends. Mais ne t'enfuis pas pour autant. Le prochain post sera plus normal. Je t'y parlerais tricot ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,