mercredi 29 mars 2017

La bande à Léon

Youhou !!!!

On y est copine ! Le Printemps est enfin arrivé !

Le soleil a arrêté de se coucher avec les poules. Maintenant, ce sont les Poules qui vont se coucher avec le soleil =D Et ça, c'est la méga teuf, même si je vais avoir besoin de minimum deux semaines pour me remettre du jet lag de l'heure d'été... C'est dingue à quel point avancer ma montre d'une pauvre petite heure arrive à me mettre dans le fond du trou. Je sais, je suis une petite nature.

Allez, c'est rien, c'est pour la bonne cause. Et puis, pour compenser, il fait beau et presque chaud. Tellement que, l'aprèm, tu sors sans ta petite laine (fais gaffe à l'angine de poitrine quand même) et qu'à force de rêver secrètement de remettre tes tishs manches courtes et tes débardeurs t'as fini par t'épiler les aisselles. Tu sais, juste au cas où. Et ça, ça sent bon le Printemps =D Parce que comme le dit le fameux Proverbe "quand Femme s'épiler sous les bras, Printemps bientôt là". A moins que ça ne soit le contraire... Je m'y perds un peu.

Bref, on va bientôt pouvoir se découvrir de tous les fils qu'on veut, alors il serait plus que temps que je te montre mes derniers tricots de l'Hiver, avant d'être encore une fois, totalement à l'Ouest.

 

Mon premier sur la liste ne se présente plus. Quoique... Vu qu'il date d'il y a deux ans et demi, peut-être l'as-tu oublié. Il s'agit de Léon, l'un des gilets loose imaginé par La Poule. J'ai craqué presque tout de suite pour ce modèle. Une envie folle de me tricoter un truc POUR MOI en plein cœur de ma dernière grossesse. Ouais, ouais, tu lis bien. J'ai commencé ce pull alors que j'étais enceinte du microbe... Et même qu'avant de le mettre de côté pour une cause inconnue, eh bien il ne me restait plus que les manches et l'encolure. Puis, j'ai accouché, et l'été a battu son plein. First Round.

A l'automne suivant, j'ai repris la bête, et je lui ai fait une manche. Waouh! Trop d'effort. Comme j'avais mal lu les explications, elle s'est avérée légèrement trop courte. J'ai démonté les côtes et j'ai laissé en plan. Encore. Second Round.

Et pendant les dernières vacances d'Hiver, je me suis dit qu'il était temps de mettre un point final à cette histoire qui n'avait que trop duré. Et puis, mine de rien, je me pelais les miches. J'avais un besoin urgent d'une petite laine. J'ai donc repris ma manche, puis tricoté la seconde et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire (ou presque) j'avais fini mon gilet.

Léon la poule (11)

J'ai un peu hésité à lui mettre des poches. Finalement, je suis partie du principe qu'on ne s'en sert pas forcément quand on en a, mais qu'on râle à coup sûr quand on en a pas et qu'on en a besoin. Je râle déjà bien assez comme ça, autant me faciliter la vie. J'ai mis des poches. Et je me suis grave appliquée à les coudre ;-)

Léon la poule (10)

Après lavage et blocage, qui m'ont un peu fait flipper j'avoue, j'ai enfin pu porter mon graal. Et je dois dire que je l'aime beaucoup beaucoup ♥

Léon la poule (3)

Léon la poule (1)

Modèle : Léon par La Poule (la plus grande taille)

Fournitures : eskimo de Drops, tellement pas chère que s'en est indécent. Je crois que le gilet a dû me coûter quelque chose comme 25 ou 30€...

Petit zoom sur mes poches caméléon =D

Léon la poule (2)

Et la Bête sur la Belle, ça donne quoi ? Fais pas gaffe au T-shirt, hein ;') Je suis parfaitement fréquentable comme fille.

Léon la poule (4)

Léon la poule (5)

Léon la poule (6)

Léon la poule (7)

Léon la poule (8)

Léon la poule (9)

Ce gilet est tout confort, doux, chaud. Bon, c'est pas le top de la sexy attitude, mais il ne fait pas non plus sac à patates. Moi, je l'adore.

 

Avant de passer à mon dernier tricot, je t'offre un petit trou Normand. Je te fais pas l'article. C'est mon 7ème, bla bla bla... Celui-ci a été crocheté pour la Maîtresse qui vit en maillot de bain. La veinarde ;-)

Shawl skull (1)

Modèle : Shawl Skull, traduction ici

Fournitures : 5 pelotes de coton Rico DK Essentials, chez Les Pelotes de Lolotte.

Shawl skull (2)

Je crois que je ne me lasserai jamais de ces têtes de mort...

Shawl skull (3)

 

Et last but not least. Un petit tricot vite fait, bien fait. Un petit bonnet. Mais pas n'importe lequel... un Pussy Hat ! Si tu ne sais pas ce que c'est, je t'excuse. Bouge pas. Je t'explique. Le Pussy Hat, c'est un bonnet tout simple, avec des oreilles de chat et imaginé par deux femmes pour être porté comme signe de ralliement lors de la manifestation féministe organisée à Washington, le lendemain de l'investiture de Donald Trump. Depuis, il est devenu l'un des symboles de la lutte pour les droits des femmes dans le Monde. 

Quand je l'ai découvert, la veille de cette fameuse manif, ce fut une évidence. Il m'en fallait un. A la base, il DOIT être rose. Sauf que je n'avais pas ce qu'il fallait. Je te rassure, je ne suis pas malade. J'avais du rose, mais pas assez pour un bonnet entier. J'ai hésité à faire des rayures, et puis, vu la construction du truc, j'ai abandonné. Ça sentait la connerie. Je me suis donc rabattue sur du prune. Prune, rose... C'est pareil, non ?

En tout cas, une chose est sûre, c'est que si la couleur n'y est pas, l'intention, elle, elle y est.

Pussy hat (2)

Pussy hat (3)

Pussy hat (1)

Et ces oreilles de chat, ça le fait, non ? En tout cas, ça fait son petit effet sur les enfants à la sortie de l'école.

 

Bien, maintenant que j'ai fait le vide dans mes dossiers de Hiver (comme dirait Oaken), je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles (ah ah ah) et me lancer à fond dans les cousettes Printemps/Eté. Que du bonheur en perspective !

A pluche.

Tschuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 


mercredi 16 janvier 2013

Celle qui faisait taire la mauvaise langue (ou presque...)

Et en l'occurence la mauvaise langue c'est ma mère oO !

J't'expliques. On est le 24 décembre, il est 1h00 du mat', on se distribue nos petits cadeaux dans la joie, la bonne humeur (et les petite bulles). Après ma Moumoune chérie (plus pour longtemps) et ma grand-mère, je donne son paquet à ma tante, et je lui précise que le lutin que je suis, n'a pu tenir ses délais, malgré un nombre effroyable d'heures sup. Et là, cest le drame...ma propre mère éclate de rire et lance "t'es pas prête de le voir ! J'les connaît ces cadeaux pas finis, j'en attends plein !"

Oui, oui...t'as bien entendu...Non mais j'hallucine =) Bon d'accord, il y a eu la nappe brodée commencée pour ses 50 ans, qu'elle n'a jamais eu...A la place elle a eu cet himalaya de la broderie pour la décénie suivante ! Je trouve que je me suis bien rattrappée quand même.

Cadeau anniversaire Maman

Modèle Lilipoint

Il y a aussi peut-être un pochon qui attend depuis la fête des mères (bon là, j'avoue, j'ai un peu honte).

Pour la peine, je n'ai pas fini le pochon (euh...non, non dit rien), mais je lui ai tricoté en quatrième vitesse un Lady Kina de Kids Tricot. Des kilomètres de jersey pour un gilet trop trop beau et qui lui va super bien! J'ai juste rajouté deux boutonnières, je trouvais qu'une c'était limite. Les boutons sont recouverts d'un tissu de mon stock. En tout cas ça l'a bien prise au dépourvu, et toc !

Lady Kina 1

Lady Kina 2

Lady Kina en Givre de Phildar

J'en ai également profité pour offrir ces petits chaussons à ma tante, tu sais ceux promit le 24 décembre ! Et re-toc =)

Chaussons Tatie

Pour finir, je te montre ce que j'ai trouvé dans ma boîte aux lettres : ma première commande à ma petite mercerie... J'ai halluciné sur la qualité du service ! Un joli emballage, du ruban autour du tissu, une carte personnalisée et des petits cadeaux. C'est sûr, elle vient de gagner une cliente.

1er colis MPM (1)

1er colis MPM (2)

Reste plus qu'à faire quelque chose de chouette avec ce joli coupon...j'ai bien ma petite idée...à suivre donc=)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer