Et oui, le temps passe vite quand on s'amuse ;-) Nous voilà déjà arrivés à l'ultime épisode de cette série estivale consacrée à nos amis les shorts. Comme je sais que tu l'attendais avec autant d'impatience que le 3346ème épisode de "Plus Belle la vie", je vais faire court pour une fois, et passer directement au sujet qui t'a mené jusqu'ici.

   Alors, de quoi s'agit-il donc ? C'est bien simple. Tu prends mon deuxième, tu le couds avec le wax utilisé pour les revers de mon premier, et le tout te donnes THE SHORT qui déchire. Le truc que j'enfile sans réfléchir dès qu'il y a le moindre rayon de soleil et qui a à peine le temps de sécher qu'il est de nouveau porté.

  J'ai nommé...

 

Aime comme Manège de Aime comme Marie, en Wax.

Aime comme Manège, Aime comme Marie (8)

  Cette version est donc la première que j'ai cousu après mon échec avec ce pauvre Châtaigne... Et étant donné le coup de foudre immédiat qui s'est opéré au premier essayage, tu comprends maintenant aisément le pourquoi de la deuxième version que je t'ai présenté la semaine dernière. Pâle doublure, je te l'accorde, mais qui me permet de patienter confortablement quand mon premier passe en machine.

  Comme je t'ai déjà parlé de ce modèle, je ne vais pas m'étendre des heures sur sa réalisation. Le montage est toujours aussi simple et rapide. Malgré tout, je me rends compte que j'ai omis certains détails techniques relativement intéressants.

  Tout d'abord, les poches italiennes. J'ai toujours eu l'habitude de coudre une poche ET un fond de poche. Rien de bien compliqué une fois qu'on en a compris le principe (pas merci Ottobre pour tes explications en eau de boudin). Pour ce short, Marie a simplifié au maximum cette fameuse poche en la coupant en un seul morceau plié ensuite en deux. C'était la première fois que je voyais ça, et j'avoue avoir trouvé l'idée très astucieuse.

Aime comme Manège, Aime comme Marie (3)

Aime comme Manège, Aime comme Marie (5)

  Puis, le second détail qui m'a interpellé, c'est le point de couture préconisé pour assembler les parties "sensibles", à savoir l'entrejambe et les côtés. Marie te conseille d'utiliser le point de renforcement de ta machine. Point qui n'est autre que le point droit triple, et qui pour moi n'était utilisable qu'en tant que point extensible pour assembler mailles et jerseys... Jamais je n'aurais pensé à l'utiliser de cette manière-là. Et pourtant... C'est incroyablement efficace.

Aime comme Manège, Aime comme Marie (2)

  Comme pour ma seconde version, j'ai tout de même modifié le montage de la ceinture pour un rendu un peu plus propre. Toujours en me basant sur le montage de celle du Châtaigne.

  Et cette fois-ci, et uniquement pour cette version, j'ai également modifié le montage de la fermeture éclair invisible. Ça ne te saute certainement pas aux yeux, comme ça, mais je l'ai en fait déplacée de l'autre côté du short. Au lieu qu'il se ferme à gauche, il se ferme à droite. Je me retrouve donc avec trois shorts : deux avec la FE à gauche, et un avec la FE à droite. Et je t'avoue que je suis bien incapable de te dire quel côté je préfère. Tu me diras, tant qu'il ferme...

Aime comme Manège, Aime comme Marie (7)

  En utilisant ce tissu, à la base, je n'étais pas tout à fait sûre d'assumer toutes ces couleurs vives et ces motifs. Mais finalement, je le trouve très bien comme ça. Et qu'est-ce que je suis bien dedans !

Aime comme Manège, Aime comme Marie (6)

Aime comme Manège, Aime comme Marie (4)

  • Patron : Aime comme Manège
  • Marque: Aime comme Marie
  • Format : PDF
  • Prix : 4€
  • Taille : 42/44
  • Niveau : intermédiaire
  • Points techniques : pose d'une fermeture éclair invisible et d'un biais à cheval
  • Tissu : wax
  • Modifications : montage de la ceinture et sens d'ouverture du short

  Conclusion, j'ai trouvé le short parfait. Et il y en aura certainement d'autres versions dans les années à venir ;-) Si tu es à la recherche d'un modèle, je te le conseille vivement.

 

Aime comme Miss de Aime comme Marie (deux pour le prix d'un).

   Évidemment, lui aussi s'est trouvé un Miss assorti en voile de coton noir.  Vraiment j'adore cet ensemble. Si j'avais eu du tissu bleu et du tissu rouge, j'en aurais encore fait deux autres versions...

Aime comme Miss, Aime comme Marie (3)

  Que dire que je n'ai déjà dit... Le modèle est simplissime et plutôt seyant (sur moi en tout cas).

Aime comme Miss, Aime comme Marie (2)

  Comme je te l'ai déjà dit la dernière fois, mais pas montré, je l'ai "juste" simplifié en lui ôtant son côté réversible. Pour ce faire, j'ai dessiné une parementure d'environ 3 cm, et gardé le montage tel que présenté dans les instructions.

Aime comme Miss, Aime comme Marie (1)

  Cette troisième et dernière version est, tout comme la précédente, particulièrement agréable à porter. Elle m'a permis de sortir enfin de mes caisses qui débordent ce très joli Liberty offert par ma petite sœur il y a bientôt deux ans (voire plus...).

Aime comme Miss, Aime comme Marie (4)

  J'aime beaucoup ce devant et ce dos identiques qui simplifient au strict minimum la découpe et le montage de ce top.

  Malheureusement, des trois versions cousues cet été, seule celle en Liberty aura des chances de survivre plusieurs années... J'ai peu d'espoir pour la version noire à feuilles roses, pour les raisons évoquées dans l'article précédent. Pour la version noire, je me suis rendue compte que les pointes commençaient doucement à s'effilocher. J'ai certainement dû couper le surplus un peu trop près du bord. La loose... J'ai d'abord tenté le tout pour le tout, à l'arrache, en mode blasée, en mettant une pointe de vernis incolore pour arrêter la fuite. Mouais. Et récemment, je me suis tout de même fendue de quelques points à la main...

  Je crois d'ailleurs que ça restera le fil rouge de mes coutures estivales. Pas une réalisation sans une erreur, un ratage ou un besoin quasi immédiat de raccommodage. Ce qui explique peut-être que j'ai préféré passer mon mois d'Août à crocheter et tricoter.

Aime comme Miss, Aime comme Marie (5)

Aime comme Miss, Aime comme Marie (6)

  • Patron: Aime comme Miss
  • Marque : Aime comme Marie
  • Format : PDF
  • Prix : 4€
  • Taille : L en haut, LL en bas.
  • Niveau : débutant
  • Points techniques : aucun (à mon sens)
  • Tissus : voile de coton noir Mondial Tissu (faire très attention à la pointe), et Liberty Kussman
  • Modifications : utilisation d'une parementure au lieu d'une doublure réversible

 

  C'est ainsi que s'achève cette petite série. J'espère que ça t'a plu et que ça aura un peu pimenté ton mois d'Août =D On se retrouve très bientôt avec de la couture pour nains de jardin masculins ;-)

  En attendant, je te laisse sur cette unique photo rescapée d'un shooting dans les bois de Cergy, quand c'était encore l'été, et qu'on allait innocemment pique-niquer le soir au milieu des aires de jeux... Et si tu veux jouer un peu, je te laisse aller parcourir cet article. Tu y trouveras une petite référence qui te fera très certainement bien rigoler =D

Aime comme Manège, Aime comme Marie (1)

 Et comme je suis hyper sympa, pour te remercier d'avoir suivi cette série sans broncher, si tu cherches, que tu trouves, et que donc tu me donnes la bonne réponse (ça en fait des conditions...), ben tu gagneras le droit de participer au grand tirage au sort qui désignera 3 heureuses gagnantes d'un indispensable et tant convoité Sac qui en jette. Si c'est pas la classe !

  Je te laisse jusqu'au 31 Août 3 Septembre pour participer. Tirage au sort le 1er Septembre 4 Septembre.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook