lundi 3 février 2014

Papillon de lumière

Tout d'abord, je tiens à anticiper, et à décliner toute responsabilité si tu te retrouves à chanter à tue-tête la fabuleuse chanson de l'inénarrable Cindy Sander ! (si tu connais pas, cours vite parfaire ta culture musicale ici). Inutile de me remercier, c'était plaisir et bonheur de ma part... Et j'ai déjà contacté mon avocat en cas d'éventuelles poursuites ;-)

Comme certain(e)s d'entre vous le savent déjà, j'ai failli faire partie de la nouvelle émission de M6, "Cousu main". Faillit, oui, car je n'ai pas été retenue après la dernière phase du casting. Mais comment en suis-je arrivée là ? Voilà l'histoire extraordinaire de ton super héros préféré en route vers la gloire, enfin presque ;-)

En décembre dernier, j'ai reçu un mail provenant de l'équipe de casting de la BBC me disant qu'ils préparaient l'adaptation d'une émission anglaise "The Great  British sewing Bee" et que mon profil les intéressait. Je n'avais plus qu'à les contacter si je voulais tenter l'aventure. J'ai tout d'abord cru à un gros canular ! Puis j'en ai parlé à une amie et à mon chéri, et j'ai renvoyé un mail en demandant plus de précisions... Je suis du genre impulsive, mais là, c'était trop énorme pour partir tête baissée sans réfléchir et sans savoir exactement où j'allais. Après un petit échange de mails, j'ai eu une conversation téléphonique ultra sympathique avec l'une des membres de l'équipe et rendez-vous a été pris pour un casting filmé. Je t'avoue qu'à ce stade, je sautais partout comme un cabris ! Quelques jours plus tard, je reçois un nouvel appel d'un autre membre de l'équipe m'annonçant qu'ils n'ont pas de salle pour le jour du casting et qu'ils me proposent un Skype... Je suis un peu déçue mais bon, c'est le jeu ma pauvre Lucette. Encore deux jours, et un nouvel appel, de la première fille que j'avais eu au téléphone et qui m'annonce la même chose. Je lui dis que je suis déjà au courant et qu'on doit se faire un Skype (genre on se tel et on se fait une bouffe !). Et là elle me dit qu'elle est hyper déçue, qu'elle veut "absolument" me rencontrer... Okay... Comme par un "heureux" hasard, la petite était malade à ce moment-là et son père avait pris deux jours pour m'aider à gérer les activités sportives du mercredi (tu noteras au passage l'incroyable abnégation de mon homme ♥). J'en ai donc profité pour filer à Paris faire mon casting. J'ai passé un agréable moment à montrer mes maigres réalisations et à raconter ma vie, ce qui a été la partie la moins difficile. Ça t'étonne, n'est-ce pas ? Restait donc à attendre que la chaîne choisisse quelques candidats pour la deuxième phase du casting : le test de couture. Réponse début janvier. J'ai donc passé les fêtes sans trop me poser de questions. Puis début janvier, j'ai reçu un mail me disant que j'étais retenue !!! Et qui me donnait rendez-vous pour un test à Paris. C'est comme ça que je me suis retrouvée un samedi matin dans un joli petit atelier avec 8 autres couturiers "amateurs"... enfin pas tous si "amateurs" que ça (juste pas professionnels quoi...). Parmi eux, il y avait quand même la merveilleuse Julie de Jolies Bobines, bonjour la pression ! Je vais pas te mentir, j'ai pas dormi la veille, pas mangé pendant 3 jours (même le Mac Do ça passait pas, c'est dire !!!). C'est donc tremblante et droguée à l'adrénaline que j'ai vécu cette expérience extaordinaire. Après une petite présentation nous annonçant qu'on était plus que 38 sur 2000, et qu'à l'issu de ce test, ils n'en gardaient que 10, le compteur a été lancé et c'était parti pour 3h pendant lesquelles nous avons dû coudre une robe avec patte polo. Je sais déjà que je me surpasse sous la pression, mais franchement, si on m'avait dit que j'y arriverai, je l'aurais pas cru. J'ai failli abandonner tellement j'étais stressée, mais finalement, I did it ! Mon cœur a failli sortir de ma poitrine à chaque "il vous reste...". Limite j'ai failli mourir arrivé à "...1 minute". Puis on a / j'ai entendu "allez, c'est fini ! On lâche tout ! Non, mais, allez, lâche ! Mais tu vas la lâcher ta p... de robe ?" Euh, ok, ok, c'est bon ! Me tape pas ! Au final, je n'ai jamais été aussi fière de moi de toute ma vie (après mes trois gosses quand même). Il manquait un bouton, c'était loin d'être parfait, mais elle était là. J'avais cousu LA robe... Dire qu'il y a un an je n'avais cousu que deux pochons... Le truc de ouf !!!!!!!! J'y ai cru encore quelques jours, mais j'espérais secrètement que la réponse soit négative. Le stress c'est bien, mais à petite dose et je suis vraiment trop émotive... Je ne me sentais pas capable de subir ça pendant tout le temps du tournage. C'est donc sans aucun regret que j'ai accepté la nouvelle. Pour moi, pas besoin de passer à la télé pour avoir gagné. J'ai beaucoup appris sur moi-même, j'ai rencontré des gens formidables et surtout j'ai pris gravement confiance en moi et en mes capacités à coudre. Je ne recule plus devant la difficulté et j'ai encore plus d'envies !!! Je suis à bloc ;-)

Voilà, tu sais presque tout ! Il ne me reste plus qu'à te présenter ma tenue de lumière. Parce qu'évidemment, je ne pouvais pas me rendre à un concours de couturier amateur sans une tenue Home Made... Ça me semblait totalement impensable ! J'ai eu pas mal d'idées, plus ou moins bonnes d'ailleurs. J'ai fini par opter pour une Mini de Marie et un Must Have assorti. Tu verras plus loin, que ce n'était pas mon tout premier choix...

Habit de lumière (12)

Habit de lumière (38)

Patrons : Mini et Must Have Aime comme Marie en LL (voire plus si affinité)

Fournitures : Coton gratté bizarre du marché, jersey fuschia du marché, Tissu tour Eiffel Michaël Miller acheté chez Linna Morata au dernier CSF (coloris rose schoking), biais étoiles Froufrou, FE MT.

Quand je te dis que c'est ce qu'ils ont vu, c'est sans exagération aucune. Et plus précisément la seconde photo ou tu peux voir la parementure pour la FE. Au cours du test, le producteur est passé nous voir chacun notre tour avec un cadreur afin de faire plus ample connaissance. Je dis chacun et pas chacune, car il y avait deux hommes dans mon groupe. Il a tout de suite vu que je portais un ensemble fait maison et a surtout noté les couleurs flashantes et le côté assorti ;-) Pour illustrer le fait que oui, c'était assorti jusque dans les détails, je me suis retournée et je lui ai montré ma parementure !!! Autrement dit, lui et son cadreur on pu faire un gros plan sur mes fesses... Amies poètes... ;-) On ne pourra pas dire que je ne suis pas restée moi-même et que j'ai essayé de jouer un rôle... 100% naturelle, as usual ;-)

En faisant la séance photo APRES (ben oui, pas le temps avant, tenue de dernière minute), on s'est rendus compte avec mon chéri que ça aurait été encore plus fun avec mes Gola, mais j'avoue ne pas y avoir pensé, et vu comment il faisait froid ce jour-là, je suis bien contente d'avoir eu les bottes.

Habit de lumière (31)

J'ai coupé la mini en LL avec marges de coutures... et en essayant d'assembler le patron sur moi, je me suis rendue compte qu'il manquait un petit poil de rien... (Gaëlle, elle est pour toi celle-là ;-)). C'est dire la taille de mon postérieur. J'en profites pour lancer un appel aux créatrices de patron. Est-il possible d'inclure le tour de fesses dans les mensurations (à moins que ça ne soit inclus dans le tour de hanches) ? Ceci explique donc la présence de ces bandes sur les côtés... Encore un détail imaginé afin de réparer une connerie... Et que j'aime énormément, ça va sans dire. J'ai également rallongé la jupe de 12 cm, parce que mini, je veux bien, mais faut pas pousser non plus ;-)

Habit de lumière (40)

Mini 1 (2)

Mini 1 (5)

Mini 1 (7)

Et la parementure qu'elle est trop belle ♥ C'est fou, ce que je m'aime ;-)

Habit de lumière (51)

C'est pas forcément évident sur cette photo, mais je suis aussi très fière d'une de mes finition. Je pense que je n'ai rien inventé, mais ça me fait plaisir de partager cette trouvaille avec toi. N'ayant pas de recouvreuse, je ne savais trop comment réussir à bien finir mes ourlets. Je sais bien que le jersey ne s'effiloche pas, mais je voulais vraiment arriver à un résultat proche de mes Tish du commerce. J'ai donc surjeté le bas de mon Tish avant de coudre l'ourlet. Tout simplement...

Must have 2 (3)

Je te l'ai annoncé plus haut, cette tenue n'était pas mon choix initial. En fait, je voulais éviter le jersey afin de montrer que je savais coudre d'autres matières. J'avais donc opté pour un débardeur chic. Aucune difficulté pour coudre ce modèle, si ce n'est que je m'y suis reprise à trois fois pour réussir à mettre l'empiècement dos dans le bon sens... Mais après essayage, j'ai vite conclu au fait que l'ensemble était beaucoup trop sage et terne. Bref, ce n'était pas moi. Par contre, j'aime beaucoup ce débardeur et il sera très certainement porté cet été, mais avec autre chose que cette jupe...

Habit de lumière (42)

Patron : débardeur, modèle R du livre Dressing chic revisite les 70's

Fournitures : Tissu Michaël Miller et coton noir de chez MT (le même qu'ici)

Habit de lumière (44)

Habit de lumière (49)

J'ai rajouté des pinces dans le dos pour remédier au rendu Montgolfière qui m'a sauté aux yeux au premier essayage.

Habit de lumière (48)

Débardeur Jap (15)

Et puis une tenue complète, ne l'est jamais réellement sans LE chouchou !!! Je sais, le chouchou c'est has been. Mais moi, j'adore, et j'en ai plein. Et j'adore l'idée de les assortir à mes tenues. Je ne suis pas du genre à me maquiller quotidiennement, je ne pense jamais à porter des bijoux... Le chouchou c'est ma coquetterie à moi ;-)

Habit de lumière (46)

Bon, si tu es encore là après ce roman fleuve, je tiens à te remercier. Certaines d'entre vous m'ont soutenu et y ont cru ! Je suis très flattée et très agréablement surprise. Saches que moi, je ne suis nullement déçue et que j'en ressort plus forte et avec une jupe, deux tops et un chouchou ;-) Que demander de plus !

Allez, je te laisse. Tchuss !

PS : juste pour les curieuses qui se seront demandées pourquoi je m'étais mise à écrire des trucs sur mes photos... disons qu'en vérifiant les résultats du shooting, je me suis rendue compte qu'on voyait un matelas dégueulasse juste derrière moi. Comme j'avais vraiment la flemme de refaire les photos, j'ai opté pour l'option camouflage. C'est pas très très bien fait. Mais ça remplit son office.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


vendredi 25 octobre 2013

MA jupe drapée (Défi Chut Charlotte ultra late inside !)

Et oui, I'm late !!! Comme d'hab' ! Et ne surtout pas confondre avec light, parce que la graisse a annexé mon corps depuis la rentrée et gagne un peu plus de terrain chaque jour (je crois qu'il va vraiment falloir arrêter le lait de poule et la junk food...). A ce rythme, d'ici à Noël, je serai à point pour être transformée en foie gras et pourquoi pas en dinde fourrée... Allez, fais-toi plaisir ! IMAGINE ;-)

Donc, je suis en retard. D'ailleurs, je compte en faire une marque de fabrique. On m'a demandé, il y a pas longtemps, comment je définirai mon style. Eh bien, j'aurai dû répondre ; "à la bourre", ça aurait été bien plus proche de la réalité. Je prends donc dès à présent, comme bonne résolution pour la nouvelle année (ben quoi, si dans les magasins ils commencent à fêter Noël début Octobre, je suis pile dans les temps pour les bonnes résolutions... CQFD), je prends donc, comme bonne résolution, de toujours être en retard aux différents défis... ;-) Enfin une bonne résolution ultra easy à tenir !!!

Quand Charlotte a lancé son défi "Ma jupe de l'automne", je l'ai directement noté sur mon petit calendrier des défis (parce qu'en plus, c'est pas comme si j'étais pas organisée...). J'avais dans l'idée de me faire une Midinette de Marie, mais je ne possédais toujours pas le patron à une semaine de l'échéance, ma to-do list était ce qu'elle était et est toujours, et il fallait bien trouver quelque chose à faire ET à porter ! Alors, je me suis décidée pour la petit jupe drapée toujours d'après un tuto de Marie. A force de lire les filles qui s'étaient arrachés les cheveux en la faisant, je voulais me confronter moi même à la bête ! Et je n'ai pas été déçue. Il m'aura fallu en tout et pour tout environ 3 heures pour venir à bout de cette réalisation. La cousette la plus rapide et la plus facile qu'il m'ait jamais été donné de faire. Ca doit être dû à la configuration bizarre de mon cerveau... J'ai juste lu, et relu, et rerelu les explications une bonne dizaine de fois pour bien m'imprégner de l'esprit du truc (ce que je fais d'ailleurs systématiquement avant de me lancer dans quelque projet que ce soit). Et c'était parti, et... déjà fini. Dans la foulée, je m'en étais fait une deuxième pour montrer à ma copine à quel point c'était simple. Sauf que réfléchir et me concentrer c'est déjà pas mon truc dans une situation normale, mais fatiguée, tout en tapant la discute et en surveillant nos petites tornades, je me suis plantée en la coupant. Je l'ai quand même cousu pour qu'elle visualise les étapes. Mais à l'essayage, la longueur, ou plutôt l'absence de longueur était vraiment trop indécente. Je l'ai donc démontée pour la rallonger, mais je n'ai pas encore eu le temps de m'y mettre. Comme c'est étrange...

Pour celles qui veulent se lancer, je n'ai qu'un conseil (comme toutes celles que j'ai lu d'ailleurs), c'est de suivre les explications à la lettre en mettant son cerveau en mode off (ça doit être pour ça que ça été si facile pour moi...). Et promis la prochaine fois, je prendrais des photos de l'étape cruciale qui fait peur, mais qui devrait pas... J'aimerai arriver à t'expliquer ça en quelques mots, mais j'ai essayé et même moi je comprends pas ce que j'écris... Je suis pas super douée pour ça. Je suis capable de te perdre en t'expliquant comment aller quelque part alors que moi même j'ai des gènes de pigeon voyageur. En gros, j'ai pas une once de didactique, ni de pédagogie...

Je sais que je t'ai perdu il y a déjà bien longtemps, alors pour ne pas te donner envie de t'ouvrir les veines à force de lire les délires dus à ma logorrhée verbale, je te laisse m'admirer dans ma toute nouvelle jupe, que je l'adore et qu'elle me fait une paire de fesses du tonnerre d'après mon chéri (c'est toujours ça de gagné, non?)

Jupe drapée 1 (2)

Patron : Tuto gratuit de Marie

Fournitures : jersey du marché

Jupe drapée 1 (5)

Et voilà le fameux fessier qui tue ! Soit pas jalouse, pour avoir le même il te suffit de prendre un abonnement chez Ronald, de bannir le sport et de te coudre une petit jupe drapée ! Les deux doigts dans le pif, je te le dis ;-) Alors, forcément, on voit pas bien le drapé, mais c'est normal, c'est plus tendu de ce côté-ci de la jupe !!!

Jupe drapée 1 (6)
Jupe drapée 1 (7)

De face, avec les trous de mites dans le tish, la grande classe... Mais un joli drapé, n'est-il pas ?

Jupe drapée 1 (8)

Et non, je ne sais pas sourire pour les photos... Alors, pourquoi je montre ma tronche ? Parce que le jour où on se croisera, ça sera plus facile pour toi de me reconnaître plutôt que de te tenter la reconnaissance "fessiale"... Ouh la la, les jeux de mots sont de pire en pire, va falloir que je rende l'antenne moi...

Jupe drapée 1 (23)

En conclusion, je n'ai qu'une chose à dire : chope un bout de jersey et couds toi une jupe drapée !!! Tu me remercieras ;-) Et moi je dis merci à qui ? A Marie bien sûr ;-)

Je te laisse, je vais aller cuver mon lait de poule. Comment ça, j'avais dit qu'il fallait que j'arrête ? Ah ouais... Ben, je commence demain alors ;-)

Tchuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 08:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,