Hello, hello.

  Avant toute chose, je tenais à m'excuser pour ce léger retard, pas totalement indépendant de ma volonté... Même si je ne pense pas que tu m'en tiennes rigueur, cet article aurait dû être publié hier, comme promis la semaine dernière. Il y a pas mort d'homme, c'est sûr, mais ça reste, encore une fois, un engagement non tenu. Heureusement que ce blog n'a aucun caractère professionnel, je pointerai depuis longtemps au chômage.

  En attendant, j'avais ENCORE une bonne excuse ;-) C'est marrant, c'est ce que me disent les profs de mes gamins, "ils ont toujours une bonne excuse, on se demande d'où ça vient". Hum, hum... "Je sais pas, de leur père peut-être bien, qui sait ?"

  Trêve de mauvaise foi, j'ai TOUJOURS une bonne excuse. Cette fois-ci ne déroge pas à la règle. Saches qu'il m'est quasiment impossible de programmer un article. Je passe déjà beaucoup de temps à écrire, je me corrige souvent longtemps après avoir publié, alors, si en plus je me laissais la possibilité d'y revenir plusieurs jours avant la publication... je te raconte pas le temps que je passerai sur mon ordi... C'est déjà bien assez inavouable comme ça, pour pas en rajouter.

  Donc, je ne programme JAMAIS d'article ET lundi, au lieu de consacrer quelques heures à ce blog, j'ai préféré aller arpenter les allées surpeuplées de Disneyland (encore), sous un soleil de plomb. Résultat, nous sommes rentrés à la maison bien fracassés, et pour ma part, je ne suis pas loin d'avoir frôlé l'insolation. C'est donc dans mon lit que j'ai fini cette journée, et non derrière mon écran. Shame on me.

  Après une bonne nuit de sommeil et une journée moyennement active, me voilà enfin de nouveau apte à t'écrire.

  Let's go !

 

Aime comme Manège et son pote Aime comme Miss, Aime comme Marie.

  Après mes déboires de la dernière fois, pour lesquels je remercie ta grande mansuétude et ta bienveillance, je me suis mise en quête d'un nouveau patron de short qui me permettrai de ne pas passer mon été en jean et de subir, par conséquent, la célébrissime torture du fute qui colle au fessier. C'était sans compter sur l'été pourri qui sévit au Nord, avant-hier excepté. CQFD. Comme dirait l'autre "Winter is coming". Il serait même limite en avance. Je suis à deux doigts de me chercher une caverne pour y piocher du Verredragon...

  En attendant, il reste encore 4 semaines de vacances, un peu plus d'un mois et demi d'été, et c'est pas le tout, mais j'ai cousu des shorts, moi ! Alors, temps pourri ou pas, rien ne m'empêchera de les porter. A part une pneumonie, peut-être...

  Ma recherche m'ayant conduite au short Manège de Marie (4€ en version PDF - impossible de passer à côté), le PDF imprimé, je me suis immédiatement lancée dans la réalisation. J'ai un peu hésité sur la taille, encore, mais je me suis finalement décidée pour ma taille habituelle. J'avoue avoir vite fait contrôlé la taille en mesurant les pièces du patron. Vérification qui m'a confirmé qu'il ne serait pas trop petit, ouf.

  Pour les sceptiques et autres incrédules, la preuve en image que mon excuse n'était pas bidon =D

Miss et Manège Aime comme Marie (3)

  Rien à dire sur la réalisation de ce short, à part que cette version est en fait ma deuxième réalisation. Mais je voulais te garder le meilleur pour la fin. Ce short a donc vu le jour quasi instantanément après le premier, galvanisée que j'étais de m'être cousu une pièce agréable à porter et seyante. On n'a jamais trop de shorts en été, non ?

Short Manège (2)

  Seule modification au patron, j'ai préféré utiliser la construction de la ceinture à la manière du Châtaigne. Ça me semblait plus propre. Concernant le biais intérieur utilisé, je ne sais pas ce que tu en penses, mais ma fille (la grande, l'ado, la relou) le trouve très moche... Moi, je l'aime bien.

Short Manège (1)

Miss et Manège Aime comme Marie (1)

  Après l'ultime essayage, je me suis retrouvée légèrement dépitée. Le rendu n'était pas aussi sympa que le précédent. Mais il reste malgré tout portable. La preuve, je le porte.

Miss et Manège Aime comme Marie (5)

Miss et Manège Aime comme Marie (2)

Miss et Manège Aime comme Marie (7)

En bref :

  Pour accompagner ce short, et ce sans aucune préméditation, j'ai décidé de te présenter l'un des 3 Miss que j'ai cousu au mois de juin. Et sans conteste, le pire des 3. Visuellement, il rend pas mal, mais saches qu'on peut faire dire ce qu'on veut à une image. En vrai, il a rétréci et c'est limite si je m'étouffe pas dedans... le tissu est une horreur de mon marché, extrêmement fragile, dans lequel je m'étais déjà cousu un pantalon (décédé depuis). J'ai même fini par jeter les chutes pour être sûre de ne pas être tentée de m'en resservir.

  Tu pourras constater en observant les photos suivantes que les bretelles d'origine ne sont plus. Le tissu étant tellement pourri qu'elles se sont littéralement arrachées. Je les ai remplacées par du ruban. En espérant que ça tienne le choc au moins jusqu'à la fin de l'été.

Aime comme Miss (2)

Aime comme Miss (3)

Aime comme Miss (1)

Miss et Manège Aime comme Marie (4)

Miss et Manège Aime comme Marie (8)

En bref :

Miss et Manège Aime comme Marie (6)

  Voilà donc deux pièces qui, a priori, n'étaient pas destinées à être portées ensemble. J'avoue que l'association pique un peu, même si elle ne me dérange pas plus que ça, moi. Mais bon, qui se ressemble s'assemble.

  Encore deux demi ratages. Le top plus que le short d'ailleurs. Short que je trouve juste un peu fade. Mais finalement bien plus portable en tongs qu'en baskets. Va comprendre pourquoi.

  Alors Manège Vs Châtaigne, t'en penses quoi ?

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook / Twitter