lundi 13 mars 2017

Aussitôt dit, aussitôt fait (ou presque)

Yo !

J'espère que tout roule, ma poule ;-)

Chose promise, chose due. Je reviens aujourd'hui pour te parler tricot, comme nos grands-mères, au bon vieux temps. Je confesse que j'ai bien failli oublier et revenir avec tout autre chose (de la critique cinoche, pour les curieuses) mais je me suis finalement rappelée ma promesse. Et mes enfants peuvent en témoigner, je n'ai qu'une parole. Hum hum...

Une fois n'est pas coutume, je serai brève. Le temps m'étant compté... La demi ado n'ayant rien trouvé de mieux que de me mettre devant un nouveau défi : lui coudre une tenue chic pour l'annuelle "Journée de l'élégance" organisée dans son Collège, et qui est tout bonnement prévue pour mardi... prochain (demain quoi). oO Et forcément, je n'ai été prévenue que mercredi... Normal. Tu me diras, elle aussi, apparemment. Mouais. Le temps que j'essayes de la convaincre d'utiliser sa tenue de fête qu'elle n'aura porté qu'une fois... Au secours. On s'est finalement retrouvé jeudi avec un modèle choisi parmi mes Ottobre. Vendredi, virée Mondial Tissu. Samedi, activités diverses et variées. Et donc Dimanche, décalquage, découpage et début d'assemblage. On y croit. Ce soir, au retour de l'école, essayage et ajustage si besoin. Et elle sera la plus belle pour aller bosser ! Et elle aura tout intérêt à se faire élire la Reine de sa classe, sinon, elle dormira sur le palier ;-)

Bon, j'avais dit brève.

En matière de couture, il m'arrive rarement qu'un projet entamé reste plusieurs semaines, voire plusieurs mois en stand-by. C'était le cas à mes débuts, quand je flippais à mort de faire un simple ourlet. Depuis, je me suis soignée à force d'expérience. En ce qui concerne mes projets tricot ou crochet, c'est une tout autre affaire. En règle générale, je sais quand je commence et presque jamais quand je vais finir. J'ai quelques encours qui dorment bien au chaud dans mes tiroirs, certains depuis de nombreuses années. Je pense notamment à un octopode commencé il y a 4 ans, qui a failli être terminé il y en a 2, et qui finalement attend toujours son heure. Ne désespère pas petit poulpe. Ton tour viendra.

Et souvent, ce qui fait que ces projets terminent aux oubliettes, ce n'est pas le manque de savoir-faire. De ce côté-là, mon envie de réussir est toujours la plus forte. Non. Le coupable, c'est le temps. Le temps que ce genre de projet nécessite. Un temps qui finit toujours par me sembler interminable. Parmi mes qualités, il est rare qu'on cite la patience. On se demande bien pourquoi. Je finis souvent par me lasser, et laisser tomber. Je sais, c'est pas bien. Mais comme me le disait ma maîtresse de CM1, je suis une girouette. Girouette un jour, girouette toujours.

Mais parfois, il arrive des miracles.

A moins que ce ne soit la conséquence circonstancielle des vacances d'Hiver, loin de tout et sans machine à coudre.

Qui sait ?

Toujours est-il que je suis partie avec un en-cours crochet entamé courant janvier, pas tout à fait terminé mais presque et de quoi faire un pull à Julie. Et j'en suis revenue avec le premier terminé et le second plus qu'avancé. La deuxième semaine de vacances et un ou deux jours de plus, et hop, le pull était prêt à être porté.

Un miracle je te dis.

Il faut dire que ce pull est d'une simplicité déconcertante. Il s'agit du dernier modèle de Muriel alias Kids Tricot alias La pelote masqué, le pull Doudou. Des kilomètres de jersey aux aiguilles circulaires pour obtenir une petite merveille au point mousse. Tellement simplissime que j'ai réussi à foirer quelques augmentations dans les raglans. Seul l'œil averti s'en rendra compte. J'ai laissé. J'ai aussi mal lu le nombre de rangs de côtes à faire en bas du pull. J'en ai fait le double de ce qui est préconisé. Visuellement, ce n'est pas gênant, on pourrait même croire que c'est fait exprès pour aller avec la longueur des côtes au bas des manches. Ni vu ni connu je t'embrouille.

J'ai fait un 12 ans pour ma presque 12 ans. A l'essayage, j'ai préféré rallonger le corps ET les manches de 5 cm chacun. Je n'avais pas pensé au blocage et au poids de la laine (surtout au point mousse). J'ai eu très peur après l'essorage en l'étendant. Mais finalement, après l'avoir bien laissé sécher contenu dans les dimensions espérées, c'était presque parfait.

Il s'est légèrement étiré à l'usage, mais rien de dramatique. Et il restera portable encore pas mal de temps. Tant mieux. Par contre, la laine bouloche énormément. Et le pull a très vite pris la forme des coudes et des fesses de l'ado oO Ça donne un style.

En dehors de ça, ça faisait très très longtemps que je n'étais pas arrivée au bout d'un projet tricot, qui plus est en moins de 3 semaines. Truc de ouf.

Doudou, le pull, Kids Tricot (1)

Les petits bidules sur le pull, ce sont des badges fait à la badge It avec le papier imprimé qui entourait les pièces en chocolat Star Wars que mon fils a eu à Noël. Idée volée à @mathildemariemade. Aucun rapport avec le pull...

Doudou, le pull, Kids Tricot (2

Modèle : Doudou, le pull, Kids Tricot, sur Laine et Tricot

Matos :  4 écheveaux (ou presque) de Gilliatt poivre et sel, De Rerum Natura (achetés il y a 2 ans pour un autre projet, pour moi...)

Doudou, le pull, Kids Tricot (3)

J'aime vraiment beaucoup ce petit pull tout simple. Julie aussi l'adore. Par contre, je ne sais pas si c'est la laine, les quelques centimètres en trop ou je ne sais quelle autre raison, mais le bas s'est un peu déformé et l'effet "resserré" qu'aurait dû donner les côtes à totalement disparu...

Doudou, le pull, Kids Tricot (4)

Doudou, le pull, Kids Tricot (5)

Doudou, le pull, Kids Tricot (6)

L'en-cours crochet, lui, je ne te le présente plus. Si je compte bien, je crois que c'est mon sixième. Et le septième vient d'être expédié à sa future propriétaire ;-)

Cette magnifique version verte était le cadeau de Noël, à la bourre, de ma Super Cops Émilie, alias Batman et Bobines, prof de son état. Vert pour aller avec ses lunettes et pour honorer une petite private joke. De quoi, peut-être, un peu impressionner ses élèves en leur promettant mille tourments s'ils osent déclencher la fureur de la Bête ;-)

Shawl Skull (3)

Shawl Skull (2)

Modèle : Shawl Skull, traduction ici.

Matos : 5 pelotes de Ricco DK Essential, coton, Les pelotes de Lolotte, crocheté en 3,5

Shawl Skull (1)

Décidément, je crois que je ne suis pas prête de me lasser de réaliser ce modèle. Et je déclare d'ailleurs officiellement que je suis en mesure de le réaliser de mémoire et presque les yeux fermés. Youhou !

Bon, aller, je te laisse. C'est pas tout ça, mais c'est moi qui subirait mille souffrances si la tenue de la demi ado n'est prête ce soir...

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


mardi 23 juin 2015

Mon petit Moineau pourri gâté

Je sens que tu vas être atrocement déçue. La dernière fois, je t'avais promis de te montrer les cadeaux home made pour les 10 ans de ma #joliejuliepresqueparfaite. Malheureusement, un défi se cachait à l'intérieur, et sa date de publication a dû être retardée pour diverses raisons. Et tu vas pas me croire, mais pour une fois, c'est pas ma faute. J'étais ready, dans les starting blocks, moi. Encore un p****n de miracle - oui, c'est vraiment comme ça que je parle dans la vraie vie (au grand dam de ma mère d'ailleurs). Bon, d'accord, il me restait encore à rédiger mon article, opération qui me prend souvent plus de temps que la réalisation, et j'éxagère à peine. Mais j'avais fait quelque chose, moi, nananère...

En tout cas, ne t'inquiètes pas, ce n'est que partie remise. Et puis, vu les mignonneries que je vais te montrer aujourd'hui, tu vas vite oublier ta déception.

Il y a quelques mois, Nadia sortait un nouveau modèle de gilet pour enfants: Moineau. Une petite tuerie qui m'a fait immédiatement craquer tant par son aspect simple mais légèrement travaillé que par son petit look classique, limite Preppy. Tu vois Marick, on n'est plus très loin des serres-têtes et jupes plissées. Mais où est passée ma rock'n'roll attitude ?

Forcément, comme à chaque fois que je craque sur un modèle, il me le faut tout de suite maintenant, genre tout chaud, tout cuit dans les 5 minutes. Et fatalement, ça ne se réalise que dans 10% des cas.. et je suis large. Je suis comme toi, je suis faible. J'achète, j'entasse, je projetise, je rêve ET je procrastine. Incompatibilité totale. D'où mes bacs à tissus pleins à craquer et mes étagères à patrons honteusement remplies de petites merveilles pour le jour où... Et il vient quand ce jour b****l ?

Seulement cette fois-ci, j'étais bien décidée à aller jusqu'au bout de mon idée. J'avais justement toutes les fournitures nécessaires pour m'y mettre dès réception du patron (je t'ai pas parlé des caisses qui débordent de pelotes de laines et de coton divers ? hum hum...) Je n'ai donc pas attendu une minute avant de me jeter dessus. J'ai quand même voulu être prudente, et je suis passée par la case échantillon (ce qui n'est pas toujours le cas). Cette étape ultra relou accomplie, j'ai pu démarrer. C'est à peu près à ce moment-là que j'ai faillit laisser tomber. Hein ? Quoi ? Si vite ? C'est juste que ce modèle se tricotant en rond, j'ai dû monter et remonter mes mailles au moins 5 ou 6 fois, étant donné que je me foirais systématiquement au moment de les joindre. J'ai même recommencé depuis le début après m'être plantée dans ma bordure en côtes. A ce stade, je devais vraiment être habitée par l'esprit du miracle, parce que j'ai tenu bon et que j'ai finalement mis un point final à mon ouvrage deux ou trois jours plus tard. Un truc de dingue.

A ce jour, je ne dois pas avoir plus d'une dizaine de vêtements tricotés terminés et portés. C'est typiquement le genre de truc que je commence et que je fini par laisser en plan pour diverses raisons. Je suis donc d'autant plus ravie d'avoir réussi à terminer cette petite mignonnerie. Tu me diras, rien de plus motivant que de tricoter, coudre pour son tout petit. Et la taille minime ainsi que la rapidité d'exécution de l'ouvrage n'y sont absolument pour rien, bien sûr... Il faut dire aussi, que j'ai vécu pendant trois jours avec mes aiguilles circulaires greffées aux mains. Une vraie junkie du tricot.

Moineau Simon 3 mois (24)

Modèle : Moineau de Nadia Crétin-Léchenne en taille 3 mois, mais qui malgré mon échantillon se trouve être plus proche du un mois.

Fournitures : pelote d'acrylique grise de mon stock, restes de Lambswool de Phildar pour souligner le motif.

Et porté par "mon petit chaton d'amour" comme l'appelle Émilie. Tu peux constater sur pièce que je me suis un peu ratée niveau taille. Simon portant déjà du un mois à la naissance...

Moineau Simon 3 mois (15)

L'ensemble (Moineau et son Simon, ou l'inverse, je ne sais plus) te sont présentés sur la traditionnelle couverture au crochet de ma grand-mère. Chacun de ses arrières-petits-enfants possède la sienne. Elle est d'ailleurs tellement top que mon mec en a commandé une à Noël il y a quelques années. Il l'emporte systématiquement au boulot quand il fait les nuits.

Moineau Simon 3 mois (18)

Le petit motif en détail.

Moineau Simon 3 mois (19)

Ah, je crois qu'il est plus trop opé pour la séance photo.

Moineau Simon 3 mois (23)

Au final, un modèle très agréable à tricoter et que je trouve super craquant porté. Même mon mec le trouve top. Pour une fois, il m'a pas fait la blague du truc pour sortir les poubelles, c'est dire. Je suis juste un peu déçue pour la taille. Tant pis, ça sera l'occasion d'en tricoter un autre.

Ou alors, je pourrai toujours faire appel à une experte en la matière. C'est d'ailleurs de l'une d'entre elles que je vais te parler maintenant : Elisabeth, du blog La Mouche affolée. Peut-être la connais-tu, peut-être pas... En ce qui me concerne, je l'ai découverte il y a plus de deux ans, au moment où je débutais ce blog et où je naviguais beaucoup via les blogs collectifs pour découvrir des modèles, lire des astuces, etc... Elisabeth est une tricoteuse acharnée. Elle tricote la layette comme personne et encore plus vite que Lucky Luke ! Quand elle a appris pour ma grossesse, elle m'a immédiatement promis un petit tricot. Et quelques semaines avant la naissance de Simon, voilà ce que j'ai reçu. Je te raconte pas la merveille et la douceur de ce petit gilet. Il est encore légèrement grand pour ma graine de géant, mais il ne va pas tarder à pouvoir l'enfiler. J'ai hâte.

Pour accompagner le gilet, il y avait également une petite paire de chaussons (déjà étrennés mais pas photographiés) et deux jolis bavoirs. Encore mille mercis Elisabeth pour ces superbes cadeaux.

Baby Kimo et bavoirs par Elisabeth (5)

Puis j'ai reçu ce mignon petit bavoir de la part de Gaëlle alias La Courte Pièce. Comment ça, juste un bavoir? En fait, il accompagnait un truc beaucoup plus gros : son coussin d'allaitement. T'imagines la taille du colis? Merci Gaëlle, t'es top !

DSC_3907

Tu te souviens que je t'ai parlé de la venue de La Reloux à la maison ? Tu sais, le couplet sur les enfants parfaits, etc.. Eh bien voilà une preuve de son passage chez nous. Ils sont pas craquants tous les deux ? Bon, Céline fait un peu flipper. Tu trouves pas qu'elle a le regard un peu fou de la fille qui pourrait partir en courant avec ton fils sous le bras ? Autant te dire que je l'ai pas lâché d'une semelle. Mieux vaut prévenir que guérir ;-)

WP_20150606_010

Et fatalement, elle n'était pas venue les mains vides. Regarde la mignonnerie qu'elle a offert à notre petit monstre. Pour plus de détails, te référer à son article sur le sujet. Je ne saurais d'ailleurs trop te conseiller d'aller le lire sans plus tarder. Elle t'y brosse un tableau de ma famille parfaite tellement touchant, qu'on a envie d'y croire.

Bisous ma poule ♥

Ensemble La Reloux (1)

Et puis quelques jours plus tard, nous avons eu la visite d'Émilie, THE Madame Batman et Bobines herself ! Ça faisait déjà un bon mois que sa venue était programmée. Forcément, Émilie vit en Mayenne... En gros, pas la porte à côté. Quand je pense qu'elle a fait l'aller-retour dans la journée juste pour nous voir, Simon et moi, je n'en reviens toujours pas. Nous avons passé une super journée, à papoter, échanger, manger de la tarte au citron meringuée faite par mon wonder mec. Et à câliner, comme tu peux le constater sur la photo suivante. Elle est pas insoutenable cette image ? Toute cette souffrance, ça me rend malade...

WP_20150611_011

Tu t'en doutes, elle non plus n'est pas venue les mains vides. Tu n'ignores certainement pas son amour immodéré pour les bloomers. J'ai vraiment gravement hâte de voir Simon dans cette tenue trop trop croquignolette. Ça risque de me donner encore plus envie de le bouffer !

Ensemble Bat et Bob (2)

Comme Émilie est restée toute la journée, elle a aussi pu rencontrer tous les autres petits membres de la famille. Ce qui lui a valut de se faire kidnapper par mon Émilie, qui l'a forcé à jouer avec elle. Mon Dieu, quelle horreur ;-)

WP_20150611_012

Tu vois, je ne t'avais pas menti. C'est pas le top de la mignonnerie cet article ? OK, maintenant t'es verte de jalousie, mais c'était sympa quand même, non ?

Allez, je te laisse ruminer dans ton coin. Mais comme je suis sympa, je t'offre cette petite image. Joyeux moisiversaire ma petit dinde =D

InstagramCapture_85ce2c40-3ebd-442e-be0b-33ef7869611b

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

jeudi 20 décembre 2012

Anniversaires de mes neveux (2ème et dernière partie)

Ah, enfin la suite de ces "petits" cadeaux d'anniversaires de novembre (offerts au mois de décembre) !

Autant le Kina pour ma nièce a été d'une réalisation toute enfantine, autant ce Mauli m'a presque rendu dingue...La faute à toute une série de premières fois : mon premier raglan, mon premier assemblage et mon premier col en mailles relevées. En bref, il me manquait la technique !

Mauli Boy pour Noah

Pull Mauli Boy de Kids Tricot en Partner 6 de Phildar coloris Renne et Cuivre

En ce qui concerne le tricotage des pièces elle-mêmes aucune difficulté, encore une fois les explications de Muriel se sont révélées parfaites =) J'ai quand même dû m'y reprendre à deux fois pour le raglan, ayant incliné les différentes diminutions dans le mauvais sens...C'est après avoir assemblé le dos et le devant que les ennuis ont commencés. Il était enfin venu le temps d'assembler les raglans, et là, au secours ! Mon pull ne ressemblait pas du tout à la photo du modèle. Rebelote, on défait et on recommence (je voulais absolument avoir 3 rangs de jersey et non pas 2, enfin je me comprends). Et puis le col, ah le col...Comme une gourde je suis partie sur des côtes 2/2 au lieu des côtes 1/1 du modèle...un vrai massacre. Enfin, il a fallu le coudre ce col...

Mauli Boy pour Noah 2

Au final, je suis super fière du résultat. Juste déçue de ne pas avoir pu l'offrir le jour J (pas finie la bête). Mais trop heureuse de voir la vidéo de mon neveu tout content d'ouvrir son paquet reçu par la Poste. Pour la petite histoire, la couture du col a craqué au passage de la tête du petit chéri, mais bon tant pis, je m'y attendais et puis ça lui fait un col roulé, voilà tout !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

dimanche 9 décembre 2012

Anniversaires de mes neveux (1ère partie)

Par chez moi, Novembre est un mois très prolifique en anniversaires. Je te fais pas la liste, faut pas pousser... Parmi eux, il y a ceux de mes petits neveux. 

Voici donc ce que j'ai tricoté à ma petite nièce Claire pour ses 1 an. Un modèle Kids Tricot (encore), mon premier Baby Kina ! Un superbe modèle, très bien expliqué et au rendu magnifique. Un vrai bonheur ! Bon, j'avoue que quand j'ai vu toutes ces mailles sur mes aiguilles, j'ai légèrement flippé, mais finalement il monte relativement vite et il est très agréable à réaliser =) Une chose est sûre, ce ne sera pas mon dernier ! Surtout que, souhaitant faire une vraie surprise, je ne me suis pas renseignée de la taille de vêtements que porte la petite miss, et il s'est avéré que mon 18 mois est légèrement trop court (surtout aux manches)...Tant pis...

Kina 1

Kina 2     Kina 3

Kina 4     Kina 5

     Baby Kina de Kids Tricot en Merinos Alpaga de Phildar coloris rouge

Et en bonus un "petit" bonnet. Je dis petit, parce qu'à la base il était destiné à mon fls de 5 ans et qu'il a fini sur la tête de ma fille de 1 an tellement il était trop PETIT...cherchez l'erreur. Je me suis basée sur un modèle tiré du livre "Drôles et colorés, mes petits accessoires" de La Droguerie en taille enfant...La prochaine fois je suivrais les explications de la taille adulte, ce sera plus sûr. Et donc comme il était destiné à mon fils, j'avais testé le jacquard (une horreur), et faut dire ce qui est: c'est pas de la tarte. Comme dirait l'autre "j'ferai pas ça tous les jours !"

Pirate

Bonnet La Droguerie en Partner 6 de Phildar coloris renne et rouge

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

lundi 19 novembre 2012

Tunique Malia et ensemble Akela

Me revoilà avec un petit ensemble dont je ne suis pas peu fière (et c'est rien de le dire...). Au gré de mes fameuses promenades sur le web, j'ai découvert les créations de Muriel sous sa célèbre marque Kids Tricot (ouais, je sais, mieux vaut tard que jamais) et j'ai complètement craqué! Et comme chez moi c'est tout ou rien, je suis partie sur un modèle avec un point ajouré histoire de pimenter un peu l'expérience. Finalement là où j'ai le plus galéré c'est à assembler les épaules et débuter la bordure au crochet, ce qui finalement s'est révélé tout à fait accessible. Fallait juste se lancer =)

Voici donc ma grande avec une jolie tunique Malia taille 8 ans qu'elle ne quitte presque plus tellement "elle déchire".

Malia + Akela 1

Malia + Akela 2

Malia 1     Malia 2

 Modèles Malia et Akela de Kids Tricot en Partner 3,5 de Phildar coloris Bengale

Et comme il me restait 1 pelote, j'ai complété sa tenue avec un ensemble Akela au joli point de riz en taille 6/8 ans, très simple et hyper rapide à réaliser.

Akela 1

Et bien sûr les étiquettes...Et pour la petite histoire, une copine de classe de Julie, qui, fine observatrice, a remarqué que la tunique était faite maison, lui a demandé d'où elle venait et "c'est quoi ces étiquettes?". Ce sur quoi ma fille lui a répondu "ben, c'est ma mère!" Comme quoi fallait pas chercher plus loin =)

Signature 1     Signature 2

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook