Après la frénésie de couture, parfaitement inexplicable (et inexpliquée) qui s’est emparée de moi au mois de juin dernier – il y a une éternité, je dois bien avouer que mon mois de juillet aura été largement plus oisif. J’ai remplacé ma collection de cousettes par une jolie collection de souvenirs. Il faut bien avouer que c’est tout de suite plus poétique. Avec les nains à domicile et un mari pas encore en vacances, j’ai légèrement manqué de temps pour passer derrière ma MAC. Temps consacré aux 4 nains précédemment cités, ainsi qu’à de « menus » travaux effectués dans notre Penthouse. Travaux dont je reviendrai certainement te parler à la rentrée.

  En attendant, il me reste donc une importante partie de ma production pré vacances à te présenter.

  Si tu n’as pas encore perdu le compte des jours, toute entière absorbée par ton repos estival bien mérité, ou si, au contraire, tu les comptes avec ardeur, dans l’attente du jour où, toi aussi, tu pourras enfin en profiter… il ne t’aura pas échappé qu’aujourd’hui nous fêtons la moitié des « grandes vacances ». Comme dirait la voix dans Runkeeper « plus qu’un mois pour aller ». Ou si tu es d’une nature plus optimiste, encore un mois à profiter.

  L’été, bien que timide, bat donc son plein, et les blogs, eux aussi, semblent vivre au ralenti. Quoi de plus normal.

  Et c’est là que j’interviens, telle l'héroïne sur son cheval blanc, pour te sauver d’un sevrage douloureux, et te permettre de survivre à cette période creuse.

  Qui dit été, dit Saga de l’été. Je te propose donc, pour les trois semaines à venir, une mini série couture sur le thème de ma découverte de l’année, j’ai nommé le SHORT.

 

Châtaigne de Deer and Doe – starring Trop Top d’Ivanne Soufflet

  J’ai acheté le patron de Châtaigne il y a tellement longtemps que je serai bien incapable de me souvenir quand exactement. En tout cas, bien assez longtemps pour en avoir vu fleurir des dizaines de versions tout en me disant « un jour, il sera mien » sans jamais passer à l’acte. Jusqu’à ce fameux mois de juin, au cours duquel il est apparu que les nains n’ayant besoin de rien, je pouvais enfin m‘autoriser à coudre exclusivement pour moi. Ce que j’ai fait, et pas avec le dos de la cuiller ;-)

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (3)

  J’avais quelques appréhensions à la base, rapport à la fermeture éclair invisible et à la fameuse pointe de l’empiècement. Deux points techniques que je n’étais pas certaine de réussir sans m’arracher les cheveux. Et pourtant… Je dois avouer que la fermeture éclair m’aura donné un peu de fil à retordre, mais rien d’insurmontable, quant à la pointe, c’est passé comme une lettre à la Poste. J’en suis encore toute étonnée.

Short Châtaigne Deer and Doe (1)

Short Châtaigne Deer and Doe (2)

Short Châtaigne Deer and Doe (6)

Short Châtaigne Deer and Doe (3)

Short Châtaigne Deer and Doe (5)

  Là où j’ai eu plus de mal, c’est au moment d’assembler les revers, qui ne correspondaient pas aux bas des jambes… Après coup, j’ai bien revérifié mon patron, tout devait s’emboîter parfaitement, dans le meilleur des Mondes. Mais… Après enquête et cogitation, je pense pouvoir incriminer le jean utilisé qui est assez extensible. Le coupable parfait. C’est pas moi, c’est le jean ;-)

  Et c’est bien dommage, parce que j’aimais bien mes revers. Mais je pense qu’il serait plus sage de les découdre, pour supprimer cet effet plissé pas très seyant.

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (1)

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (6)

Short Châtaigne Deer and Doe (4)

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (4)

Short Châtaigne Deer and Doe (7)

  Techniquement parlant, je suis relativement fière de cette réalisation MAIS, et c’est un très gros MAIS, au-delà des revers qui plissent, j’ai fait une impardonnable bourde, je me suis lamentablement plantée de taille. Tout comme ma Tunique Alice, j’ai cousu une version bien trop grande de ce short. Encore une fois, je pense que je suis véritablement incapable de prendre moi-même mes mesures, et que je me vois encore plus ronde que je ne le suis déjà. Un petit stage de confiance en moi ne me ferai certainement pas de mal. On  peut s’y inscrire à plusieurs, si ça te tente ;-)

  Au final, je me retrouve donc avec un short portable, pas plus… qui ne m’aplati pas le ventre, loin de là, bien trop large, un poil court, bourré de plis… et avec une jambe plus courte que l’autre.

  Bref, un ratage. A refaire pour cet hiver, une, voire deux tailles au-dessous.

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (5)

  Pour accompagner ce pauvre short dans cette terrible épreuve du recalage couturesque, tu auras certainement reconnu Trop Top, dans sa version C, cette fameuse encolure bénitier que je n’avais encore jamais tenté et qui elle aussi, me faisait pas mal flipper. Encore une fois, sans raison aucune. Je me souviens l’avoir cousu limite les doigts dans le nez.

  A le regarder, comme ça, en photo, je trouve qu’il en jette. Pas toi ?

  Mais, et encore un mais… Je trouve ce col bénitier assez pénible à porter au quotidien. Il limite énormément les mouvements, et je le trouve relativement lourd. Je passe ma journée, quand je le porte, à remonter les épaules. C’est limite agaçant.

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (7)

En bref

  • Châtaigne de Deer and Doe, taille 46... et Trop Top d’Ivanne S., taille 42 (ou 44 je ne sais plus)
  • Trop Top raccourci de quelques cm. Ça aussi, faut que j’arrête…
  • Jean Lolie Shop, Wax rapportée d’Afrique par mon Papa, et jersey de mon marché.

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (2)

Châtaigne D&D + Trop Top Ivanne S (8)

  Voilà donc un joli petit ensemble. Deux pièces bien sympathiques qui se tiennent compagnie au fond de mon armoire. Et que je ne sors que quand je n’ai plus rien d’autre à me mettre.

  Mais comme je ne suis pas du genre à rester sur un échec, je suis assez vite remontée en selle.

  Je reviens de te montrer tout ça la semaine prochaine, même endroit, même heure.

  En attendant, bonne semaine à toi, en vacances, ou pas.

 

  Et sinon, à ma place, tu les retirais les revers, ou pas ?

  (ndlr : photos garanties 100% sans retouche, cellulite d'origine)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook