This is the end.

Nous voilà enfin arrivés à notre troisième et dernière séance de rattrapage. Et j'ai envie de dire "last but not least". Attention, je me sens d'humeur bilingue ;-)

Lors de l'introduction de cette série, je t'avais annoncé qu'il me restait 8 pièces à te présenter, dont 6 cousues pour Julie. Donc, si tu as bien suivi et que tu n'es pas trop naze en maths, aujourd'hui, je vais te présenter les 3 dernières.

Encore une fois, si tu as bien suivi, tu dois commencer à avoir un petit aperçu du vestiaire de ma fille : un short, deux jupes, quelques t-shirts et deux leggings cousus dans l'urgence à la rentrée. That's all. J'en entends déjà qui se demandent comment on peut vivre avec si peu. Je leur répondrais que moi-même je vis très bien avec mes 5 t-shirts et mon jean, que je déteste faire les magasins, que je trouve que remplir des étagères pour finir par mettre toujours les mêmes vêtements c'est un sacré gâchis et qui plus est quand ces mêmes vêtements sont destinés à des nains en pleine croissance. Ça va bien de payer la peau des fesses un truc qui sera porté trois fois avant d'être trop petit. A ce compte-là, je préfère en coudre un ou deux. C'est (parfois) plus long mais moins cher et plus rigolo. Ceci n'engage que moi, bien évidemment.

Après avoir paré au plus pressé avec les leggings, je m'étais consacrée à coudre un pantalon à Camille, qui, logé à la même enseigne que sa sœur, ne possédait que 2 bermudas. T'inquiètes, j'assume.

Ma mission accomplie, et pour ne pas perdre la main à l'endroit de la braguette, hum, hum... je m'étais aussitôt attelée à coudre un jean à ma fille. Parce qu'il n'y a pas à dire, mais même minimaliste, une garde robe sans jean, c'est vraiment la loose.

DSC_4755

bande_pour article_blog-10

DSC_4776

Contrairement à Camille, pour lequel j'avais dû fouiller pour trouver un modèle ultra slim afin de ne pas lui coudre un truc dans lequel on pourrait en mettre deux comme lui dans une seule jambe, j'ai cherché un modèle un peu large pour faire rentrer les formes pré pubères de ma 10 ans oO Et j'ai trouvé mon bonheur dans un Ottobre. What else ?

DSC_4741

Modèle : Angel Wings, numéro 34 du 1/2014 en 152 pour ma Julie d'1,40 m. Mais faut ce qu'il faut pour faire passer les hanches...

Fournitures : jean violet Lolie shop et coton MT

Rien à redire sur le modèle. Je me suis beaucoup amusée à monter ce pantalon. J'aime décidément ce genre de challenge.  J'aime les détails techniques, m'appliquer, surpiquer. C'est parfois fastidieux, mais encore une fois, ça remplit parfaitement mes besoins d'autosatisfaction.

DSC_4742

DSC_4761

A tel point que je n'ai pas pu m'empêcher de rajouter quelques détails de finitions tels les biais autour des poches ;-)

La braguette, quant à elle, n'est toujours pas parfaite mais on s'en rapproche. Je ne désespère pas. Et je n'ai surtout pas dit mon dernier mot Jean-Pierre.

DSC_4744

Je te laisse admirer le travail de surpiqûre... =D

DSC_4746

On le voit mieux sur la photo à plat, les ourlets au bas des jambes sont volontairement très grands. Forcément, quand tu coupes un 152 pour un 140, t'as de la marge. Mais pour une fois, j'ai anticipé la pousse presque surnaturelle de la bête et j'ai préféré conserver la longueur afin de me réserver la possibilité de rallonger les jambes au besoin, pour pas gâcher. Et j'ai bien fait. Parce qu'en regardant ces photos, prises il y a déjà plusieurs semaines, j'ai la nette impression que le pantalon fait beaucoup plus long que ce que j'ai pu observer hier matin sur le chemin de l'école oO

DSC_4767

DSC_4768

Pour accompagner ce petit ensemble, dont je te présente la deuxième pièce plus bas, j'ai eu envie d'un gilet de berger tout simple en moumoute. Depuis le temps que ça me trottait dans la tête, je suis enfin passée à l'acte ! Youhou ! Vu les températures de cette fin d'année, il n'était nul besoin de se précipiter sur les polaires et autres petites laines. Le gilet de berger faisait parfaitement l'affaire. Pourquoi se priver ?

De tous les vêtements que j'ai cousu, je crois que c'est celui qui m'aura pris le moins de temps de toute ma courte vie de couturière, tout confondu, leggings inclus. N'ayant pas de patron de gilet à la taille de ma grande (celui de FDS s'arrêtant au 8 ans), j'ai pris comme base un t-shirt Ottobre dont j'ai coupé le devant en deux parties et redessiné le bas en arrondi. Je me suis basée sur la construction de celui de France. Et voilà un gilet cousu en moins de temps qu'il n'en faut pour dire Quidditch...

DSC_4747

Modèle : gilet de berger, patron perso (j'ose) sur la base d'un tish Ottobre

Fournitures : moumoute et coton MT

Je suis une fan inconditionnelle de cette tenue et de ce gilet (de la gamine aussi d'ailleurs). La pauvrette a subit quelques moqueries de la part de certains membres de ma famille peu au fait de la mode. Pauvres mécréants. Ce qui ne l'a pas perturbé une seule seconde. Sur ce coup-là, nous avons fait un travail formidable d'éducation, en ce sens qu'elle a bien compris que si ce qui lui plaît ne plaît pas autres, c'est leur problème, pas le sien. Well done.

DSC_4773

DSC_4750

DSC_4781

C'est bon, j'ai l'air naturelle, là ? Ah ah ah...

DSC_4783

Tu n'as pas pu le rater, sous le gilet pas la plage, mais LE Trop Top ! Ben oui, trois posts, trois Trop Top. Si c'est pas de l'addiction ça. Et voilà le dernier. Toujours une version B oO Toujours dos boutonné (à la demande de l'intéressée) mais avec seulement 4 boutons cette fois. Quitte à ne pas changer de version, j'ai quand même voulu tester les bonus. J'ai donc rajouté des épaules pétales et des bracelets de manche. J'adore.

Alors, parlons peu, parlons bien. Les épaules pétales, c'est simple, c'est ludique et ça a son petit effet. Les bracelets de manches, c'est une autre histoire. Ça reste très joli, il y a pas à dire. Mais putain qu'est-ce que c'est chiant à coudre !!! J'irai même jusqu'à dire que c'est à la limite du réalisable à moins d'avoir un bras amovible hyper étroit sur sa MAC (ce que je ne possède pas). Et quand je pense à comment j'ai galéré avec une taille 12 ans, je ne vois pas bien comment on y arrive sur du 2 ans. Une chose est presque sûre, je ne pense pas tester. Ça risquerait de m'énerver. Mais je me connais. Ne jamais dire jamais.

DSC_4753

Modèle : Trop Top d'Ivanne Soufflet taille 12 ans, version B, dos boutonné, bracelets de manches et épaules pétales

Fournitures : tissu viscose ? voile ? synthétique ? de mon marché et voile noir MT.

Ce dos reste, pour moi, un des atouts majeurs de ce patron ♥

DSC_4789

Tiens, si je me mettais un doigt dans le nez ? Ça t'aiderait pour ta photo ? Ben voyons...

DSC_4791

Craquage de fin de shooting.

DSC_4793

Bon, la piqûre du pétale n'est pas nickel, mais franchement, ça me gonflait de découdre.

DSC_4795

Ça ne s'arrange pas.

DSC_4798

DSC_4796

DSC_4774

Ainsi s'achève cette petite série. Normalement, j'ai enfin soldé 2015 !

La prochaine fois, on s'attaque aux cadeaux de Noyel ! Beware ,-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook