Oyé, oyé !

Sonnez musettes, résonnez trompettes ! Je ne sais pas si tu te souviens de la petite tunique dont je t'ai touché deux mots dans le billet précédent. Eh bien accroche toi à ton sloggy parce que l'ai FINIE. Je te jure. Je suis en total mode toutouyoutou. Moi-même je me suis pas crue quand je me le suis dit. C'est dire.

Je te conseille d'ailleurs de ne pas ranger tout de suite ta doudoune des sports d'hiver parce qu'il y a de fortes chances qu'il se remette à neiger... (ça a été le cas le week-end dernier si je ne m'abuse - cherche pas, c'est ma faute). Ouep, parce qu'en plus, après avoir fini la tunique, j'ai cousu un autre truc. Et même que ça m'a pris que deux jours. Le truc de dingue. Mais je te garde ça pour une prochaine fois. Chaque chose en son temps.

 

SHY EYES, OTTOBRE 6/2016

Je t'avais dit que quand j'avais acheté les tissus pour faire sa robe spéciale "journée de l'élégance" à Julie, j'avais failli mourir sur place en découvrant le montant de mes achats. Ben ouais, je suis ce genre de fille qui regarde, qui touche, qui kiffe, qui zieute le prix (OMG), mais qui demande quand même la découpe, sans faire de calculs... et qui se retrouve à s'étrangler au moment de faire son code de carte bancaire. Ça ne s'invente pas. C'est un don.

Après avoir coupé les pièces de ladite robe, il me restait pas mal de mes deux tissus, et il était totalement impensable qu'ils finissent à l'état de chutes stagnantes dans le fond d'un de mes bacs. A ce prix-là, ils avaient intérêt à être rentabilisés.

Pour une fois, je savais très exactement en quoi les transformer. A force de la voir un peu partout, j'avais craqué sur la tunique Shy eyes du dernier Ottobre de 2016. Une petite mignonnerie toute en poésie.

J'ai un peu galéré à la coudre, il faut l'avouer. D'une parce que je me sentais rouillée de la couture, et de deux... ben je sais pas... j'ai galéré quoi.

A commencer par la découpe. N'ayant pas assez de gabardine noire, j'ai dû improviser des empiècements d'épaules en dentelle, pour pouvoir caser mes pièces dans le peu qui me restait. Ce qui, au final, est plutôt joli je trouve.

Concernant les volants, j'ai tenté le roulotté sur ma dentelle. Veni, vidi et pas vici du tout. Une grosse foirade. Pour ne pas risquer la méga boulette, j'ai opté pour le biais à cheval. Du coup, le rendu est beaucoup moins fluide que prévu, mais j'aime bien.

Et j'ai remplacé les appliqués par du flex. Sauf que, ne trouvant plus le logiciel de ma Cameo sur mon portable nouvellement réinstallé, j'ai passé une heure à rechercher le CD d'installation, qui s'est avéré être dans la boîte d'origine, dans ma cave... Tout ça pour me rendre compte que j'avais mal regardé, et qu'il était déjà parfaitement installé... Un don, je t'ai dit.

Mais là où j'ai le plus eu du mal, c'est pour la goutte dans le dos. D'ailleurs, acte manqué, je ne t'ai pas fait de gros plan. On va dire que c'est pas la peine ;-)

La tornade, quant à elle, l'aime d'amour, sauf que... ça gratte dans le cou, ET qu'elle ne va pas avec ses jupes mais uniquement avec ses jeans... Et une fille en pantalon "c'est moooooooche". Je l'ai prévenu que si elle ne la mettait pas, je la filerai à sa copine. Ça ne lui a pas plu du tout =D #mèreindigneetfièredelêtre

Comme je ne voulais pas laisser passer trop de temps entre la petite touche finale et les photos, on a joué au modèle et au photographe lundi quand il faisait moche. D'où les photos... moches. Enfin, pas très lumineuses quoi. Mais pas besoin de soleil quand on a une si jolie blondinette dans une tunique qui brille ;-)

Shy eyes Ottobre (1)

Shy eyes Ottobre (2)

Shy eyes Ottobre (8)

Shy eyes Ottobre (3)

Shy eyes Ottobre (4)

6tag-1000906896-1497999504836809005_1000906896

Shy eyes Ottobre (5)

Shy eyes Ottobre (6)

Shy eyes Ottobre (9)

Shy eyes Ottobre (7)

"C'est bon Maman ? J'en ai marre des photos..."

Shy eyes Ottobre (10)

En bref

  • Shy eyes, modèle 29, Ottobre 6/2016, 116 sans marges (pour une petite fille de 5 ans 1/2 qui fait pas tout à fait 110 cm)
  • Ourlets roulottés des volants remplacés par un biais à cheval. Appliqué remplacé par du flex. Empiècements d'épaules.
  • Gabardine stretch, biais satin et dentelle Mondial Tissu, flex Happyflex.

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais moi je suis super fan. Je la trouve vraiment trop craquante dans cette tunique.

 

SHAWL SKULL #8

Avant de te quitter, je te montre le shawl que j'ai crocheté pour Priscilla. Je ne te le présente plus, hein, c'est pas la peine... Si tu veux plus d'infos, suis juste le tag, il t'emmènera vers les 7 autres ;-)

J'ai trouvé cette couleur rose absolument merveilleuse, et j'ai particulièrement apprécié le contraste entre le coloris et les têtes de mort =D

Shawl Skull (1)

Shawl Skull (2)

Shawl Skull (3)

 En bref

 

Et voilà. That's all Folks ;-)

Ah si, juste un truc avant d'aller mettre la viande dans le torchon (je suis fan de cette expression - tellement de poésie). Avant de me reprendre en main, dans ma période "épaules tombantes/cheveux gras", j'ai eu envie de bouger les meubles. Comme chez moi, c'est compliqué, j'ai un temps hésité à migrer vers un autre hébergeur. Et puis, je me suis finalement contenté de relooker, modifier deux trois trucs par-ci par-là. Si tu n'as pas fait gaffe, pas grave ;-) Dans le cas contraire, n'hésites pas à me dire ce que tu en penses.

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook