Comme tu as déjà pu le constater, cet été, j'ai un peu cousu. Et quand je dis un peu, en fait, ça veut dire beaucoup. Ce que je t'ai montré jusqu'à présent n'était que la partie émergée de l'iceberg. Et malgré les 4 pièces que je vais te présenter maintenant, il me restera encore un peu de matière pour un ou deux autres posts. C'est dire si j'ai été productive.

Mais comment est-ce possible ? t'entends-je dire du fond de mon canapé. Comment j'ai bien pu réussir à coudre toutes ces pièces alors que je venais à peine d'accoucher, et que, vacances d'été obligent, j'avais 4 nains à domicile 24h/24. J'ai ma petite théorie perso sur le sujet, et non, je n'héberge pas de famille de clandés dans ma cave. D'abord, j'ai pris un peu d'assurance niveau réalisation. Même si je cogite toujours autant entre "chaque couture", techniquement, rien ne me semble plus réellement insurmontable, comme ça a pu être le cas à mes débuts. J'apprends et je progresse, et ça c'est cool. Et puis, rappelle-toi, cet été, on a eu cette bonne vieille canicule. Une véritable alliée dans ma production couturesque, puisque elle a pas mal guidé mes choix de patrons, et qu'elle nous a obligé à nous calfeutrer à la maison (pas moyen que je mette mes gosses dehors par 40° à l'ombre oO). Tu rajoutes à tout ça, un trait de télé, un soupçon de jeux vidéos et un concours créatif, et tu as le cocktail idéal (selon mes critères) pour passer du temps peinarde à coudre ce qui te fait envie.

Et justement, après les robettes des filles, j'avais une folle envie de faire un sort au reste de mon coupon de jersey marin rose tout en étoffant la garde robe estivale d'Émilie qui manquait cruellement de vêtements à se mettre sur le dos. C'est bien simple, ses étagères étaient pleines de pantalons et de t-shirts à manches longues... Mais pas de shorts, ni de débardeurs... le désert quoi. Bon, d'accord, elle a encore assez de robes pour tenir un siège, mais ça ça ne compte pas. En couture comme ailleurs, il faut savoir pratiquer la technique dite "de l'autruche" à bon escient. Je me suis donc fourré la tête dans le sable afin d'ignorer l'existence de toutes ces robes et je me suis fait plaisir.

Au départ, j'étais partie pour un ensemble débardeur/short, et de fil en aiguille, je me suis laissée emporter, et sont venus se greffer une Mini Perle et mon premier Trop top (une tuerie ce patron). Pour la première fois depuis mes débuts en couture, j'ai abandonné mon côté "cérébral" sur une aire d'autoroute et j'ai laissé libre cours à mon côté créatif. Une pièce en entrainant une autre, et ainsi de suite, jusqu'à épuisement intégral du coupon qui a servi de point commun à toutes ces cousettes. Il n'en est pas resté une seule miette. Au final, j'ai rhabillé la tornade pour l'été tout en destockant sans laisser de chutes. Bref, une opération couture 100% benef.

Comme je te l'ai dit plus haut, tout est parti de mon envie de remettre ça avec mon coupon de jersey marin rose. Tu n'imagines pas à quel point je le kiffe ce tissu. J'avais envie d'un petit débardeur et ça faisait un bout de temps que je voulais réaliser un débardeur aux pommes d'après le modèle du livre de Muriel. C'était enfin l'occasion de me lancer. Pour l'empiècement dos, j'ai ressorti le coupon que j'avais utilisé l'an dernier pour coudre le short Joyeux de Julie. L'accord parfait. Love at first sight ♥ En ce qui concerne le patron, il taille parfaitement, rien à dire. Par contre je me suis retrouvée un peu con quand j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de patron pour la partie empiècement et que les mesures données dans le livre ne l'étaient que pour la taille adulte. En gros, pour une taille enfant, à toi de te débrouiller pour adapter. Rien de bien compliqué en soi, mais le lâcher prise et moi, ça fait 1000. Je m'en suis sortie quand même, hein... Et plutôt pas mal je trouve.

Débardeur Mu

Modèle : débardeur aux pommes d'après le livre Couture jersey et crochet de Muriel, taille 4 ans sans marges

Fournitures : jersey marin rose Mamzelle Fourmi, coton imprimé acheté l'an dernier aux tissus du centre à Laval lors de ma visite chez ma cop's Émilie

Débardeur Mu (1)

Je sais pas toi, mais moi, ce débardeur, je le surkiffe. Et je te raconte pas comment Émilie l'a adoré au premier regard.

Et là, je me rends compte que je n'ai pas chargé mes photos dans le bon ordre, et j'ai gravement la flemme de recommencer. Alors avant de te présenter le short qui a découlé de ce petit haut, je vais te parler de la troisième pièce de mon petit délire : une mini perle en jean. Que dire que je n'ai déjà dit ici. Ce patron frôle la perfection. C'est bien simple, je suis mini perle addict. Si je m'écoutais, j'en coudrais à la chaîne. J'en suis déjà à 4 et je ne compte pas m'arrêter là.

Mini perle jean (3)

Modèle : mini perle d'Ivanne Soufflet en 4 ans. J'ai oublié de rajouter les 3 cm de la denière fois, mais pour une jupe d'été ce n'était pas très génant.

Fournitures : jean Mamzelle Fourmi (déjà utilisé ici et dont il me reste encore un bon métrage), passepoil plat, biais et parementure dans le coupon fil rouge ;-)

Mini perle jean (2)

Je suis vraiment fan de ces "finitions plus" qui font tellement pros et propres. Je ne les ai pas encore adopté de manière systématique dans mes autres réalisations mais je crois que je ne vais pas tarder à succomber. C'est vraiment le must.

Mini perle jean (4)

Les deux pièces ensemble.

Mini perle jean + débardeur Mu' (2)

Pas besoin de long discours pour te dire à quel point j'adore ♥ Look n°1.

Débardeur + mini perle (3)

Comment ça me donne envie de la bouffer...

Débardeur + mini perle (8)

Ah, et voilà donc enfin le petit short dont je te parlais. Comme j'aime vraiment assortir mes filles, j'ai refait un short Joyeux dans le même tissu que celui de Julie. Décidément, ce patron est le summum du short d'été. Simple, rapide, ludique, pour un effet maximum. Et en plus, il est gratuit. La perfection.

Short joyeux (2)

Modèle : short Joyeux Her Little World taille 4 ans

Fournitures : coton imprimé, biais maison dans un foulard carré donné par ma grand-mère, ceinture en broderie anglaise de mon marché.

Et porté avec le débardeur, ça donne ça. Look n°2.

Short joyeux + débardeur Mu (3)

"Mais euh ! Le soleil, il me brûle les yeux Maman !!!" Non mais quel clown =D

Short joyeux + débardeur Mu (7)

Et là, j'en rebouffe un morceau.

Short joyeux + débardeur Mu (9)

Short joyeux + débardeur Mu (15)

Et pour finir, vu que j'avais déjà deux bas et un seul haut, il me fallait rétablir l'équilibre. Je me suis donc lancé dans mon premier Trop top en utlisant la broderie anglaise qui a servi de ceinture au short. Et la boucle était bouclée =D Alors, Trop top, on ne le présente plus. Même combat que la mini perle, c'est une tuerie de patron, plein de possibilités et la certitude de développer une addiction. Si je n'avais qu'une remarque à faire, elle concernerait les bracelets de manches. Il est absolument nécessaire de les repasser après chaque lavage pour qu'ils tiennent bien en place, et ça c'est légèrement pénible. Mais c'est marrant comme le repassage devient moins rébarbatif quand c'est pour embellir son propre ouvrage.

Trop top (2)

Modèle : Trop top d'Ivanne Soufflet version B avec dos boutonné et bracelets de manches.

Fournitures : broderie anglaise de mon marché, foulard de Mamie et coton imprimé de Laval

Comme je n'avais pas 4 boutons identiques, j'ai joué la carte du bouton unique qui fait toute la différence. Et si en plus il est doré et en forme de cœur, je suis la meilleure de toutes les Mamans du Monde entier.

Trop top (3)

Look n°3

Trop top + mini perle (1)

"Attend ! Il y a un truc sur ma tunique..."

Trop top + mini perle (2)

Non, mais franchement ?!...

Trop top + mini perle (3)

Trop top + mini perle (5)

Look n°4.

Trop top + short joyeux (1)

Trop top + short joyeux (5)

Trop top + short joyeux (6)

Trop top + short joyeux (9)

Et voilà comment d'un coupon sont sortis quatre vêtements tous parfaitement assortis. Je crois que j'ai rarement été aussi fière de moi.

Débardeur + mini perle (8)     Short joyeux + débardeur Mu (3)

Trop top + mini perle (1)     Trop top + short joyeux (9)

Mon petit doigt me dit qu'il y aura encore du Trop top dans les prochains articles. Je ne suis pas prête de venir à bout de toutes les possibilités de ce patron ;-)

Aller, tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer