InstagramCapture_1d6cb334-66bb-4ce9-8dc4-aa58fc889e5f

Ça y est, les moches, comme on les appelle avec mon mec, sont de retour depuis une bonne semaine. Semaine qui est passée deux fois plus vite qu'une semaine sans eux... C'est fou comme ça peut occuper la vie ces machins là. Même quand tu les laisses toute la journée à l'école. Comme j'ai bien fait le plein de sommeil et de patience pendant ces deux semaines, je me surprend à ne pas partir au quart de tour à chaque connerie (comme avant leur départ), et pourtant, je peux te dire que sur ce plan-là, ils sont revenus pleinement fidèles à eux-même. Je m'épate également à essayer de détourner l'attention de la dernière quand elle fait un caprice au lieu de lui hurler dessus, de prêter une oreille plus attentive à mon fils ou à rire plus facilement. Bref, ça nous a fait un bien fou !

Je tiens malgré tout à rassurer toutes les mères indignes qui me lisent (si si, toi aussi, là-bas, dans le fond), il m'arrive aussi d'avoir des envies de torture et d'abandon au bord de l'autoroute. Nobody's perfect... Faut pas rêver.

Bon, j'ai eu beau me creuser la tête pour trouver une transition valable entre l'évocation de ma vie presque parfaite de mère de famille presque parfaite et mon sujet du jour, mais ça été le black out total. Inspiration zéro ou alors ça me semblait beaucoup trop capilotracté pour être crédible. J'utilise donc mon joker et saute directrement du coq à l'âne. Et pour la peine, je ne passe pas par la case départ, et je ne touche pas les 200 M... Autopunition.

Je sais pas toi, mais moi, j'ai eu une adolescence un peu mouvementée... J'étais un peu le genre ado rebelle, à fleur de peau. Look cheveux longs qui auront arborés toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, y compris le bleu azur, le noir corbeau voire carrément l'arc-en-ciel lui même (résultante d'une teinture bleue made in London appliquée après un henné rouge... un truc de ouf...). Jeans noir bootleg, bottines Harley Davidson aux pieds et foulard têtes de mort of course. Le genre à faire la gueule pour un oui ou pour un non et qui fumait comme un pompier. Forcément j'étais fan des Gun's, Nirvana, Metallica mais aussi Queen #freddiemercuryforever et un peu plus tard de Kiss, Poison et autres groupes de glam rock. Le genre à aller aux concerts pour se taper des pogos et headbanger comme une tarée à la Wayne's World #waynesworlforever. Le genre à faire des jeux de rôles jusqu'au bout de la night avec mes copains chevelus. Bref, une ado rebelle et rock'n'roll, pas tellement éloignée finalement de l'adulte que je suis devenue. A l'exception peut-être du fait que j'ai arrêté de fumer depuis bientôt deux ans, que les concerts se font rares et que j'ai mis de la couleur dans ma vie (ailleurs que dans mes cheveux) ;-)

Et donc, avec un passif pareil, ce qui devait arriver arriva, je suis tombée raide dingue du fameux shawl skull. A croire que ce pattern avait été créé pour moi. Le coup de foudre au premier regard. Mais j'avoue que la bête m'a parue bien compliquée. J'ai donc un peu tergiversé avant de me lancer. Tu me diras, comme d'hab'... Faudrait vraiment que je me débarrasse de mon côté cérébral pour laisser plus libre cours à mes instincts primitifs (et pas primaires, hein ?!...) Bref, j'ai attendu le bon moment... Genre que Saturne entre en Capricorne, ou le déluge ou que sais-je encore. Ça aurait pu durer longtemps si Yolaine n'avait pas publié une de ses versions. Version qui a achevé de me motiver. Tout mon corps hurlait NEEEEED à la vue de ce shawl de ouf. J'ai donc commandé de quoi me le faire et en trois couleurs s'il te plaît !!! Au final je ne m'en suis fait qu'un seul, les autres couleurs ayant été utilisées pour d'autres projets.

Alors, il faut bien dire ce qui est, j'ai eu un peu de mal au départ à me faire au motif. Il faut vraiment être hyper vigilante, chaque rang étant différent du précedent. J'ai énormément pénélopé sur les premières répétitions, ce qui a eu pour effet de me faire abandonner, et ça, en général c'est pas du tout mon genre. Et puis sont arrivées les vacances d'Hiver. Et cette année, pas moyen de déménager la MAC, la surj et mon stock de tissus. J'ai préféré rester sobre, sachant que je ne pourrai pas profiter des plaisirs de la glisse et que j'aurai minimum deux heures par jour à moi toute seule pendant que mes nains seraient à leurs cours de ski, même la dernière ! LIBERTAD ! J'ai donc fait le tour de mes en cours tricot et crochet, beaucoup plus "light" à transporter et je me suis donnée comme mission d'en finir quelques uns. Et le premier à bénéficier de cette merveilleuse résolution et de ce temps libre providentiel fût bien évidemment mon châle d'ado rebelle. J'ai même réussi à éveiller la curiosité de la serveuse qui m'apportait ma tisane/croissant dans le rade au pied des pistes dans lequel je squattais tous les matins ;-)

Allez, sans plus attendre, je te le montre mon châle de la mort qui tue avec ses têtes de mort qui déchirent et... rose ♥ J'en suis raide dingue. 

Shawl skull rose fluo (5)

Patron : shawl skull selon cette traduction

Fournitures : 4 pelotes de Ricco design 100% coton DK achetées sur le site "Les pelotes de lolottes" et crochetées en 3,5

Shawl skull rose fluo (6)

bande_pour article_blog-10

Shawl skull rose fluo (8)

Shawl skull rose fluo (15)

Shawl skull rose fluo (9)

Shawl skull rose fluo (18)

Il est absolument parfait pour les températures actuelles et les petites soirées frisquettes. Ma grande a totalement craqué aussi. Je lui en ai donc crocheté un, en jaune comme elle le voulait, mais chutttt... c'est pour son anniversaire mercredi.

Sur ce, je te souhaite une bonne journée et LONG LIVE ROCK'N'ROLL comme dirait Jesus ;-)

Et comme j'en suis à J-15, je ne peux absolument pas te dire quand je reviendrais... J'espère seulement être encore là mercredi, pour participer aux 10 ans de Julie, mais il paraît que ce n'est pas moi qui décide...

Allez Tschuss !!!

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer