Dans la vie, il y a deux catégories : celles qui cousent comme des malades tout l'été et celles qui bloguent... Et bien moi, cet été, j'ai cousu comme une malade !!! Eh j'ai pas blogué... Pas par faute de temps, parce que vu que j'ai cousu, rien ne m'empêchait de bloguer. CQFD. Mais faut être honnête, au mois d'Août tout le monde part en vacances, et je ne voulais pas que mes chefs d'œuvres restent totalement inconnus du grand public (modestie quand tu nous tiens). Et puis j'ai également profité d'avoir abandonné lâchement deux de mes monstres chez leurs grands-parents pour fusionner avec ma MAC. Fusion qui s'est poursuivie après leur retour. Autant te dire que je me sens comme dans la peau d'un petit Chinois dans un atelier clandestin, sauf que moi, personne ne m'a forcé. Je me suis éclatée comme une petite folle. Et c'est pas fini !

Alors, forcément, comme j'ai des tas de trucs à te montrer, il fallait bien que je m'y colle, et que je commence quelque part. Ne t'étonne donc pas, si dans les prochains posts tu te rends compte que j'ai légèrement bousculé la chronologie. Je vais te faire tout ça dans le désordre. Un peu comme le tiercé ou ta série préférée sur TF1. Mais dans le désordre ne veut pas dire désordonné. Tu me suis ? Maniaque un jour, maniaque toujours. On va donc se faire des petits posts à thème, parce qu'il faut quand même pas déconner. J'ai une réputation à tenir.

Là, tout de suite, le thème ne te paraît peut-être pas très évident, mais tout te sera dévoilé très bientôt. Encore un peu de patience ;-)

La dernière fois, je t'avais laissé avec un Aime comme Mutine cousu l'an dernier et photographié chez mes beaux-parents. Et bien figures toi, que j'ai également profité de la liberté qu'offre d'avoir les grands-parents de mes monstres aux petits soins pour eux pour décalquer, couper et même coudre un petit peu. Parmi les patrons décalqués et coupés, il y avait le fameux Aime comme Miss qui a envahi la blogo cet été. En bonne blogueuse, il était impensable que je n'ai pas le mien. Il fallait absolument que je moutonne ;-)

D'autres projets m'ayant accaparée là-bas, le top tant convoité à attendu mon retour à la maison pour être assemblé. Sur ce point rien à redire, tout roule tout seul. Un assemblage en quatre coups de cuillère à pot. Un vrai bonheur. A part peut-être les bretelles. Malgré mon retourne biais, je n'ai jamais réussi à retourner la première que j'avais préparé. J'ai donc opté pour un morceau de tissu plié en quatre avec couture apparente, mais franchement j'allais pas y passer la nuit non plus !  Sur ce, toute fière, je passe à l'essayage, et là, horreur malheur !!! On aurait dit un véritable sac à patate ! Me voilà pestant et râlant devant ma glace... Pas moyen que j'ai perdu mon temps si précieux pour jeter le tout à la poubelle. Il me fallait trouver une solution tout de suite. Je t'avoue avoir cogité un peu, puis après avoir pincé un peu par-là et tiré par-ci, j'ai opté pour retirer un bon centimètre de chaque côté entre les aisselles et la taille, et raccourcir les bretelles de 6 cm. Ce qui au final revient, je pense, à avoir mixé deux tailles du patron, grosso modo. En bref, au lieu de me faire un LL, j'aurai dû couper en L en haut et en LL en bas. Je commence donc à comprendre l'intérêt de jouer sur les tailles pour adapter à sa morphologie. Ça m'apprendra à n'en faire qu'à ma tête et, surtout, à jouer les feignasses.

Ces modifications faites, mon Miss s'est avéré presque parfait. Je l'ai pas mal porté et à la longue, je regrette un peu d'avoir autant remonté les bretelles. Je pense retenter l'expérience mais en recoupant le patron comme évoqué précédemment et en adaptant les bretelles sur moi avant de les coudre. OMG ! Idée de génie ! Et là, tu te dis : "mais quelle gourdasse", et tu as raison.

Miss Marie (17)

Patron : Aime comme Miss, Aime comme Marie, taille LL recoupé

Fournitures : plumetis MT et voile de coton de mon marché.

Miss Marie (18)

Et place aux photos porté sur mannequin hyper détendu et ultra glam.

Miss Marie (1)

Miss Marie (9)

Miss Marie (7)

Aïe aïe aïe, on dirait ma grand-mère !

Miss Marie (11)

Pendant mon petit séjour chez mes BP, j'avais également emporté de quoi occuper mes mains lors des trajets en voiture, apéros, après dîner etc ;-) Entre autres, j'avais prévu de me faire le châle du dernier Chouette Kit. Le CK 11 si je ne m'abuse. Ça faisait pas mal de temps que je n'avais pas succombé à ce kit, mais la promesse d'un nouveau motif à crocheter et la vue d'une petite pieuvre toute mignonne (à voir très bientôt sur ces pages), avait fini de me faire craquer. A part les quelques erreurs d'inattention qui m'ont fait défaire et refaire quelques rangs par-ci par-là, cet ouvrage ne m'aura pas pris plus d'une semaine (et encore). Au final, j'étais super fière de moi, je trouvais ce point très joli, mais malheureusement, il s'avère que je crochète vraiment serré et au lieu du mètre 60 annoncé, je me suis retrouvée avec un châle d'un mètre trente, joli mais un peu court pour moi. Je me suis donc résigné à l'offrir à ma grande, pour sa plus grande joie. D'ailleurs, c'est bien simple, dès que je fais un truc, elle me demande le même pour elle. Genre, j'ai que ça à faire de tout faire en double pour qu'elle ait le sien !

 

Châle point étoile de mer CK11 (10)

Patron : châle point étoile de mer CK11

Fournitures : laine du kit dont je n'ai pas noté les refs... (je sais, c'est mal...)

Châle point étoile de mer CK11 (11)

Châle point étoile de mer CK11 (6)

Châle point étoile de mer CK11 (8)

Et là, tu vois bien qu'il est un peu court, les pointes ne descendent pas assez... tristesse...

Châle point étoile de mer CK11 (3)

Châle point étoile de mer CK11 (4)

Forcément, maintenant que tu as vu toutes ces photos, ton œil hyper exercé, ultra observateur aura remarqué qu'elles ont toutes été prises au même endroit... et... que c'était pas chez moi ;-) Alors où et quand ? Le voilà notre thème du jour ;-) J'ai eu la chance d'être conviée, ainsi que quelques autres filles, à passer une journée de folaïe chez les parents de Domitille en Normandie. Une pure journée de blogueuses que même les cris de jeux (ou pas) de nos enfants respectifs n'ont pu perturber. Un moment idéal et privilégié pour se faire un petit shooting ;-) Alors merci encore Domitille de ton chaleureux accueil (et merci à ta maman). Merci les filles pour votre compagnie, et merci Priscilla pour ces quelques clichés ! J'espère que vous ne m'en voudrez pas des photos qui vont suivre.

Qui est à qui ? Sauras-tu retrouver la maman blogueuse de chacun de ces charmants bambins ?

InstagramCapture_ba9a6153-29bc-40cd-a5da-267da9e362d0_jpg

Pour t'aider, je te mets lesdites blogueuses. Attention, il y a des pièges !

InstagramCapture_84a9da58-779a-4cff-b42e-c71d8bc0fd61_jpg

Sur ce, je vais aller préparer les prochains articles, parce que c'est pas tout ça, j'ai vraiment pas chômé, et si je veux tout te montrer avant Noël, il va falloir que je me bouge un peu.

En attendant, je te rappelle que tu peux encore jouer à mon petit jeu de l'été, et ce jusqu'au 30 Août.

Allez ! Tschuss !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook