Et voilà, il est enfin l'heure de te dévoiler mon chef d'oeuvre, LA pièce maîtresse de mes cadeaux de Noël... La cousette qui m'aura pris presque deux semaines de gestation tellement j'avais la trouille de me lancer. Mais ça, c'était avant ;-)

Avant de te faire le détail de la bête, je voulais couper court à la rumeur que j'ai moi même colporté. NON, ma soeur ne range pas ses tampax dans la pochetteenlibquituesarace que je lui ai offert à Noël. Je n'ai fait que répéter ce qu'elle m'a dit. Et comme je suis aussi Super Gourdasse, je l'ai cru... En même temps c'était grave crédible, non ?!

Bon, tout d'abord je m'excuse pour les photos ultra moches, ultra sombres, etc... Prem's, étant donné que j'ai fini ce polo dans la journée du 23 décembre et le temps magnifique qui régnait à ce moment là, j'ai pas vraiment eu le choix sur la lumière. Et deuz, ben, elles sont comme elles sont, tant pis... J'essaierai de faire mieux la prochaine fois. Donc tu l'auras compris, il s'agit bien du polo Lalimaya, cousu avec amour pour mon Papa chéri ♥ J'ai effectivement mis deux semaines à m'y mettre. J'ai toujours une peur bleue de l'inconnue, et là, coudre pour mon père, ça m'a tétanisé. Je l'ai d'abord fait venir pour le mesurer, une belle tranche de rigolade. Après vérif sur le patron, j'ai eu des doutes sur le fait que ça passe au niveau du bide mais au-dessus du XL il y a rien, et j'ai pas osé modifier (ne sachant pas comment il taillait). On reviendra sur le sujet un peu plus tard dans cet article ;-)

Après les mesures, il m'a fallut un certain temps pour fixer mes assoc' de tissus. Finalement ça me plaît bien, même si je trouve ça encore un peu terne, mais mon chéri à qui j'ai demandé son avis (faut vraiment que j'arrête d'ailleurs, il dit que des conneries), m'a poussé vers le plus simple et classique possible... En ce qui concerne la réalisation, je n'ai pas rencontré de difficulté particulière. J'avais lu par-ci, par-là que le col était assez difficile à monter. C'est la partie qui m'a posé le moins de problèmes. Je sais, je suis bizarre, c'est comme ça... Là où j'ai eu un problème, c'est au moment d'assembler les deux parties hautes avec le bas. J'ai voulu faire ma maline avec ma surjeteuse et fatalement, trop d'épaisseurs tue la couture. J'ai du bidouiller, et ça se voit, mais bon, ça passe. L'intérieur n'est pas niquel, mais pour une première, je suis assez contente. Et comme j'avais encore plus peur de tout foirer en ratant mes boutonnières, j'ai opté pour la solution de feignasse, trois pressions Kam et hop !

Polo Papa (5)

Patron : polo Lalimaya

Fourniture : molleton sweat et jersey rose pâle du marché, popeline orageux FDS, coton première étoile (de mon calendrier de l'avent), et pression Kam.

Le col qu'il est beau (autosatisfaction à fond les ballons).

Polo Papa (9)

Polo Papa (14)

LE ratage... No comment, trop deg... (si, si, regarde bien sous la patte de boutonnage...)

Polo Papa (12)

Polo Papa (13)

Polo Papa (8)

Bon et comme je sens que tu es super déçue de ne pas voir de photos portées, je ne vais pas te mentir, mon père ne rentre pas dedans... Justement ça passe pas au niveau du bide (voir plus haut...). Pour la petite histoire (ah, la voilà enfin, la petite histoire !), le soir de Noël ma mère nous a bien fait rire ! Elle nous a raconté que, rentrant dans la cuisine au moment où elle préparait les chapons, mon père lui a demandé combien pesait chacune des bestioles... 3 kilos chaque. Il a ainsi décrété qu'il avait donc deux chapons de trop à perdre, poète. Deux saletés de chapons qui le séparent du port de ce superbe polo. Pour me consoler, j'ai eu le droit à de nombreux compliments. Mais maintenant, va quand même falloir qu'il se mette au régime, je vais pas avoir bossé pour rien non plus !!!!!!!!!!!

Pour conclure, je te montre ce que j'ai gagné chez ma copine Delphine. Oui, je sais, encore ! Mais ça date de la même période que tous les autres trucs que j'ai gagné, seulement, je n'avais pas encore eu le temps de le photographier. C'est chose faite. Voici donc mon premier sac à tarte ! Et c'est pas faute d'en avoir jamais cousu, mais jamais pour moi, toujours pour les autres. Il est superbe et je l'adore. Merci Delphine ;-)

Cadeau Delphine (3)

La prochaine fois, je te donnerai le résultat de mon petit concours ;-) A plus !