jeudi 23 février 2017

Noël 2016 - l'intégrale

Yo ! Ça farte ?

Je m'excuse de t'avoir laissée tomber comme une vieille chaussette, comme ça, sans prévenir, mais j'avais vraiment besoin de faire le vide... Je sais, tu as énormément souffert de mon absence. Alors je te rassure, je vais bien, je suis vraiment de retour, c'est pas un fake. Tu peux recommencer à respirer, à dormir, à manger. Arrête le Zoloft. Je suis là. Plus rien ne peut t'arriver d'affreux maintenant ♪♫♪

Après quelques séances d'auto analyse, j'en ai conclu que je m'étais gentiment laissée glisser dans ce qu'on appelle vulgairement "le burn-out maternel". L'auto analyse, tu sais, c'est toute ma vie... A se demander pourquoi je dépense du pognon chez un spécialiste, juste pour qu'il me confirme que le lémurien est en moi Jean-Claude. Ça doit avoir un rapport avec mon besoin viscéral d'être rassurée en permanence. La confiance en soi, toussa. Et puis il paraît que quand on paye, on guérit plus vite. Mouais...

Donc, un vilain burn-out... Un petit, hein. Parce que j'ai lu des descriptions de cas bien plus violents que ce que j'ai ressenti. Mais bien assez quand même pour me mettre KO et me donner envie de partir vivre en Papouasie sans laisser d'adresse. Pour éviter toute décision hâtive ou irréversible, on a un temps envisagé que mon chéri parte une semaine avec les nains, avant que j'en jette un par la fenêtre, et puis finalement, on a collé au plan de départ, on est parti au ski. Aucun lien, fils unique.

Je te fais pas tout l'historique, ça serait chiant. Mais sache qu'en bonne accro à mon smartphone et à mon réseau 4g, j'ai même pas râlé de pas avoir de couverture. Rien à battre. J'ai compensé avec du dodo, de la bière, des patates, du fromage, du ski, de la bière, des patates, du tricot, du ski, de la bière, des patates, etc... T'as compris le pattern. Décompression intégrale à 1200 m. Le pied. Je suis revenue détendue du sloggy et sans aucune photo, ou presque oO

Mon objectif, maintenant, c'est de continuer en mode no pression. Challenge accepted.

Paradoxalement, me détendre n'a pas limité ma productivité, bien au contraire. Ce qui fait que je me retrouve avec pleins des trucs à te montrer (en plus du million de trucs que je n'ai pas encore pris le temps de publier...). Par conséquent, et subséquemment à un bref calcul mathématique, j'ai unilatéralement voté pour des posts à rallonge bourrés à craquer. C'était soit ça, soit, à raison d'une ou deux réalisations par post, une à deux fois par semaine, j'aurai pu espérer t'avoir tout montré courant Mai 2018... en arrêtant tout acte de production pendant ce laps de temps, ça va sans dire.

Tu m'excuseras donc, une fois encore. En même temps, t'as l'habitude. Je ne sais pas (plus) faire court.

Malgré tout, à rallonge, ne veut pas dire en bordel, faut pas pousser. J'ai une réputation quand même.

Donc, aujourd'hui, je vais te solder mes cadeaux de Noël. Version One Shot.

Si je ne m'abuse, à part pour nos gosses et une ou deux autres personnes, nous n'avons rien acheté. J'ai tout fait moi-même. Ce qui pourrait, vu comme ça, expliquer un léger surmenage... En tout cas, je dois dire que sur le coup, je ne l'ai pas réellement ressenti. Je dirais même que je me suis beaucoup amusée à réaliser tous ces cadeaux. Mais c'est vrai, qu'avec un peu de recul, vu comme ça, ça fait un peu beaucoup...

Le plus gros du boulot l'a été pour les cadeaux de mes neveux et nièces. Mon frère, qui doit être aussi fêlé que moi, à lui aussi 4 nains. Donc 4 cadeaux. Et comme j'avais zappé les cadals d'anniversaire, j'ai tout multiplié par deux. En fait, je crois que je suis juste bonne à interner... Après avoir consulté ma belle-sœur, il a été décidé que je leur ferai un ensemble chacun, un haut et un bas. Des shorts et des polos pour les garçons, des t-shirts et des jupes pour les filles. Yavaipluka.

Et voilà le résultat. Ça t'en bouche un coin ? Ben, à moi aussi...

Trop top, jupette sans patron, polo Lalymaya, short Ottobre (1)

Pour le petit dernier, 2 ans.

Polo Lalymaya, short Ottobre (2)

Patrons : short Explorer, modèle 18, Ottobre 3/2015, 98 - Polo Lalymaya, 4 ans

Fournitures : jean et maille polo MT, liberty Cars Liberty of London.

Aucune difficulté pour le short. En revanche, avec celui de son frère, et un réalisé pour Camille il y a deux ans, et un pour mon père, ce polo est mon quatrième et certainement mon dernier, de ce modèle... parce que très franchement, c'est une horreur... Les finitions sont merdiques, la méthode employée plus qu'approximative. J'ai dû démonter la bande du bas tellement ça boudinait mon neveu... Pour un débutant, ça passe. Si tu as plus d'expérience, passe ton chemin. C'est beurk. Ou alors, tu t'en sers juste de base, et tu modifies beaucoup, beaucoup...

Pour la troisième, 3 ans.

Trop top, jupette sans patron (2)

Et la deuxième, 5 ans.

Trop top, jupette sans patron (1)

Patrons : trop top, Ivanne S, versions A. J'ai coupé les versions col rabattu, mais en relevant les cols, pour obtenir des t-shirts moins échancrés au niveau du cou - Jupettes sans patron, Petit D'om.

Fournitures : velours milleraies, voile de coton et tissu noir ajouré MT, velours milleraies offert par ma cops Émilie. Jerseys de mon marché.

Et pour le grand, 7 ans.

Polo Lalymaya, short Ottobre (1)

Patrons : short Explorer, modèle 18, Ottobre 3/2015, 128 - Polo Lalymaya, 10 ans.

Fournitures : idem que pour son frère, à part le wax, de mon stock.

 Je n'ai pris le temps de faire des photos que des garçons.

Polo Lalymaya, short Ottobre

Et dans l'ordre ;-)

Trop top, jupette sans patron, polo Lalymaya, short Ottobre (2)

Ma belle-sœur, non contente de m'avoir commandé tout une garde-robe, m'avait déjà mandaté pour lui réaliser un Shawl Skull. Je le kiffe tellement, que je n'ai pas su dire non ;-) Toutes les occasions sont bonnes. Pour ne pas l'offrir dans du papier, et vu qu'elle non plus n'avait pas eu son cadeau d'anniversaire, je le lui ai emballé dans un de mes petits pochons. Tu peux encore en trouver ici, si ça t'intéresse ;-)

Pochon moi j'emballe

Shawl skull (1)

Modèle : shawl Skull, traduction ici

Fournitures : essentials cotton DK, Rico, Les pelotes de Lolotte, crocheté en 3,5.

Shawl skull (2)

Shawl skull (3)

Pour finir, il y a aussi eu des Amazing Bags sous le sapin. Normal ;-) Dont deux spécialement dédicacés. Celui de droite a été offert à ma mèregrand, pour compléter sa collec de chouettes. Celui de gauche, à mon frangin, le plus grand fan interplanétaire de M. Jordan. Je te raconte pas la crise cardiaque que j'ai failli faire le jour où j'ai vu le nombre de paires de baskets qu'il a dans son placard oO Sans compter les tishs, les pulls, etc... Maintenant, il sera assorti jusqu'au bout du sac. La classe à Chicago =D

Sacs customisés (2)

Si t'en veux un, il m'en reste plein ici =D

Aller, c'est tout pour ce Noël 2016... Tu auras compris mon besoin irrépressible d'hibernation.

See you soon.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


mardi 24 janvier 2017

Festive (adjectif) : relative à la fête, à l'amusement

Hello !

Encore une fois, je vais commencer par te remercier pour tes gentils commentaires suite au billet précédent. Je suis également heureuse de constater que mon petit déballage a permis à certaines de se poser les bonnes questions. Et rien que pour ça, je ne regrette pas de m'être confiée ici.

Avant de passer à autre chose, je tenais à répondre publiquement aux deux principales problématiques qui se dégageaient de ces nombreux commentaires.

La première concernait le temps que devait me prendre la tenue de ce blog. Temps que je ne consacre effectivement pas à mes enfants ni à mes diverses tâches ménagères, ou tout simplement à mes loisirs. C'est indéniablement plein de bon sens... Alors pourquoi est-ce que je "perds" tout ce temps à venir partager ici ? Manifestement, pas uniquement dans le but de te montrer ce que je commets avec mes 10 doigts. Sinon, je me contenterai de quelques photos accompagnées de quelques lignes explicatives, un peu comme au commencement de ce blog (si tu veux te faire mal, ou de taper une barre de rire, je te conseille un petit voyage dans le temps... moi, je m'en suis pas remise...). La réponse me semble évidente. Le fait est que cet espace me sert d'exutoire, au même titre que la course à pied. Sport que je ne pratique plus, à mon grand désespoir, depuis que mon barbu m'est tombé sur le pied voilà bientôt deux mois... C'est qu'il pèse son poids le bougre. Tu me diras que je pourrai me trouver une autre activité sportive. Tout à fait. Je comptais me remettre au Yoga, rapport à mon besoin de détente et de vide cérébral. Tu me diras aussi que je pourrai garder tout ça pour mon Psy. Ben ouais, mais non. C'est pas pareil. Parler et écrire, c'est pas la même gymnastique, la même dynamique. Ici, je ne suis pas limitée par le temps justement, ni par l'espace. Je n'ai aucun visage, en face, qui pourrait manifester la moindre expression que je m'empresserai immédiatement d'interpréter. Alors, oui, je suis attentive et en attente de tes commentaires, mais ils ne sont pas un frein à mon besoin de m'exprimer. Juste le carburant qui réalimente le moteur. Je pourrai aussi écrire pour moi... Mouais...

Ce qui nous conduit directement à la deuxième problématique. On m'a fait remarquer que j'avais bien du courage d'oser me livrer ainsi avec autant d'honnêteté. J'imagine que pour certain(e)s, ma franchise doit être libératrice, pour d'autres, je dois cruellement manquer de pudeur... Je répondrais simplement que j'ai appris ces 40 dernières années que le ridicule ne tuait pas, et je peux te dire que de ce côté-là, j'ai pas mal d'expérience ;-) "Un max", comme dirait Camille. J'ai appris également qu'il valait mieux exprimer ses sentiments, même quand ils sont mal reçus, que de les garder pour soi. Comme le dit Shrek "c'est toujours mieux dehors que d'dans". Je confirme. Alors, attention ! Je ne dis pas que s'exprimer permet de tout régler, loin de là, mais je peux t'affirmer que ça libère. Je sais que ce n'est pas forcément simple pour tout le monde... Alors je me dis qu'en partageant mes joies, mes soucis, mes expériences et mes conflits intérieurs avec toi, peut-être que j'exprimerai tout haut ce que certain(e)s n'osent pas dire, et qu'ainsi, ça les libèrera. Pour ce qui est de la pudeur... Je crois qu'elle a les limites qu'on veut bien lui donner. J'avoue n'en avoir jamais eu beaucoup. Je ne suis pas du genre à me mettre à poil sur la plage, ça non. Mais je ne vais pas aller me cacher pour changer de t-shirt si j'ai des potes à la maison, par exemple. Je ne vois pas la différence entre se voir en maillot de bain à la piscine et en sous-vêtements à la maison. Pour ce qui se passe dans ma tête, c'est pareil. J'ai mes limites, je te rassure. Le misérabilisme en fait partie, entre autres.

Voilà pour la petite mise au point du jour ;-) Je me rends compte qu'on est bien loin du titre de ce billet. C'est pas super festif tout ça. Désolée pour la publicité mensongère.

 

Juste avant les fêtes, je suis tombée raide dingue du nouveau patron d'Her Little World. Je n'adhère pas toujours à son style, mais il faut bien reconnaître qu'elle, elle en a un, rien qu'à elle... Avec Festive, Nadège propose un ensemble de réalisations allant de la robe de Princesse à la tenue de ville un peu chic. La version Princesse, dans les tissus présentés ne m'a absolument pas attirée, mais j'ai littéralement craqué sur celle de la tenue de fête composée de la tunique et d'un jupon en tulle. Le patron étant proposé jusqu'au 16 ans, j'ai réfléchi à peu près 30 secondes avant de me décider à l'acheter. Bon, un peu plus en fait. Juste le temps de vérifier que Julie aimait bien le visuel. Réponse affirmative. Quel sens du suspens. D'ailleurs, fait étonnant, elle a également validé la version Princesse avec robe longue et jupon long... Un jour peut-être.

Une semaine avant Noël, alors que je m'apprêtais enfin à mettre la touche finale à mon marathon de gentil Lutin, j'ai envoyé son père me chercher de la mercerie chez Mondial Tissu. Et ouais, il sert aussi à ça mon mec. Pour gagner un peu de temps, j'ai demandé à ma grande de l'accompagner pour faire un petit repérage tissus pour sa tenue... Tagada tsoin tsoin... Elle est revenue avec une photo d'un tissu pas vraiment à mon goût, mais acceptable, néanmoins en attente de validation visuelle et tactile de ma part. Faut pas pousser.

Nous y sommes donc retournées toutes les deux le lendemain. Et, horreur, malheur, j'en aurais mis ma main au feu, le tissu en question n'était absolument pas approprié pour ce genre d'ouvrage. Un bon vieux rouleau de cretonne à Patchwork. Je te laisse imaginer le carnage en petite tunique. Bref, il a fallu EXPLIQUER à la demi ado, sans la TUER, que NON, ce tissu-là, c'était pas possible. En plus, il était moche. Puis passer 30 minutes à fouiller le magasin de fond en comble pour trouver un tissu blanc ET doré pour aller avec du tulle ROUGE à PAILLETTES. Le tout, non négociable, sous peine d'une gueule de 6 pieds de long. Normal. Tu rajoutes à ça la vendeuse, gentille mais moyennement coopérante, sur le visage de laquelle tu pouvais lire soit une grande fatique (période de fêtes, je compatis), soit un ennui profond (genre je la faisais vraiment chier avec mes demandes à la con). Un pur moment de bonheur dans ce qui reste pourtant l'un de mes endroits préférés sur la Planète ces derniers temps. Faudrait voir à arrêter de pourrir mon groove. On a fini par repartir avec le tulle tant convoité et un bon métrage de tissu écru à étoiles dorées. L'honneur était sauf. Je précise qu'entre temps, il a fallu que j'appelle l'homme, resté à la maison, pour qu'il me donne les mensurations de Julie, notées dans mon cahier, resté sur mon bureau. Parce que c'est bien connu qu'acheter des fournitures sans savoir à quoi se faire référence pour obtenir le bon métrage, c'est toujours plus simple. Boulet.

A partir de là, je n'ai pas grand-chose d'autre à dire sur le sujet. Juste que j'ai vraiment beaucoup apprécié coudre ce patron. Vraiment beaucoup.

J'ai commencé par le jupon, dont j'ai modifié le montage. En fait, j'ai juste doublé le haut, contrairement à ce qui était préconisé. Je n'étais pas à l'aise avec l'idée que les épaisseurs de tulles ne soient que "rabattues vers le haut", et non pas emprisonnées entre deux couches de tissu, comme pour le Swan de P&M. L'image qui m'est venue tout de suite à l'esprit, ce sont des collants filés... J'ai donc préféré suivre la construction proposée par Karine. Ce qui rajoute juste du tissu et du temps de couture. C'est un choix ;-) Malgré tout, il était prêt pour le réveillon de Noël, et c'est tout ce que ma grande souhaitait. Youpi. Best Mom ever.

Tu l'auras compris, la tunique, quant à elle, a été terminée pour le réveillon du Nouvel an... Je me rends compte que j'ai réinventé l'Avent de la tenue de fête. La tenue de fête en Kit. Un morceau avant chaque fête... N'est pas créateur de concept qui veut ;-)

La construction de cette tunique est vraiment surprenante. A tel point que je me suis réellement amusée à la coudre. Un pur moment de couture comme j'en ai rarement eu. Pour un rendu que je trouve particulièrement sublime. A refaire, donc.

 

Pour la petite histoire, j'ai mis la touche finale à cette tunique, à peine quelques heures avant de passer aux festivités du réveillon, que nous passions seuls, entre nous, dans notre retraite campagnarde. Et oui, je suis aussi cette fille totalement fêlée qui emporte sa machine à coudre en week-end pour poser des volants à des manches et faire un ourlet rapporté. Tout ça pour une tenue qu'elle sera seule à voir. Il n'y a pas de petit plaisir dans la vie ;-)

Et pour la petite histoire, dans la petite histoire (et après je te lâche), je suis aussi cette fille qui part en week-end, persuadée d'avoir les clés du Paradis... Mais qui se rend compte, au moment de remplir le réservoir d'essence que lesdites clés ne sont ni dans son sac, ni dans la boîte à gants oO Merci chéri d'avoir posé la question qui tue. Après un bref passage par chez nous, totalement infructueux, nous sommes tout de même partis vers notre destination, sachant que sur place, un ami avait le double des clés. C'est en chemin, que je me suis "rappelée" ne pas avoir fermé moi-même la maison lors de notre dernier séjour. Les clés ne pouvaient se trouver ailleurs que suspendues à leur crochet, bien au chaud à l'intérieur. Bravo Sherlock ! Je les ai bien entendu retrouvées là. Deux jours plus tard, au moment de notre départ, mon chéri me repose la même question concernant... SES clés... de notre chez nous, que j'avais utilisé pour partir à la recherche des autres (tu me suis ?). Introuvables. J'en ai conclu, en retrouvant mon propre jeu de clés, que je ne me souvenais pas avoir pris, que j'avais dû faire l'échange sans m'en apercevoir. Re Bingo. Conclusion, soit je suis surmenée, soit Alzheimer me guette. C'est pas gagné cette affaire.

Aller, je te laisse avec la jolie tenue de ma grande.

Festive Her Little World 12 ans (7)

Patron : Festive, Her Little World, 12 ans.

Fournitures : tulle à paillettes (une horreur, j'en retrouve encore), et coton écru à étoiles dorées, MT.

Festive Her Little World 12 ans (8)

Festive Her Little World 12 ans (9)

Festive Her Little World 12 ans (10)

Festive Her Little World 12 ans (5)

Festive Her Little World 12 ans (6)

Photos prises le 1er janvier vers 11h00, par -12° (minimum).

Festive Her Little World 12 ans (1)

Festive Her Little World 12 ans (2)

Festive Her Little World 12 ans (3)

Festive Her Little World 12 ans (4)

Je te confirme, une ado a bien été maltraitée au cours de cette séance photo... M'en fous, j'assume.

Pour te remercier d'être arrivé(e) jusqu'ici, je te resouhaite une excellente année 2017, pleine de rires et de fêtes.

Bonne année 2017

Tschuss

PS : je t'invite à aller jeter un œil sur le blog de Mélanie, La Lune à coudre. Elle t'y propose un concours créatif avec tout un tas de très chouettes cadeaux à gagner, dont un Amazing Bag Exclusif.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 23:58 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

jeudi 1 décembre 2016

Petit look d'été pour mini (et grande) Princesse(s)

Yo !

Je sais pas toi, mais nous, aujourd'hui, on va enfin entamer le fameux calendrier de l'avent (pas encore terminé, ni accroché, ni rempli... mais tant que je respire, il y a de l'espoir), et accessoirement on se pèle violemment les miches... Ouais, rien à voir, mais ça valait le coup d'être signalé. A l'aune de ces informations capitales, pas de doute possible, nous sommes bien le 1er Décembre. Winter is coming, et Christmas aussi. Va falloir promettre une jolie prime de fin d'année aux Lutins pour qu'ils atteignent leurs objectifs. A moins qu'on ne devienne plus raisonnable et plus responsable cette année. Qui sait. Mais ceci est un autre débat.

Aujourd'hui, on va éviter les pensées trop philosophiques et on va se contenter du bulletin météo. Ça, en général, ça met tout le monde d'accord. Quoique... Il y a toujours ceux (ou celles) qui sont jamais contents qu'il fasse chaud en été et qu'il neige en hiver. Va comprendre Charles. Perso, tous les ans, à cette période de l'année, je guette l'annonce des premières chutes de neige. Ça fait d'ailleurs bien trop longtemps à mon goût qu'on n'a pas eu le moindre petit flocon par ici. Ça serait pas mal que ça change.

En attendant la tempête, je vais être sympa avec toi qui te gèles de trop et qui partirai bien te réchauffer sur une île.

Toute ressemblance avec le post précédent n'est absolument pas fortuite. Après la jupette et ses Trop Top d'hiver, voilà la (les) jupettes et ses Trop Top d'été... Des pièces portées, reportées, et rereportées... Je crois très sincèrement n'avoir jamais autant rentabilisé de patrons comme j'ai pu le faire avec ceux d'Ivanne. Et en ce qui concerne le tuto de la jupe, généreusement offert par Domitille, je le trouve tellement simple, génial et rapide à coudre... Vas-y les yeux fermés. Il nécessite tout de même un peu de minutie si tu aimes les finitions "parfaites", mais il y a pas de raison de ne pas y arriver.

J'ai fait les photos en 3 fois, et comme je sais que tu les trouves (mes filles) aussi drôles que moi, j'ai eu énormément de mal à trier. Je t'ai gardé la crème de la crème. Et je te préviens, il y a du lourd =D

Jupette sans patron Petits Dom (1)

Modèles : jupettes sans patron. 6 ans pour la petite, "extrapolé" aux mensurations de la grande (sans grande difficulté, simple calcul mathématique...)

Fournitures : coton liberty Mt et plumetis FDS (?) pour la petite, tissus du marché pour la grande.

La petite porte le débardeur aux pommes de Mu que je lui ai cousu l'an dernier, et la grande, l'un de mes premiers Trop Top datant lui aussi de l'année dernière. Et si tu regardes de plus près, entre tes larmes de rire... tu remarqueras le joli collier que porte Julie. Entièrement fabriqué par elle-même, avec un crayon de couleur raccourci et percé afin d'y enfiler une lanière en cuir et ainsi le porter autour du cou. A l'époque, elle en avait fait un second, offert à une de ses camarades lors d'une fête d'anniversaire. No comment.

Mais chut... Observons mes tourterelles dans leur environnement naturel...

Jupette sans patron Petits Dom (2)

Jupette sans patron Petits Dom (3)

Jupette sans patron Petits Dom (4)

Jupette sans patron Petits Dom (5)

Jupette sans patron Petits Dom (6)

Je te jure...

Après mon incroyable duo, place à la minus, alone, avec mes premiers Trop Top à volants. J'adore ♥

Trop Top à volant Ivanne S (12)

Modèle : Trop Top, 4 ans, volant croisé devant.

Fournitures : coton flamands roses MT, et coton palmiers MT pour le suivant.

Trop Top à volant Ivanne S (13)

Ce dos me fera toujours craquer ♥

Trop Top à volant Ivanne S (14)

Trop Top à volant Ivanne S (15)

Trop Top à volant Ivanne S (16)

Trop Top à volant Ivanne S (17)

Trop Top à volant Ivanne S (18)

Et l'apothéose... Petite série prise en 5 minutes, une pose, une photo. Un vrai festival...

Trop Top à volant Ivanne S (1)

Trop Top à volant Ivanne S (2)

Trop Top à volant Ivanne S (3)

Trop Top à volant Ivanne S (4)

Trop Top à volant Ivanne S (5)

Trop Top à volant Ivanne S (6)

Trop Top à volant Ivanne S (7)

Trop Top à volant Ivanne S (8)

Trop Top à volant Ivanne S (9)

Trop Top à volant Ivanne S (11)

Trop Top à volant Ivanne S (10)

Franchement, si tu ambitionnes de faire la Une des magazines, viens chez moi, la petite te donnera des cours =D Actor's Studio forever. J'espère qu'elle m'oubliera pas, le jour où elle recevra un Oscar !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

vendredi 25 novembre 2016

Petit look d'hiver pour mini Princesse

S'il y en a une à la maison qui ne manque pas vraiment de vêtements, c'est bien la mini tornade. Il faut dire qu'avoir une grande sœur, ça aide pas mal sur le sujet. Le grand nettoyage d'automne effectué tout récemment dans les penderies des nains m'a fait constater que les pantalons, robes, jupes et manteaux étaient plus que suffisants la concernant. D'ailleurs, je te raconte pas le choc de la voir porter certains vêtements que Julie mettait encore hier (si, si, je te jure...) Alors tu me diras que ça ne m'a pas empêché de lui coudre une cape... mais... j'ai une excuse, je ne résiste jamais à réaliser un joli duo avec mes filles. Et elles me le rendent bien.

En lisant la liste de ses possessions, tu auras pu arriver à la conclusion que les petits hauts d'hiver ainsi que les pulls ou gilets manquaient à l'appel. Non pas qu'elle n'en ait pas. Je te rassure, elle ne vit ni à poil, ni en débardeur. On est pas encore des sauvages. Mais pas en quantité suffisante pour affronter l'hiver et la dure réalité de la vie, à 5 ans, en GS ;-)

Il lui fallait donc des tshirts à manches longues de toute urgence. D'autant plus qu'elle venait de boulotter l'encolure de celui que je venais de lui acheter oO. A se demander si elle n'aurait pas été une chèvre dans une autre vie. Qui sait.

Pour le modèle, je t'avoue, je n'ai même pas cherché. J'ai fait des Trop Top. Quelle surprise. Je serai incapable de te dire combien j'en ai déjà cousu exactement. Bien plus d'une dizaine en tout cas. Et, chose étrange, je ne m'en lasse toujours pas. En plus, je suis certaine de ne pas avoir encore exploré toutes les possibilités. C'est bien simple, dès que je vois un tissu qui pourrait servir de haut à une de mes filles, j'imagine direct un Trop Top. C'est grave Docteur ? D'ailleurs, j'ai craqué sur une sublime double gaze chez FDS au salon CSF la semaine dernière... Une semaine que je rêve de le transformer en Trop Top. Je crois que je suis foutue.

Des tshirts, c'est bien, mais ça n'étanchait pas vraiment ma soif de couture pour petite fille. Parce qu'il faut être honnête, hein, il y a rien de mieux que de coudre pour une mini Princesse. On pourrait croire que j'ai passé l'âge de jouer à la poupée... Ben, pas vraiment, en fait. Sauf que les miennes sont vivantes et se tapent sur la tronche dès 7h30 le matin. Je t'envoie du rêve, n'est-ce pas ? Mais quel plaisir de les habiller, de choisir des tissus, des patrons.

Donc, il me fallait absolument un truc pour aller avec les Trop Top. L'été dernier, je lui avais cousu une Jupette sans Patron de Petits Dom, une merveille, pas encore montrée ici. Malgré les autres jupes récupérées chez sa sœur, il lui en fallait absolument une d'hiver. C'était pas négociable. Au Diable la raison. J'ai donc refait une Jupette sans Patron, dans une tuerie de velours milleraie noir fleuri acheté il y a quelques années chez MT dans l'idée d'en faire un manteau. Comme toujours, le projet à traîné. Et c'est tant mieux.

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (24)

Modèles : Trop Top version A, encolures relevées, avec bracelets de manche, taille 4 ans, et Jupette sans Patron de Petits Dom, en 6 ans.

Fournitures : velours milleraies et tissus ajouré MT, jerseys et maille de mon marché, passepoil liberty Mitsi dont j'ai oublié la provenance.

Prise d'une frénésie de couture, il m'aura fallut à peine deux jours pour réaliser le tout (et plus encore...).

En ce qui concerne les Trop Top, j'ai choisi de poser des bracelets de manches et de les simplifier au maximum. Se ne sont donc qu'une seule pièce, non pliée en deux comme on voit d'habitude, et laissée à cru.

Je suis totalement fan de ce petit look, que mon chéri a tout de suite comparé à du Chanel. Carrément...

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (15)

La version en "négatif" ;-) dans une maille assez épaisse et lourde.

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (21)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (18)

La jolie doublure ajourée.

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (17)

Et sur la bête. Attention, je te préviens tout de suite, les photos suivantes pourraient te provoquer de violentes réactions de love, de like, de waouh et de wizz. Si t'es prête à faire le plein de mignonitude, let's go.

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (8)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (5)

Ah, on me dit qu'on doit faire un petit Pit Stop finitions, le temps de te laisser admirer les encolures et les ourlets. Ça t'aurait manqué sinon.

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (19)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (22)

Où tu constates que j'ai abandonné l'aiguille double. Décidément, c'est pas mon amie. J'avoue même que je la déteste celle-là. Comme je vais mille fois plus vite quand je m'en sers pas... je vais pas me faire de mal. Et puis j'aime bien ce joli point d'épi moi.

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (20)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (23)

Ah, on me dit que la pause est finie... Prépare toi à fondre.

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (7)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (11)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (14)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (12)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (1)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (2)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (9)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (4)

Jupette sans patron Petits Dom + Trop top Ivanne S (3)

Franchement, cette gosse, elle existerait pas, faudrait l'inventer. Pas un jour sans que j'ai envie de la jeter par la fenêtre, mais pas un non plus sans qu'elle me fasse hurler de rire. Je précise que mes séances photos sont à peine dirigées..

Allez, si j'ai le courage, la prochaine fois, je te montrerai la version été, comme ça ça sera fait ;-)

PS : ceci était mon 200ème message sur ce blog. Je m'en remets pas...

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

mercredi 21 septembre 2016

Le plaisir d'offrir

Hellooooooooooo !

Bon, c'est bien sympa cette histoire des 40 piges, mais en attendant, je sais pas si tu as fait gaffe, mais ce blog commence à avoir de sérieuses tendances végétatives... 3 articles en 3 mois, dont un seul avec de la couture oO Je t'ai pas encore entendu crier au scandale, mais crois moi, je t'en voudrais pas si l'envie t'en prenait.

Je vais pas te ressortir la vieille excuse du temps qui passe, de la vie qui va vite, toussa toussa. Enfin, si. Finalement, 4 gosses, c'est plus que 3. Wouah !!! La révélation... Einstein, sort de ce corps ! Nan. Sérieusement... La vie à 6 c'est vraiment génial, mais quand on est aussi psychorigide que moi, tout ce bruit, tout ce bordel, toute cette vie quoi, ben c'est trop... Et j'ai beau aimer chaque membre de cette foutue famille, je suis limite au bord de l'overdose.

Tant et si bien que je me retrouve au point mort, bloquée par tous ces trucs que je voudrais faire mais qui, mis bout à bout, me semblent encore plus irréalisables. En fin de compte, je reste tétanisée comme une bécasse, et aucun de tous ces excitants projets ne voit le jour.

Le bordel s'accumule, les envies s'entassent, le gras stagne et les articles se bousculent... Je ne te dirais pas combien j'en ai en retard, tu t'en rendras compte bien assez tôt, si j'arrive à trouver le temps de te montrer tout ce que j'ai gardé dans mes dossiers depuis le mois... d'avril oO

Allez, zou, c'est parti.

En fin d'année scolaire dernière, les filles ont toutes deux été invitées à des anniversaires. La grande, à celui de l'une de ses meilleures amies, et la petite, à celui de son amoureux... Mais chut... Son père est très chatouilleux sur le sujet =D

Pour la copine de Julie, je voulais changer un peu. C'est maintenant devenu une sorte de tradition que je lui offre un petit quelque chose que j'ai cousu moi-même et il devient difficile de trouver une idée que je n'aurais pas déjà réalisée. Cette année, j'ai décidé de passer au niveau supérieur, et au lieu de lui confectionner un accessoire, j'ai opté pour un vêtement. Pour ne pas prendre trop de risques quand même, je suis restée sur une valeur sûre, une mini perle. Mini perle que j'ai cousu dans un très joli Chambray rose, mais qui s'est avéré horriblement transparent. Il a donc fallut que je la double entièrement pour qu'elle soit portable. Et forcément, ce n'est qu'une fois terminée que je me suis rendue compte qu'il existait un tuto sur le blog d'Ivanne pour doubler la jupe... La loose. Tu me diras, je m'en suis plutôt bien sortie toute seule, mais j'aurais certainement moins galéré (et ça aurait été plus joli surtout) si j'avais eu un peu d'aide... Bref.

Mini perle à volants doublée Ivanne Soufflet (1)

Patron : mini perle d'Ivanne S. version A en 12 ans

Fournitures : Chambray et Liberty Mondial Tissu

Mini perle à volants doublée Ivanne Soufflet (2)

En revoyant ces photos, je ne suis pas totalement convaincue par cette doublure. Mais je crois que les gosses de 11 ans s'en fichent complètement de l'envers de leurs vêtements... Et c'est tant mieux ;-) Je sais qu'elle a beaucoup plut, qu'elle est portée et reportée, et ça, c'est franchement le principal.

Mini perle à volants doublée Ivanne Soufflet (3)

Pour le "petit copain" d'Émilie (on peut dire ça comme ça vu qu'ils s'embrassent sur la bouche toute la journée, non ?) j'avais envie de faire un petit sac à dos. Comme il me restait encore quelques modèles à tester dans le premier livre de Mavada, j'ai choisi de réaliser un Leonty, le petit sac en forme de fusée. J'avoue avoir eu quelques difficultés a bien coudre les pieds et la flamme, ainsi que la fermeture éclair. Mais rien de dramatique.

Sac à dos fusée Leonty Mavada (1)

Modèle : Léonty de Mavada dans Cartables et sacs à dos

Fournitures : jean, sangle et cotons divers.

Pour le personnaliser, j'ai choisi d'utiliser un tissu "écolier" en guise de hublot et de rentabiliser l'acquisition récente d'une Silhouette Portrait en appliquant le prénom du prétendant dessus. Effet garanti.

Sac à dos fusée Leonty Mavada (2)

Sac à dos fusée Leonty Mavada (3)

Sac à dos fusée Leonty Mavada (4)

Pour finir, la fille de ma copine Marie fêtant, elle aussi, son anniversaire, je ne me voyais pas arriver les mains vides. Comme je m'y suis mise la veille pour le lendemain (pour changer), je suis restée en terrain connu et j'ai réalisé mon enième sac pour fillettes, avec un micro coupon de ce magnifique wax, exhumé du fin fond d'un de mes bacs. Il y a pas à dire, ce sac en jette et est d'une telle simplicité que c'est à chaque fois un plaisir renouvelé que de le coudre. Quand je pense que certaines le vendent sur A little Market en faisant croire que c'est une création originale... Ça me donne envie de vomir. Bref...

Sac petite fille (1)

Modèle : sac pour petites filles, tuto ici

Fournitures : restes de wax, doublure en coton bleu marine de mon marché.

Sac petite fille (2)

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Je vais essayer de t'éviter l'indigestion...

La prochaine fois, je te montrerai quelques cousettes d'été. Tu me diras, c'est pas comme si on venait d'entrer en automne. Je crois que finalement, être en décalage avec le monde extérieur, c'est toute l'histoire de ma vie.

See you soon.

TAIW

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


lundi 11 janvier 2016

Remember 2015

Yo !

Après la grosse rigolade de la dernière fois et avant de reprendre le cours normal des publications en tout genre, je me suis dit que ça serait peut-être pas mal de faire un petit point sur ma productivité de l'année écoulée.

En vrai, je ne sais pas si tu te souviens, mais je t'avais dit que je le ferai, si j'en avais le temps... Et puis, je me suis retrouvée, assise dans mon canap, limite à faire "la plouf", comme disent mes nains, entre mes différents dossiers pour choisir de quoi j'allais te parler aujourd'hui. C'est qu'entre tout ce que j'ai cousu pour Noël et ce que je n'ai pas encore eu le temps de te montrer de 2015, il y a de la matière.

Et comme j'aime assez que les choses soient bien nettes, bien carrées (non, non,  je ne suis absolument pas psychorigide), j'ai préféré clôturer l'année proprement (même s'il en reste encore), pour repartir sur de bonnes bases.

Tu ne t'étonneras donc pas que les prochains posts soient consacrés à des cousettes de l'an dernier. Et promis, j'essaierai d'aller assez vite pour pouvoir te montrer les fameux cadals de Noyel avant le mois d'août ;-)

En ce qui concerne la présentation de cette rétrospective, je me suis inspirée de celle de Sabine, que j'ai beaucoup aimé. Je trouve qu'on se rend bien mieux compte du travail accompli quand tout est ainsi regroupé au sein d'une mosaïque. Alors, je vais être totalement honnête, pour ce faire, j'ai extrait les photos de tous les posts de 2015 sans tenir compte des dates exactes de réalisation, ce qui fait que tu peux retrouver les cadeaux de Noël 2014 parmi les photos...

Quand j'ai préparé cette mosaïque, j'ai d'abord eu le sentiment que je n'avais pas fait grand chose l'année passée. Je me suis raccrochée à l'excuse grossesse, puis bébé qui prend du temps, etc... Et puis, en y regardant de plus près, je me suis rendue compte que finalement, je n'avais pas chômé. Et ça, ça me booste pour cette année à venir.

Alors, place au souvenir.

En 2015, il y a eu de la couture de fringues. 

Rétrospective couture 2015

En 2015, il y a aussi eu de la couture d'accessoires. En vrai, un tiers des réalisations date de 2014, mais comme je les ai blogué en 2015... Bref.

Rétrospective accessoires 2015

En 2015, il y a eu du tricot et du crochet. Et là, à part le trendy, tout date de cette année. Rien que d'y penser, ça me perfore le fondement Oo

Rétrospective Tricot crochet 2015

Et en 2015, il y a eu du doudou ! Là encore, certains datent de 2014, mais on s'en fout en fait.

Rétrospective amigurumi 2015

Alors, je ne sais pas si ça t'a fait le même effet qu'à moi. Mais une chose est sûre, c'est que j'ai bien envie d'en faire autant cette année, voire plus. Et je peux t'assurer qu'en la matière, l'année a déjà plutôt bien démarré.

J'en profite, vu que c'est un post bilan, pour te remercier de ta présence, de ta fidelité et de tes commentaires qui font du bien par où ça passe. Parce que mine de rien, sans toi, ça serait pas tout à fait pareil ;-)

J'en profite également pour te dire que finalement cette semaine en free style s'est soldée par le retour en arrêt de mon mec au bout de trois jours. Les effets seconfaires du traitement et la fatigue des transports ayant eu raison de sa volonté de reprendre une vie normale. Mais ce n'est que partie remise.

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 08:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

vendredi 16 octobre 2015

4 pièces = 4 looks

Comme tu as déjà pu le constater, cet été, j'ai un peu cousu. Et quand je dis un peu, en fait, ça veut dire beaucoup. Ce que je t'ai montré jusqu'à présent n'était que la partie émergée de l'iceberg. Et malgré les 4 pièces que je vais te présenter maintenant, il me restera encore un peu de matière pour un ou deux autres posts. C'est dire si j'ai été productive.

Mais comment est-ce possible ? t'entends-je dire du fond de mon canapé. Comment j'ai bien pu réussir à coudre toutes ces pièces alors que je venais à peine d'accoucher, et que, vacances d'été obligent, j'avais 4 nains à domicile 24h/24. J'ai ma petite théorie perso sur le sujet, et non, je n'héberge pas de famille de clandés dans ma cave. D'abord, j'ai pris un peu d'assurance niveau réalisation. Même si je cogite toujours autant entre "chaque couture", techniquement, rien ne me semble plus réellement insurmontable, comme ça a pu être le cas à mes débuts. J'apprends et je progresse, et ça c'est cool. Et puis, rappelle-toi, cet été, on a eu cette bonne vieille canicule. Une véritable alliée dans ma production couturesque, puisque elle a pas mal guidé mes choix de patrons, et qu'elle nous a obligé à nous calfeutrer à la maison (pas moyen que je mette mes gosses dehors par 40° à l'ombre oO). Tu rajoutes à tout ça, un trait de télé, un soupçon de jeux vidéos et un concours créatif, et tu as le cocktail idéal (selon mes critères) pour passer du temps peinarde à coudre ce qui te fait envie.

Et justement, après les robettes des filles, j'avais une folle envie de faire un sort au reste de mon coupon de jersey marin rose tout en étoffant la garde robe estivale d'Émilie qui manquait cruellement de vêtements à se mettre sur le dos. C'est bien simple, ses étagères étaient pleines de pantalons et de t-shirts à manches longues... Mais pas de shorts, ni de débardeurs... le désert quoi. Bon, d'accord, elle a encore assez de robes pour tenir un siège, mais ça ça ne compte pas. En couture comme ailleurs, il faut savoir pratiquer la technique dite "de l'autruche" à bon escient. Je me suis donc fourré la tête dans le sable afin d'ignorer l'existence de toutes ces robes et je me suis fait plaisir.

Au départ, j'étais partie pour un ensemble débardeur/short, et de fil en aiguille, je me suis laissée emporter, et sont venus se greffer une Mini Perle et mon premier Trop top (une tuerie ce patron). Pour la première fois depuis mes débuts en couture, j'ai abandonné mon côté "cérébral" sur une aire d'autoroute et j'ai laissé libre cours à mon côté créatif. Une pièce en entrainant une autre, et ainsi de suite, jusqu'à épuisement intégral du coupon qui a servi de point commun à toutes ces cousettes. Il n'en est pas resté une seule miette. Au final, j'ai rhabillé la tornade pour l'été tout en destockant sans laisser de chutes. Bref, une opération couture 100% benef.

Comme je te l'ai dit plus haut, tout est parti de mon envie de remettre ça avec mon coupon de jersey marin rose. Tu n'imagines pas à quel point je le kiffe ce tissu. J'avais envie d'un petit débardeur et ça faisait un bout de temps que je voulais réaliser un débardeur aux pommes d'après le modèle du livre de Muriel. C'était enfin l'occasion de me lancer. Pour l'empiècement dos, j'ai ressorti le coupon que j'avais utilisé l'an dernier pour coudre le short Joyeux de Julie. L'accord parfait. Love at first sight ♥ En ce qui concerne le patron, il taille parfaitement, rien à dire. Par contre je me suis retrouvée un peu con quand j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de patron pour la partie empiècement et que les mesures données dans le livre ne l'étaient que pour la taille adulte. En gros, pour une taille enfant, à toi de te débrouiller pour adapter. Rien de bien compliqué en soi, mais le lâcher prise et moi, ça fait 1000. Je m'en suis sortie quand même, hein... Et plutôt pas mal je trouve.

Débardeur Mu

Modèle : débardeur aux pommes d'après le livre Couture jersey et crochet de Muriel, taille 4 ans sans marges

Fournitures : jersey marin rose Mamzelle Fourmi, coton imprimé acheté l'an dernier aux tissus du centre à Laval lors de ma visite chez ma cop's Émilie

Débardeur Mu (1)

Je sais pas toi, mais moi, ce débardeur, je le surkiffe. Et je te raconte pas comment Émilie l'a adoré au premier regard.

Et là, je me rends compte que je n'ai pas chargé mes photos dans le bon ordre, et j'ai gravement la flemme de recommencer. Alors avant de te présenter le short qui a découlé de ce petit haut, je vais te parler de la troisième pièce de mon petit délire : une mini perle en jean. Que dire que je n'ai déjà dit ici. Ce patron frôle la perfection. C'est bien simple, je suis mini perle addict. Si je m'écoutais, j'en coudrais à la chaîne. J'en suis déjà à 4 et je ne compte pas m'arrêter là.

Mini perle jean (3)

Modèle : mini perle d'Ivanne Soufflet en 4 ans. J'ai oublié de rajouter les 3 cm de la denière fois, mais pour une jupe d'été ce n'était pas très génant.

Fournitures : jean Mamzelle Fourmi (déjà utilisé ici et dont il me reste encore un bon métrage), passepoil plat, biais et parementure dans le coupon fil rouge ;-)

Mini perle jean (2)

Je suis vraiment fan de ces "finitions plus" qui font tellement pros et propres. Je ne les ai pas encore adopté de manière systématique dans mes autres réalisations mais je crois que je ne vais pas tarder à succomber. C'est vraiment le must.

Mini perle jean (4)

Les deux pièces ensemble.

Mini perle jean + débardeur Mu' (2)

Pas besoin de long discours pour te dire à quel point j'adore ♥ Look n°1.

Débardeur + mini perle (3)

Comment ça me donne envie de la bouffer...

Débardeur + mini perle (8)

Ah, et voilà donc enfin le petit short dont je te parlais. Comme j'aime vraiment assortir mes filles, j'ai refait un short Joyeux dans le même tissu que celui de Julie. Décidément, ce patron est le summum du short d'été. Simple, rapide, ludique, pour un effet maximum. Et en plus, il est gratuit. La perfection.

Short joyeux (2)

Modèle : short Joyeux Her Little World taille 4 ans

Fournitures : coton imprimé, biais maison dans un foulard carré donné par ma grand-mère, ceinture en broderie anglaise de mon marché.

Et porté avec le débardeur, ça donne ça. Look n°2.

Short joyeux + débardeur Mu (3)

"Mais euh ! Le soleil, il me brûle les yeux Maman !!!" Non mais quel clown =D

Short joyeux + débardeur Mu (7)

Et là, j'en rebouffe un morceau.

Short joyeux + débardeur Mu (9)

Short joyeux + débardeur Mu (15)

Et pour finir, vu que j'avais déjà deux bas et un seul haut, il me fallait rétablir l'équilibre. Je me suis donc lancé dans mon premier Trop top en utlisant la broderie anglaise qui a servi de ceinture au short. Et la boucle était bouclée =D Alors, Trop top, on ne le présente plus. Même combat que la mini perle, c'est une tuerie de patron, plein de possibilités et la certitude de développer une addiction. Si je n'avais qu'une remarque à faire, elle concernerait les bracelets de manches. Il est absolument nécessaire de les repasser après chaque lavage pour qu'ils tiennent bien en place, et ça c'est légèrement pénible. Mais c'est marrant comme le repassage devient moins rébarbatif quand c'est pour embellir son propre ouvrage.

Trop top (2)

Modèle : Trop top d'Ivanne Soufflet version B avec dos boutonné et bracelets de manches.

Fournitures : broderie anglaise de mon marché, foulard de Mamie et coton imprimé de Laval

Comme je n'avais pas 4 boutons identiques, j'ai joué la carte du bouton unique qui fait toute la différence. Et si en plus il est doré et en forme de cœur, je suis la meilleure de toutes les Mamans du Monde entier.

Trop top (3)

Look n°3

Trop top + mini perle (1)

"Attend ! Il y a un truc sur ma tunique..."

Trop top + mini perle (2)

Non, mais franchement ?!...

Trop top + mini perle (3)

Trop top + mini perle (5)

Look n°4.

Trop top + short joyeux (1)

Trop top + short joyeux (5)

Trop top + short joyeux (6)

Trop top + short joyeux (9)

Et voilà comment d'un coupon sont sortis quatre vêtements tous parfaitement assortis. Je crois que j'ai rarement été aussi fière de moi.

Débardeur + mini perle (8)     Short joyeux + débardeur Mu (3)

Trop top + mini perle (1)     Trop top + short joyeux (9)

Mon petit doigt me dit qu'il y aura encore du Trop top dans les prochains articles. Je ne suis pas prête de venir à bout de toutes les possibilités de ce patron ;-)

Aller, tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

jeudi 9 avril 2015

Mini perles, mais elles font le maximum ;-)

Hann ! T'as vu ce titre de dingue ? Plus ça va, moins ça va. Je vais bientôt pouvoir faire concurrence à Libé et à l'Équipe... Du grand Art ;-)

Comme tout est déjà dit dans le fameux titre qui tue, pas de mystère. Aujourd'hui on va parler jupes avec un s. Parce que quand il y en a pour une, il y en a pour deux. Et pas n'importe quelles jupes bien sûr. Un modèle que tu n'as encore jamais vu nulle part, un patron ultra inédit - genre la fille qui tente encore le suspens, on sait jamais, au cas où tu n'ais pas lu le titre (comme Gaëlle ou Émilie, hein les filles ?), ou que tu souffres de graves troubles de la mémoire immédiate comme notre amie Dori la Dorade... Bref, un patron que personne n'a encore cousu : la mini perle d'Ivanne Soufflet, alias Grain de Maîs.

Que dire de ce patron ? Déjà qu'il est sorti bien avant les vacances de Noël si je ne m'abuse. Que j'ai sauté dessus direct le jour de sa parution. Un vrai coup de foudre. Et que j'avais préparé dans la foulée un petit combo de tissus pour en faire une première version à Julie, mais que les circonstances en ont décidé autrement. Ce n'est que début février que j'ai exhumé mon projet et vu les températures, mon idée initiale ne me semblait plus tellement appropriée. Pas moyen que ma fille attrappe une pneumonie par négligence vestimentaire juste pour satisfaire mes envies couturesques. Je ne suis pas toujours une mère exemplaire, mais faut pas pousser mémé dans les orties (surtout quand elle a pas de culotte - ça, c'est dit).

Là où ça n'a pas été facile, c'est que ma grande avait validé cette première version et qu'il a fallut négocier sévère et serrer les dents pour lui faire comprendre que ce n'était que partie remise, que c'était pour son bien, et puis que c'était moi qui décidais b****l de m***e ! Hum hum... N'appelle pas les services sociaux tout de suite, je te jure que mes gosses sont bien traités.

A ce stade, j'avais imaginé un petit duo de sistas trop cute avec cette fameuse mini perle dans des tissus identiques mais avec quelques variations pour tester plusieurs facettes du modèle. Parce que l'un des points forts de cette jupe, c'est qu'Ivanne ne te vend pas seulement un patron au top du top, mais aussi et surtout, un patron avec au moins 6 versions de base différentes et d'infinies variations, sans compter les précieux conseils concernant les finitions. De quoi passer des heures de plaisir derrière ta MAC à te prendre pour une pro de la couture tout en développant une forte addiction digne d'un véritable junky. Il n'y a qu'à aller se balader sur le blog collectif pour se rendre compte de l'ampleur des dégâts chez certaines qui titrent déjà "Mini perle #8 (voire plus)"... Mais où s'arrêteront-elles ? Je précise qu'au patron n'est pas adjoint d'abonnement chez le psy. Prends donc bien tes précautions avant d'en faire l'acquisition. Tu ne pourras pas dire que je ne t'ai pas prévenue ;-)

Et de fait, une fois que tu en as cousu une, il te tarde vraiment d'en recoudre une autre, puis une autre, puis... genre "vite, un shoot de mini perle !" Phénomène assez rare pour être souligné. C'est vrai qu'en général on n'aime pas trop refaire plusieurs fois le même patron. Mais là, les combinaisons sont tellement nombreuses qu'on a tout de suite envie de toutes les tester. Et comme aucun détail n'est laissé de côté, le rendu final de cette jupe est véritablement digne d'une pro, sous tous les angles.

J'ai suivi les conseils avisés d'Ivanne à chaque étape, en commençant par celui de débuter par la version la plus simple afin de me familiariser avec la bête. Bon, comme je ne suis plus totalement une novice en matière de couture, j'ai bien opté pour la version sans plis, ni volant, mais j'ai tout de même gardé les poches italiennes et le passepoil qui va bien ;-)

Mini perles Julie et Émilie (4)

Patron : mini perle d'Ivanne Soufflet en 4 ans, rallongée de 3 cm. Version B'.

Fournitures : molleton fuschia France Duval Stalla, coton rayures et fleurs offert par Émilie ♥, biais maison dans ce même tissu et passepoil première étoile Motif Personnel

Et pour la grande, j'ai tenté la version à plis malgré un gros doute sur le résultat final au niveau de la ceinture. Je n'étais pas certaine que tous ces plis ne fassent pas un gros paquet tout crado sur le devant. Mais au final, il n'en est rien.

Mini perles Julie et Émilie (2)

Patron : idem, en taille 12 ans rallongée de 3 cm également. Version A.

Fournitures : idem.

J'ai délibérément choisi de faire contraster les poches. Je trouvais dommage que ce joli coton ne serve que de doublure et de biais. Et puis ça casse bien l'uni ultra flash du molleton FDS. Molleton qui, soit dit en passant, n'a rien à voir niveau qualité avec son frangin le matelassé, dont je t'ai déjà vanté les avantages ici. Sur ce coup là, je ne regrette pas mon achat. Il est vraiment top. Il ne bouge pas, ne peluche pas. Et je peux te dire que la jupe de la petite est déjà passée moultes fois au lave linge... Les joies de la PS ;-)

Mini perles Julie et Émilie (7)

bande_pour article_blog-10

Mini perles Julie et Émilie (8)

Et l'intérieur, aussi beau que l'extérieur... Je te l'ai dit, aucun détail, même infime, n'est laissé à l'écart.

Mini perles Julie et Émilie (10)

Au final donc, un patron qui vaut 100 fois son pesant d'or. A acquérir les yeux fermés. Car même si tu débutes en couture, Ivanne t'accompagne à chaque étape. Plus qu'un patron, c'est un cours de couture à lui tout seul. Je précise que je n'ai aucune action dans son entreprise, mais vu le travail extraordinaire qu'elle accomplit, elle mérite bien quelques compliments en retour.

Place à mon duo de choc et de charme. Mes deux princesses ♥ On a improvisé un petit look juste avant de descendre prendre les photos et j'A-DO-RE !

Mini perles Julie et Émilie (16)

Mini perles Julie et Émilie (19)

La position dite "du flamant rose"...

Mini perles Julie et Émilie (22)

Mini perles Julie et Émilie (24)

Je sais pas toi, mais moi, je pourrais les regarder pendant des heures...

♥ ♥ ♥

Et pendant que j'y suis, et avant que l'été n'arrive, je te montre ce que mes filles ont reçu pendant les vacances de février et ce sur notre lieu de vacances ! Chacune un magnifique col très Reine des Neiges compatible envoyés par Émilie alias Batman et Bobines. Je t'entends dire "encore !" Ben oui... Qu'est-ce que tu veux que je te dise... C'est pas ma faute si elle m'adore =D Va quand même falloir que je rétablisse l'équilibre un de ces jours, parce qu'effectivement, là, ça commence à faire beaucoup ;-) Merci Émilie ! ♥

Cols Émilie B&B (1)

Je suis autant fan de l'extérieur que de l'intérieur. Et tu as vu ces magnifiques boutons ?

Cols Émilie B&B (4)

Et portés.

Mini perles Julie et Émilie (25).

Cols Émilie B&B (10)

Je ne pouvais pas ne pas te mettre cette photo de ma sublime grande fille de mon bébé. Objectivité totale. Comme disait Céline hier, "Ô temps suspend ton vol..." C'est clair, b*****l !!! C'est pas bientôt fini cette histoire ?!

Cols Émilie B&B (14)

Bon ça va... Il lui reste encore quelques grammes de folie. On est sauvés... ou pas.

Cols Émilie B&B (15)

Allez, ça sera tout pour aujourd'hui.

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

mercredi 19 novembre 2014

Joyeux anniversaire ma Princesse + le résultat du concours de l'été (comment ça, déjà ?!)

Après THE revelation de la dernière fois, il a bien fallut que je me remette de mes émotions... Tu la vois la fille qui cherche désespérement à justifier le fait qu'elle ne soit pas revenue blogguer plus tôt ? En vrai, je suis complètement à la ramasse. Je mets des heures, voire des jours à faire des trucs tout simples, je me couche avec les poules (quand je ne me couche pas avant elles ...), j'ai plus aucun neurones, bref, je suis hackée de l'intérieur, et c'est pas joli joli à regarder.

En même temps, dans mon "malheur", j'ai de la chance, j'ai des tas de trucs en stock pas encore montrés, et c'est tant mieux, parce que si je devais alimenter ce blog uniquement avec ce que je fais en ce moment, on continuerai notre longue traversée du désert. Je n'arrive même pas à me consacrer à ma liste de cadeaux de Noël... Damned ! Noël risque fort de ne pas être home made cette année... Heu, c'est bon ! Je t'ai entendu toi là-bas ! Ouais celui (celle) qui a poussé un soupir de soulagement en se disant "Ouf, pas de cadeau pourri cette année...". Nan mais oh... Bref, je suis possédée, mais pas par le démon de l'organisation.

Tu me diras, de là où tu es, ça change pas tellement d'avant. Mais je peux te dire que vu de chez moi, c'est de pire en pire. En plus de ma to do list qui se rallonge, j'ai ma blog list qui ne diminue pas. Le serpent commence à salement se mordre la queue. Mais je crois qu'il va falloir que je me rende à l'évidence, ça ne va pas s'arranger en claquant des doigts, surtout que, malgré l'amour que je porte à ce blog, la fatigue me fait souvent reculer devant la perspective de venir écrire. Alors tu me diras, j'ai qu'à faire comme La Reloux, et faire des posts concepts, avec juste des tophs et pas de blabla. Mais ça serait mission impossible pour moi. C'est comme si on me demandait de me taire, et j'entends déjà celles et ceux qui me connaissent pouffer de rire en marmonnant "jamais de la vie, elle y arrivera". Et je confirme, si il y a bien un truc que je ne sais pas faire, c'est bien fermer ma grande gueule.

Ceci étant dit, on va profiter vite fait du fait que j'ai encore les yeux ouverts pour parler un peu couture, à la bourre, mais on a déjà évoqué le pourquoi du comment, on ne revient plus dessus ;-)

Il y a un mois (déjà), ma douce et tendre Émilie (comprendre la tornade qui dévaste mon salon et mes soirées), a fêté ses Kroizans (© La Reloux). OMG ! Où est donc passé mon bébé ? Je te rassure, même si elle se comporte tantôt comme une grande, le bébé n'est jamais très loin, il y a même encore de la marge. Et puis, c'est pas si grave qu'elle grandisse, il y en  a bientôt un qui va prendre sa place ! (very bad mother in). Pour fêter cet évènement d'une importance capitale à l'échelle interplanaitaire de la Galaxie toute entière (sans aucune éxagération...) j'avais prévu de lui confectionner une petite panoplie de Princesse. Ouah, la prise de risques ! Connaissant la bête... Je précise pour celles qui ne le savent pas, que ma minie chipie est persuadée d'ETRE une Princesse, ne répond souvent qu'à ce petit nom, qu'elle va à l'école couronnée et se présente TOUJOURS en disant "je suis Princesse Émilie". Je pense que quelques années de psychothérapie à l'âge adulte l'aideront peut-être à surmonter la dure réalité, quoique...

J'ai donc opté pour la tenue de Princesse. Au départ je comptais taper dans le costume de la Reine des Neiges, mais les nausées ont eu raison de ma folie des grandeurs. Et finalement, je me suis "contentée" d'un tutu Swan accompagné d'une couronne et d'une baguette magique. Simple, basique, mais tellement efficace. Je te raconte pas la tête de la môme en ouvrant ses paquets, et les cris qui montaient crescendo. Au moins, à c't'âge-là, tu sais toujours si ça plaît ou pas, et là, ouf, j'avais tapé dans le mille.

Alors comme d'hab' (on ne se refait pas), j'ai fini le dernier cadeau (la baguette magique) à la toute dernière minute. Juste le temps d'emballer avant de manger le gâteau... mais au moins, c'était prêt le jour même... Pas comme Julie qui attend toujours. Je peux vraiment être une mère pourrie parfois.

En ce qui concerne la réalisation, la jupe Swan ne pose en elle-même aucun souci particuliers. J'ai acheté mon tulle chez MT et je me suis rendue compte qu'ils n'avaient que du 150 de laize alors que le patron préconise 280. Après concertation des IG copines, j'ai finalement cousu les panneaux de tulles en deux parties, un devant et un dos, et franchement, après l'étape des fronces, on ne voyait plus aucun raccord. Etape des fronces pas si facile que ça. Il faut être assez minutieux afin de ne pas casser le fil de fronce. C'est du vécu, j'ai dû m'y reprendre à deux fois, et c'est vraiment galère. Pour finir, si j'ai un conseil à donner, c'est peut-être de coudre chaque épaisseur du jupon, c'est-à-dire, les deux épaisseurs de tulle puis la doublure les uns après les autres, et pas tous ensemble, ou alors de bien bâtir afin qu'une épaisseur ne s'enfuit pas au moment de la couture. Ça aussi c'est du vécu... grrr... Et pour un rendu bien net, j'ai fait ma toute dernière couture à la main, c'est un peu long, mais tellement plus joli.

Pour la baguette j'ai acheté le bois chez Le**y Me**in, et j'ai fait deux étoiles dans mes deux tissus préalablement thermocollés avec de la vlieseline épaisse (pour la tenue). J'en ai décoré une des deux avec un appliqué, des rubans et des sequins, puis je les ai assemblées envers contre envers au point de bourdon. Un peu de colle au bout du bâton pour adhérer à la ouate fourrée à l'intérieur du tout. Et voilà ;-) Quand à la couronne, j'ai pris un gabarit trouvé sur la toile mais dont j'ai oublié de noter l'auteur. Je l'ai agrandit pour qu'elle fasse bien le tour de la tête de ma chipie. Et j'ai utilisé du molleton thermocolant pour lui donner de la tenue.

 Et en images...

Cadeaux anniversaire Émilie (5)

Patron : jupe Swan, Papillon et Mandarine

Fournitures : Tulle fuschia, popeline étoilée grise et ruban de satin MT

Cadeaux anniversaire Émilie (2)

Cadeaux anniversaire Émilie (16)

Et sur la bête en mode total rôle play ♥

Cadeaux anniversaire Émilie (41)

Cadeaux anniversaire Émilie (50)

Cadeaux anniversaire Émilie (53)

Cadeaux anniversaire Émilie (57)

Cadeaux anniversaire Émilie (70)

Cadeaux anniversaire Émilie (81)

Cadeaux anniversaire Émilie (85)

Cadeaux anniversaire Émilie (87)

Pas la peine de préciser que je meurs d'amour à chaque fois que je la vois revêtir cet ensemble. Et ces photos... Mais qu'elle est chou ma Princesse jolie ♥ On croirait une vraie ;-)

♥ ♥ ♥

Bon et puis, puisque tu n'es plus à deux minutes près, je te donne le résultat de mon petit concours de l'été remember. Je sais, tu ne l'attendais plus, tu ne t'en souvenais même plus... Je t'avoue qu'heureusement que j'ai un carnet sur lequel je tiens à jour mes futures publications et autres projets blogguesques, parce que ça aurait pu passer à la trappe. Et ça aurait été bien dommage, vu que c'est ma copine Marie (qui n'a pas de blog) qui a remporté ce concours. Voilà Marie, il ne faut jamais dire jamais ;-) Désolée pour les autres, mais il y aura certainement d'autres occasions de gagner du Amazingironwoman's made ;-) Stay tuned ! Et merci pour toutes vos participations, j'avais bien rigolé, même si certaines étaient à la limite du signalement à enfance maltraitée ;-)

résultat concours été

Gagnante

Allez, il va me falloir au mois deux semaines pour me remettre de ce post, alors bises les meufs, et Tschuss !!!!!

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 23:21 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

mercredi 27 août 2014

Twist des villes et twist des champs, feat. THE Blue Princess

A la fin de l'année scolaire dernière (ben quoi, la rentrée c'est que la semaine prochaine...), je m'étais mise en tête de coudre un petit ensemble estival à ma grande. J'avais choisi soigneusement mes modèles, et pour une fois, Julie et moi étions en accord total concernant les tissus. A la base, je devais entamer ce petit projet en commençant par le haut (top down pour les tricoteuses), mais voilà, on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Un évènement d'une importance capitale m'a forcé à m'attaquer en urgence à la partie jupe de l'ensemble. Et quand je te dis capital, je te jure que Julie m'aurait maudite sur trente générations si elle n'avait pas pu avoir LA tenue qui va bien pour le fabuleux spectacle de fin d'année de l'école. Ce fameux spectacle où tu restes assise pendant plus d'une heure (si tu as la chance de te trouver une chaise pour carrer tes fesses) à regarder les gamins des autres gesticuler sur une scène. A toi, copinaute maîtresse à tes heures perdues, je dis merci. Merci de te donner tant de mal à essayer de faire faire toutes ces mignonneries à nos chers petits anges. J'imagine très bien le travail de patience et d'imagination que cela doit représenter. Mais je t'avoue que je me satisfais pas mal que ce genre d'évènement ne se produise qu'une fois l'an. C'est tout ce que ma patience maternelle est capable d'endurer. Rappelle-toi, je suis une mère parfaite.

Mais voilà, cette année, c'était sans compter sur le trésor de représentante de l'Education Nationale sur laquelle est tombée ma grande. Une perle qui avait d'ores et déjà acquis tout mon respect vers l'infini et au-delà. Et qui, à l'annonce du thème du tableau dans lequel apparaîtrait ma fille, est carrément entrée dans mon hall of fame. Limite j'en aurai accroché sa photo au dessus de mon lit pour la vénérer tous les soirs, mais comme je tenais à garder un semblant de dignité je l'ai juste mise dans mon portefeuille (nan, je déconne...). Ma fille allait danser sur la bande originale de Grease !!!!!!!! Avec reprise des chorés et tout le tremblement. En bonne fan hystérique, ce spectacle était voué à se retrouver en seconde place après ma rencontre avec John Travolta himself (sisi, je te jure, pour de vrai de vrai). Et pour l'occas', forcément, j'ai accepté avec enthousiasme de bouleverser mon planning de ministre. 

Avec Julie nous avions décidé de décliner l'ensemble en vert. La maîtresse voulait de la couleur. Ça tombait bien. Pour ce qui est du modèle, la Twist de Vanessa Pouzet me semblait totalement raccord avec le thème. C'était donc parti pour une Twist option plis religieuses d'un côté, et en school edition bien évidemment. Alors, pour être tout à fait honnête, cette jupe est une tuerie. Elle est simple, rapide et efficace. Mais... Parce qu'il y a un mais, même deux. Primo, les plis religieuse. Sur une grande largeur comme celle que nécessitait la jupe en taille 10 ans, impossible de suivre les indications du patron à la lettre, c'est-à-dire de former le pli, tendre le tissu au max et repasser pour le fixer. Pure utopie. J'ai dû épingler tout du long mes trois plis pour qu'ils soient droits et équilibrés. Rien de bien grave, mais je tenais juste à le préciser si jamais tu voulais te lancer dans les jours prochains (avec un bon lainage, faudrait pas que ta gosse attrape une pneumonie avant la rentrée des classes). Deuzio, après avoir tout monté je me suis rendue compte que les plis plats sur les côtés étaient beaucoup trop centrés alors qu'ils auraient dû se retrouver au niveau des hanches. J'ai lu, relu, et rerelu les explications, fait des simulations sur papier, etc... et je ne comprends toujours pas comment ces plis peuvent se retrouver à l'endroit indiqué sur les photos avec les explications données. Alors, soit je suis une grosse tarte, soit il y a un hic dans les explis. Bref, mes plis tombent très mal, et je n'ai pas eu le courage de tout découdre (en plus j'ai donné le dernier coup d'aiguille genre une heure avant le début du spectacle... hum...hum... mais j'ai des circonstances atténuantes dont je te parlerais peut-être un jour). Et puis, Julie, qui ne comprend pas encore l'importance capitale du bon placement d'un pli (la bienheureuse) adore sa jupe telle quelle est. J'espère quand même réussir à percer ce mystère un de ces jours. Je n'aime pas trop ne pas comprendre le pourquoi du comment.

Mademoiselle Twist Julie (3)

Patron : Mademoiselle Twist par Vanessa Pouzet en 10 ans et rallongée de 10 bons centimètres à la demande de ma fille.

Fournitures : Sergé du marché, voile de coton MT (pour le verso à voir plus bas) et dentelle blanche et dorée

Mademoiselle Twist Julie (8)

Elle est pas totale vintage ma princesse ?

Mademoiselle Twist Julie (9)

Mademoiselle Twist Julie (12)

Mademoiselle Twist Julie (13)

Autant te dire que je ne l'ai pas quitté des yeux une seule seconde pendant sa prestation. J'en ai même eu la larme à l'œil. Si c'est pas du transfert générationnel de ouf !!!

Et pendant nos vacances chez mes BP, j'ai enfin pu profiter d'une journée de calme pour mettre la touche finale à l'ensemble prévu initialement. Il ne m'aura fallut qu'une bonne après-midi de couture pour réaliser cette Blue Princess de Papillon et Mandarine dont je rêvais depuis si longtemps. Encore un patron facile, où tout s'emboîte à merveille. Mais malheureusement, ce post étant placé sous le signe du demi-ratage, j'ai rencontré un léger souci qui est venu, cette fois-ci, du tissu utilisé. J'avais acheté sur mon marché un magnifique coupon genre seersucker (je dis genre, parce que je ne suis pas 100% certaine que cela en soit) et je m'étais bien appliquée à ne pas le repasser pour lui conserver son gauffrage. Seulement voilà, en bonne maniaque, j'ai complètement oublié ce paramètre après avoir assemblé la parementure. La suite logique étant, pour moi, de donner un petit coup de fer pour que tout tombe bien. Et là, comme on dit, le mieux est l'ennemi du bien... j'ai tout applati comme une grosse gourde, et le gauffrage n'est jamais revenu. Ce qui fait que ça baille sous les aisselles et pas qu'un peu. J'ai fini par faire un petit point pour resserrer tout ça en attendant que Julie grandisse. Mais je t'avoue que je suis un peu deg.

Blue Princess Julie (65)

Patron : Blue Princess de Papillon et Mandarine en 10 ans

Fournitures : seersucker du marché, biais betsy fluo, bouton en bois provenant d'un Chouette Kit.

Blue Princess Julie (67)

Et voilà la version champêtre de la Twist.

Blue Princess Julie (1)

Là, on voit bien que ça baille dans le dos...

Blue Princess Julie (5)

Blue Princess Julie (8)

Blue Princess Julie (9)

Toujours les plis mal placés mais moins visibles avec tous ces motifs.

Blue Princess Julie (10)

Tu noteras, qu'en fille de blogueuse, ma grande porte un vernis à ongle assorti à sa tenue (pas posé juste avant le shooting, mais quand même).

Blue Princess Julie (11)

Blue Princess Julie (12)

Et ô bonheur, ça tourne ;-) (une petite chipie s'est incrustée sur ces photos...)

Blue Princess Julie (21)

Blue Princess Julie (26)

Blue Princess Julie (57)

Blue Princess totalement vélo compatible, n'est-ce pas Caro ?!

Blue Princess Julie (74)

Je suis assez satisfaite de ces petites cousettes malgré les demi ratages. Mais je ferai encore mieux la prochaine fois.

Si je n'ai rien oublié, normalement cela conclut le cycle des cousettes d'été. J'ai encore des choses à te montrer de ma production estivale, mais ce ne sont plus que des accessoires.

Alors, en attendant la prochaine fois, qui devrait venir assez vite, je te bise et je te rappelle que tu as jusqu'à dimanche soir pour jouer à mon petit jeu de l'été : ici.

Tschuss ;-)

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook