mardi 24 janvier 2017

Festive (adjectif) : relative à la fête, à l'amusement

Hello !

Encore une fois, je vais commencer par te remercier pour tes gentils commentaires suite au billet précédent. Je suis également heureuse de constater que mon petit déballage a permis à certaines de se poser les bonnes questions. Et rien que pour ça, je ne regrette pas de m'être confiée ici.

Avant de passer à autre chose, je tenais à répondre publiquement aux deux principales problématiques qui se dégageaient de ces nombreux commentaires.

La première concernait le temps que devait me prendre la tenue de ce blog. Temps que je ne consacre effectivement pas à mes enfants ni à mes diverses tâches ménagères, ou tout simplement à mes loisirs. C'est indéniablement plein de bon sens... Alors pourquoi est-ce que je "perds" tout ce temps à venir partager ici ? Manifestement, pas uniquement dans le but de te montrer ce que je commets avec mes 10 doigts. Sinon, je me contenterai de quelques photos accompagnées de quelques lignes explicatives, un peu comme au commencement de ce blog (si tu veux te faire mal, ou de taper une barre de rire, je te conseille un petit voyage dans le temps... moi, je m'en suis pas remise...). La réponse me semble évidente. Le fait est que cet espace me sert d'exutoire, au même titre que la course à pied. Sport que je ne pratique plus, à mon grand désespoir, depuis que mon barbu m'est tombé sur le pied voilà bientôt deux mois... C'est qu'il pèse son poids le bougre. Tu me diras que je pourrai me trouver une autre activité sportive. Tout à fait. Je comptais me remettre au Yoga, rapport à mon besoin de détente et de vide cérébral. Tu me diras aussi que je pourrai garder tout ça pour mon Psy. Ben ouais, mais non. C'est pas pareil. Parler et écrire, c'est pas la même gymnastique, la même dynamique. Ici, je ne suis pas limitée par le temps justement, ni par l'espace. Je n'ai aucun visage, en face, qui pourrait manifester la moindre expression que je m'empresserai immédiatement d'interpréter. Alors, oui, je suis attentive et en attente de tes commentaires, mais ils ne sont pas un frein à mon besoin de m'exprimer. Juste le carburant qui réalimente le moteur. Je pourrai aussi écrire pour moi... Mouais...

Ce qui nous conduit directement à la deuxième problématique. On m'a fait remarquer que j'avais bien du courage d'oser me livrer ainsi avec autant d'honnêteté. J'imagine que pour certain(e)s, ma franchise doit être libératrice, pour d'autres, je dois cruellement manquer de pudeur... Je répondrais simplement que j'ai appris ces 40 dernières années que le ridicule ne tuait pas, et je peux te dire que de ce côté-là, j'ai pas mal d'expérience ;-) "Un max", comme dirait Camille. J'ai appris également qu'il valait mieux exprimer ses sentiments, même quand ils sont mal reçus, que de les garder pour soi. Comme le dit Shrek "c'est toujours mieux dehors que d'dans". Je confirme. Alors, attention ! Je ne dis pas que s'exprimer permet de tout régler, loin de là, mais je peux t'affirmer que ça libère. Je sais que ce n'est pas forcément simple pour tout le monde... Alors je me dis qu'en partageant mes joies, mes soucis, mes expériences et mes conflits intérieurs avec toi, peut-être que j'exprimerai tout haut ce que certain(e)s n'osent pas dire, et qu'ainsi, ça les libèrera. Pour ce qui est de la pudeur... Je crois qu'elle a les limites qu'on veut bien lui donner. J'avoue n'en avoir jamais eu beaucoup. Je ne suis pas du genre à me mettre à poil sur la plage, ça non. Mais je ne vais pas aller me cacher pour changer de t-shirt si j'ai des potes à la maison, par exemple. Je ne vois pas la différence entre se voir en maillot de bain à la piscine et en sous-vêtements à la maison. Pour ce qui se passe dans ma tête, c'est pareil. J'ai mes limites, je te rassure. Le misérabilisme en fait partie, entre autres.

Voilà pour la petite mise au point du jour ;-) Je me rends compte qu'on est bien loin du titre de ce billet. C'est pas super festif tout ça. Désolée pour la publicité mensongère.

 

Juste avant les fêtes, je suis tombée raide dingue du nouveau patron d'Her Little World. Je n'adhère pas toujours à son style, mais il faut bien reconnaître qu'elle, elle en a un, rien qu'à elle... Avec Festive, Nadège propose un ensemble de réalisations allant de la robe de Princesse à la tenue de ville un peu chic. La version Princesse, dans les tissus présentés ne m'a absolument pas attirée, mais j'ai littéralement craqué sur celle de la tenue de fête composée de la tunique et d'un jupon en tulle. Le patron étant proposé jusqu'au 16 ans, j'ai réfléchi à peu près 30 secondes avant de me décider à l'acheter. Bon, un peu plus en fait. Juste le temps de vérifier que Julie aimait bien le visuel. Réponse affirmative. Quel sens du suspens. D'ailleurs, fait étonnant, elle a également validé la version Princesse avec robe longue et jupon long... Un jour peut-être.

Une semaine avant Noël, alors que je m'apprêtais enfin à mettre la touche finale à mon marathon de gentil Lutin, j'ai envoyé son père me chercher de la mercerie chez Mondial Tissu. Et ouais, il sert aussi à ça mon mec. Pour gagner un peu de temps, j'ai demandé à ma grande de l'accompagner pour faire un petit repérage tissus pour sa tenue... Tagada tsoin tsoin... Elle est revenue avec une photo d'un tissu pas vraiment à mon goût, mais acceptable, néanmoins en attente de validation visuelle et tactile de ma part. Faut pas pousser.

Nous y sommes donc retournées toutes les deux le lendemain. Et, horreur, malheur, j'en aurais mis ma main au feu, le tissu en question n'était absolument pas approprié pour ce genre d'ouvrage. Un bon vieux rouleau de cretonne à Patchwork. Je te laisse imaginer le carnage en petite tunique. Bref, il a fallu EXPLIQUER à la demi ado, sans la TUER, que NON, ce tissu-là, c'était pas possible. En plus, il était moche. Puis passer 30 minutes à fouiller le magasin de fond en comble pour trouver un tissu blanc ET doré pour aller avec du tulle ROUGE à PAILLETTES. Le tout, non négociable, sous peine d'une gueule de 6 pieds de long. Normal. Tu rajoutes à ça la vendeuse, gentille mais moyennement coopérante, sur le visage de laquelle tu pouvais lire soit une grande fatique (période de fêtes, je compatis), soit un ennui profond (genre je la faisais vraiment chier avec mes demandes à la con). Un pur moment de bonheur dans ce qui reste pourtant l'un de mes endroits préférés sur la Planète ces derniers temps. Faudrait voir à arrêter de pourrir mon groove. On a fini par repartir avec le tulle tant convoité et un bon métrage de tissu écru à étoiles dorées. L'honneur était sauf. Je précise qu'entre temps, il a fallu que j'appelle l'homme, resté à la maison, pour qu'il me donne les mensurations de Julie, notées dans mon cahier, resté sur mon bureau. Parce que c'est bien connu qu'acheter des fournitures sans savoir à quoi se faire référence pour obtenir le bon métrage, c'est toujours plus simple. Boulet.

A partir de là, je n'ai pas grand-chose d'autre à dire sur le sujet. Juste que j'ai vraiment beaucoup apprécié coudre ce patron. Vraiment beaucoup.

J'ai commencé par le jupon, dont j'ai modifié le montage. En fait, j'ai juste doublé le haut, contrairement à ce qui était préconisé. Je n'étais pas à l'aise avec l'idée que les épaisseurs de tulles ne soient que "rabattues vers le haut", et non pas emprisonnées entre deux couches de tissu, comme pour le Swan de P&M. L'image qui m'est venue tout de suite à l'esprit, ce sont des collants filés... J'ai donc préféré suivre la construction proposée par Karine. Ce qui rajoute juste du tissu et du temps de couture. C'est un choix ;-) Malgré tout, il était prêt pour le réveillon de Noël, et c'est tout ce que ma grande souhaitait. Youpi. Best Mom ever.

Tu l'auras compris, la tunique, quant à elle, a été terminée pour le réveillon du Nouvel an... Je me rends compte que j'ai réinventé l'Avent de la tenue de fête. La tenue de fête en Kit. Un morceau avant chaque fête... N'est pas créateur de concept qui veut ;-)

La construction de cette tunique est vraiment surprenante. A tel point que je me suis réellement amusée à la coudre. Un pur moment de couture comme j'en ai rarement eu. Pour un rendu que je trouve particulièrement sublime. A refaire, donc.

 

Pour la petite histoire, j'ai mis la touche finale à cette tunique, à peine quelques heures avant de passer aux festivités du réveillon, que nous passions seuls, entre nous, dans notre retraite campagnarde. Et oui, je suis aussi cette fille totalement fêlée qui emporte sa machine à coudre en week-end pour poser des volants à des manches et faire un ourlet rapporté. Tout ça pour une tenue qu'elle sera seule à voir. Il n'y a pas de petit plaisir dans la vie ;-)

Et pour la petite histoire, dans la petite histoire (et après je te lâche), je suis aussi cette fille qui part en week-end, persuadée d'avoir les clés du Paradis... Mais qui se rend compte, au moment de remplir le réservoir d'essence que lesdites clés ne sont ni dans son sac, ni dans la boîte à gants oO Merci chéri d'avoir posé la question qui tue. Après un bref passage par chez nous, totalement infructueux, nous sommes tout de même partis vers notre destination, sachant que sur place, un ami avait le double des clés. C'est en chemin, que je me suis "rappelée" ne pas avoir fermé moi-même la maison lors de notre dernier séjour. Les clés ne pouvaient se trouver ailleurs que suspendues à leur crochet, bien au chaud à l'intérieur. Bravo Sherlock ! Je les ai bien entendu retrouvées là. Deux jours plus tard, au moment de notre départ, mon chéri me repose la même question concernant... SES clés... de notre chez nous, que j'avais utilisé pour partir à la recherche des autres (tu me suis ?). Introuvables. J'en ai conclu, en retrouvant mon propre jeu de clés, que je ne me souvenais pas avoir pris, que j'avais dû faire l'échange sans m'en apercevoir. Re Bingo. Conclusion, soit je suis surmenée, soit Alzheimer me guette. C'est pas gagné cette affaire.

Aller, je te laisse avec la jolie tenue de ma grande.

Festive Her Little World 12 ans (7)

Patron : Festive, Her Little World, 12 ans.

Fournitures : tulle à paillettes (une horreur, j'en retrouve encore), et coton écru à étoiles dorées, MT.

Festive Her Little World 12 ans (8)

Festive Her Little World 12 ans (9)

Festive Her Little World 12 ans (10)

Festive Her Little World 12 ans (5)

Festive Her Little World 12 ans (6)

Photos prises le 1er janvier vers 11h00, par -12° (minimum).

Festive Her Little World 12 ans (1)

Festive Her Little World 12 ans (2)

Festive Her Little World 12 ans (3)

Festive Her Little World 12 ans (4)

Je te confirme, une ado a bien été maltraitée au cours de cette séance photo... M'en fous, j'assume.

Pour te remercier d'être arrivé(e) jusqu'ici, je te resouhaite une excellente année 2017, pleine de rires et de fêtes.

Bonne année 2017

Tschuss

PS : je t'invite à aller jeter un œil sur le blog de Mélanie, La Lune à coudre. Elle t'y propose un concours créatif avec tout un tas de très chouettes cadeaux à gagner, dont un Amazing Bag Exclusif.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 23:58 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,


vendredi 19 juin 2015

Les 10 ans de Julie #1 - la teuf

Yo ! Décidément, j'aime bien cette entrée en matière ;-) C'est top classe, comme moi quoi...

Aujourd'hui, je vais te parler de la petite fête que nous avons organisé, mon chéri et moi, pour les 10 ans de Julie. P****n, 10 ans... Je m'en remets toujours pas. Passons... Je préfère te prévenir tout de suite pour t'éviter un choc psychologique, il ne sera fait mention à aucun moment de notre côté #parentsindignes, même pas la moitié du quart d'une seconde. Bien au contraire. Cet article, ainsi que le suivant, seront des odes à notre perfection et à notre sens de l'organisation. Prépares toi à avoir des complexes (ou pas). Moi je n'en ai aucun pour affirmer que sur ce coup-là, on a tout déchiré. L'espace d'une demi journée, on a été les meilleurs parents du monde, rien que ça.

Je ne sais pas si tu te souviens, mais il y a un peu plus d'un mois, je te disais que je n'en pouvais plus de cette grossesse, mais qu'il fallait que je tienne au moins jusqu'à la fête d'anniversaire de Julie. Et pour cause. Déjà, il n'y avait pas moyen que je ne sois pas là pour fêter cette date si importante avec ma grande. Je sais bien que je n'aurais pas eu le choix. Mais je crois très fort au pouvoir du mental et j'étais persuadée que je n'accoucherais pas si je ne l'avais pas décidé. Je ne sais pas si j'ai vraiment eu raison. Toujours est-il que Simon n'a pas pointé le bout de son nez ce jour-là. On peut d'ores et déjà affirmer que ce môme n'est pas contrariant. Et puis ça faisait un bon mois que je préparais cet évènement : cadeaux, idées de gâteau, d'activités, etc... Je n'avais rien laissé au hasard. Je voulais vraiment marquer le coup. Que ça soit inoubliable. Et je crois qu'on a réussi à 200%.

Pour la première fois, on a essayé de structurer la fête autour d'un thème. D'habitude, mon mec fait un gâteau, voire organise une chasse au trésor, et basta (tu remarqueras que j'ai écrit "mon mec"... Il est formidable c't'homme là). Bon, c'est déjà pas si mal tu me diras, mais dans le cas présent, on voulait vraiment mettre la barre plus haut. On a donc orienté négocié avec Julie pour trouver un thème sympa. Et finalement, on s'est arrêté sur celui de l'arc-en-ciel. Un thème bien bateau mais qui ouvre des possibilités infinies et qu'on s'est fait un malin plaisir de décliner à toutes les étapes de la fête.

Tout d'abord, qui dit teuf, dit déco. Ça faisait un moment que je voulais faire des guirlandes de fanions pour égayer un peu l'appart. C'était l'occasion rêvée. Je me suis amusée à chercher dans mes chutes de tissu de quoi en réaliser plusieurs. Tu remarqueras en regardant les photos qui vont suivre que nos arcs-en-ciel ne comportent que 6 couleurs. J'ai délibérément "oublié" l'indigo, trop chiant. J'ai donc commencé par découper 72 triangles que j'ai ensuite assemblé deux par deux, pour au final me retrouver avec 6 arcs-en-ciels. Sur les indications de Julie, je les ai répartis en trois afin de faire trois guirlandes de tailles différentes : une avec un seul arc-en-ciel, une avec deux et une dernière avec trois. Comme je ne m'y suis prise que le lundi pour le mercredi, et que je n'ai pas cousu que ça, la dernière guirlande a été achevée 15 minutes après le début de la fête alors qu'il ne manquait plus qu'une petite invitée. C'est passé totalement inaperçu. 1 point pour la déco.

10 ans de Julie (3)

10 ans de Julie (5)

Forcément, qui dit fête, dit aussi table de fête. On a donc recouvert la table du salon avec une nappe blanche et on a laissé nos enfants se charger de la décorer. Et comme tu peux le constater, il se sont bien lâchés. Autant te dire que j'ai conservé la nappe bien précieusement. Je précise que c'est véritablement un travail collectif, même Émilie y est allée de son petit coup de feutre. Tu peux d'ailleurs apercevoir ses gribouillis artistiques sur la deuxième photo. Les petites fleurs ont été dessinées par Camille. Le reste est bien évidemment l'œuvre de Julie.

10 ans de Julie (9)

10 ans de Julie (10)

Et puis pour coller au maximum avec le thème du jour, nous avions acheté divers éléments de différentes couleurs. J'ai même poussé le vice en demandant à mon chéri de trier les bonbons ;-) Encore 1 point.

10 ans de Julie (13)

L'ambiance mise en place, il ne restait plus qu'à occuper nos nénettes, 9 en tout quand même, sans compter Camille et Émilie... Au départ, Julie voulait une énième chasse au trésor. Elle l'avait même annoncé dans son carton d'invitation. Mais voilà, ça, c'est vraiment le truc que je ne gère pas, et mon chéri n'était pas très inspiré. Par contre, ça faisait quelques temps déjà que Julie réclamait à son père de la laisser jouer à un de ses jeux de rôle... Fille de geek... Mais l'occasion ne s'était encore jamais présentée. C'est ainsi qu'en ce mercredi après-midi, mon mec s'est improvisé Maître de Jeu pour 9 jeunes novices. Et je peux te dire qu'il a assuré grave, et que moi, je me suis bien marrée.

D'ailleurs je le laisse te conter cette passionnante aventure. Je te reprends après ;-)

"Les aventurières revenaient d'une mission périlleuse aux confins des royaumes oubliés.
Elles arrivèrent dans la première auberge du pays, à la frontière, et constatèrent que tout le monde était gris, que le ciel était gris, que le sol était gris, bref que tout était gris.
L'archère décida de tuer tout le monde car elle pensait qu'ils étaient tous des zombies mais finalement ses amies l'en dissuadèrent.
La magicienne, spécialiste des sorts de soins, pensa que le problème pourrait provenir d'un dragon nichant non loin de là, elle l'avait lu dans un livre appelé Pifus Gadjetae.
Elles trouvèrent une grotte, très sombre et très humide.
Au fond de cette grotte se trouvait l'antre du dragon rouge, endormi sur son trésor.
Les aventurières essayèrent d'avancer discrètement lorsque l'archère, décidément bien belliqueuse, décocha une flèche en pleine gorge du dragon.
Celui-ci, fou de rage, cracha un geyser de feu sur les héroines qui s'enflammèrent toutes plus ou moins.
La magicienne réussi à guérir ses amies qui partirent à l'assaut de la montagne d'écailles.
Seulement l'humidité était telle qu'elles glissèrent sur le sol, offrant un spectacle pitoyable qui fit rire à gorge déployée un lutin de passage (oui ils ont le droit de passer dans la grotte, en échange ils jettent les poubelles et racontent des histoires pour s'endormir).
Dans une position désespérée, les aventurières finirent par se dire que si le dragon était en colère, s'était finalement sûrement de leur faute et elles décidèrent de le soigner.
Le dragon, reconnaissant, leur expliqua qu'il était en fait une Dame d'un certain rang et qu'elle avait dû avaler un arc-en-ciel afin de pouvoir pondre son oeuf.
Les aventurières créèrent un puissant sortilège permettant de récupérer les couleurs sans blesser le bébé.
Une fois le sort lancé, la coquille se fendit et apparut un magnifique bébé dragon de toutes les couleurs !"

10 ans de Julie (22)

Tu peux apercevoir sur la table, à côté du gâteau, la feuille sur laquelle les aventurières avaient écrit la formule magique qui devait libérer l'arc-en-ciel. Pendant qu'elles jetèrent le sort à tour de rôle, le MJ, mon mec quoi, déposa le gâteau sur la table et quand elles eurent fini, il demanda à Julie de souffler les bougies afin de sceller le sort.

10 ans de Julie (22)

10 ans de Julie (24)

10 ans de Julie (25)

Et vint le moment fatidique où l'œuf de dragon éclos...

10 ans de Julie (29)

...et dévoilà toutes les couleurs de l'arc-en-ciel disparu.

Et là t'imagines tous les mômes autour de la table crier "OH ! AH ! Mais comment t'as fait ça ?" Mon mec s'est transformé en dieu magicien en deux secondes trente. Elles n'en revenaient pas. J'ai adoré ce moment. Il fallait vraiment voir leurs têtes et les étoiles dans leurs yeux ;-) Tu peux d'ailleurs voir le sourire de Julie sur la photo suivante ainsi que ses deux copines les mains devant la bouche, en totale admiration ;-) Au moins 1000 point pour le gâteau et pour mon mec.

Et je t'avoue, que moi-même, j'étais assez ébahie. Parce que non content d'avoir fait jouer les filles, il est également l'auteur du gâteau. Une vraie perle.

10 ans de Julie (30)

10 ans de Julie (31)

10 ans de Julie (32)

De mon côté, je me suis chargée de la partie activité manuelle qui a suivi le gâteau et les cadeaux. J'avais prévu un petit atelier peinture sur tote bag. N'ayant trouvé aucun tote dans le commerce, je me suis lancé comme défi de les coudre. Pour ce faire j'ai utilisé le tuto simplissime de Charlotte, ici. J'ai juste revu les dimensions à ma convenance. Au début de la fête, j'avais donc préparé 9 sacs. Ne manquaient plus que les anses et les boutons pressions pour les fermer. J'ai laissé le choix à toutes les filles et fini de préparer tout ça pendant qu'elles jouaient les aventurières.

10 ans de Julie (45)

Puis on leur a distribué peinture et pinceaux, et elles ont pu laisser libre cours à leur imagination créatrice.

10 ans de Julie (50)

Tu remarqueras que Julie, dans l'effervescence, s'est plantée en écrivant son prénom. On ne s'en est rendu compte que quelques heures plus tard. Je te montrerai la prochaine fois comment elle a rectifié son erreur.

10 ans de Julie (64)

10 ans de Julie (66)

10 ans de Julie (67)

10 ans de Julie (70)

Chacune a ainsi pu repartir avec un souvenir.

Au final, on n'a pas vu le temps passer. Il n'y a eu aucun temps mort pendant cette fête et les filles se sont éclatées. Il paraitrait même qu'il s'est dit dans la cours de récré que c'était le meilleur anniversaire auquel elles avaient assisté. Pari gagné ;-)

L'histoire ne s'arrête pas là, mais je n'ai aucune photo de cette partie de la fête. Il faudra me croire sur parole. Comme c'était ses 10 ans, date exceptionnelle, et qu'elle nous le réclamait depuis pas mal de temps, nous avons accepté qu'elle fasse, en plus, une soirée pyjama. Ce qui fait qu'après le départ d'une partie des copines, il nous en est resté 3 pour la nuit...

Alors, c'est qui les meilleurs parents du monde ?

InstagramCapture_a618e727-a4b7-4e95-8fdd-a9c0ca58b8dd

Je crois que ça va suffire pour aujourd'hui. Je vais te laisser un peu de temps pour arrêter de nous détester ;-) La prochaine fois, je te montre les cadeaux home made que ma grande a reçu - le jour même s'il-te-plaît !

Allez tschuss !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 7 janvier 2013

Et 1 et 2 bonnets

Voilà maintenant plus d'un mois, ma soeur est partie vivre à Londres avec son homme, la petite veinarde. J'avais déjà prévu de lui tricoter un bonnet pour Noël (jusque là tout va bien)...A peine arrivée de l'autre côté de la Manche, elle m'envoie un SOS genre "il pèle, fait moi un truc bien chaud !" J'ai donc décidé de lui rajouter un col assorti. Pour le bonnet j'ai utilisé ce modèle trouvé sur RAVELRY (j'ai juste remplacé la bordure de côtes par du point de riz). Et j'ai dérivé le motif en col. Comme il faut toujours qu'il m'arrive une grosse galère... Je n'avais pas prévu que ça roulotterai à ce point là sur les côtés, j'ai donc dû relever toutes mes mailles et refaire une bordure de chaque côté du col. Autant te dire que je me suis bien marrée =(

Pour mon beauf, j'ai totalement craqué pour le Bonnet du Korrigan de Solenn. Je le referai c'est certain ! Il est vraiment hyper chouette à tricoter, il rend super bien...et j'adore le pompom, c'est trop la classe.

Bonnets Nunu et Ben

Bonnet du Korrigan en Luxe de Phildar (stock de ma Grand-mère), et Bonnet et col en Partner 6 de Phildar coloris Canard

La prochaine fois j'espère pouvoir te montrer ce que j'ai fait pour mes neveux pour Noël (mais j'attends toujours les photos portés...=))

Ah, et je sais bien que je te l'ai déjà dit, mais vaut mieux deux fois que pas du tout:

Bonne Année 2013

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

mardi 1 janvier 2013

Nouvelle année et...

...nouveau titre pour ce blog ! Apparemment l'ancien était une marque déposée...Tant pis, l'occasion pour moi de faire tomber le masque et de l'avouer haut et fort : OUI, J'ADORE LES JEUX VIDEOS, LES SUPER HEROS, STAR WARS ET LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, et J'ASSUME !!!!!! Au passage, thank you sista pour cette superbe bannière =)

J'en profites pour te souhaiter, à toi qui t'es perdu sur ce blog, une belle et heureuse année 2013, meilleure en tout cas que 2012 (surtout si, comme moi, 2012 a été bien pourrie...).

Allez place à quelques petites photos quand même, on est là pour ça, sans dec... Voilà une partie des petits cadeaux de Noël faits mains que j'ai offert cette année.

Chausson Môman     Chaussons Mamie

Broche 2     Broche 1

Des chaussons pour ma Moumoune chérie et ma grand-mère, modèle trouvé ici sur Ravelry. J'ai juste rajouté des chouettes à ceux de ma grand-mère afin de continuer sa collection.

Et deux broches. L'une toujours pour ma Moumoune chérie, et l'autre pour ma tante. Tuto offert par Anisbee.

Bon, et comme on est le 1er janvier, c'est le moment de prendre de nouvelles bonnes résolutions : alors je m'engage à me mettre sérieusement à la couture et de remplir les placards de mes deux princesses et de mon petit pirate de jolies choses Home Made ! Et toi ?

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 26 décembre 2012

Joyeux Noël...en retard

Bon d'accord, je suis légèrement à la bourre, mais comme on dit "mieux vaut tard que jamais" ! Et puis, faut avouer qu'après avoir enfilé ma tenue de lutin pendant presque un mois, bu (avec modération), et mangé (comme un ogre) des trucs trop trop bons cuisinés par ma Moumoune chérie, ma tante et ma grand-mère...tu penses bien que j'étais pas en état de poster quoi que ce soit =)

Donc j'espère que tu as passé un très joyeux Noël et que le Père Noël t'a bien gâté. A la maison, nous on a essayé de conserver un maximum l'esprit de fête malgré le décès de la grand-mère de doudou le 23 décembre...dur, très dur...

Pour bien se mettre dans l'ambiance j'ai piqué une idée de ma belle-soeur : des lettres imprimées, découpées et fixées au mur en guise de banderole, auxquelles est venue s'ajouter une MAGNIFIQUE couronne de Noël fabriquée par mon fils de cinq ans.

Joyeux Noël

Puis notre traditionnel sapin de Noël (en plastique, trois enfants, un chien et de la moquette), et des décorations de fenêtres réalisées avec mes deux grands. Décidément j'adore cette technique !

Sapin     Décos fenêtres

Etiquettes cadeaux 1     Etiquettes cadeaux 2

Et pour finir, un peu de déco pour les cadeaux. Il faut que tu saches que je déteste faire des noeuds avec du bolduc...Tu passes déjà des heures à emballer tes cadeaux, alors si en plus il faut mettre du ruban...Et puis ça sort toujours tout applati du sac, c'est vraiment déprimant. J'ai donc piqué une idée géniale vue ici. Malheureusement, mon imprimante a refusé tout net de me sortir correctement les étiquettes originales. J'ai donc demandé à ma soeur de m'en refaire dans le même esprit. Et j'ai gardé intacte la partie originale du concept : le cordon et le masking tape. J'adore <3

La fois prochaine on attaquera les choses sérieuses, les petits cadeaux faits maison qui ont atterri dans les souliers de certains de mes proches...Allez à plus, et surtout, fait comme moi, met toi au régime =)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par cestmamere à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,