lundi 3 avril 2017

#defiunmarsetçarepart - semaine 4 et clap de fin

Voilà, c'est fini ;-)

Mais ne soit pas triste. Ça veut aussi dire que toi, comme moi, surtout moi d'ailleurs, allons pouvoir reprendre le cours normal de nos existences. Mine de rien, un mois à faire n'importe quoi, tous les jours, c'est un peu épuisant ;-)

Ça n'a pas l'air comme ça, mais j'ai pas mal cogité pour trouver des idées et les concrétiser. Et certains jours, je me suis légèrement dépassée... J'ai pas mal tremblé en postant mes participations aux thèmes "Gratte gratte grattounette" et "Petit Coin". Mais il m'était impossible de renoncer. Je devais aller au bout. 

On m'a gentiment proposé de prolonger encore un mois sous le #défiavrilnetedécouvrepasdunfil Merciiii ! Mais, non. Même les bonnes choses ont une fin, et je me connais, je dois apprendre à ne pas dépasser mes limites. Ça serait dommage de tout gâcher avec LA photo de trop. Je pense être allée assez loin comme ça...

Je me suis beaucoup amusée au cours de ce mois de Mars, et c'est tant mieux, parce que c'était vraiment le but. Me redonner envie de repousser mes limites, d'entreprendre et de me surprendre. Et si au passage, j'ai réussi à te faire rire, même sourire, c'est la cerise sur le gâteau ;-)

Je te laisse juger.

22. Sous le bureau

J22

#defiunmarsetçarepart #souslebureau Ben, qu'est-ce que tu fous là ? 😅 J'avais bien regardé pourtant. Il y avait personne. Pas la moindre trace d'un Tom Cruise ou d'un Benedict Cumberbatch... Dommage. Et c'est trop le bordel en vrai pour que je te montre. #2017en365deconningdays

 23. Dans de beaux draps

J23

#defiunmarsetçarepart #dansdebeauxdraps Je te laisse 10 secondes pour trouver le rapport entre ma housse de couette du Suédois et Jamie Dornan... Tic tac... Tic tac... Bzzzz Raté ! C'était pas 50 nuances de beurk. Pas vu, pas de temps à perdre. Allez, je te donne la réponse. La coquine joue les accessoires dans une scène dramatique de l'épisode 4 de la première saison de The Fall. Excellente série dans laquelle Jamie joue le rôle d'un serial killer. Et c'est pas joli joli. #mahoussedecouetteestunestar #ouaisjesaiscestcapilotracté #2017en365deconningdays

24. Gratte gratte grattounette

J24

#defiunmarsetçarepart #grattegrattegrattounette Et voilà. Ça devait finir par arriver... 🙈 Vu que les éponges, et les hérissons ont déjà été pris, je me rabats sur la gratte électrique. Dans une autre vie, j'aurais adoré être guitariste ou bassiste. Je sais qu'il n'est jamais trop tard, mais j'ai un sens du rythme proche du zéro absolu... Ça serait partir de très (trop) loin. #àpoilgermaine #photodart #2017en365culturingdays

J24 1

#defiunmarsetçarepart #grattegrattegrattounette En attendant d'avoir une illumination pour le thème d'aujourd'hui, je t'offre le making off de la photo d'hier. Bravo à toutes celles qui ont reconnu l'œuvre d'origine. Pour les autres, il fallait trouver "Le violon d'Ingres" de Man Ray, 1924. #àpoilgermaine #photodart #2017en365culturingdays

25. Quand il y en a marre

J25

#defiunmarsetçarepart #quandilyenamarre Il y a le mini bar 😅 Au choix, une bonne bière. Sauf que là c'est de la bièreaubeurre garantie 100% sans alcool et 100% bourrée de sucre... Il faut dire qu'on limite l'achat d'alcool chez nous, ça évite les lendemains difficiles 😁 Soit, une bonne séance de running. Et comment te dire à quel point j'ai kiffé celle d'aujourd'hui. Pas couru depuis le 1/11 dernier pour cause de fracture du petit orteil. Reprise en douceur avec des fractionnés. Putain ce que ça fait du bien 😱 #jaimecourir #2017en365deconningdays

26. Mon précieux

J26 1

#defiunmarsetçarepart #monprécieux Sans déconner, j'ai cherché moins niaiseux 😉 mais j'ai pas trouvé. 14 ans et demi que ça dure. Des moments difficiles, voire dramatiques. Des rires et des bonheurs d'une puissance telle que s'en est indécent. Mon Alpha et mon Oméga. Mon double avec plus de poils au menton. Mon mec, tout simplement 💖 #loveyou #2017en365culcullapralinedays

J26 2

#defiunmarsetçarepart #monprécieux Ah ouais ! Pour une fois que je fais dans le romantisme, tu me dis que c'est trop facile 😅 Désolée, mais je peux pas me déshabiller tous les jours 😉 Alors je te présente Snoopy, qui veille sur mes nuits depuis 40 ans et qui a bien compris, lui, que l'homme de ma vie, en vrai, c'était mon smartphone. #2017en365deconningdays

J26 3

#defiunmarsetçarepart #monprécieux Elle est grave facile celle-là aussi, mais comment résister ? 😱😍 #faismoiunbisou #simonchouchou #chouchoubidou #2017en365culcullapralinedays

27. Je commence demain

J27

#defiunmarsetçarepart #jecommencedemain "Comme Indi, je cherche la jeunesse éternelle. Du botox dans mes veines. J'arrête de fumer et de boire, chaque dimanche, chaque semaine. J'ai rechuté hier" #cestcadeaucestbonheur #aïejaimal #durdurdêtrequarantenaire #tropdalcooldanslalcool #2017en365alcooliquesdays

28. Pétrifié

J28

#defiunmarsetçarepart #pétrifié @anne_______laure Pas mieux 😂😂😂 #petrified #gloriagaynorattitude #freakshow #mêmepashonte #cétaitçaoùplomberlambianceavecmapeurdemourir #2017en365deconningdays

29. PTDR

J29

#defiunmarsetçarepart #ptdr Après un mois de conneries, un mois à voir le nombre d'abonnés croitre et décroitre selon le degré d'énormité du truc pondu par mon imagination sans bornes, le compteur a fini par faire une pause pour être enfin synchrone avec ma vraie nature 😅 #666 #callmesatan #ivegotthedevilinside #destinée #2017en365deconningdays

30. A quqtre pattes

J30

#defiunmarsetçarepart #àquattrepattes Je suis disponible pour les anniversaires, les mariages, les enterrements de vie de jeune fille et de vie de garçon, et pourquoi pas les baptêmes et les baby shower (même si c'est chelou... 😁) #allezdemaincestfini #aprèsjabandonnelesréseauxsociaux #jeprendsmaretraite #2017en365deconningdays

31. Petit coin

J31 1

#defiunmarsetçarepart #petitcoin Hey ! What did you expect ? #2017en365deconningdays

Merci à toutes d'avoir supporté mes délires et pour certaines, de les avoir suivis. Adieu 😘

J31

#defiunmarsetçarepart #petitcoin #thereallastone Chéri, j'avais plus de batterie ! Si tu me cherches, je suis dans mon bureau 😁 #2017en365deconningdays #tributetoceleste @celestebarber #celestebarber #celestewillyoumarryme

#

Tu croyais pas que j'allais terminer tout ça sur un malheureux coin de table ? 😱😅 #adieu2leretour

 

Je tiens à te remercier d'avoir supporté ces billets étranges, si loin de ce que tu attends de moi en venant ici. Je te promets que la couture, le crochet et le tricot vont revenir en force. J'avais pensé ouvrir un blog parallèle pour mes petits délires, et mes états d'âmes, mais je n'étais pas totalement sûre de moi. Je n'exclu pas de le faire un de ces jours.... Cela évitera peut-être le mélange des genres, certainement déroutant mais pourtant tellement MOI.

Je remercie aussi chaleureusement les filles qui ont activement participé à mon défi : Callie, Bibi, Karine, Foldemci (désolée, je n'ai pas ton prénom), Anne-Laure, Claire, Anaïs, Delphine, Emilie, Magali, Aude, Anne, Cindy, Marick. Mille merci les filles.

A très bientôt, pour un peu de couture... si tu es encore là ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 22 mars 2017

#defiunmarsetçarepart - semaines 2 et 3

Wesh !

Chose promise, chose due. Voilà la récap des deux dernières semaines de mon #defiunmarsetçarepart. Je suis encore et toujours restée fidèle à moi-même, comme tu vas pouvoir le constater.

Pour ceux et celles qui se poseraient la question, rien n'a été préparé à l'avance. Je veux dire par là que quand j'ai imaginé mes thèmes, je n'avais pas encore d'idée de ce qui pourrait les illustrer. Je me suis laissée porter au jour le jour. Il m'est peut-être arrivé, une ou deux fois, d'avoir une illumination la veille, mais rien de plus.

Dans ce qui va suivre, tu trouveras des images, une vidéo (un peu trash... pardon...) et encore quelques montages ;-) Avant de me lancer ce défi complètement barré, je n'avais jamais utilisé de logiciel de retouche d'image pour autre chose qu'améliorer la luminosité ou le contraste de mes photos. Au-delà du délire, j'ai beaucoup apprécié apprendre, et ce de la manière que je préfère au Monde, en bidouillant. Alors, ce n'est certes pas du grand travail de graphiste, mais je suis assez satisfaite du résultat.

Pour finir, j'avoue, presque toutes les images ont été soigneusement mises en scène, mais... ! Elles reflètent toutes, sans exception, la pure réalité de qui je suis, sans langue de bois, et sans faux-semblant. En fait, ce défi, c'est un peu comme un Liebster Award, tu sais, c'est tags qui circulaient à une époque sur les blogs. Mais en images.

Tu constateras également que, cette fois-ci, j'ai conservé les fameux hashtags, tant usités sur Instagram, qui ponctuaient mes légendes. Sans, il t'aurait manqué quelque chose.

Je te laisse découvrir ou redécouvrir ces clichés. Et encore merci aux autres participantes à ce défi. You rock !

 

 8. Groseilles

J8

#defiunmarsetçarepart #groseilles Aujourd'hui, comme tous les jours d'ailleurs, j'aurais bien allumé ma télé pour cracher sur tous les connards qui vivent dedans, et les connasses aussi. Parce qu'il y a quand même de sacrées salopes... J'aurais bien chanté "Jésus reviens", mais ça, j'y crois moyen. Au lieu de ça, je vais me réjouir d'avoir encore survécu à un mercredi avec mes 4 affreux. Et je vais attendre tranquillement l'heure d'aller mettre la viande dans le torchon #groseillesunjourgroseillestoujours #lavieestunlongfleuvetranquille #cassetoiavectonblondinet #situboisdeleaufroideaprèstonpotagechaudtuvasfairesauterlemaildetesdents #mariethérèsenejurezpas #2017en365deconningdays

9. Fromage

J9

#defiunmarsetçarepart #fromage Fromages, IU #toussansexception #surtoutceuxquipuent

10. Talent caché

                                  

#defiunmarsetçarepart #talentcaché [ATTENTION AME SENSIBLE] Ce soir c'est le week-end. Comme toi, je ne suis pas toujours équipée pour faire face à toutes les situations. Heureusement que j'ai appris à survivre en milieu hostile... #appellemoicouteausuisse #letalentquifaitflippermaiquetoutlemondetrouveutile #mesdentsvontbienmerci (crédit photos et vidéos : la méga teuf de mes 40 ans... une mine dans tous les sens du terme) #2017en365deconningdays

 11. Talon d'achille

J11

#defiunmarsetçarepart #talondachille "Le plus dangereux ennemi que tu puisses rencontrer sera toujours toi-même." Nietzsche. #2017en365deconningdays

12. Inavouable

J12

#defiunmarsetçarepart #inavouable Tout comme @annanala je pourrai te dire que je n'ai plus grand chose à confesser. Erreur. Mais ça serait trop long et un peu flippant 😉 Je collectionne les histoires de voitures, d'alcool, de fous rires à faire pipi dans la culotte, de pieds dans le plat, de rencontres improbables etc... Il paraît qu'il faut que jeunesse se passe. Ça s'arrête quand la jeunesse ? Alors, plutôt que de risquer de me faire arrêter par la police pour infractions caractérisées et répétées, je te montre un truc qui fâche. En fait, dans l'absolu, je m'en fous... Sauf quand je dois me mettre en bikini à la plage, et encore. #mannequinchezolida #foireàlasaucisse #cestbonparcequeçaestgras #2017en365confessingdays

13. Mer...credi

J13

Je dirais même plus. JE SUIS POLIE PUTAIN DE BORDEL DE MERDE. #defiunmarsetçarepart #mer...credi Certains mots ont cette importance qu'on veut bien leur donner. Il existe bien des façons d'être vulgaire en maniant habilement la langue. Et il paraîtrait que c'est pas beau dans la bouche d'une femme... Ben moi je préfère être une femme qui dit ouvertement fuck, qu'un faux cul qui n'en pense pas moins #pasbeaucoupdephrasessansunputain #putaincestlavie #putaindebordeldemerde #fuckingshit #2017en365deconningdays

14. Le poids des mots

J14

#defiunmarsetçarepart #lepoidsdesmots J'aurais pu te parler de mon attachement, limite psychorigide, au sens exact des mots. Mais c'était vraiment pas fun... A la place, je t'offre un hommage aux centaines de couvertures collectionnées par mes grands-parents. "Le poids des mots, le choc des photos" 😉 Où tu peux également constater que les chutes de tissu, ça fonctionne 😁 #joliejuliepresqueparfaite #lechocdesphotos #2017en365deconningdays

 15. Pictionnary

J15

#defiunmarsetçarepart #pictionnary Tu la connais la fille qui lance des thèmes et qui se retrouve bloquée comme une conne avec zéro inspiration ? Faut dire que le Pictionnary, c'est pas mon jeu préféré. Que chez nous on se contente de tuer des zombies. Et que tu peux constater que le dessin et moi ça fait 1000. Un jour, je dépasserai le stade du bonhomme de MS... Et puis, quand je pense Pictionnary, je pense "Quand Harry rencontre Sally". Va comprendre 😅 #2017en365deconningdays Warning, ce rébus est in English 😅😉

16. Toute première fois

J16

#defiunmarsetçarepart #toutepremièrefois Un petit pot, de la crème fraîche. Tu secoues. C'est magique 🎉 #onafaitdubeurre #cétaitfun #etcétaitbon #2017en365farmingdays #2017en365deconningdays

17. J'ai beau être matinale

J17

#defiunmarsetçarepart #jaibeauêtrematinale WTF !!! Je sais pas quel est le con qui a inventé le matin, le réveil et la course pour emmener les nains à l'école mais j'espère qu'il souffre quelque part autant que moi je souffre tous les jours 😒 S'il y a bien un moment dans la journée où j'ai besoin de temps et de silence, c'est bien celui-là... Merci pour rien. En bref, le matin, je suis de mauvais poil, et ça se voit 😅 #etencoreplusquandfautfairelavaisselleendespee #fuck #2017en365deconningdays

18. Touffe

J18

#defiunmarsetçarepart #touffe BREAKING NEWS On a retrouvé le cousin machin 😅 Ça me rappelle un Halloween où je m'étais déguisée en Morticia avec teinture des cheveux en noir. Un vrai carnage 😅😅😅 #2017en365deconningdays J'en profite pour faire un point santé. Presque deux mois que je ne me suis pas lavée les cheveux avec du shampoing. J'ai testé du no poo au savon d'Alep, mais mes cheveux restaient gras. Hier, j'ai sauté le pas du bicarbonate 😱 Perfect 👍 On me dit aussi de te dire que tu as échappé à une photo gore impliquant un Chewbacca... 😁

19. Dans le sac

J19

#defiunmarsetçarepart #danslesac Hier soir, j'ai aussi goûté à mon premier Spritz. Miracle, j'ai été assez raisonnable pour ne pas en boire un second et choisir le coca à la place du vin rouge par la suite. Vu que c'était mon tour de me lever ce matin, ça m'a évité de finir la tête dans la cuvette 😅 Ou dans le sac, comme mes nains neuf fois sur dix pendant les trajets en voiture. #situvomisvomislàdedans #lefameuxsacàvomi  #appellemoigeorginaabiteboule #lafemmelaplusclassedumonde #2017en365deconningdays

20. Retour vers le futur

J20

#defiunmarsetçarepart #retourverslefutur Hey, MacFly, laisse béton ton overboard, et viens kiffer la poudreuse 😅 #medemandepasmonâge #jensaisrien #maiscestquandjétaiscanon #tempusfugit

21. Chut

J21

#defiunmarsetçarepart #chut I'm The Amazing Iron Woman, et comme le dit mon pote Deadpool "un grand pouvoir entraine de grandes irresponsabilités" #jesuisunsuperhéros #2017en365deconningdays

 

Surtout, n'hésite pas à me dire ce que tu en penses. Je suis un peu curieuse ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 8 mars 2017

#unmarsetçarepart - semaine 1

Yo !

Peut-être que tu t'es un peu demandé ce qui m'arrive ces derniers temps. Pourquoi, tout à coup, ce blog partait en sucette et pourquoi, au milieu de ces mignonnes petites réalisations couturesques et tricotesques, soudain, je me suis mise à me déguiser et à faire n'importe quoi.

C'est bien simple, en vrai, c'est le reflet exact de ce qui se passe, tous les jours ou presque, dans ma tête. J'ai beau être très exigeante avec moi-même et extrêmement sérieuse dans mes implications, je n'en reste pas moins complètement barrée à l'intérieur. C'est juste qu'il me faut du temps en général pour laisser parler toutes mes voix intérieures en public. J'ai pas l'air comme ça, mais je suis timide.

Si tu reviens aux origines de ce blog, les textes étaient convenus, le langage soutenu et les photos bof bof. Au fil du temps, j'ai pris confiance, et j'ai décidé de laisser petit à petit ma vraie personnalité prendre le dessus. Je te l'ai dit, il me faut du temps.

En ce qui concerne ce petit défi, je trouvais intéressant d'essayer de sortir un peu des sentiers battus. Je remercie d'ailleurs chaleureusement toutes les filles qui se sont jointes à moi et qui interprètent chaque jour mes thèmes à leur manière. Je suis particulièrement flattée d'avoir été suivie dans cette aventure, et ravie de constater qu'il y avait finalement bien plus à en dire que ce que j'avais imaginé à la base.

Pour ma part, j'ai décidé de ne pas réfléchir à l'avance et de laisser parler mon imagination au jour le jour. Le but étant de se marrer, en tout cas pour moi, j'ai joué la carte du mieux que j'ai pu. Un peu trop peut-être. Mais c'est encore une des choses qui me caractérisent, le tout ou rien. Soit je le fais, soit je le fais pas. Et si je le fais, je le fais à fond.

Certains jours, j'ai eu l'air con, d'autres, j'ai fait rire, et parfois, j'ai fait des flops. On ne peut pas être compris à tous les coups. Et puis, en ce qui me concerne, le principal c'est d'avoir osé. Dire des conneries, c'est facile au fond. Rire de soi et assumer, c'est nettement plus compliqué.

Sur cette réflexion hautement philosophique, je te laisse avec les photos publiées de cette première semaine. J'y ai joint les textes qui les accompagnaient, et deux photos bonus ;-)

J'espère que ça te fera sourire autant que je me suis amusée.

PS : il y a parfois plusieurs photos, mais choisir c'est renoncer, et ça, je sais pas encore faire.

PS' : non, je ne fais pas tout ça parce que je m'emmerde. J'avais vraiment besoin de me marrer sur le long terme, et se marrer tout seul, c'est pourri ;-)

Mars

1. Renaud ou Renault

Bon ben, Renaud quoi !!! Écouté en boucle quand j'avais 20 ans. De la poésie en tube qui te prouve qu'il n'y a pas besoin d'utiliser les mots les plus complexes du dictionnaire pour écrire de jolis textes. Vu en concert avec mon chéri avant que sa voix ne devienne inaudible. Sinon, Renée, c'est mon troisième prénom, celui de ma grand-mère paternelle. Si tu rigoles, je te pète les dents. Et Mort aux cons dans l'escalier, c'est moi qui l'ai écrit, c'est dire si j'ai raison.

J1

Point culture et making off. Peut-être avais-tu reconnu, peut-être pas. Pour ce premier jour de défi, je me suis amusée à reproduire la pochette de l'album "Marche à l'ombre", album que je connais par cœur ♥

J1-1

No comment...

J1-2

2. Groquik ou Quicky

Hier encore, je ne savais pas où tout ça allait me mener... mais j'ai bien senti que certaines me lançaient un défi dans le défi. Tu le sais, j'ai pas peur de grand-chose =D Et oui, j'ai retrouvé Groquik. Je suis une enfant de la pub des années 80 moi !

J2

Je suis clairement pas graphiste, mais je me suis bien marrée. Toi aussi apparemment.

J2-1

No comment... le retour =D

J2-2

3. Qu'est-ce qu'elle a ma gueule

J'avais bien pensé à te mettre ma tronche au réveil mais bof... Et puis je me suis souvenue que j'avais de la matière dans mes archives. Je me rends compte que je ne suis pas avare d'autoportraits, et qu'à la lumière de ces clichés on peut raisonnablement conclure que je suis folle ET alcoolique... Au passage, j'assume aussi d'être une grosse fan de Johnny. Ben ouais. Une erreur s'est glissée dans ce diaporama, totalement à mon insu.

Je suis d'humeur généreuse, alors je t'en remets une. Je précise que c'est mon menton balafré qu'il faut regarder. Résultante d'une connerie de jeunesse à base de deux roues et d'alcool... Triple fracture de la mâchoire et une gueule cassée. L'œil averti aura remarqué que je me suis encore faite photobomber. Décidément =D

J3-1

 4. Au poil

Ode au poil (en alexandrins)

Toi qui mon corps recouvre depuis des décennies

Qui malgré la cire chaude repousse à l'infini

Entend donc ma prière, écoute ma supplique

Va te faire cuire un œuf, avant qu'l'été rapplique.

Amazingsteph (03/2017)

J4

 5. Des petits trous

La Belle et le Pancake (conte populaire du XXIe, auteur inconnu)

C'est l'histoire d'une fille qui rencontre un pancake.

La fille : T'as de beaux trous, tu sais ?

Le pancake : Ouais, ouais. J'en ai plein en plus.

La fille : Cool. Moi aussi. Tu veux voir ?

Le pancake : Okay.

S'ensuit une scène interminable digne de l'Arme Fatale 3. Tout y passe, les bras, les jambes et la tête (alouette). Au bout de quelques minutes, lassée et affamée, la fille se jette sur la galette et n'en fait qu'une bouchée.

Conclusion, la fille a beau être belle, il n'en faut pas moins se méfier.

The end.

J5

6. HP ou HP

Vu la multitude d'interprétations (ndlr : et il y en a eu bien plus que je ne pensais), définitivement Harry Potter, avec possiblement un soupçon d'Hôpital Psy et sans conteste Haut Potentiel... J'aime pas trop choisir, choisir c'est mourir. Alors je prends le tout, même les haricots patates =D

J6

Euh... C'est parce que les couvertures elles sont pas pareilles en Français, Anglais, Américain et Japonais...

J6-1

Les couvertures Japonaises

J6-2

 7. Noir c'est noir (ndlr : je crois que c'est là que je me suis perdue...)

Quelque part, dans une galaxie lointaine...

Pain pain pain tarte tatin tarte tatin

Hhhhh Shhhh hhhh shhhh : Kilo, je suis ton grand-père 💀

K1 : Fucking shit, you're talking to me ?

K2 : Youpi, c'est mon Papy à moi !

.....................................................................................

Pas étonnant que le côté obscur finisse toujours par se faire défoncer.

J7

NDLR : on va mettre ça sur le compte de la fatigue... Sinon, 3 références cinématographiques se trouvaient dans ce texte. Sauras-tu les reconnaître ?

Si ça t'a plu, saches qu'il reste encore 24 jours de défi. Dans le cas contraire, je comprends. Mais ne t'enfuis pas pour autant. Le prochain post sera plus normal. Je t'y parlerais tricot ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 28 février 2017

Un Mars et ça repart - le défi

Yo !

Tu commences à me connaître, j'ai un certain goût, voire un goût certain pour la déconnade.

L'an dernier, j'avais participé au défi de février de Flow Magazine organisé sur Instagram. J'avais trouvé ça sympa.

Cette année, j'ai passé mon tour pour cause d'hibernation carabinée. Et puis j'avais envie d'authenticité…  de vraies images de la vraie vie, avec une petite touche d'humour.

Alors je me suis dit que pour sortir de la morosité hivernale, on pourrait se rebooster tou(te)s ensemble en se faisant une petite cure de fun.

31 jours, 31 thèmes interprétables à l'infini.

Alors, t'en dis quoi? On se fait un Mars, et ça repart ?

Mars rappel

Si ça t'intéresse, rejoins moi (nous) sur Instagram @amazingstephwoman. Publie tes photos accompagnées du hashtag #defiunmarsetçarepart

Aucune obligation de participer à tous les thèmes. Le principe, c'est de se faire plaisir et de se marrer.

Prépare toi, ça commence demain !

Tschuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 13:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 15 novembre 2016

De Batman à Sherlock, le défi Open Bar

Il y a un mois, notre Reloux nationale battait le rappel pour un bon vieux défi à l'ancienne, du genre comme je n'en ai pas vraiment connu, étant finalement toute jeune... sur la toile. 

La pauvre Céline, traversant un désert couturesque mâtiné d'un manque de motivation abyssal, nous proposait alors un défi Open Bar. Un défi Mac Do quoi : "Venez comme vous êtes". Soit ! Moi, on me dit Open Bar, je pense fouille intégrale de frigo, réquisition d'Heineken et foutage de pieds sur la table. Bon, faut pas que j'y pense trop fort, je risque de m'y croire et d'être obligée d'aller me chercher une cuvette... rapport au manque d'endurance alcoolique dont j'ai fait preuve ces derniers mois oO Il y a pas à dire, je ne suis plus que l'ombre de la femme que j'ai été (soupirs...)

Je ne sais pas si tu as remarqué, ou si tu t'en fous, mais les défis, finalement, c'est pas trop mon truc. Il y en a que ça motive, je respecte. Moi, ça serait plutôt le contraire. Comme jadis à l'époque (j'aime ce mot... jadis...), ou aujourd'hui dans la vraie vie (la dure, la quotidienne, celle des vrais adultes... force et honneur... etc...), je fuis et combats tout ce qui m'est imposé. C'est mon côté rebelle... Tout en m'imposant moi-même des trucs. C'est mon côté tarée.

Bref, les défis, bof. Pourtant, j'avais bien envie de partciper à celui-là. Mais rien que de me dire qu'il fallait trouver une idée, je me suis dégonflée comme un vieux pneu. Et puis, j'ai oublié. Et j'ai cousu. Et je me suis rappelé. Et je me suis dit que ça le ferait carrément pour valider ma participation.

En même temps, on a dit Open Bar, non ? Le truc qui doit t'amener minimum un ou deux opportunistes de base. Je réponds donc "Présente" ;-) Même pas honte.

Alors, avec quoi ? Eh bien des capes tout ce qu'il y a de plus simple. Modèle de Vanessa Pouzet. Ultra rapide, ultra efficace.

L'idée me trottait dans la tête depuis quelques temps déjà. Et puis au dernier tri / recensement de fringues dans les placards des nains, je me suis rendue compte que Julie n'avait AUCUN manteau d'hiver. Juste un perf'. Joli, mais pas très adapté aux températures actuelles. J'ai cherché un modèle de manteau sympa. Je suis tombée amoureuse du perf' d'Her Little World. Mais acheter le pack entier juste pour lui, no way... Et puis j'ai repensé à mon idée de cape. J'ai proposé à la demi ado. Elle a dit OUI. Alléluïa. J'ai proposé des tissus. Elle a dit NON. Damn it. J'ai reproposé les mêmes tissus. Elle a fini par dire OUI, sans que je la frappe. Juré. Banco. Et le lendemain, elle avait une cape. Youhou.

Et comme il me restait assez de tissu et que je surkiffe de voir mes filles habillées pareil, j'en ai refait une à la minus. Mon duo Sherlock / Watson était né ;-)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (4)

Modèle : cape de Vanessa Pouzet. 12 ans pour la grande, rallongée de 6 cm (et encore un peu courte... ), et 6 ans pour la petite, légèrement raccourcie dans le dos par manque de tissu.

Fournitures : velours gris grosses côtes, et lainage fin (de mon marché).

J'aimais assez l'idée de ces capes grises, toutes simples. Je me suis juste autorisée quelques touches de rose avec les passepoils au col, les pressions résines et une surpiqûre façon broderie sur tout le bas des capes. De petits détails, mais qui font toute la différence je trouve.

A la base, le patron ne prévois pas de surpiqûres, mais j'avais trop peur que la doublure bouge. On est jamais trop prudent. Et puis, c'est loin d'être inesthétique, non ?

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (2)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (3)

Place aux photos. Je te préviens, j'ai été incapable de faire le tri... Un vrai duo comique... Les photos ont été prises le week-end dernier dans le jardin de la maison de mes grands-parents, que nous essayons d'occuper dès que nous le pouvons. Un véritable havre de paix et de verdure, parfait pour déconnecter et faire le plein de nature.

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (5)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (6)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (7)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (8)

En mode Batman... et Robin ;-)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (9)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (10)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (11)

"Viens, on joue à Anna et Elsa, quand Anna est gelée à la fin du film"...

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (12)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (13)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (14)

"Allez, on échange"... OMG... Elles m'épuisent.

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (15)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (16)

En mode Gangsta Rap (sans le son, c'est naze, sorry...)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (17)

Yo !

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (18)

C'te tronche d'amour ♥

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (19)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (20)

Pour conclure, je suis ultra fan de ces capes ♥ Intemporelles. Parfaites avec tout. Du temps de couture bien investi. Et des poulettes absolument ravies ;-)

Capes Vanessa Pouzet Ah non pas elle (1)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:15 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


lundi 29 juin 2015

Les 10 ans de Julie #2 - les cadals (+ défi de ma copine super héroïne inside)

Oui, oui, tu n'es pas en pleine hallu. C'est encore moi. Comme je ne savais pas quoi faire ce week-end entre le spectacle de l'école, la fête d'anniversaire de Camille avec ses copains et l'atelier cadeaux des maîtresses, je me suis dit que ça serait pas mal de venir enfin te parler des fameux cadals pour les 10 ans de Julie. Et si en plus je te dis que j'ai réussi à coudre... Nan, mais vas-y, reviens ! Je déconne. Sur ce plan là, c'est toujours le désert... J'ai juste découpé un patron reporté il y a plus d'un mois et pour lequel j'avais déjà choisi les tissus. Le truc de dingue. Reste plus qu'à découper les pièces et à les coudre. Une formalité...

D'ailleurs, c'est ce que j'aurais dû faire hier soir. Mais à force de m'épuiser à jouer les mères parfaites tout le week-end, je n'ai pas pris le temps de rédiger mon article. Et pas moyen de faire l'impasse vu que je m'étais engagée à poster ce matin, en même temps que mes co-détenues... Rassures toi, pas la peine d'appeler Interpol, d'ameuter les associations de défense des droits de l'Homme, ni de créer de page de soutient Facebook pour obtenir notre libération. La simple parution de ce billet a enfin mis fin à presque 10 mois d'une interminable rétention. Je t'en dit plus sur notre calvaire quelques lignes plus bas.

Pour maintenir un peu de suspens, je vais commencer par te présenter l'un des multiples cadeaux que ma #joliejuliepresqueparfaite a reçu de notre part le soir de son anniversaire. Tu te souviens qu'on avait mis le paquet pour sa fête, afin de bien marquer le coup. 10 ans, c'est vraiment une étape (surtout pour nous pauvres parents...). Et bien, côté cadals, on n'a pas non plus fait les choses à moitié. Tout comme pour l'organisation de la teuf, j'avais commencé au moins un mois avant à faire une liste des présents potentiels. Pour une fois, j'avais des idées à la pelle, surtout concernant tout ce qui allait être home made. En même temps, c'était facile, j'avais soigneusement noté dans ma tête au fur et à mesure à chaque fois qu'elle me réclamait un truc en me voyant coudre ou crocheter pour les autres. Malinx le lynx ;-)

Le plus prisé de tous et qui s'est de facto retrouvé en top priorité sur ma to-do list n'était autre que le fameux shawl skull. Malgré son caractère docile, ma fille n'est pas ma fille pour rien. Elle aime le rock'n'roll et les têtes de mort. En même temps, c'est mode et à son âge, on aime encore les mêmes choses que ses parents. Profitons-en... Ça devrait plus durer. Donc, tu l'as compris, en voyant mon shawl rose, ma fille a totalement craqué, et m'a presque supplié de lui en faire un. Je lui ai demandé de quelle couleur elle le voulait. Elle m'a répondu "jaune". Je lui ai dit que je lui en ferai un, en précisant bien "quand j'aurais le temps". Ce qui en règle générale sous entend "un jour peut-être", voire "tu peux te brosser Martine"... Mais là, j'avais bien l'intention de m'éxécuter. J'avais hâte de voir sa tête en le recevant.

Je me suis donc mise à l'ouvrage avec beaucoup d'entrain. J'étais hyper motivée par la perspective de l'offrir à ma grande. Ce qui fait que j'ai profité de chaque journée d'école et de mes soirées pour crocheter frénétiquement. Et en moins d'une semaine, j'avais achevé la bête. Contrairement à ma première fois, j'ai trouvé ça simple et ludique, certainement justement parce que je l'avais déjà surmonté une première fois. J'ai tellement apprécié que je m'apprête à entamer ma troisième version. Je crois que la monomanie me guette.

InstagramCapture_7ec3f252-09ed-4344-81f3-4534187928cf

10 ans de Julie (79)

Modèle : shawl skull selon cette traduction

Fournitures : 4 pelotes de coton DK Ricco design coloris Banane crochetées en 3,5 et achetées chez Les Pelotes de Lolottes.

Pour les besoins de l'article, on s'est fait la traditionnelle séance photo. Séance au cours de laquelle ma grande a faillit me rendre dingue en prenant des poses totalement improbables qu'elle aurait vu "chez mes copines blogeuses"... Je te laisse donc apprécier la façon dont ma fille te voit quand elle mate ton blog par-dessus mon épaule. Si tu te reconnais, fais moi signe. En ce qui me concerne, j'ai comme un doute...

Shawl skull Julie (2)

Shawl skull Julie (3)

Shawl skull Julie (4)

Shawl skull Julie (6)

Shawl skull Julie (7)

Shawl skull Julie (8)

Tu auras su apprécier tout le naturel qui se dégageait de ces images. Si je devais faire un pronostic sur l'avenir, je verrais plus ma fille en clown qu'en mannequin... La digne fille de sa mère, peut-être ? ;-)

Shawl skull Julie (9)

Shawl skull Julie (10)

Shawl skull Julie (11)

Shawl skull Julie (14)

Décidément, en rose ou en jaune, je surkiffe ce modèle. C'est vraiment trop la classe ♥

Pour le deuxième cadeau, je me souvenais qu'elle m'avait un jour demandé de lui faire une de mes petites pieuvres tirées d'un Chouette kit d'été. Un de mes doudous préféré, si ce n'est THE doudou pref de pref. Et ça tombe bien, parce que Julie a une attirance toute particulère pour les pieuvres. Ne me demande pas pourquoi. Elle en a d'ailleurs fait l'objet de l'exposé demandé par la maîtresse cette année. J'avais juste oublié de quelle couleur elle la voulait. Je le lui ai tout simplement demandé. J'étais sûre qu'elle n'y verrait que du feu. Je ne me suis pas trompée. Sa surprise a été totale en la découvrant parmi ses cadeaux. J'étais ravie, et elle aussi.

10 ans de Julie (76)

Et voilà enfin venu le moment de raviver les souvenirs douloureux de notre détention. En septembre dernier, Émilie (encore et toujours elle) me faisait parvenir un petit colis avec quelques présents pour mon anniversaire. Au milieu de toutes ces merveilles, il y avait ça (voir photo ci-dessous). A priori, ces quelques fournitures avaient l'air totalement inoffensives, jusqu'au moment où j'ai découvert des instructions sur un bout de papier. En substance, Émilie m'enjoignait à "créer" ce que je voulais à partir de tous ces éléments en prévision d'une publication ultérieure. J'avais quartier libre. Par contre, aucune date n'étais précisée. Et toi même tu sais que sans dead line, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres...

Bref, je venais d'être provoquée en défi. Enfin, nous venions d'être provoquées en défi. Puisque je n'étais pas seule à m'être faite prendre en otage par la chauve souris masquée...

Cadeaux reçus d'Émilie (4)

Comme je te l'ai dit plus haut, il n'y avait pas de dead line... Ce qui devait arriver arriva. J'ai fourré tout ça dans un tiroir, et hop.. aux oubliettes. Et puis, j'ai cousu les mini perles de mes gonzesses. Et j'ai ressorti ce coupon de ouf. Une fois finies, je me suis dit que je verrai bien un petit accessoire pour aller avec. J'ai donc cousu un petit sac à Émilie qui adore les sacs, et surtout faire l'écureuil en chippant des trucs à droite à gauche dans tout l'appart pour les fourrer dedans. Si je perds un truc, j'ai juste à aller fouiller dans l'un d'eux. 9 fois sur 10 j'y retrouve l'objet en question. Sale gosse.

J'ai rempli toutes les conditions requises par Émilie pour valider le défi. Ne restait plus qu'à attendre les instructions.

Sacs Émilie et Julie (3)

Sacs Émilie et Julie (5)

Comme rien ne venait, et que Julie m'avait également réclamé un sac identique à celui de sa sœur, j'ai profité du silence radio de notre provocatrice pour faire un grand frère au sac d'Émilie. Je me suis rendue compte après coup que j'avais inversé le sens des rayures. Et non, ce n'était pas du tout intentionnel. Mais je trouve que ça rend plutôt bien.

Sacs Émilie et Julie (9)

Sacs Émilie et Julie (11)

Sacs Émilie et Julie (12)

Modèle : sac pour petites filles, tuto ici. J'ai moletonné celui de Julie. On voit d'ailleurs bien sur les photos qu'il a beaucoup plus de tenue que celui de sa sœur.

Fournitures : envoyées par Émilie

Il est pas beau mon duo de nénettes ?

Sacs Émilie et Julie (15)

Sacs Émilie et Julie (22)

Pour mettre un terme à cette histoire de prise d'otage, 9 mois après avoir tout reçu, nous n'avions toujours pas d'instructions. Mais pour une fois, j'avais rempli ma part du contrat en temps et en heure. Comme une partie de mon défi avait été offert à Julie et que je me devais de l'intégrer dans cet article, j'ai demandé à Émilie si elle avait prévu une date de publication... Forcément, elle avait légèrement oublié, comme une partie des copines qu'elle avait défié. Ce qui a eu pour effet de la pousser à rappeler tout le monde à l'ordre et à imposer une dead line... 2 semaines plus tard. Hum, hum... Qui a dit "collabo"? Cette annonce a déclenché un léger vent de panique mais a très certainement dû booster l'esprit créatif des copines. Je t'invite à aller faire un tour chez Émilie pour découvrir leurs noms et leurs réalisations.

En tout cas, nous voilà toutes enfin libérées, délivrées... Un conseil, si tu croises Émilie un jour sur la blogospère, baisse la tête et évites son regard, une dangereuse psycopathe se cache derrière ce charmant sourire et ses jolies boucles blondes. Demande aux copines qui en ont perdu le sommeil et l'appétit ces dernières semaines. Un jour peut-être, qui sait, tu feras également parti de ses victimes (petite musique angoissante, genre "Les dents de la mer"...)

Trêve de conneries. Pour en finir avec les cadeaux de Julie, voilà le sac que lui a cousu ma belle-sœur. Forcément, elle l'a adoré. Du rose et des têtes de mort. En plein dans le mille ! Merci Tatie Delphine.

10 ans de Julie (74)

Et last but not least, mais pas home made. En bonne fan de Harry Potter (en même temps elle a pas le choix, vu que je les regarde au moins une fois par mois...), nous avions prévu la visite de l'expo à Paris. Ça tombait bien, elle avait vu la pub à la télé et nous avait bien bassiné pour qu'on s'y rende.

DSC_3914

Nous y sommes donc allés la semaine dernière. Nos trois minis geeks ont adoré. La visite a été un peu courte à mon goût, mais ça valait quand même le détour. Et je me suis bien marrée quand Émilie a scotché pendant 10 minutes sur la reproduction de Buck l'Hyppogriffe. Il a fallut lui faire lui dire au revoir pour pouvoir passer à la salle suivante. Elle était comme hypnotisée.

InstagramCapture_edd16d31-ed22-4c62-b985-728d555f8671

InstagramCapture_6ab1d0a4-f02e-46fd-8d0a-95e38300be6a

Et comme c'est maintenant de notoriété publique que nous sommes des parents parfaits, plutôt que de rentrer directement chez nous après la visite, nous avons fait un "détour" par chez Mickey pour parfaire la journée. Je te raconte pas la tête des mouflets quand ils ont compris où on était ;-)

InstagramCapture_27d98fc3-f03b-4c73-90ee-c44c07472331

Pour conclure, j'espère que tu as noté que tous ces cadeaux ont été offerts le soir de l'anniv de la Princesse. Et oui, tu as bien lu, tous sans exception. Aucun retard à déplorer... Mais que m'arrive t-il ?

En attendant d'élucider ce mystère, ou pas, je te laisse méditer sur la question. Et moi, je vais aller faire chauffer la MAC. Parce qu'à force de venir de montrer des trucs et te raconter ma vie, et bien j'ai épuisé mon stock, et je n'ai presque plus rien pour alimenter ce blog. Misère, c'est la dèche.

Allez, tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

mercredi 9 juillet 2014

Quatre filles et une Datura

Aujourd'hui, à la maison, c'est jour de fête. Mon fils, mon petit garçon a enfin / déjà (rayes la mention inutile) atteint l'âge de raison. Happy 7 mon petit loulou d'amour, mon grand rêveur, mon romantique au grand cœur ♥

Et là, tu te demandes pourquoi il y a pas de jolie photo de mon mini moi pour illustrer le propos, où se situe le rapport entre le titre de cet article et cette émouvante introduction...? Et tu fais bien, parce qu'il n'y en a aucun... On m'a fait remarquer, il y a peu de temps, que j'étais une véritable source de déculpabilisation pour les mères. Je vais donc te donner un nouvel exemple de la mère indigne et pourrie que je suis. En ce jour anniversaire où tout devrait tourner autour de ma petite progéniture masculine, eh bien je vais te parler de couture. Et pas de la couture pour nain, mais de la couture pour moi et rien que pour moi !!!

Je ne sais pas si tu te souviens, sinon voilà une petite piqûre de rappel, il y a quelques temps, nous nous étions liguées avec quelques copines pour faire la surprise du siècle à Gaëlle. Depuis, nous avons formé un petit quintet, une sorte de club des cinq de la couture. Lors d'un de nos échanges, l'une d'entre nous, et je ne me rappelle plus laquelle (je sais juste que ce n'était pas moi...), a proposé de se faire un petit défi autour du patron Datura de Deer and Doe. Ça tombait bien, trois d'entre nous l'avaient déjà réalisé et souhaitaient réitérer, et moi, je ne rêvais que de ça. L'heure était enfin venue pour moi de me lancer.

Eh bien je peux d'emblée te dire que je ne regrette pas et que je comprends sans problème l'engouement autour de ce patron. C'est tout bonnement une tuerie ! Un must have comme on dit quand on est In (ça se dit encore ça ?)

Le choix des tissus a été assez facile, j'avais exactement ce qu'il fallait dans mon petit stock hum hum. J'ai d'ailleurs de quoi m'en refaire plein, ce qui ne manquera pas, assurément. En ce qui concerne la taille, je me suis mesurée plusieurs fois pour ne pas faire de bourde, et je me suis basée sur mon tour de taille et mon tour de hanches (que je ne te communiquerais pas ici, faut pas déconner), sans prendre en compte l'ampleur de la blouse. J'ai donc opté pour un 44, qui, une fois enfilé, m'a semblé un peu large. Mais j'avoue que j'ai également les épaules assez carrées et que j'avais très peur, vu que la blouse n'est pas réalisée en jersey, de ne pas rentrer dedans. En fait ça passe tout seul. Je dois juste faire un peu d'effort pour la retirer, mais rien d'acrobatique non plus. Je retenterais en 42 pour voir. Et puis, de toute façon, j'ai vraiment des kilos à perdre, des kilos qui se sont installés dernièrement et qui n'étaient pas là avant. Alors, barrez-vous les kilos et le gras qui va avec ! Je veux ma blouse en 42 moi !

Côté réalisation, il est écrit "niveau avancé" sur la pochette. Alors, soit j'ai énormément progressé, soit le niveau est sur-évalué, soit je me la pète grave (rayes encore la ou les mentions inutiles), mais je n'ai relevé absolument aucune difficulté. J'ai bien eu peur avant de me lancer et après avoir lu cent fois les explications (chose que je fais systématiquement, limite j'apprends les étapes par cœur). Le passage sur la couture des épaules et le fait de tirer la bretelle pour coudre l'encolure et l'emmanchure... Hein ? Mais qu'est-ce qu'elle dit la dame ? Pfiou, du Chinois en Braille, limite j'aurais mieux compris. Mais rassurée par Émilie qui m'a dit que dans l'action ça passerait tout seul, je me suis lancée, et, effectivement, au moment fatidique, tout s'est mis en place et la difficulté s'est envolée comme par magie. Il faut dire aussi que le dessin à plat ne rend vraiment pas service. Attention, je ne suis pas en train de dire que les explications sont pourries !!! Qu'on se comprenne bien. Mais je pense que ce passage aurait mérité un dessin plus explicite, plus 3D, voire une photo de l'étape en question. Et j'avoue n'avoir même pas cherché s'il existait un tutoriel sur le net pour m'aider. Bon, ça c'est dit.

Tout ça pour dire que cette blouse se coud presque toute seule, et relativement rapidement pour un rendu assez topissime. Je valide et je récidiverais, en 42 ;-) et en baissant un peu les pinces poitrine, parce que même avec un George, eh bien les pinces restent trop hautes de 2 voire 3 centimètres, et pourtant je n'ai pas une forte poitrine (le gant de toilette me guette...).

Et en photos hier après-midi par temps pluvieux et nuit à 17h30 (et non, j'habite bien en France, en banlieue Parisienne même !)

Datura #1 (7)

Patron : Datura de Deer and Doe en 44

Fournitures : voile de coton graphique et popeline MT, biais maison, liberty capel de ne je sais plus où, pressions kam

Datura #1 (8)

Une petite déco improvisée brodée avec ma MAC. Je trouvais vraiment que ce bas était trop nu.

Datura #1 (10)

Ourlet rapporté avec du biais maison dans le tissu du haut de la blouse. D'ailleurs en parlant de cet ourlet rapporté, je voulais rétablir une vérité. Avant de me lancer j'ai parcouru pas mal de blogs pour voir les différentes réalisations d'autres blogeuses et j'ai lu assez souvent cette phrase "seule modification, j'ai fait un ourlet rapporté...". Faux !!! Aucune modification du patron dans cette finition. Elle est écrite noir sur blanc dans les explications. Éléonore donne même une pièce de patron exprès pour faire son biais dans ce but. Encore une autre chose de dite.

Datura #1 (11)

Datura #1 (14)

Des pressions Kam dans le dos. J'ai hésité avec des boutons, mais je n'avais pas ce qu'il fallait en stock et pas envie de courir les magasins pour ça. Les pressions feront l'affaire. J'ai eu peur que l'épaisseur des pressions kam ne se sente une fois le dos collé à un siège ou un mur. Après test, il n'en est rien. Ouf ! Et si tu regardes bien, pas de surpiqûre non plus entre le haut et le bas de la blouse... Ceci s'explique par le fait que j'ai assemblé ma parementure à la main pour des finitions plus nettes. Maniaque un jour, maniaque toujours. Je sens venir le moment où même mon biais sera assemblé à la main (ah bah non, même pas en rêve !)

Datura #1 (16)

Et sur la bête, c'est-à-dire moi ? Je suis un peu vener. Tu vois à gauche le faux pli ? Il est dû à la pose du biais d'encolure, mais franchement, après cette étape, pas envie de recommencer. Alors ça restera comme ça, tant pis.

Datura #1 (30)

Datura #1 (35)

Datura #1 (40)

Datura #1 (44)

Pour voir les versions des copines !

Batman et Bobines

La fabrique de Marick

Les p'tits pots

Gaëlle, quand à elle, est forfait, mais son activité déborde à cette période de l'année. Bon courage à elle !

Verdict final de cette cousette : je l'adore !!! Je trouve cette coupe superbe. Le patron offre des millions de combinaisons possible. J'en connais déjà quelques unes qui se sont lancées dans la production en série, n'est-ce pas Emilie ? Je pense que je finirai par la rejoindre. Je n'ai pas de part dans l'entreprise d'Éléonore, mais franchement, fais toi plaisir, ce patron vaut le coup ;-)

Après cette pause de pub, je vais aller me coucher. Si je te dis l'heure qu'il est, tu te diras que je suis malade... Avant de m'en aller, je vais quand même te rassurer en te disant que mon fils aura un cadeau d'anniv' (pas home made, parce qu'il s'en fout) et des crèpes pour son dîner comme il me l'a demandé. Non mais, quel genre de mère croyais-tu que j'étais !!! J'en profite également pour te montrer les sacs à bonbons avec lesquels sont repartis ses petits camarades l'autre jour après la fête donnée à la maison. Ben voui, quand tu nais en juillet, mieux vaut inviter tes potes avant les grandes vacances, sinon, tu risques de te retrouver tout seul.

Sachets bonbons anniv Camille (5)     Sachets bonbons anniv Camille (6)

bande_pour article_blog-10

Sachets bonbons anniv Camille (7)

Pochettes à bonbons selon ce tuto vu chez Isabelle. A adopter et adapter, il est génial !

Et pendant que j'y suis, vu qu'il y a déjà prescription pour te montrer la déco d'anniv' de Julie (deux mois déjà... ô secours...). Voilà les mêmes pochettes mais version fille.

DSC_1244     DSC_1248

Allez, cette fois, je m'en vais pour de bon !

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 09:00 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 23 juin 2014

Le bleu marine est à tout le monde (et surtout à Malo ;-))

Avant toute chose BREAKING NEWS !!!!! Après enquête minutieuse, j'ai enfin eu des nouvelles du sac envolé... En vrai, j'ai croisé la mère de la "victime", et il s'avère que cette demoiselle est du genre "tête en l'air" et à ameuté la Terre entière, pleuré, crié au crime... alors qu'elle l'avait juste accroché ailleurs ! Conclusion, le sac n'a pas été volé / l'honneur de l'école est sauf / pas besoin de refaire un truc / putain j'ai honte... Dans le journalisme on t'apprend à vérifier tes sources, je crois que sur ce coup-là, j'ai merdé. En même temps, j'ai juste relayé les propos de ma propre fille. Pourquoi n'aurais-je pas accordé de crédit à ses dires ? Bref, c'est bon, tu peux te détendre, et arrêter tes entraînements de kick boxing, il n'y a plus de voleur à attraper.

★ ★ ★

Après ce flash info, nous allons pouvoir retourner au sujet qui m'amène ici aujourd'hui. A moins que tu ne vives sur une autre planète, il ne t'auras pas échappé que, ces jours-ci, une contre vague bleue marine a envahie la bloggosphère. NOTRE vague bleue marine à nous, afin de crier à tous et à toutes que NON, le bleu marine n'est pas une couleur réservée à la haine et au racisme, et que OUI, le bleu marine est à tout le monde, du bleu de travail au bleu de Chine, des hommes bleus du désert au schtroumpf à lunettes. C'est pourquoi, après les dernières élections européennes et sur une idée d'Aude de l'atelier clandestin, nous nous sommes toutes passées le mot et avons décidé de publier toutes ensemble. NOTRE façon à nous de participer à ce combat...

Bon, forcément, il ne t'auras pas échappé non plus que j'ai deux jours de retard sur notre défi, la date butoir étant le 21 juin... On ne se refait pas. Et comme dit ma copine Marick "2 jours de retard pour toi, c'est rien ;-)". Merci Marick pour ta confiance et ton soutient ♥

Pour en rajouter, et parce que j'aime être honnête jusqu'au bout, je vais t'avouer que je n'ai rien fait "exprès" pour l'occasion (faute de temps...), mais que j'ai sauté sur l'opportunité d'avoir enfin reçu les photos porté du petit pantalon trompette que j'avais envoyé à Émilie pour son grand il y a... je ne sais plus. A sa décharge, Malo a longtemps refusé la séance photo. Monsieur faisait son caprice de star et Émilie a également eu des soucis d'appareil photo. Bref, on s'en fout. Miraculeusement, il y avait du bleu marine dedans. Ça tombait pile poil pour sauver ce défi. L'affaire était dans le sac !

A l'origine ce pantalon était destiné à mon fils, mais con comme je suis, j'avais coupé en 6 ans pour mon presque 7 ans, certes tout fluet, mais quand même. Le verdict a été dans appel : trop petit. Dommage !!! J'ai donc cherché dans mes connaissances un petit gars à qui ce pantalon aurait pu aller. J'ai bien pensé à mon neveu, mais du haut de ses 4 ans et demi, il est presque aussi grand que mon fils (à 5 cm près...) et le pantalon s'est avéré trop petit pour lui aussi. Je l'ai donc proposé à Émilie et bingo, ça collait parfaitement. Il n'était pas écrit que mon premier petit pantalon trompette finirait dans un placard ;-)

Pantalon trompette Malo (1)

Patron : pantalon trompette en 6 ans, du livre "Modèles de couture pour garçons de 2 à 14 ans" de Céline Hoinard

Fournitures : jersey rayé marin du marché et toile sergé bleue canard Agnès B.

Pantalon tropmette Malo (2)

Pantalon tropmette Malo (3)

Pantalon tropmette Malo (4)

Et pour bien faire, j'avais également cousu la gavroche qui va avec (comme pour l'ensemble seventies de Camille). Mais Émilie n'a pas réussi à obtenir de photo de la casquette sur la tête de Malo. Je te sers donc un florilège d'une petite séance photo effectuée avec mon Émilie à moi, toujours aussi à l'aise face à un appareil photo. A star is born ♥

Gavroche Les valseurs (2)

Gavroche Les valseurs (3)

Gavroche Les valseurs (5)

Patron : gavroche tiré du même livre

Fournitures : les mêmes que précédemment, bouton tête de mort Manucréa.

Même hypnotisée par le charme ravageur de ma descendance, peut-être as-tu remarqué le badge assorti en jersey marin fait grâce à ma la Badge-it de ma grande. J'adore jouer avec ce truc... une vraie gamine.

Voilà, c'est fini pour aujourd'hui.

La prochaine fois, je vais tenter de te montrer un truc dont la date limite de péremption n'auras pas été dépassée... Gros challenge ;-) Et d'ici-là, n'oublies pas que le bleu marine est à tout le monde, et ça, tous les jours de l'année ;-)

Allez, Tschuss !!!

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

vendredi 25 octobre 2013

MA jupe drapée (Défi Chut Charlotte ultra late inside !)

Et oui, I'm late !!! Comme d'hab' ! Et ne surtout pas confondre avec light, parce que la graisse a annexé mon corps depuis la rentrée et gagne un peu plus de terrain chaque jour (je crois qu'il va vraiment falloir arrêter le lait de poule et la junk food...). A ce rythme, d'ici à Noël, je serai à point pour être transformée en foie gras et pourquoi pas en dinde fourrée... Allez, fais-toi plaisir ! IMAGINE ;-)

Donc, je suis en retard. D'ailleurs, je compte en faire une marque de fabrique. On m'a demandé, il y a pas longtemps, comment je définirai mon style. Eh bien, j'aurai dû répondre ; "à la bourre", ça aurait été bien plus proche de la réalité. Je prends donc dès à présent, comme bonne résolution pour la nouvelle année (ben quoi, si dans les magasins ils commencent à fêter Noël début Octobre, je suis pile dans les temps pour les bonnes résolutions... CQFD), je prends donc, comme bonne résolution, de toujours être en retard aux différents défis... ;-) Enfin une bonne résolution ultra easy à tenir !!!

Quand Charlotte a lancé son défi "Ma jupe de l'automne", je l'ai directement noté sur mon petit calendrier des défis (parce qu'en plus, c'est pas comme si j'étais pas organisée...). J'avais dans l'idée de me faire une Midinette de Marie, mais je ne possédais toujours pas le patron à une semaine de l'échéance, ma to-do list était ce qu'elle était et est toujours, et il fallait bien trouver quelque chose à faire ET à porter ! Alors, je me suis décidée pour la petit jupe drapée toujours d'après un tuto de Marie. A force de lire les filles qui s'étaient arrachés les cheveux en la faisant, je voulais me confronter moi même à la bête ! Et je n'ai pas été déçue. Il m'aura fallu en tout et pour tout environ 3 heures pour venir à bout de cette réalisation. La cousette la plus rapide et la plus facile qu'il m'ait jamais été donné de faire. Ca doit être dû à la configuration bizarre de mon cerveau... J'ai juste lu, et relu, et rerelu les explications une bonne dizaine de fois pour bien m'imprégner de l'esprit du truc (ce que je fais d'ailleurs systématiquement avant de me lancer dans quelque projet que ce soit). Et c'était parti, et... déjà fini. Dans la foulée, je m'en étais fait une deuxième pour montrer à ma copine à quel point c'était simple. Sauf que réfléchir et me concentrer c'est déjà pas mon truc dans une situation normale, mais fatiguée, tout en tapant la discute et en surveillant nos petites tornades, je me suis plantée en la coupant. Je l'ai quand même cousu pour qu'elle visualise les étapes. Mais à l'essayage, la longueur, ou plutôt l'absence de longueur était vraiment trop indécente. Je l'ai donc démontée pour la rallonger, mais je n'ai pas encore eu le temps de m'y mettre. Comme c'est étrange...

Pour celles qui veulent se lancer, je n'ai qu'un conseil (comme toutes celles que j'ai lu d'ailleurs), c'est de suivre les explications à la lettre en mettant son cerveau en mode off (ça doit être pour ça que ça été si facile pour moi...). Et promis la prochaine fois, je prendrais des photos de l'étape cruciale qui fait peur, mais qui devrait pas... J'aimerai arriver à t'expliquer ça en quelques mots, mais j'ai essayé et même moi je comprends pas ce que j'écris... Je suis pas super douée pour ça. Je suis capable de te perdre en t'expliquant comment aller quelque part alors que moi même j'ai des gènes de pigeon voyageur. En gros, j'ai pas une once de didactique, ni de pédagogie...

Je sais que je t'ai perdu il y a déjà bien longtemps, alors pour ne pas te donner envie de t'ouvrir les veines à force de lire les délires dus à ma logorrhée verbale, je te laisse m'admirer dans ma toute nouvelle jupe, que je l'adore et qu'elle me fait une paire de fesses du tonnerre d'après mon chéri (c'est toujours ça de gagné, non?)

Jupe drapée 1 (2)

Patron : Tuto gratuit de Marie

Fournitures : jersey du marché

Jupe drapée 1 (5)

Et voilà le fameux fessier qui tue ! Soit pas jalouse, pour avoir le même il te suffit de prendre un abonnement chez Ronald, de bannir le sport et de te coudre une petit jupe drapée ! Les deux doigts dans le pif, je te le dis ;-) Alors, forcément, on voit pas bien le drapé, mais c'est normal, c'est plus tendu de ce côté-ci de la jupe !!!

Jupe drapée 1 (6)
Jupe drapée 1 (7)

De face, avec les trous de mites dans le tish, la grande classe... Mais un joli drapé, n'est-il pas ?

Jupe drapée 1 (8)

Et non, je ne sais pas sourire pour les photos... Alors, pourquoi je montre ma tronche ? Parce que le jour où on se croisera, ça sera plus facile pour toi de me reconnaître plutôt que de te tenter la reconnaissance "fessiale"... Ouh la la, les jeux de mots sont de pire en pire, va falloir que je rende l'antenne moi...

Jupe drapée 1 (23)

En conclusion, je n'ai qu'une chose à dire : chope un bout de jersey et couds toi une jupe drapée !!! Tu me remercieras ;-) Et moi je dis merci à qui ? A Marie bien sûr ;-)

Je te laisse, je vais aller cuver mon lait de poule. Comment ça, j'avais dit qu'il fallait que j'arrête ? Ah ouais... Ben, je commence demain alors ;-)

Tchuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 08:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 13 septembre 2013

Who's that girl ? (défi des Piqueuses inside)

Aujourd'hui chez les Piqueuses, on joue aux devinettes. Alors, avant de passer aux choses sérieuses, une petite question, comme ça, en passant : qu'est-ce que tu fais quand l'objet de ton défi revient de son premier jour d'école dans cet état ??!! A part défenestrer la gamine à l'origine du massacre, te rouler par terre en tapant des pieds pour marquer ton mécontentement, essayer de trouver la touche rewind pour que ça se recolle par magie...? Eh bien, moi, j'ai râlé (copieusement), j'ai procrastiné (une bonne semaine), et j'ai finalement recoupé dix bon centimètres de mon oeuvre d'art et refait un petit ourlet. Temps total de l'opération de chirurgie esthétique : 10 minutes, presque aussi rapide que le lifting au collagène que j'aurai pu me payer (pour oublier que j'ai un an de plus) si je n'avais pas eu à sauver THE robe pour THE défi... Qu'est-ce qu'on ne sacrifierai pas pour un bon vieux défi ? En tout cas, merci pour rien le gnome... A cause de toi, je vais rester vieille tout le reste de ma vie ;-) Je m'en souviendrai à ton prochain anniversaire... Faites des gosses qu'y disaient...

Just a girl(2)

Qui dit raccomodage, dit pas eu le temps de faire des photos. C'est donc hier soir pas tout à fait après l'école - rendez-vous médical pour mon Loulou oblige, avec 1h15 de retard du praticien en prime, grrr.... Donc, hier soir, quasi à l'heure où elle était sensée dîner, d'ailleurs, elle a pas dîné pour la peine - si tu le souhaites, je peux te fournir le numéro de l'assistance à l'enfance la plus proche de chez moi, ça te fera gagner du temps ;-) Donc hier soir (arrêtes de digresser tout le temps, bon sang !), nous sommes descendues nous faire une petite séance photo à la Plumette style sur le parking.

Avant de te dévoiler le fruit de notre evening shooting, je vais quand même te parler cinq minutes du pourquoi du comment, même si tu t'en fous, et que tu es déjà en train de regarder les photos qui se trouvent juste en-dessous. Le défi de ce mois-ci ratissait large, en gros, coudre du Vanessa Pouzet OU n'importe quoi avec des tissus FDS, OU les deux MAIS pas l'inverse, tu me suis-là ? J'ai donc opté pour le patron Just a girl sorti à la fin du mois d'Août et qui m'avait immédiatement tapé dans l'oeil. Vanessa te promet quand même une robe à smocks ultra facile et à coudre en moins de temps qu'il n'en faut pour dire Singer ! C'était l'occasion ou jamais d'essayer une nouvelle technique (apprendre, encore et toujours). Et là, j'avoue, j'ai été bluffée. Au départ cette robe devait servir de déguisement école/compatible pour une soirée avec des potes (celle qui m'a valut mes 24h de repos forcé, oups, ou plutôt burp...). Et comme d'hab', je m'y suis prise à la toute dernière minute, c'est-à-dire le matin même. Heureusement, le hasard faisant bien les choses, Marick avait posté la veille sur FB une photo de sa robe en cours de smockage et m'a révélé avoir mis une petite heure pour réaliser ses 2 x 9 fronces. C'était donc dans le domaine du possible. Bon, j'ai pas mis une heure à faire mes 2 x 11 fronces (ben oui, ma fille à moi est plus âgée donc plus grande), mais la robe était prête juste à temps pour partir à la fête ! Rien à redire sur le patron, ça coule tout seul.

Je sens que tu t'impatientes, alors c'est parti mon kiki, place aux photos !

Just a girl (19)

Comme tu peux le constater, j'ai opté pour les deux bretelles nouées derrière le cou. Ca lui donne un petit côté romantique je trouve.

Just a girl (23)

Ah, et j'allais oublier, mais pour pimenter un peu le défi, les cerveaux torturés des GO ont pondu l'idée lumineuse d'imposer que le modèle soit masqué et se tienne soit sur un pied, soit qu'il saute... Attention acrobaties ! Je tiens à préciser quand même (si tu as déjà appelé la DDASS, tu peux te mordre les doigts Judas), qu'aucun enfant, ni aucun animal d'ailleurs, n'a été maltraîté au cours de cette séance.

Just a girl (22)

Ma pauvre pépette, un peu coincée au départ...

Just a girl (18)

...à fini par se prendre au jeu ;-)

Just a girl (6)

Just a girl (28)

Just a girl (30)

Just a girl (8)

Just a girl (11)

Just a girl (14)

Patron : Just a Girl par Vanessa Pouzet

Fournitures : tissu coton ajouré MT, fil rose fluo Ma petite Mercerie, biais de mon stock.

Autant te dire que ma fille adore sa nouvelle robe, même si malheureusement, vu le temps pourri, elle n'est pas prête de la remettre. Et elle s'est éclatée à faire ces photos. C'est pas tous les jours que je lui demande de sauter de sa chaise !

Si tu te demandes comment j'ai réalisé le masque, rien de plus simple. Attention tuto qui pique ! J'ai imprimé celui proposé par les filles sur le blog, puis je l'ai recouvert de masking tape et j'ai fixé un élastique. Et voilà ;-)

Pour voir les réalisations des autres participantes, un petit clic juste en dessous.

78951036_p

♥ ♥ ♥

Aucun rapport avec la choucroute (on a les expressions pourries qu'on mérite), dimanche dernier j'ai reçu un mail de Nathalie d'Abracadacraft m'annonçant que j'avais gagné le concours "Quand je serai grande", et que j'allais donc recevoir sous peu le livre de poupées au crochet d'Isabelle Kessedjian ! C'est chose faite depuis hier ! Je suis super contente, décidément j'aurai peut-être dû jouer au loto cette semaine ;-) En même temps, on est vendredi 13 et il n'est pas encore trop tard. Je vais y aller de ce pas, et je te tiens au courant !

Gain concours Abracadacraft (3)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,