vendredi 15 septembre 2017

La Princesse qui rentrait au CP + résultats du tirage au sort

  Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

Cartable CP Reine Neiges - The Amazing Iron Woman - Mavada (15)

 

monogramme 1


mercredi 28 septembre 2016

La panoplie Minecraft, ou le syndrôme de la mère parfaite

 Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

Cartable Pirate Minecraft Mavada (6)

 

signature

 

mardi 29 mars 2016

Trois fois rien...

Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

Coussins Reine des Neiges

 

signature

mardi 3 novembre 2015

Quand on aime, on ne compte pas

 Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

 

Trop top +mini perle Gaby (22)

 

signature

Enregistrer

Enregistrer


jeudi 12 mars 2015

L'art de varier les plaisirs

Ma grande Julie, si jolie et presque parfaite, possède parmi ses innombrables qualités celle de susciter assez facilement l'amitié. Excellente qualité, tu me diras. Mais elle possède tout de même son revers de médaille : les constantes invitations aux anniversaires de copines, entre autres. En second rang, tu peux mettre les micros disputes entre filles qui se traduisent invariablement par une tronche de trente pieds de long à la sortie de l'école et qui t'obligent à écouter des trucs genre "Machine elle a fait ça", "Trucmuche elle m'a dit ça" ou "Bidule c'est plus ma copine"... Pas très grave en soi, mais à surveiller quand même. Crois-en mon expérience, ça peut très vite dégénérer et prendre des proportions inatendues, surtout pour les âmes sensibles.

Mais heureusement, tout rentre en général assez rapidement dans l'ordre, si tu sais veiller au grain. En tout cas, ça se passe comme ça chez moi. Ce qui nous ramène donc invariablement aux nombreuses invitations aux anniversaires des copines ;-) Et comme je te l'ai déjà dit tout récemment, j'achète très rarement mes cadeaux en magasin, privilégiant nettement le home made.

Entre fin janvier et les vacances de février, Julie a été invitée à deux anniversaires coup sur coup. De quoi m'occuper sainement, moi qui n'avait absolument rien d'autre à faire, et une to do list mini riquiqui... Surtout que ce qu'il y a de bien avec les invits, c'est qu'en général, tu les reçois rarement deux semaines à l'avance, le temps d'anticiper et de réfléchir à ce que tu pourrais bien faire, avec quoi et comment. Ben ouais, ça serait rendre la tâche bien trop facile. La deuxième invit est même apparue genre le mardi pour le samedi ! Je t'avoue que j'ai faillit craquer et aller acheter un truc. Mais finalement j'ai pris mon courage à deux mains, et je ne regrette pas de ne pas avoir jeté l'éponge. Ça m'a permis de découvrir une petite pépite.

Comme je suis particulièrement fière de cette réalisation, je vais bousculer un peu l'ordre chronologique - soyons ouf - et commencer par ma révélation de ce début d'année. Avant de me lancer dans quoi que ce soit, j'ai d'abord demandé à Julie ce qu'elle voulait que je fasse à sa copine. C'est là que j'ai découvert à quel point elle tenait également à ces petits cadeaux home made de ma part. Ça fait vraiment plaisir. Et c'est d'ailleurs beaucoup grâce à elle que je ne me suis pas ruée dans le premier magasin qui aurait pu croiser ma route. Assez rapidement, on s'est mises d'accord pour un sac. Il ne restait plus qu'à trouver le modèle.

L'an passé, j'avais déjà cousu pas mal de totes, ainsi qu'un sac d'après le tuto de la Barakossa. Sac qui m'avait donné quelques sueurs froides lors de sa réalisation et qui m'avait laissé assez perplexe. Il me fallait absolument autre chose. Je voulais tester du neuf. Et c'est là que je me suis souvenue des sacs cousus par Charlot' pour ses filles et leurs copines (en prévision d'annivs, genre la fille trop organisée !) Je suis allée zieuter le tuto, en anglais, de ces fameux sacs, et j'ai d'abord été déçue par ses dimensions. En effet le sac est initialement destiné aux petites filles. Mais après réflexion (quelques heures de prise de tête), je me suis dit qu'il pourrait quand même parfaitement convenir à une grande. Ce qui est d'ailleurs bien précisé à la fin du tuto. Comme quoi, lire jusqu'au bout peut t'éviter des heures de galère. J'aurais pu agrandir les dimensions mais n'en ayant jamais cousu je n'arrivais pas trop à me faire une idée de la taille finale. Même si toutes les dimensions sont données dans le tuto, ce n'était pas suffisant pour que j'arrive à me faire une opinion. Je suis du genre Saint Thomas moi. Faut que je vois et que je touche pour bien me rendre compte. Et puis je ne voulais pas tout gâcher en me plantant en modifiant les mensurations.

Bref, je l'ai pris tel quel, et j'ai bien fait. Comme je te l'ai dit plus haut, le tuto est en anglais. La première chose à faire, après avoir choisit les tissus, a été de convertir les pouces en cm. Merci les convertisseurs automatiques. Après, tout s'est enchaîné tout seul à une vitesse déconcertante. Il m'aura fallut moins de temps qu'il n'en faut pour le dire pour coudre ce sac. Toutes les étapes sont parfaitement expliquées et même si tu ne piges rien à l'anglais, les illustrations sont particulièrement explicites. En règle générale, je ne suis pas quelqu'un de très concentré, ce qui explique pourquoi je mets des heures à effectuer certaines tâches. Mais là, c'était tellement facile qu'une étape en entrainant une autre, j'ai eu fini avant de m'en rendre compte. Et je suis limite restée sur ma faim... J'ai tellement aimé coudre ce sac que je comprends Charlot' et sa production en série. Si je m'écoutais, j'en coudrais des dizaines ! En tout cas, attends toi à en revoir quelques uns. Ce tuto est devenu mon chouchou number 1 ♥

Sac Karen (7)

bande_pour article_blog-10

Patron : tuto ici

Fournitures : wax de mon stock déjà vu ici ou ici, doublure en première étoile Motif personnel (tu devras me croire  sur parole, j'ai oublié de la prendre en photo), bouton de récup.

Sac Karen (8)

Et pour bien se rendre compte des dimensions, le voilà porté par notre mini mannequin. Émilie, pas tout à fait croizans et demi, mesurant moins d'un mètre et totalement happée par la télé...

Sac Karen (10)

"Nan mais sérieux, tu vas me lâcher avec tes photos ?"

Sac Karen (11)

Et c'est là que super Papa arrive et me sauve mon shooting ! Il est formidable ce mec ;-)

Sac Karen (16)

Sac Karen (21)

Sac Karen (24)

Et porté par notre mannequin grand modèle. Julie quasi 10 ans... OMG !!! Je vais jamais m'en remettre... Presque 1,40.

Sac Karen (25)

Le mini sac idéal pour les petites sorties.

Sac Karen (28)

Et en gros plan pour mieux voir, et accessoirement couper la tête à miss je fais la gueule pour un oui ou pour un non. Quand je pense qu'on a pas encore passé le pire.

Sac Karen (31)

Bref, bilan de cette cousette : ça a été LA révélation de ce début d'année. LE coup de cœur. Je te recommande vivement de le mettre sur ta liste. Tu verras, l'essayer, c'est l'adopter ;-)

Pour le second cadeau, je suis largement moins fière de moi. Je ne vais donc pas m'attarder pendant des heures dessus, et puis tu as très certainement décroché depuis belle lurette. Julie voulais que je couse une pochette d'artiste comme celle cousue l'an dernier pour sa meilleure amie. Moi j'étais d'accord sur le principe, mais j'ai voulu innover un peu. J'aurais dû l'écouter. Je me serais moins emmerdée. Je suis partie de la base de la trousse Valentin de Mavada, que je couds maintenant les yeux fermés, et j'ai tenté de modifier le patron pour pouvoir y mettre un carnet format A5. J'ai fait beaucoup trop de calculs et j'ai à peu près réussi. En tout cas, ça rentre, même si ça manque d'équilibre. Mais je n'avais pas le temps de faire une toile. En ce qui concerne les tissus, rien de novateur. J'ai repris les mêmes que en ajoutant le tissu à fleurs. Idée qui me semblait pas mal au départ et qui finalement ne me plaît pas du tout. Trop de mélange tue le mélange... Et puis j'avais oublié que j'avais acheté ce tissu sur le marché et que ce n'était pas un vrai coton. J'ai voulu bien faire en donnant un dernier coup de fer un peu chaud, et il s'est légèrement rétracté le con. J'étais verte... Sa destinataire de 10 ans, elle, n'y a vu que du feu, et l'a beaucoup apprécié. Ce qui reste encore et toujours la raison principale pour laquelle je m'acharne à offrir des cadeaux home made aux filles.

Trousse d'artiste (1)

Patron : trousse Valentin modifiée (patron dans le livre Cartables et sacs à dos d'Edwige Foissac)

Fournitures : tissus divers de mon stock

Trousse d'artiste (3)

Trousse d'artiste (6)

Trousse d'artiste (7)

Trousse d'artiste (8)

Ces deux dernières cousettes referment le bal des cadeaux divers offerts ces derniers mois. Les prochaines fois il ne sera question que de fringues cousues pour mes minus ou pour MOI ! Et crois moi, j'ai été assez productive ces dernières semaines ;-) Celles qui me suivent sur IG en savent quelque chose. Et pour t'éviter de me chercher (je sais que ça arrive), je te redonne mon pseudo : amazingstephwoman. ET si tu n'as pas Instagram, tu peux me trouver aussi sur Facebook (lien dans le blog roll à droite). Voilà, une fois n'est pas coutume, c'était la minute publicitaire..

Allez, bonne fin de semaine ! Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 26 janvier 2015

Variations en rose ou comment faire plaisir aux filles

Depuis plusieurs années déjà, je mets un point d'honneur à offrir des cadeaux home made aux copines de mes enfants lorsque ceux-ci sont invités à des anniversaires. J'avoue que pour les copains, je me foule beaucoup moins. Quoiqu'il me soit arrivé de tenter le cadeau home made pour petit mec. Mais, à l'instar du cadeau pour homme, ça reste, à mon sens, un exercice périlleux. Pour faire simple, c'est relou. Et puis le petit mec est souvent, tout comme l'Homme, peu expansif, ce qui retire une grande partie du plaisir d'offrir du home made. Et la reconnaissance bordel ?! C'est dingue ça. Même pas capable de se mettre à hurler de manière hystérique "C'est trop beau, j'adore !", ou de se fendre d'un "C'est toi qui l'a fait Madame ? T'es trop forte !"  La base quoi. Voilà pourquoi, je préfère mille fois me mettre en quatre pour les nénettes. Elles, au moins, elles ont le sens de la démesure.

En plus, côté idées, il n'y a vraiment que l'embarras du choix. C'est d'ailleurs uniquement dans cette diversité même que réside la difficulté, que choisir ? Dans ce domaine j'ai déjà pas mal expérimenté : les sacs en tout genre, ultra féminin, tote bag de base (ou pas), la pochette à barettes et élastiques, le sac d'artiste, la (les) trousse, etc... Je ne te mets pas les liens, j'ai trop la flemme de tous les chercher. Mais si ça te chante, fais toi plaisir, vas chercher bonheur dans les pages du blog. J'essaye presque à chaque fois de changer de patron afin de varier les plaisirs et de ne pas toujours refaire la même chose, ce qui serait lassant à la longue, et pas cool pour la copine chez qui mon gosse serait invité pour la énième année consécutive. T'imagines la tronche de la gamine : "Ah, une trousse.. comme l'an dernier..." et toi de répondre "Oui, mais tu as remarqué ? Elle est pas de la même couleur =D". La grande classe ! Au passage, l'invitation annuelle chez la meilleure copine c'est comme les amandes, c'est bon pour ta mémoire, à défaut, pour celle de ton gosse, voire, en ultime recours, celle de ton ordinateur.

Le début d'année scolaire a été riche en invitations. D'ailleurs je crois avoir déjà posté quelques réalisations sur le sujet, mais c'était il y a au moins un million d'années... Les cadeaux que je vais te montrer maintenant datent de cette même période. Comme tu peux le constater, on avance dans le temps, on rattrape le retard, mais on n' est pas encore rendu au présent. Va falloir être patient(e)s ;-)

Pour commencer, un petit cadeau très très girly commandé par mon fils pour une de ses amoureuses de l'époque. Je dis "une" parce qu'à cette période, il en avait au moins deux. Et de "l'époque", vu qu'il a fait le ménage dans ses amours depuis et décidé qu'il n'y en avait qu'une et une seule... Forcément, fallait qu'il choisisse la fille de nos anciens voisins partie depuis plus d'un an dans une ville avoisinante et qui ne fréquente plus son école. Mais depuis qu'il l'a revu au hasard d'une sortie scolaire, il ne cesse de m'en parler et de réclamer qu'on l'invite à dîner et à dormir. C'est qu'il a le romantisme chevillé au corps ce petit et de sacrées idées fixes... Bref, un cadeau pour une ex quoi ;-) Parmi toutes les propositions que je lui ai faite, son choix s'est arrêté sur un sac, plus précisément un PB like. Alors, tu te souviens de ma tirade sur le fait que j'évite de refaire plusieurs fois la même chose. Voilà l'une des exceptions qui confirment la règle. Non, non, je ne suis pas du tout d'un naturel contradictoire. T'as parlé avec mon mari toi ???!!!

Donc un PB like. Ma troisième ou quatrième version de ce sac que j'adore. Mais cette fois, j'ai copié ma NSP Delphine et j'en ai réduit les dimensions afin de le mettre à l'échelle d'une petite fille de 7 ans. Je l'ai imprimé à 60 ou 70 % de sa taille initiale. Je t'avoue ne pas l'avoir noté et n'en avoir aucun souvenir. Puis j'ai fouillé dans mes chutes pour trouver de quoi le réaliser. Et il en est sorti ça...

PB like Océane (12) 1     PB like Océane (16)

Patron : sac PB like d'après le tuto de l'atelier clandestin

Fournitures : divers coton de mon stock dont un tour Eiffel fuschia de Mickaël Miller, ruban, biais première étoile guimauve, pressions Kam.

Pour personnaliser un peu ce sac, j'ai ajouté un appliqué inversé en forme de coeur (c'était son amoureuse tout de même) surmonté d'un petit nœud, et une poche intérieure fermée par une pression Kam. Pression Kam qui m'a causé bien du souci. Je ne sais plus si elle ne fermait pas, ou si je l'avais mise à l'envers mais toujours est-il que j'ai dû la retirer, ce qui a déchiré le tissu... F...ck. J'ai dû bidouiller une rustine avec un bout de tissu et du thermocollant afin de bien renforcer la déchirure. Aux dernières nouvelles, la grefffe avait l'air de tenir. J'espère que c'est toujours le cas.

Le second cadeau était destiné à une des camarades de classe de ma grande. Le choix a été rapide et facile. D'après Julie, sa copine avait flashé sur sa trousse, il ne me restait plus qu'à lui en faire une. Côté réalisation, la rapidité a également été au rendez-vous. Il n'y a guère que le choix des tissus qui m'aura posé des difficultés. Je crois que je n'arriverais jamais à effectuer cette étape de manière rapide et sereine, je suis toujours trop indécise et mes choix me semblent souvent terriblement moches... Voici ce qui est sorti de plusieurs heures de tergiversations.

Trousse Valentin pour Léa (1)

Patron : trousse Valentin d'après le livre Cartables et sacs à dos d'Edwige Foissac alias Mavada

Fournitures : jean doré offert par ma sœur, tissu première étoile, coton à triangle Linna Morata, biais liberty Fairford, FE MT, flex Happyflex (découpé à la main), pression Kam.

J'aime assez cette association de couleurs et de matières. Et j'en connais une autre qui a bien apprécié, vu les remerciements que j'ai récolté. J'ai d'ailleurs même eu le privilège de la voir ouvrir son cadeau et découvrir la surprise et la joie sur son visage puisque la jeune fille fêtait son anniversaire dans un de ces parcs de jeu indoor dont nos enfants raffolent. Mon cher et tendre travaillant ce jour-là, j'y avais emmencé toute ma petite troupe, ce qui m'a permis de me tenir à distance respectable de la table de fête afin de n'en pas perdre une miette tout en laissant assez d'espace à ma grande pour qu'elle n'ai pas le sentiment d'être surveillée par sa mère. Parce que ça y est, on est en plein dedans, elle ne m'embrasse plus devant l'école le matin... C'est trop la honte... Rendez-moi mon bébé !

Trousse Valentin pour Léa (2)

Trousse Valentin pour Léa (3)

Trousse Valentin pour Léa (4)

Trousse Valentin pour Léa (5)

Suite à cet anniversaire, il s'est avéré que la petite sœur de la copine avait également beaucoup apprécié la trousse et aurait bien aimé en avoir une elle aussi. C'est ainsi que la maman est venue me demander si ça ne me dérangeait pas d'en refaire une pour sa benjamine. J'ai bien évidemment dit oui, en la prévenant d'être patiente vu qu'à l'époque j'étais en plein premier trimestre et que les nausées ne me laissaient pas beaucoup de répis. Pour le coup, on peut dire qu'elle et sa fille on été plus que patientes étant donné que je ne lui ai livré sa "commande" que la semaine dernière. Mais les nausées, puis Noël et le déménagement m'ont totalement empêché de m'y mettre avant. Afin de ne pas faire traîner la chose trop longtemps, ça a été ma première réalisation après l'installation de mon nouveau coin à moi. Et donc les premières photos dans notre nouveau chez nous. Qu'est-ce que je kiffe ce magnifique parquet vynille posé par mon homme ♥ C'est quand même 1000 fois plus joli que les dalles pourries qu'on avait avant, et surtout, beaucoup plus photogénique ;-) Rien que pour mes futurs clichés craftesques, je suis ravie d'avoir déménagé ;-)

Trousse Valentin Éloïse (3)

Patron : trousse Valentin

Fournitures : coton à étoiles fuschia et fe MT, coton à pois offert par Mrs Squirrel, velours ras à fleurs, pression Kam et flex argenté Happyflex.

J'ai totalement merdé dans la pose de mon flex. En fait, à la base celui-ci était parfaitement posé, brillant comme il faut... Et comme je suis une saleté de perfectionniste, ou de gourdasse, c'est selon, j'ai voulu bien faire en repassant un coup de fer après avoir retiré le film plastique. Et oui, j'avais bien mis une feuille de papier sulfurisé entre mon fer et mon motif, mais j'ai dû rester trop longtemps dessus puisque celui-ci à littéralement fondu ! J'étais verte. Après avoir appelé à l'aide sur IG, il s'est avéré qu'il ne me restait qu'à retenter d'en poser un autre par-dessus. D'autres idées m'on été souflées telles qu'utiliser de la peinture textile, ou un posca, mais je ne suis pas en possession de ce type de matériel, et les temps sont durs ma brave Dame. J'ai donc pris mon courage à deux mains. J'ai redécoupé mon motif, toujours pas de machine de découpe... J'ai pris une grande respiration et j'ai retenté le coup. Eh bien, dans le mille Émile. Ce c... a refusé de coller et s'est automatiquement mis à fondre. J'ai donc décidé d'un commun accord avec moi-même que ça donnait un style genre vieillit en fût de chêne, et que ça irait très bien comme ça. Et basta. La petite n'y a vu que du feu. J'ai d'ailleurs été beaucoup émue lorsqu'elle est venue me remercier en personne à la sortie de l'école.

Trousse Valentin Éloïse (5)

Trousse Valentin Éloïse (7)

La morale de tout ce charabia, c'est que les cadeaux pour les filles, c'est fun et ça peut rapporter gros ;-)

Comme j'ai encore plein de trucs à te montrer, je ne sais pas encore avec quoi je vais revenir. Mais tiens toi prête. I'll be back very soon.

Allez, tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mardi 2 septembre 2014

Back to school

Et voilà ! Le grand jour est enfin arrivé. Je parle bien évidemment de la rentrée des classes, l'évènement que toutes les mères de France et d'ailleurs attendent depuis déjà quelques semaines. C'est marrant quand même quand on y réfléchit. On les met à l'école et au bout de deux/trois semaines on compte les jours avant les vacances. Les vacances arrivent et au bout de quelques jours on se met à compter ceux qui nous séparent de la rentrée. Et puis ça repart, on recommence à compter les jours avant les vacances... et ainsi de suite. Cercle sans fin et qui finalement ne s'achèvera que le jour où nos gosses quitteront la maison. Jour que toutes les mères de France et d'ailleurs redoutent plus que tout. On serait pas toutes un peu schyzophrènes, non ? Moi c'est sûr et j'assume parfaitement.

Donc c'est la renrée !!!!! Youpi, plus de hurlements dans mon salon. Plus de "Maman, il/elle m'a tapé", de "Maman, je peux jouer à la WII s'te plaît, s'te plaît, s'te plaît...", etc... Enfin libérée, délivréeeeeeee, je ne reviendrais plus jamais... Ah, merde, ça marche pas... Ils vont revenir ce soir (et tant mieux en fait). Mais bon, c'est toujours ça de gagné. Et puis cette année, une nouvelle page se tourne. La petite dernière entre à son tour à l'école. Plus de bébé à la maison. Ça fait bizarre mais il était temps. Ma tornade commençait franchement à tourner en rond. il lui fallait découvrir de nouveaux horizons. Et coup de bol, elle entre dans une classe à double niveau petits/moyens, de quoi l'occuper bien comme il faut, et se faire remettre à sa place par un grand si besoin est (parce qu'elle va pas être de tout repos pour la maîtresse je le sens...).

Pour qu'elle parte du bon pied dans cette nouvelle vie d'élève et qu'elle garde un bout de moi avec elle, je lui ai confectionné son sac à dos. Pour ce faire, j'ai pris le livre d'Edwige (la petite cabane de Mavada) et je lui ai donné le choix entre la sacoche Clément et Anastasia, le sac maisonnette. Sans surprise, elle a élu la maison. J'ai ensuite choisit les tissus moi-même en lui demandant quand même si celui prévu pour le toît lui plaisait. Ayant obtenu son accord, j'ai pu me mettre à l'ouvrage. Et en deux après-midi (une de découpe de différents projets et une de couture), son petit sac de rentrée était prêt. J'ai repris exactement les mêmes dimensions que dans le livre, mais j'ai ajouté une bande de 5 cm (avec ajout de 2 cm de marges de couture) pour donner de la profondeur au sac. J'avais peur qu'il soit trop plat, et que son utilisation ne devienne vite limitée. Là, il a de beaux jours devant lui. Il y a largement la place de mettre un cahier, un doudou, un change, et plus encore. Il est parfait et Émilie adore dire que c'est SA maison. D'ailleurs quand je lui ai montré le sac fini, au lieu de le mettre sur son dos, elle a essayé de rentrer dedans... C'est pas gagné...

Anastasia Émilie (10)

Patron : sac Anastasia légèrement modifié tiré du livre "Cartables et sacs à dos" d'Edwige Foissac

Fournitures : jean marron, voile de coton vert anis et popeline marron (pour la doublure) MT, coton petit chaperon rouge Mickaël Miller acheté sur le stand de Linna Morata au CSF, cotons divers de mon stock, cuir Sweet anything vert pomme, sangles, boucles et passants plats Ma petite mercerie, pression kam.

Anastasia Émilie (13)     Anastasia Émilie (15)

Anastasia Émilie (16)

Oh ! Mais il y a aussi Boucle d'or et les trois petits cochons cachés dans le toît ;-)

Anastasia Émilie (17)

Anastasia Émilie (18)

Je ne suis toujours pas convaincue par le tissu que j'ai choisit pour faire la porte... Mais maintenant c'est trop tard. Je m'y ferai. Et les passants plats ne sont pas dutout adaptés. Ils glissent. Il va falloir que j'en cherche des plus épais en plastique. Si tu as une idée, une adresse, n'hésites pas ;-)

Ma grande, quant à elle, n'en est pas à sa première rentrée. La voilà déjà en CM1, dans deux rentrées, ça sera la 6ème... OMG !!! Et donc, qui dit CM1, dit déjà trois ans de primaire. Ce qui explique l'état de décrépitude dans lequel son cartable a fini sa dernière année. Après avoir fait celui de rentrée en CP de son frère l'an dernier, je lui ai promis tout au long de l'année de lui en coudre un neuf. Mais je n'ai jamais pris le temps de le faire. Encore un truc de mère indigne : la promesse qu'on ne tient jamais. Mais là, je ne pouvais décemment plus repousser l'inévitable et à la fin de l'année scolaire j'ai donc décidé que son prochain cartable serait neuf et home made. Et pour ne pas pouvoir la lui faire à l'envers, je l'ai autorisé à aller jeter son truc tout pourri à la poubelle. Une bonne chose de faite. Il était convenu que je ferai ça au mois d'Août quand elle rentrerait de chez ses grands-parents. Forcément, à son retour, j'ai été harcelée, mais j'avais d'autres projets à finir. Et puis, on était encore largement dans les temps. Pas de raison de paniquer.

Et il y a une dizaine de jours, je me suis lancée. J'ai passé une après-midi à couper son sac, sa trousse et le sac de sa sœur, et deux jours à monter ce qui lui était destiné. Puis après achat de son agenda, je lui ai fait une housse coordonnée. La voilà donc avec un nouvel ensemble ultra girly, elle qui me disait ne plus aimer le rose. Et je t'assure qu'elle a tout choisit. Non sans mal... Le modèle du cartable est le même que celui de son frère, le Pirate toujours tiré du livre d'Edwige. J'ai un peu lutté pour l'assembler, surtout parce que j'avais oublié que lors du montage, il ne faut pas coudre les faces jusqu'au bout mais laisser 1 cm pour les marges de couture, pour faire de jolis angles. Rien de bien grave, mais j'ai dû découdre un peu, et fouiller dans mes souvenirs. Mais finalement, tout s'est bien passé. Cette fois-ci, je n'ai rien modifié, j'ai gardé la poignée que j'avais choisit de ne pas mettre la dernière fois car j'avais peur qu'elle risque de s'arracher. Mais après avoir éprouvé la solidité de ce sac tout au long de l'année avec mon fils et en expérimentant le port du sac à l'arrache, la poignée était totalement indispensable !

Ensemble rentrée Julie (6)

Patron : cartable Pirate tiré de "Cartables et sacs à dos" d'Edwige Foissac

Fournitures : simili cuir MT, coton fleuri (qui n'est pas composé que de coton vu sa réaction à mon fer à repasser) à 1 € le mètre de mon marché..., coton rose acheté au CSF sur un stand Anglais, sangles, boucles et passants plats Ma petite mercerie, cuir Sweet anything.

Au départ, Julie voulait une custo bleue en plein milieu du devant. Mais il y avait même pas moyen que je mette du bleu au millieu de tout ce rose. La faute de goût totale... Je n'ai donc rien mis du tout. Et puis une fois fini, j'ai trouvé que cet espace vide , eh bien, faisait vraiment trop vide. On a donc cherché un modèle de fleur facile à découper et à coudre à la main. Et voilà le travail ;-)

Ensemble rentrée Julie (12)

Ensemble rentrée Julie (14)

Ensemble rentrée Julie (17)

Ensemble rentrée Julie (20)

Trousse assortie.

Ensemble rentrée Julie (22)

Patron : trousse Valentin tirée du même livre

Fournitures : les mêmes, plus flexs velours KI-sign, flex argenté Happyflex (découpé à la main) et biais MT

Ensemble rentrée Julie (24)

Ensemble rentrée Julie (25)

Et la cerise sur le gâteau, la housse d'agenda, tuto tiré également du livre de Mavada. J'ai tout de suite regretté d'avoir utilisé ce flex argent, surtout que j'avais prévu d'en mettre un rose.... Mais la journée couture pendant laquelle je l'ai réalisée était placée sous le signe de la loose. Pas moyen de lutter. Finalement, c'est pas trop mal, Julie aime et ça brille. D'ailleurs elle aime parce que ça brille. Pas de doute, c'est une fille ;-)

Ensemble rentrée Julie (26)

C'est pas la classe ? En tout cas, c'est ce que mon chéri m'a dit. D'ailleurs il l'a dit à tous ses amis. Je crois que sur ce coup là, il est plutôt fier de moi, et ça fait franchement du bien.

Ensemble rentrée Julie (29) 1

On s'est fait une petite séance photo sous forme de simulâcre de récré.

Rentrée des classes 2014 (9)

Attention : 1, 2, 3...

Rentrée des classes 2014 (12)

Rentrée des classes 2014 (13)

...soleil !

Rentrée des classes 2014 (14)

Il est chiant ton jeu Maman...

Rentrée des classes 2014 (15)

Tu vois, je ne t'avais donc pas menti la dernière fois en te disant que j'avais réussi à être totalement dans les temps pour une fois. Et même en avance, car les sacs on été cousus il y a plus de dix jours ! Toute cette anticipation. Mais que m'arrive-t-il ? T'inquiètes, ce n'est pas un état permanent, le vrai moi n'est pas loin sous la surface.

Bon c'est pas tout ça, mais je vais aller profiter de ma liberté retrouvée, parce que mine de rien, 3 h, ça passe vite (ben oui, quitte à rester chez moi, je vais quand même pas mettre Émilie à la cantine, enfin... pas tout de suite).

Allez, tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

mardi 10 septembre 2013

PI-RATE !!!

Salut ! J'espère que tu t'es bien remise des révélations du post précédent ;-) Moi j'ai essayé de boire pour oublier, mais tout ce que j'ai réussi à faire c'est de pas réussir à me lever pendant 24h... la loose... Le pire c'est que c'était Dimanche dernier et que mon fils n'avait toujours pas de cartable pour faire sa rentrée à l'école des grands ! Le CP, ça se fête quand même, et ça mérite bien un petit cartable home made, non ? Alors la mauvaise mère que je suis a pris son courage à deux mains, a essayé de remettre son estomac à l'endroit, oublié son mal de crâne... en résumé, zappé la saleté de gueule de bois et s'est lancée à corps perdu dans l'assemblage dudit cartable (heureusement, j'avais déjà tout coupé). Bon j'avoue avoir un peu flippé, vu le timing, pas le droit de me louper. Et après une bonne journée de couture entrecoupée de "Maman, quand est-ce qu'on mange ?", de cris, de rires provenant de trois petits monstres courant autour de moi, voilà avec quoi mon grand à fait sa rentrée au CP ! Et là, désolée pour le manque total de modestie, mais j'ai faillit dormir avec tellement j'étais fière de moi. Je me suis même plus inquiétée de l'état dans lequel il allait revenir le premier soir que de comment se passait la journée de mon fils. On est une mauvaise mère, ou pas...

Tu reconnaîtras peut-être le modèle Pirate du livre de Mavada, qui pour l'occasion s'est transformé en Bat'cartable, car souviens toi, mon fils aime beaucoup l'homme au masque de chauve souris ;-) A part la peur, franchement, aucune réelle difficulté dans ce modèle. Il suffit de bien respirer et de prendre son temps, et voilà, c'est fini ! J'ai juste eu énormément de mal à faire la surpiqûre sur le haut du cartable. Donc pas de zoom sur cette partie-là, c'est vraiment trop moche... J'ai aussi apporté quelques modifications au modèle pour plus de tenue. J'ai entoilé toute la doublure sauf le dos que j'ai molletonné.

Cartable Batman Camille (1)

Cartable Batman Camille (5)

Cartable Batman Camille (7)

Cartable Batman Camille (9)

Cartable Batman Camille (10)

Patron : cartable Pirate de Mavada.

Fournitures : simili gris anthracite MT, tissus Batman de chez Plush addict (un site de ouf!), doublure en sergé noir, bandes pour boucles de banane et intérieur poche de devant en batiste orageux FDS de chez De fil en étoile, sangles jaunes et petite mercerie Ma petite Mercerie.

Cartable Batman Camille (12)

Pour accompagner ce nouveau cartable, je lui ai fait toute la panoplie : trousse et protège cahier de texte assortis et toujours tirés du livre de Mavada (une véritable mine d'or !). Et non, je n'ai pas cousu tout ça dans la nuit précédent la rentrée pour être sûre qu'il ait tout de prêt le lendemain ! Les accessoires sont arrivés au compte goutte durant la semaine. Donc, tout d'abord une Bat'Valentin avec les restes de tissus provenant du cartable, à part l'extérieur, en suédine grise. J'ai également apporté quelques modif' : j'ai entoilé les deux trousses avec de la vlieseline fine et molletonné uniquement l'extérieur avec du molleton épais. Pour la petite histoire, c'est en réalité la troisième pièce réalisée de l'ensemble et pas la plus simple finalement... Pour bien faire j'ai voulu la repasser à la toute fin pour lui donner une jolie forme. Et au moment de poser mon fer côté suédine, une partie de mon cerveau m'a dit "mais qu'est-ce que tu fais comme c...?", et ma main lui a répondu "je m'en fous"... D'où l'empreinte de la semelle de mon fer au premier plan. Je crois qu'il y a comme un conflit entre les différentes parties de mon corps. Alors tant pis, faut savoir s'avouer vaincue de temps à autre ! C'est aussi ce qui a dû arriver au moment où j'ai bien réfléchi à comment coudre mes fermetures pour qu'elles ne s'ouvrent pas dans le même sens... Comme tu peux le constater, réfléchir, ça me réussit grave !

Valentin Batman Camille (1)

Valentin Batman Camille (5)

Le protège cahier de texte, d'une simplicité enfantine pour un résultat maximum. Je l'adore !

Protège cahier de texte Batman Camille (7)

Protège cahier de texte Batman Camille (11)

Allez, une petite vue d'ensemble ;-)

Ensemble rentrée Batman Camille (5)

Après avoir vu tout ça, ma grande m'a commandé un nouveau sac avec toute la panoplie... Il va donc falloir que je m'y re-colle. Pfff... ;-) Merci Edwige pour ce merveilleux livre, qui libère vraiment les angoisses. Je n'aurais jamais cousu ce cartable sans toi ♥

# # #

Et je ne pouvais décemment pas te laisser sans partager ça avec toi. Mes révélations du dernier post m'ont attiré quelques pervers, démasqués dans les mots-clés. Eh oui, le dernier mot est bien "culotte"... Je suis morte de rire ;-)

Sans titre

A ciao !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

lundi 24 juin 2013

Trousse ou sac ?

Telle a été la grande question existentielle de mon samedi matin... Quoi offrir au petit amoureux de ma grande qui fêtait son anniversaire dimanche après-midi ? Tu noteras au passage ma grande capacité d'anticipation ! C'est pas parce que j'ai réussi à finir deux cadeaux de maîtresses avant l'année prochaine, que ça doit être le cas pour tout le reste, non mais oh ! J'ai une réput' à tenir moi ! Sinon, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres ;-)

Je disais donc, quoi offrir au petit Louis ? (j'adore la faire celle-là). J'ai lancé la question, comme ça, sur mon FB... parce que j'avais pas envie de lui faire de trousse, trop féminin à mon goût et pas assez personnel. J'ai eu quelques réponses que je ne répercuterai pas ici, car trop hors sujet (n'est-ce pas mon chéri ?), et quelques unes qui me tentaient bien, mais beaucoup trop longues à réaliser vu le peu de temps dont je disposai. Parce que je t'ai pas dit ? Mais samedi après-midi, j'étais d'anniversaire et le soir, mon homme m'a abandonnée avec mes trois mouflets pour aller affronter des trolls ou autres bestioles avec ses potes de JR, jeu de rôle pour les non initié(e)s (on a la vie qu'on a...).

Bref, parmis ces réponses, ma mère me proposait un sac de sport... Pourquoi pas. J'ai cherché des tutos et je me suis rappelé d'un sac créé par la Poule. Malheureusement, ne disposant pas de FE de 50 cm et n'ayant absolument pas le temps d'aller en acheter une... j'ai eu l'idée de génie de transformer ce sac en trousse géante, à l'allure plutôt masculine. Pour ce faire j'ai tout simplement divisé toutes les mesures par deux, rapport à la seule FE éclair dont je disposai et en fait achetée pour l'occas' dans l'optique de faire une trousse que finalement je ne voulais plus faire... (tu me suis...ou pas...?) J'ai agrémenté le tout de quelques touches de flex. Je crois véritablement que ce truc est mortellement addictif et qu'il va falloir que je fasse un hold-up dans une boutique qui en vend.

En ce qui concerne la réalisation. Pas grand-chose à dire. Je suis juste totalement insatisfaite de la finition de la fermeture éclair sur les deux côtés... pas pris en gros plan, trop la honte. Il est loin d'être parfait, mais je le trouve plutôt sympa.

Cadeau Louis (6)

Cadeau Louis (10)

Cadeau Louis (26)

Cadeau Louis (16)

Cadeau Louis (13)

Molleton sweat Motif personnel et tissu type Wax de mon stock

Par contre, pour la petite histoire, le petit Louis en question, en bon garçon qu'il est (comprendre basique) et ses copains aussi d'ailleurs, ont bien rigolé en voyant mon sac/trousse... Ce qui a mis très mal à l'aise ma pauvre petite Julie, si fière d'offrir le cadeau fait par sa Maman... J'espère que c'était juste pour faire son fier devant ses copains, sinon, je lui envoie mon chéri pour lui casser la tête à la récré ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:15 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,