mercredi 29 mars 2017

La bande à Léon

Youhou !!!!

On y est copine ! Le Printemps est enfin arrivé !

Le soleil a arrêté de se coucher avec les poules. Maintenant, ce sont les Poules qui vont se coucher avec le soleil =D Et ça, c'est la méga teuf, même si je vais avoir besoin de minimum deux semaines pour me remettre du jet lag de l'heure d'été... C'est dingue à quel point avancer ma montre d'une pauvre petite heure arrive à me mettre dans le fond du trou. Je sais, je suis une petite nature.

Allez, c'est rien, c'est pour la bonne cause. Et puis, pour compenser, il fait beau et presque chaud. Tellement que, l'aprèm, tu sors sans ta petite laine (fais gaffe à l'angine de poitrine quand même) et qu'à force de rêver secrètement de remettre tes tishs manches courtes et tes débardeurs t'as fini par t'épiler les aisselles. Tu sais, juste au cas où. Et ça, ça sent bon le Printemps =D Parce que comme le dit le fameux Proverbe "quand Femme s'épiler sous les bras, Printemps bientôt là". A moins que ça ne soit le contraire... Je m'y perds un peu.

Bref, on va bientôt pouvoir se découvrir de tous les fils qu'on veut, alors il serait plus que temps que je te montre mes derniers tricots de l'Hiver, avant d'être encore une fois, totalement à l'Ouest.

 

Mon premier sur la liste ne se présente plus. Quoique... Vu qu'il date d'il y a deux ans et demi, peut-être l'as-tu oublié. Il s'agit de Léon, l'un des gilets loose imaginé par La Poule. J'ai craqué presque tout de suite pour ce modèle. Une envie folle de me tricoter un truc POUR MOI en plein cœur de ma dernière grossesse. Ouais, ouais, tu lis bien. J'ai commencé ce pull alors que j'étais enceinte du microbe... Et même qu'avant de le mettre de côté pour une cause inconnue, eh bien il ne me restait plus que les manches et l'encolure. Puis, j'ai accouché, et l'été a battu son plein. First Round.

A l'automne suivant, j'ai repris la bête, et je lui ai fait une manche. Waouh! Trop d'effort. Comme j'avais mal lu les explications, elle s'est avérée légèrement trop courte. J'ai démonté les côtes et j'ai laissé en plan. Encore. Second Round.

Et pendant les dernières vacances d'Hiver, je me suis dit qu'il était temps de mettre un point final à cette histoire qui n'avait que trop duré. Et puis, mine de rien, je me pelais les miches. J'avais un besoin urgent d'une petite laine. J'ai donc repris ma manche, puis tricoté la seconde et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire (ou presque) j'avais fini mon gilet.

Léon la poule (11)

J'ai un peu hésité à lui mettre des poches. Finalement, je suis partie du principe qu'on ne s'en sert pas forcément quand on en a, mais qu'on râle à coup sûr quand on en a pas et qu'on en a besoin. Je râle déjà bien assez comme ça, autant me faciliter la vie. J'ai mis des poches. Et je me suis grave appliquée à les coudre ;-)

Léon la poule (10)

Après lavage et blocage, qui m'ont un peu fait flipper j'avoue, j'ai enfin pu porter mon graal. Et je dois dire que je l'aime beaucoup beaucoup ♥

Léon la poule (3)

Léon la poule (1)

Modèle : Léon par La Poule (la plus grande taille)

Fournitures : eskimo de Drops, tellement pas chère que s'en est indécent. Je crois que le gilet a dû me coûter quelque chose comme 25 ou 30€...

Petit zoom sur mes poches caméléon =D

Léon la poule (2)

Et la Bête sur la Belle, ça donne quoi ? Fais pas gaffe au T-shirt, hein ;') Je suis parfaitement fréquentable comme fille.

Léon la poule (4)

Léon la poule (5)

Léon la poule (6)

Léon la poule (7)

Léon la poule (8)

Léon la poule (9)

Ce gilet est tout confort, doux, chaud. Bon, c'est pas le top de la sexy attitude, mais il ne fait pas non plus sac à patates. Moi, je l'adore.

 

Avant de passer à mon dernier tricot, je t'offre un petit trou Normand. Je te fais pas l'article. C'est mon 7ème, bla bla bla... Celui-ci a été crocheté pour la Maîtresse qui vit en maillot de bain. La veinarde ;-)

Shawl skull (1)

Modèle : Shawl Skull, traduction ici

Fournitures : 5 pelotes de coton Rico DK Essentials, chez Les Pelotes de Lolotte.

Shawl skull (2)

Je crois que je ne me lasserai jamais de ces têtes de mort...

Shawl skull (3)

 

Et last but not least. Un petit tricot vite fait, bien fait. Un petit bonnet. Mais pas n'importe lequel... un Pussy Hat ! Si tu ne sais pas ce que c'est, je t'excuse. Bouge pas. Je t'explique. Le Pussy Hat, c'est un bonnet tout simple, avec des oreilles de chat et imaginé par deux femmes pour être porté comme signe de ralliement lors de la manifestation féministe organisée à Washington, le lendemain de l'investiture de Donald Trump. Depuis, il est devenu l'un des symboles de la lutte pour les droits des femmes dans le Monde. 

Quand je l'ai découvert, la veille de cette fameuse manif, ce fut une évidence. Il m'en fallait un. A la base, il DOIT être rose. Sauf que je n'avais pas ce qu'il fallait. Je te rassure, je ne suis pas malade. J'avais du rose, mais pas assez pour un bonnet entier. J'ai hésité à faire des rayures, et puis, vu la construction du truc, j'ai abandonné. Ça sentait la connerie. Je me suis donc rabattue sur du prune. Prune, rose... C'est pareil, non ?

En tout cas, une chose est sûre, c'est que si la couleur n'y est pas, l'intention, elle, elle y est.

Pussy hat (2)

Pussy hat (3)

Pussy hat (1)

Et ces oreilles de chat, ça le fait, non ? En tout cas, ça fait son petit effet sur les enfants à la sortie de l'école.

 

Bien, maintenant que j'ai fait le vide dans mes dossiers de Hiver (comme dirait Oaken), je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles (ah ah ah) et me lancer à fond dans les cousettes Printemps/Eté. Que du bonheur en perspective !

A pluche.

Tschuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 


lundi 11 avril 2016

Je moutonne, tu moutonnes, il/elle moutonne...

Début Février, j'ai décidé qu'il était plus que temps de se préparer pour l'hiver, au cas où celui-ci daigne enfin montrer le bout de son nez. Et puis nos vacances à la montagne se rapprochaient à grands pas et mes deux grands n'avaient pas l'ombre d'un bonnet à se mettre sur la tête. J'ai beau ne pas être éligible au titre de mère de l'année, je n'allais tout de même pas les laisser sortir sans rien sur le crâne. Côté microbes, médocs et garde malade, j'avais eu ma dose en Janvier. Pas moyen de remettre ça.

Ça tombait bien, puisque cela faisait déjà quelques semaines que je bavais littéralement sur un modèle de bonnet, vu et revu (à la limite du harcèlement) sur Instagram. Un concentré de mignonnitude avec des moutons en jacquard dessus, j'ai nommé le Baa-ble hat. Sauf que moi, le jacquard, j'avais essayé une fois il y a trois ans environ, et je n'avais pas trouvé ça très concluant. Et puis toutes ces couleurs, ça me semblait relativement insurmontable. J'ai donc continué à baver jusqu'à ce que Domitille nous montre les siens et qu'elle réponde à mon commentaire élogieux par des encouragements.

Et effectivement, en y réfléchissant bien, à part la peur de me planter, rien ne m'empêchait réellement d'y arriver. Je me suis donc retapée quelques vidéos Youtube sur la technique du jacquard, et je me suis lancée.

Te dire que je me suis amusée comme une petite folle serait un euphémisme. J'ai positivement adoré tricoter ce bonnet et voir ces mignons petits moutons apparaître au fur et à mesure que les rangs montaient. Côté jacquard, je peux te dire que c'est vraiment beaucoup plus simple que ça n'y paraît. Il n'y a jamais plus de deux couleurs par rang, ce qui est parfaitement gérable. Il suffit de bien s'organiser pour que les fils ne s'emmêlent pas en cours de route. Un vrai jeu d'enfant. Par contre, il ne faut pas être pressée, parce que faire courir des fils tout le long derrière son ouvrage, ça avance franchement moins vite qu'un bon vieux jersey. Mais je n'ai pas du tout l'impression d'avoir perdu mon temps. Ce bonnet est tellement beau, qu'il le vallait bien.

Baa-ble hat (1)

Modèle : Baa-ble hat, patron gratuit offert à l'occasion de la Shetland Wool Week

Fournitures : différentes laines de mon stock (initialement destinées à d'autres usages...)

Et l'envers, où tu peux voir les fils emprisonnés au dos du tricot. C'est presque aussi joli à l'intérieur qu'à l'extérieur ;-)

Baa-ble hat (2)

Mon seul regret est de ne pas avoir utilisé des aiguilles un tout petit peu plus petites. Ce n'est pas tellement qu'il est trop grand, mais le blocage l'a légèrement distendu et surtout, à complètement fait disparaître l'effet élastique des côtes qui sont devenues toutes plates... Rien de dramatique. Le bonnet reste parfaitement portable mais je ne peux m'empêcher d'être un petit peu déçue. On ne se refait pas. De son côté, ma grande l'adore. J'ai bien essayé de le lui piquer, en vain. L'ingrate.

Pour mon fils, j'ai faillit réitérer, puis une petite voix m'a dit que des petits moutons, pour un petit gars en CE2, c'était peut-être un peu too much. Je ne suis pas du genre à faire de distinction fille/garçon. Chez nous, les gars se déguisent en Princesses et les filles bricolent. Mais à l'école, en face des copains, c'est pas la même histoire. Alors pour éviter tout problème, je me suis reportée sur un modèle plus masculin qui venait tout juste de sortir, le Smalt de Lilofil.

Après le Baa-ble hat, j'ai tricoté ce bonnet les doigts dans le nez. La seule et unique difficulté résidant dans le fait de ne pas se perdre en suivant le diagramme. J'ai juste réussi à rater le pompon. Il serait temps d'investir dans un de ces trucs en plastique qui les font presque tout seuls.

Et comme la fiche proposait aussi le col assorti, je l'ai également tricoté. Pourquoi se priver ?

Smalt

Modèle : Smalt de Lilofil

Fournitures : Charly de Phildar

Baa-ble hat et Smalt (2)

Et voilà la seule et unique photo des bonnets portés pendant les vacances que j'ai réussi à rapporter. Tu remarqueras l'abscence du col. Normal. J'ai fini le bonnet sur le trajet aller, et j'ai tricoté le col pendant notre séjour. C'est d'ailleurs le seul ouvrage que j'ai réalisé en dix jours.

Baa-ble hat et Smalt (1)

Pour rattrapper le coup, on s'est fait une petite séance photo à la maison. Et mes deux zigotos s'en sont donné à cœur joie. Ils sont vraiment graves ces mômes...

Baa-ble hat et Smalt (3)

Baa-ble hat et Smalt (5)

Baa-ble hat et Smalt (6)

Baa-ble hat et Smalt (4)

Sur ces photos, tu peux également apercevoir deux cousettes pas encore montrées. Je reviendrais te les présenter en détail dans les jours prochains.

En attendant, je te laisse avec une photo qui a eu un succès fou sur Instagram... Va comprendre pourquoi ;-)

Baa-ble hat (3)

Je te souhaite un bon début de semaine, et de bonnes vacances, si c'est ton tour.

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

jeudi 29 octobre 2015

Ah la bonne Blanket

Depuis 2 jours, tu as certainement dû en entendre parler de cette satanée Blanket. Forcément, puisque nous devions toutes, nous, les 32 conspiratrices, publier avant hier sur nos blogs respectifs. Mais voilà, moi, j'aime bien ne pas faire comme tout le monde afin de me faire remarquer ;-) En même temps, j'ai cru voir d'autres retardataires hier (je dis ça, je dis rien)... Mais bon, on n'est plus à un jour près, hein?! Et puis, ça fait durer le suspens.

Alors voilà, c'est avec une très grande fierté que je viens te parler de ce projet complètement dingue, ou comment réussir à réunir 32 bloggeuses/crocheteuses/tricoteuses/couseuses autour d'un cadeau commun. Une Blanket synonyme d'amitié, de respect et de soutien. Une Blanket destinée à la chef des Fées qui l'a amplement méritée. Une Blanket fabriquée avec amour et qui tire son nom de tout ce qui me vient à l'esprit quand je pense à Nathalie : une fille enjouée, bourrée d'humour et qui aime s'amuser entre ami(e)s. Une Bonne Blanket pour une fille à la bonne franquette.

Je sais que je n'ai pas forcément besoin de justifier ma participation à ce projet, mais j'y tiens, vraiment. Il y a trois ans, quand j'ai commencé à bloguer (et là, je me rends compte que ça fait déjà trois ans p*****...), je ne savais rien faire... Sérieux ! Je me suis lancée comme ça, sans filet, sans notions de rien. Je bricolais par-ci, par-là. Ah si, je tricotais. Mais je n'avais pas crocheté depuis mes 10 ans et je n'avais jamais cousu de vêtements. Bref, j'étais une quiche. Mais ça, c'était avant. Avant de rencontrer Nathalie qui a accepté, je ne sais par quel miracle, de me référencer sur Abracadacraft alors que je n'avais publié que deux ou trois articles. Nathalie qui m'a donné un peu de visibilité et surtout beaucoup de confiance en moi. Et qui grâce à son soutien et ses conseils m'ont permis de m'accrocher et d'être encore là aujourd'hui. Alors, elle te dira que c'est n'importe quoi, que j'ai tout fait toute seule et qu'elle n'y est pour rien. Soit. Elle n'a pas tenu le crochet ni les aiguilles à ma place, elle n'a ni cousu ni écrit à ma place, mais on a tous besoin d'un déclencheur, d'un coup de pouce, et le mien c'est elle qui me l'a donné.

Alors quand j'ai lu cet article dans lequel elle annonçait son départ, j'avoue, j'ai eu un gros pincement au cœur. Pour être totalement honnête, j'ai même un peu chialé. Mais je suis comme ça. Je suis sensible. J'ai tout de suite eu envie de lui offrir un cadeau de départ, et c'est là que le miracle a opéré, j'ai reçu un mail de Charlotte me proposant de participer à un projet commun. Forcément, j'ai dit oui !!!

Voici donc mes cinq carrés à moi. Mes cinq carrés pour te dire merci Nathalie.

wp_ss_20151010_0001

Et les voilà, assemblés, et mêlés à ceux des 31 autres grâce aux talents de la talentueuse Béatrice. Merci pour ce magnifique assemblage et ton orchestration.

20150723_171125-001

20150723_171206-001

20150723_171423-001

Afin de pouvoir la transporter partout dignement, Marion a réalisé ce sac, sur lequel a été a accroché un pendentif réalisé par Anne, ainsi qu'un grand granny crocheté par Isabelle.

IMG_0141

IMG_0145

Et enfin, Claire, a confectionné cette boîte en cartonnage afin de rassembler tous nos petits mots.

IMG_0157

IMG_0182

Même si je n'étais pas présente lors de la remise de ces cadeaux, je sais de source sûre qu'ils ont plût à leur destinataire.

Et puis, je me dis qu'on sera vachement bien cet hiver, à 33 sur le canapé ;-)

IMG_0108

Pour finir, je voudrais souligner la force et la singularité de ce projet. Pour la plupart, nous ne nous connaissons pas, mais la solidarité nous a toutes unies autour d'un même objectif. Comme quoi, tout est possible.

Sur ces bonnes paroles... Tschuss ;-)

♥ ♥ ♥

Si tu veux faire un petit tour : Angel Mélie, Anisbee, Au fil Rouge, Petite Pimprenelle, Loelem, Little Honey Pie, *Tadaam, Agathe Rose, Elles adorent by Elsa, Mon Petit Bazar, L'Atelier du second, La Cabane d'Elilou, Un et Un font quatre, Papillon et mandarine, Belette Print, Rue du Moulin des prés, Case à Co, Un fil sur la toile, Cléonis, Une poule à petit pas, CDA petites choses, Mithe, Des bouts de nous, Des étoiles et des pois, L'encre violette, Fikou Mikou, Lillicroche, De rerum natura

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

lundi 18 août 2014

Une Miss, un châle, des meufs ;-)

Dans la vie, il y a deux catégories : celles qui cousent comme des malades tout l'été et celles qui bloguent... Et bien moi, cet été, j'ai cousu comme une malade !!! Eh j'ai pas blogué... Pas par faute de temps, parce que vu que j'ai cousu, rien ne m'empêchait de bloguer. CQFD. Mais faut être honnête, au mois d'Août tout le monde part en vacances, et je ne voulais pas que mes chefs d'œuvres restent totalement inconnus du grand public (modestie quand tu nous tiens). Et puis j'ai également profité d'avoir abandonné lâchement deux de mes monstres chez leurs grands-parents pour fusionner avec ma MAC. Fusion qui s'est poursuivie après leur retour. Autant te dire que je me sens comme dans la peau d'un petit Chinois dans un atelier clandestin, sauf que moi, personne ne m'a forcé. Je me suis éclatée comme une petite folle. Et c'est pas fini !

Alors, forcément, comme j'ai des tas de trucs à te montrer, il fallait bien que je m'y colle, et que je commence quelque part. Ne t'étonne donc pas, si dans les prochains posts tu te rends compte que j'ai légèrement bousculé la chronologie. Je vais te faire tout ça dans le désordre. Un peu comme le tiercé ou ta série préférée sur TF1. Mais dans le désordre ne veut pas dire désordonné. Tu me suis ? Maniaque un jour, maniaque toujours. On va donc se faire des petits posts à thème, parce qu'il faut quand même pas déconner. J'ai une réputation à tenir.

Là, tout de suite, le thème ne te paraît peut-être pas très évident, mais tout te sera dévoilé très bientôt. Encore un peu de patience ;-)

La dernière fois, je t'avais laissé avec un Aime comme Mutine cousu l'an dernier et photographié chez mes beaux-parents. Et bien figures toi, que j'ai également profité de la liberté qu'offre d'avoir les grands-parents de mes monstres aux petits soins pour eux pour décalquer, couper et même coudre un petit peu. Parmi les patrons décalqués et coupés, il y avait le fameux Aime comme Miss qui a envahi la blogo cet été. En bonne blogueuse, il était impensable que je n'ai pas le mien. Il fallait absolument que je moutonne ;-)

D'autres projets m'ayant accaparée là-bas, le top tant convoité à attendu mon retour à la maison pour être assemblé. Sur ce point rien à redire, tout roule tout seul. Un assemblage en quatre coups de cuillère à pot. Un vrai bonheur. A part peut-être les bretelles. Malgré mon retourne biais, je n'ai jamais réussi à retourner la première que j'avais préparé. J'ai donc opté pour un morceau de tissu plié en quatre avec couture apparente, mais franchement j'allais pas y passer la nuit non plus !  Sur ce, toute fière, je passe à l'essayage, et là, horreur malheur !!! On aurait dit un véritable sac à patate ! Me voilà pestant et râlant devant ma glace... Pas moyen que j'ai perdu mon temps si précieux pour jeter le tout à la poubelle. Il me fallait trouver une solution tout de suite. Je t'avoue avoir cogité un peu, puis après avoir pincé un peu par-là et tiré par-ci, j'ai opté pour retirer un bon centimètre de chaque côté entre les aisselles et la taille, et raccourcir les bretelles de 6 cm. Ce qui au final revient, je pense, à avoir mixé deux tailles du patron, grosso modo. En bref, au lieu de me faire un LL, j'aurai dû couper en L en haut et en LL en bas. Je commence donc à comprendre l'intérêt de jouer sur les tailles pour adapter à sa morphologie. Ça m'apprendra à n'en faire qu'à ma tête et, surtout, à jouer les feignasses.

Ces modifications faites, mon Miss s'est avéré presque parfait. Je l'ai pas mal porté et à la longue, je regrette un peu d'avoir autant remonté les bretelles. Je pense retenter l'expérience mais en recoupant le patron comme évoqué précédemment et en adaptant les bretelles sur moi avant de les coudre. OMG ! Idée de génie ! Et là, tu te dis : "mais quelle gourdasse", et tu as raison.

Miss Marie (17)

Patron : Aime comme Miss, Aime comme Marie, taille LL recoupé

Fournitures : plumetis MT et voile de coton de mon marché.

Miss Marie (18)

Et place aux photos porté sur mannequin hyper détendu et ultra glam.

Miss Marie (1)

Miss Marie (9)

Miss Marie (7)

Aïe aïe aïe, on dirait ma grand-mère !

Miss Marie (11)

Pendant mon petit séjour chez mes BP, j'avais également emporté de quoi occuper mes mains lors des trajets en voiture, apéros, après dîner etc ;-) Entre autres, j'avais prévu de me faire le châle du dernier Chouette Kit. Le CK 11 si je ne m'abuse. Ça faisait pas mal de temps que je n'avais pas succombé à ce kit, mais la promesse d'un nouveau motif à crocheter et la vue d'une petite pieuvre toute mignonne (à voir très bientôt sur ces pages), avait fini de me faire craquer. A part les quelques erreurs d'inattention qui m'ont fait défaire et refaire quelques rangs par-ci par-là, cet ouvrage ne m'aura pas pris plus d'une semaine (et encore). Au final, j'étais super fière de moi, je trouvais ce point très joli, mais malheureusement, il s'avère que je crochète vraiment serré et au lieu du mètre 60 annoncé, je me suis retrouvée avec un châle d'un mètre trente, joli mais un peu court pour moi. Je me suis donc résigné à l'offrir à ma grande, pour sa plus grande joie. D'ailleurs, c'est bien simple, dès que je fais un truc, elle me demande le même pour elle. Genre, j'ai que ça à faire de tout faire en double pour qu'elle ait le sien !

 

Châle point étoile de mer CK11 (10)

Patron : châle point étoile de mer CK11

Fournitures : laine du kit dont je n'ai pas noté les refs... (je sais, c'est mal...)

Châle point étoile de mer CK11 (11)

Châle point étoile de mer CK11 (6)

Châle point étoile de mer CK11 (8)

Et là, tu vois bien qu'il est un peu court, les pointes ne descendent pas assez... tristesse...

Châle point étoile de mer CK11 (3)

Châle point étoile de mer CK11 (4)

Forcément, maintenant que tu as vu toutes ces photos, ton œil hyper exercé, ultra observateur aura remarqué qu'elles ont toutes été prises au même endroit... et... que c'était pas chez moi ;-) Alors où et quand ? Le voilà notre thème du jour ;-) J'ai eu la chance d'être conviée, ainsi que quelques autres filles, à passer une journée de folaïe chez les parents de Domitille en Normandie. Une pure journée de blogueuses que même les cris de jeux (ou pas) de nos enfants respectifs n'ont pu perturber. Un moment idéal et privilégié pour se faire un petit shooting ;-) Alors merci encore Domitille de ton chaleureux accueil (et merci à ta maman). Merci les filles pour votre compagnie, et merci Priscilla pour ces quelques clichés ! J'espère que vous ne m'en voudrez pas des photos qui vont suivre.

Qui est à qui ? Sauras-tu retrouver la maman blogueuse de chacun de ces charmants bambins ?

InstagramCapture_ba9a6153-29bc-40cd-a5da-267da9e362d0_jpg

Pour t'aider, je te mets lesdites blogueuses. Attention, il y a des pièges !

InstagramCapture_84a9da58-779a-4cff-b42e-c71d8bc0fd61_jpg

Sur ce, je vais aller préparer les prochains articles, parce que c'est pas tout ça, j'ai vraiment pas chômé, et si je veux tout te montrer avant Noël, il va falloir que je me bouge un peu.

En attendant, je te rappelle que tu peux encore jouer à mon petit jeu de l'été, et ce jusqu'au 30 Août.

Allez ! Tschuss !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

jeudi 21 février 2013

En bleu canard

Pour commencer, je t'invites à te chanter ce titre sur l'air de la chanson de Jeanne Mas "En rouge et Noir"... C'est bon, tu l'as ? Bon courage pour t'en débarrasser ! ...de rien, c'est gratuit =)

Plus sérieusement, c'est encore l'histoire d'un ratage transformé... A l'origine, je voulais me crocheter un autre bonnet pour aller avec mon manteau (l'autre, celui sans le pin's géant...). Et, je te le donne dans le mille, il était trop petit. Comme je le trouvais quand même pas mal, je l'ai gracieusement offert à... ma grande =) (je sais, je suis trop sympa) Conclusion : toujours pas de bonnet... Après réflexion, je me suis dit que finalement j'en préférai un  tricoté, et pourquoi pas un slouch ? J'ai donc farfouillé un peu sur Ravelry et je suis tombé sur un modèle au nom évocateur : le Zombie Killer Slouch, inspiré à sa créatrice par l'énormissime film "Bienvenue à Zombiland". En un mot, PARFAIT !

C'est ainsi qu'est né ce modeste duo mère/fille, bonnet et mitaines, auxquels j'ai ajouté un col pour ma fille qui passe quand même pas mal de temps dehors (bonnet et mitaines du dernier Chouette kit, col offert sur leur blog). Pour le bleu canard, tu es en droit de te poser des questions. Saches que mon appareil photo à plus de huit ans et qu'il refuse catégoriquement de me restituer les bonnes couleurs... Va falloir penser à le remplacer =)

En bleu canard (38)

En bleu canard (17)    En bleu canard (40)

En bleu canard (41)    En bleu canard (43)

bande_pour article_blog-10Petite séance photo dehors, pour profiter du soleil, et essayer d'attrapper un peu de canard (raté !) En tout cas, il y en a une qui ne s'est pas faite prier, et qui se l'est même joué top model. Avec l'homme, on a bien rigolé =) A star is born !

En bleu canard (46)

En bleu canard (47)

En bleu canard (49)

En bleu canard (50)

En bleu canard (51)

En bleu canard (58)    En bleu canard (61)

Un petit jeu, comme à l'école ♥

En bleu canard (65)

En bleu canard (66)    En bleu canard (67)    En bleu canard (68)

En bleu canard (69)    En bleu canard (70)    En bleu canard (71)

Pour la prochaine fois, attends toi à du très lourd ! Iron Woman s'est lancé dans la couture...

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer


mardi 22 janvier 2013

Mon fils...ce pirate !

Je ne sais pas si tu te souviens, mais il y a quelques temps déjà, j'avais tenté de tricoter un bonnet à mon fils. Malheureusement, les explications pour la taille enfant se sont avérées être parfaites pour mon bébé mais certainement pas pour mon grand garçon =)

Le froid ayant décidé de refaire son apparition (et la maîtresse ayant rappelé aux parents indignes que nous sommes qu'un bonnet et un col ça serait quand même utile pour ne pas attrapper froid), j'ai décidé de retenter l'expérience mais en taille adulte cette fois-ci !

Histoire de perfectionner un peu/beaucoup ma technique de tricot je me suis lancé le défi (roulement de tambour) de le tricoter en rond selon la technique du magic loop. J'avoue que les premiers rangs ont été laborieux...mais j'ai fini par prendre le truc et hop, voilà un bonnet sans coutures. AAAAHHHH trop bien =) Et pour la tête de mort, je ne me suis pas laissée avoir cette fois-ci, je l'ai tout simplement brodé, je te raconte pas le gain de temps et cette formidable sensation de zénitude...Seul détail qui tue (mais qui ne me choque pas finalement), c'est que j'ai utilisé deux restes de pelotes provenant de deux bains différents, ce qui divise le bonnet en deux dans le sens de la hauteur...

Le col, lui, est totalement improvisé (c'est la seconde fois, mais que m'arrive-t-il ?) Pareil, tricoté en rond. 66 mailles de départ, 6 rangs de côtes plates (1/2), 14 rangs de jersey (avec une alternance de rayures 2/4) et 6 rangs de côtes plates.

Aussitôt tombés de mes aiguilles, aussitôt adoptés !

Bonnet et col Camille

Je dirai même plus, knidnappés !

Bonnet et col Camille 2

Je te rassure, mon fils a fini par les récupérer à temps pour pouvoir aller profiter de la neige (ici éphémère) du week-end.

Bonnet et col Camille 3

Bonnet et col Camille 4

Bonnet et col Camille 5

Bonnet (La droguerie) et col improvisé en Partner 6 de Phildar

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 00:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 16 janvier 2013

Celle qui faisait taire la mauvaise langue (ou presque...)

Et en l'occurence la mauvaise langue c'est ma mère oO !

J't'expliques. On est le 24 décembre, il est 1h00 du mat', on se distribue nos petits cadeaux dans la joie, la bonne humeur (et les petite bulles). Après ma Moumoune chérie (plus pour longtemps) et ma grand-mère, je donne son paquet à ma tante, et je lui précise que le lutin que je suis, n'a pu tenir ses délais, malgré un nombre effroyable d'heures sup. Et là, cest le drame...ma propre mère éclate de rire et lance "t'es pas prête de le voir ! J'les connaît ces cadeaux pas finis, j'en attends plein !"

Oui, oui...t'as bien entendu...Non mais j'hallucine =) Bon d'accord, il y a eu la nappe brodée commencée pour ses 50 ans, qu'elle n'a jamais eu...A la place elle a eu cet himalaya de la broderie pour la décénie suivante ! Je trouve que je me suis bien rattrappée quand même.

Cadeau anniversaire Maman

Modèle Lilipoint

Il y a aussi peut-être un pochon qui attend depuis la fête des mères (bon là, j'avoue, j'ai un peu honte).

Pour la peine, je n'ai pas fini le pochon (euh...non, non dit rien), mais je lui ai tricoté en quatrième vitesse un Lady Kina de Kids Tricot. Des kilomètres de jersey pour un gilet trop trop beau et qui lui va super bien! J'ai juste rajouté deux boutonnières, je trouvais qu'une c'était limite. Les boutons sont recouverts d'un tissu de mon stock. En tout cas ça l'a bien prise au dépourvu, et toc !

Lady Kina 1

Lady Kina 2

Lady Kina en Givre de Phildar

J'en ai également profité pour offrir ces petits chaussons à ma tante, tu sais ceux promit le 24 décembre ! Et re-toc =)

Chaussons Tatie

Pour finir, je te montre ce que j'ai trouvé dans ma boîte aux lettres : ma première commande à ma petite mercerie... J'ai halluciné sur la qualité du service ! Un joli emballage, du ruban autour du tissu, une carte personnalisée et des petits cadeaux. C'est sûr, elle vient de gagner une cliente.

1er colis MPM (1)

1er colis MPM (2)

Reste plus qu'à faire quelque chose de chouette avec ce joli coupon...j'ai bien ma petite idée...à suivre donc=)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

mercredi 9 janvier 2013

1 crocodile et 2 kangourous

Pour le Noël de mes neveux, je voulais absolument un petit truc fait maison. Tu me diras qu'il n'y en a que pour mes neveux par ici, mais c'est pas ma faute...les anniversaires de MES n'enfants sont déjà passés, et leur Père Noël, en bon geek, leur a laissé une Wii U dans leurs souliers (en passant, on peut quand même souligner qu'il déchire le Père Nono).

Echarpe et bandeau

J'ai donc tricoté un superbe crocodile à mon petit Noah, grand fan des animaux sauvages. Je crois que là, j'ai vraiment tapé dans le mille ! J'ai trouvé le modèle sur RAVELRY, ici. En tout cas, je me suis bien amusée à tricoter la bête et j'avoue avoir été agréablement surprise en le voyant apparaître petit à petit. Et pour plus de réalisme, je lui ai juste rajouté des yeux =P

Echarpe croco 1

Baby Alligator scarf by Morehouse Design, fil acrylique acheté chez L**l**c

Echarpe croco 2

Et apparemment la petite Claire l'aime bien aussi =)

La mignonne petite Claire, qui, elle, a eu le droit à un petit accessoire un peu plus féminin (inspiré par l"impressionnante touffe de cheveux sur sa tête...jalousie...). Un joli petit bandeau Mahina en crochet de chez Kids tricots. J'ai vraiment ADORE crocheter cet accessoire. La robe suivra peut-être (certainement) pour cet été =)

Bandeau 1

Bandeau

Bandeau Mahina de Kids Tricots, fil de mon stock et tissu acheté en Inde par ma soeur il y a fort fort longtemps

Et comme nous avons appris le 25 décembre que les deux petits kangourous attendent un petit frère ou une petite soeur pour Septembre, je vais pouvoir me lacher sur la layette ! =)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

lundi 7 janvier 2013

Et 1 et 2 bonnets

Voilà maintenant plus d'un mois, ma soeur est partie vivre à Londres avec son homme, la petite veinarde. J'avais déjà prévu de lui tricoter un bonnet pour Noël (jusque là tout va bien)...A peine arrivée de l'autre côté de la Manche, elle m'envoie un SOS genre "il pèle, fait moi un truc bien chaud !" J'ai donc décidé de lui rajouter un col assorti. Pour le bonnet j'ai utilisé ce modèle trouvé sur RAVELRY (j'ai juste remplacé la bordure de côtes par du point de riz). Et j'ai dérivé le motif en col. Comme il faut toujours qu'il m'arrive une grosse galère... Je n'avais pas prévu que ça roulotterai à ce point là sur les côtés, j'ai donc dû relever toutes mes mailles et refaire une bordure de chaque côté du col. Autant te dire que je me suis bien marrée =(

Pour mon beauf, j'ai totalement craqué pour le Bonnet du Korrigan de Solenn. Je le referai c'est certain ! Il est vraiment hyper chouette à tricoter, il rend super bien...et j'adore le pompom, c'est trop la classe.

Bonnets Nunu et Ben

Bonnet du Korrigan en Luxe de Phildar (stock de ma Grand-mère), et Bonnet et col en Partner 6 de Phildar coloris Canard

La prochaine fois j'espère pouvoir te montrer ce que j'ai fait pour mes neveux pour Noël (mais j'attends toujours les photos portés...=))

Ah, et je sais bien que je te l'ai déjà dit, mais vaut mieux deux fois que pas du tout:

Bonne Année 2013

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

mardi 1 janvier 2013

Nouvelle année et...

...nouveau titre pour ce blog ! Apparemment l'ancien était une marque déposée...Tant pis, l'occasion pour moi de faire tomber le masque et de l'avouer haut et fort : OUI, J'ADORE LES JEUX VIDEOS, LES SUPER HEROS, STAR WARS ET LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, et J'ASSUME !!!!!! Au passage, thank you sista pour cette superbe bannière =)

J'en profites pour te souhaiter, à toi qui t'es perdu sur ce blog, une belle et heureuse année 2013, meilleure en tout cas que 2012 (surtout si, comme moi, 2012 a été bien pourrie...).

Allez place à quelques petites photos quand même, on est là pour ça, sans dec... Voilà une partie des petits cadeaux de Noël faits mains que j'ai offert cette année.

Chausson Môman     Chaussons Mamie

Broche 2     Broche 1

Des chaussons pour ma Moumoune chérie et ma grand-mère, modèle trouvé ici sur Ravelry. J'ai juste rajouté des chouettes à ceux de ma grand-mère afin de continuer sa collection.

Et deux broches. L'une toujours pour ma Moumoune chérie, et l'autre pour ma tante. Tuto offert par Anisbee.

Bon, et comme on est le 1er janvier, c'est le moment de prendre de nouvelles bonnes résolutions : alors je m'engage à me mettre sérieusement à la couture et de remplir les placards de mes deux princesses et de mon petit pirate de jolies choses Home Made ! Et toi ?

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,