mercredi 17 mai 2017

Mini Monceau pour mini chipie

  Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

Mini Monceau Cozy Little World (2)

 

signature


mercredi 28 septembre 2016

La panoplie Minecraft, ou le syndrôme de la mère parfaite

 Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

Cartable Pirate Minecraft Mavada (6)

 

signature

 

jeudi 19 mai 2016

L'A.M.A. ou l'Association des Monomaniaques Anonymes

Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

Rosalie et Ferdinand, langes et pochons

 

signature

samedi 16 janvier 2016

Séance de rattrapage #1 - A la faveur de l'automne

Hello !

Cet article a déménagé... Retrouve-le à cette adresse ;-)

DSC_4557

 

signature


 

lundi 30 juin 2014

Ange ou démon ?

Je sais que j'avais proposé une alternance crochet/couture, mais voilà, toutes les petites bêtes commencées pendant les vacances d'avril sont actuellement au point mort. Soit abandonnées en pièces détachées, soit carrément en cours de crochetage... Je crois que je ne pourrai jamais résister aux appels de mes envies. On ne se refait pas.

La couture a donc repris l'ascendant. Et puis je te rappelle que j'ai fait le tri dans les fringues de ma grande, et que devant le vide intersidéral sur ses étagères, il fallait faire quelque chose... et vite !!! Donc, après la chemisette et la jupe culotte, c'est un legging et deux tishs à manches courtes qui sont venus remplir le placard. De bons basiques, qu'elle a tout de suite adopté. Elle attend d'ailleurs avec impatience que je récidive pour le legging.

Pour le coup, je n'ai pas grand chose à dire sur ces cousettes. Pour le legging, j'ai pris le patron de Marie, Love like legging en 10 ans. Il est parfait, bien taillé. J'ai coupé sans marges de couture et j'ai bien fait. Par contre la taille aurait peut-être mérité d'être un peu plus haute. Je remédierais à cela la prochaine fois. Les tishs sont des modèles Ottobre.

Tishs et legging Julie (1)

Patrons : Love like legging, Aime comme Marie

Fournitures : jerseys du marché, flex velours Ki-sign

Pour personnaliser un peu le t-shirt, j'ai sorti tout un tas de motifs à ma grande. Parmi eux, se trouvaient de superbes têtes de mort que je me destinais égoïstement... Après 10 minutes de supplications, j'ai fini par craquer. Je sais je suis faible. Je me le serai bien gardé mais ça lui faisait tellement plaisir. Et puis, comme ça, elle a pu se la péter à l'école.

Tishs et legging Julie (2)

Tishs et legging Julie (3)

Tishs et legging Julie (4)

Pour la petite histoire, les photos précédentes ont été prises en même temps que celles du sac volé / pas volé. Quand on a 45 minutes de retard, on est plus à une minute près. Oui, je suis une mère indigne, et j'assume ;-)

Et après la version rock'n'roll, place à la version sage.

Tishs et legging Julie (5)

Patron : Luz del sol, modèle 32 du Ottobre 3/2013 en 140 cm

Fournitures : jerseys du marché, flexs Ki-sign

Tishs et legging Julie (8)

Tishs et legging Julie (7)

Pour les finitions, après plusieurs échecs cuisants avec mon aiguille double (je dois être la seule meuf à pas savoir m'en servir), j'ai fait un truc de ouf, j'ai testé les points de ma MAC. Ben ouais, après tout ce temps, j'ai fini par découvrir de nouvelles possibilités. Et je dois avouer que j'aime particulièrement ce point d'épi sur mon ourlet. Et celui-là, je suis sûre qu'il ne craquera pas un de ces quatre.

Tishs et legging Julie (6)

▼ ▲

Et pendant que j'y étais, j'en ai profité pour tester le Love like legging pour Emilie. J'ai choisit de le faire en 2 ans avec marges de couture. J'ai bien fait de ne pas tailler plus grand.

Legging Émilie (1)

Patron : Love like Legging, Aime comme Marie

Fournitures : jersey du marché, flex ki-sign

Legging Émilie (2)

Elle me fait toujours autant craquer cette petite crapule ♥

Legging Émilie (9)

Au final, des cousettes utiles, faciles et immédiatement adoptées. Du temps bien rentabilisé, j'te dis.

Je commence à accumuler pas mal de vêtements home made. Et je prends un malin plaisir à les compter quand j'étends mes lessives.

Allez, je vais continuer sur cette lancée ;-)

Tschuss !!!

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

jeudi 13 février 2014

Julie en Ottobre

OU l'art de faire un titre avec trois fois rien, OU comment le hasard fait bien les choses et te permets de faire un jeu de mot pourri, OU comment ne pas savoir par quoi débuter un article et délirer autour de l'origine douteuse d'un titre, OU le syndrome de la blogeuse qui te raconte n'importe quoi pour meubler trois lignes...

T'es toujours là ? Tu ne t'es pas direct désabonnée à ma newsletter ? Si tel est le cas, saches que je te kiffe et que tu as diores et déjà acquis toute ma reconnaissance éternelle. Ce qui, tel un élixir de jouvence, te permettra de conserver ta beauté forever, empêchera la pilosité d'envahir ton corps et tout autre chose qui te semblera utile au moment opportun. Je te laisse choisir. Pour la note, on en reparle en privé ;-) Et que celles qui me connaissent ne hurlent pas au charlatanisme !!! Si, si, j't'y jures, ça marche ! Ok, pas sur moi, mais sur les autres j't'y jures, ça marche !

D'ailleurs, regardes plus bas, regardes moi ce visage juvénile ! C'est pas de la magie ça ? Quelle beauté, quelle jeunesse ! Bon Ok, elle a neuf ans, c'est facile d'avoir l'air jeune à son âge, bla bla, bla... Pfff... N'importe quoi !!! C'est tout grâce à moi, j'te dis (en même temps c'est vrai, c'est moi qui l'ai fabriqué). Grâce à mes pouvoirs magiques de super Maman qui déchire. Grâce au powa du futal qui va bien et qui a sauvé mes préparations du matin pré-école. Parce qu'à neuf ans, on a beau être belle et jeune, on est aussi méga chiante ! Si, si. C'est ma fille, j'ai le droit, je dis ce que je veux. D'ailleurs, ma mère dirait que c'est justement parce que c'est ma fille qu'elle est chiante... Maman sort de ma tête ! Tout de suite !  Je disais donc que ma fille est très chiante. Non, en vrai, c'est un amour de grande fille, une perle, la gosse que tout le monde rêverait d'avoir (et elle est à MOI !). Sauf, parce que forcément il y a un sauf, le matin pour s'habiller avant l'école. Pour sa défense c'est plus ma faute que la sienne, mais on m'a toujours appris que le parent avait raison, et que s'il avait tort se référer à la règle un. Donc, c'est pas ma faute, ou presque. Je m'explique. Depuis la rentrée, ma fille n'a plus de pantalon, à part le jogging que je lui ai cousu en début d'année scolaire. Mais comme toute mère qui se respecte, il est impensable que ma fille se rende à l'école en jogging en dehors des jours où il y a activité sportive, j'ai une réputation moi Madame ! Et comme toute couturière, même débutante, qui se respecte, j'allais quand même pas aller lui acheter un pantalon ! Nan, mais allo, quoi !!!??? Je lui ai donc promis chaque jour que je lui en ferai bientôt un, et ce depuis début septembre. même pas honte. C'est donc en robe que j'habillais ma fille le matin. Et le plus souvent avec celle-ci ♥ Trop horrible, bouh, mauvaise mère, t'entends-je dire ! Ca suffit, n'en jette plus, la coupe est pleine.... Le problème c'était pas les robes, mais les collants ! Tous les matins j'avais le droit à une gueule de dix pieds de long parce qu'elle allait encore devoir passer la journée avec ses collants qui glissent. Et rien à faire. J'ai changé trois fois de marque, de taille, de matière. C'était toujours la même galère. Ca glisse et donc ça chouine, CQFD.

Et puis un jour, mon coeur de Maman a craqué et je me suis lancé dans la confection d'un "vrai" pantalon. Faux, bluff, mensonge !!!! Ce ne sont pas les gémissements de ma fille qui m'ont décidé en premier lieu, mais la perspective du casting ! J'avais besoin de m'entraîner à coudre une braguette. C'était l'occas'. Je suis vraiment la pire mère du monde... Pour ce faire, j'ai choisi un patron Ottobre dont je n'ai entendu que du bien, et je dois dire qu'au niveau des explications tout est allé comme sur des roulettes. En ce qui concerne la réalisation, j'ai bien dû mettre deux semaines à le coudre ce pantalon. Tout d'abord parce que ma fille, cette petite chérie, après avoir touché le tissu, m'a dit texto "je vais avoir froid là-dedans, faudrait le doubler..." ?! Nan, mais sérieux ! J'ai jamais cousu de pantalon ou presque, j'ai jamais fait de braguette et en plus elle veut que je le double ! Portenawak c'te gosse ! Forcément, comme je suis pourrie comme mère, j'ai préparé une doublure, en jersey... La gentillesse et l'altruisme me perdront. Message à mon amoureux : ne prends pas en compte cette dernière phrase, c'est pour les besoins du blog... J'ai cousu mes poches plaquées, mes poches à l'italienne (d'ailleurs ce pantalon aurait dû être prêt pour le défi des BCE sur ce sujet), puis ma braguette. J'ai bien lutté pour insérer ma doublure. Mais finalement je m'en suis sortie sans trop de heurts. Puis, avant de poser la ceinture, j'ai fait essayer la bête à sa future propriétaire. Et là, drame, coup de bol, je ne sais que choisir... la doublure, pourtant fine, prenait trop de place et le pantalon serrait, gênait. J'ai donc fait un sort à grands coups de ciseaux à la vilaine, et ça a été tout de suite beaucoup mieux ! J'aime autant te dire que j'ai pris mon temps, que je me suis appliquée à chaque étape de la réalisation, pour chaque couture, chaque surpiqûre. Et que j'ai adoré coudre ce pantalon !!! Quel pied ! Quel bonheur de le voir porté par ma grande ! Il taille parfaitement, le rendu est superbe. Je n'ai qu'un reproche à faire : les poches arrières sont vraiment trop trop basses, je trouve ça vraiment bizarre.

Pour accompagner ce pantalon, et puis parce qu'en plus de ne pas avoir de fute à sa taille, presque tous les tishs de ma fille lui arrivent sous le nombril... hu hu... Je lui ai également cousu un Tish Ottobre, à manches raglans, mes pref de pref du moment ! Avec une petit custo avec flex et bouton. Ma grande voulait que je lui fasse la copie exacte de la broche oiseau que m'avait offert Madame Cactus. On a fini par s'entendre pour en rester à la simple silhouette du bestiau. Et pour être sûre qu'on reconnaisse bien l'oiseau en lui, je lui ai proposé de lui coudre un oeil avec un bouton. J'ai obtenu son feu vert. Trop cool !!! Je dis ça parce qu'apparemment j'aurais dû lui poser la question pour mon étiquette, vu que le fait de l'avoir cousue visible dans le dos a failli déclencher la troisième guerre mondiale... comme dans la pub où l'ado gueule sur ses parents pour un  jean's (ou truc du genre). Faites des gosses qu'y disaient...

Bon j'ai mal aux doigts alors trêve de blas blas. Je te laisse découvrir tout ça sur ma grande princesse ♥

Pantalon et Tish Julie (1)

Patrons : pantalon Lindy Hop (Ottobre 1/2013), Tish raglan Ruler (Ottobre 4/2013)

Fournitures : sergé synthétique du marché, tissu à triangles Linna Morrata, jersey du marché, flex Happyflex.

Unique modification : pas de boutonnière (pas automatique sur ma MAC, trop peur de tout foirer au dernier moment) remplacée par un bouton pression posé grâce à ma toute nouvelle pince Vario déposée par le Barbu dans mes petits souliers le 25 décembre ♥

Pantalon et Tish Julie (4)

Les poches vraiment basses...

Pantalon et Tish Julie (5)

Pantalon et Tish Julie (6)

Le petit zozio ♥

Pantalon et Tish Julie (9)

Pantalon Julie (2)

Pantalon Julie (4)

Pantalon Julie (5)

Le truc rose, c'est le vestige de la doublure en jersey...

Pantalon Julie (6)

Pantalon Julie (8)

Pantalon Julie (9)

Je suis ultra fière de ce petit ensemble qu'elle porte très très régulièrement, elle-même avec fierté ! Et ça nous a réconcilié avec les matins et ça ça n'a pas de prix !

Allez, sur ce, bonne journée ! Tschuss !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,