mercredi 17 mai 2017

Mini Monceau pour mini chipie

Hello, hello !

Good news. Il semblerait que cette dernière semaine j'ai enfin réussi à remettre la main sur ma motivation portée disparue depuis les calendes Grecques. Et miracle des miracles, non contente de m'avoir remise derrière ma MAC, elle m'a aussi permis de faire un pas de géant dans notre ménage/tri de Printemps. Un dernier petit effort, et on en verra enfin le bout. Ouf...

Qui dit tri, dit vide... CQFD...

Verdict. Les 4 nains ont TOUS de quoi se vêtir cet été, certains plus que d'autres d'ailleurs. Sur ce point, pas de #teammauvaisemère Je gère =D J'ai quand même failli retrier une deuxième fois pour en avoir le cœur net... La seconde d'après, je me suis regardée et je me suis auto filée des coups de pieds pour me punir d'avoir des idées aussi cons. Comme toute bonne baston qui se respecte, ça s'est fini affalé dans le canapé. La raison a été la plus forte.

Forcément, pas de besoin particulier = pas d'urgence non plus. La Voie Royale à la couture plaisir.

 

MINI MONCEAU DE COZY LITTLE WORLD

Ça faisait un petit bout de temps que je lorgnais sur ce petit gilet. A force de n'en lire que du bien, j'ai fini de me convaincre qu'il m'était indispensable d'en coudre un. Maintenant que j'ai moi aussi tenté l'expérience du Monceau, je peux te confirmer qu'il est d'une simplicité/rapidité déconcertante.

Je t'avoue avoir d'abord été plus que dubitative en m'apercevant que les explications de montage se réduisaient à une quinzaine de lignes, sans illustration. Moi, j'aime les illustrations. Je suis plutôt du genre visuelle. Tu peux m'expliquer un truc pendant des heures sans que je capte que dalle. Une petite démo ou une image, et hop. C'est acquis. C'est pas simple tous les jours c't'histoire ;-)

Mais finalement, dans le cas qui nous occupe, c'est passé tout seul. Suffit de suivre les instructions à la lettre. Et tadam. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, tu te retrouves avec un petit gilet trop trop mignon. 

Mini Monceau Cozy Little World (1)

Mini Monceau Cozy Little World (5)

Mini Monceau Cozy Little World (4)

La demoiselle tenait ABSOLUMENT à ce que son nouveau gilet possède DEUX poches. Le petit détail indispensable pour pouvoir fourrer dedans tout ce qu'on trouve dans la cour de récré. La base quoi. J'étais pas très chaude d'ailleurs. Et puis, j'ai fini par céder. Après tout, c'est pas moi qui le porte. En ce qui concerne le comment, rien de bien compliqué. J'ai fait deux rectangles. J'ai bordé les bords supérieurs d'un biais à cheval. J'ai arrondi les coins inférieurs. Et je les ai appliquées sur les devants après le montage - pour être bien sûre de les positionner correctement.

Sur la première photo, tu peux constater un décalage. En vrai, ce n'est pas si flagrant.

Mini Monceau Cozy Little World (7)

Mini Monceau Cozy Little World (2)

Même si mon bébé grandit et qu'elle porte un peu moins d'attributs Royaux dans la vie quotidienne, elle n'en reste pas moins une Princesse dans l'âme. La couronne s'imposait. La magie du flex.

Mini Monceau Cozy Little World (6)

On dirait une petite veste de tailleur. J'adore ♥

Mini Monceau Cozy Little World (3)

Pour faire plus joli, j'ai copié la grande majorité des réalisations que j'ai pu voir sur la toile, et j'ai remplacé le surjet suggéré dans le patron par un biais pour border la parementure. C'est nettement plus sympa.

Mini Monceau Cozy Little World (9)

Mini Monceau Cozy Little World (8)

En bref

Inutile de te dire que le gilet a été immédiatement adopté, et qu'il lui donne enfin un excellent prétexte pour ne plus être obligée de mettre de manteau le matin. Parce que tu sais, "j'aime pas porter de manteauuuuuuuuuuu" Au secours.

Me reste plus qu'à trouver un tissu sympa pour en faire un à la grande. Grande qui n'a pas fait beaucoup d'efforts pour dissimuler sa jalousie ;-)

Bon mercredi sous le soleil !

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 


vendredi 1 avril 2016

Le cas du sac

Au commencement était un joli sac à main.

Acheté il y a déjà plusieurs hivers chez notre ami le Suédois, pas celui qui fait des meubles, l'autre, ce sac, pourtant si joli, commençait à faire clairement la gueule. L'image ci-dessous date de deux ou trois semaines juste après que j'ai découpé la bandoulière pour récupérer les anneaux (que je n'ai finalement pas utilisé). Je te laisse imaginer dans quel état j'ai trainé ce sac ces derniers mois. Bonjour la honte.

Vieux sac H&M

C'est ainsi qu'au mois d'avril de l'an dernier, quelques mois après notre déménagement et à quelques encâblures de la naissance de Chouchou, je décidais de me lancer dans une nouvelle aventure... la confection d'un sac à main tout neuf. Grande première pour moi. Je n'avais jusque là cousu que des cartables. Forcément, ça devait être différent. Mais bien sûr.

Au départ, j'avais bien imaginé un super modèle de Mavada issu de son dernier livre, mais, ne possédant pas cet ouvrage, ça n'allait pas être facile facile. Et aller m'acheter le bouquin juste pour me faire un sac à main, ça ne me semblait pas très rentable. Je me suis donc rabattue sur le tuto gratuit de Virginie : la Besace Made In China.

Je ne sais pas si c'est l'abscence de neurones dûe à l'état de grossesse, mais je me souviens avoir lu et relu le tuto une bonne dizaine de fois avant d'arriver à comprendre le montage de la bête (pourtant pas si compliqué). Et il m'aura fallut un temps inavouable pour découper et préparer toutes mes pièces. Si bien qu'une fois le rabat passepoilé, la double poche de devant montée et la moitié de l'extérieur assemblée, j'ai ressenti comme une grande lassitude. Je n'y arrivais tout bonnement plus. Et afin d'éviter de m'écœurer de ce sac avant même de l'avoir fini, je l'ai mis de côté pour le terminer plus tard, quand j'en aurais le courage.

Il s'avère que je suis restée lâche assez longtemps, vu que je n'ai repris cet ouvrage qu'avant les récentes vacances d'hiver... encore que très brièvement. Et c'est à notre retour, vraiment trop honteuse de sortir dehors avec un sac aussi pitoyable, que j'ai attaqué la deuxième partie du montage de cette besace.

Je me suis quand même offert un autre petit blocage concernant la poche intérieure zippée. Cette fois, pas d'excuses liée à la grossesse. A moins que l'allaitement ça compte...? Et une fois ce léger problème résolu, tout à roulé tout seul, ou presque.

Sur le coup, mon ouvrage une fois achevé, j'en avais tellement bavé, que je n'arrivais même pas à la trouver jolie, juste super relou. Et puis après quelques semaines d'usage, j'ai fini par oublier les galères et ne plus voir les défauts. Et je peux enfin te dire que je l'adore. Je ne ferai pas ça tous les jours, mais ça valait le coup.

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (3)

bande_pour article_blog-10

Modèle : besace Made in China, Les Chiffonneries du Chat

Fournitures : simili rose de chez Reine, tissu têtes de mort FDS acheté initialement pour faire une chemise à mon fils (pas sûre qu'il m'en reste assez aujourd'hui...), et Liberty Mitsi from Liberty of London.

Je regrette de ne pas avoir passepoilé les coutures extérieures... Mais finalement, peut-être aurait-ce été too much...?

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (1)

Je suis inconditionnelement fan de cette triple association à priori improbable et pourtant si parfaite ♥

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (4)

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (7)

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (8)

Un sac aux apparences girly qui cache un cœur de rebelle ;-) Tout le contraire de moi, ou pas.

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (9)

La fameuse poche, qui me semble beaucoup plus simple maintenant qu'elle est réalisée.

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (10)

Et presque plein. J'ai pu y rentrer absolument tout ce qu'il y avait dans mon ancien sac. Je n'en demandais pas plus.

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (2)

Reste quand même LE truc qui m'a demandé pas mal de réflexion, j'ai nommé la bandoulière. Je ne voulais pas la faire comme dans le tuto, en deux parties avec une bride. Je la voulais toute simple et non ajustable. Pas besoin. J'ai mes habitudes.

J'ai donc découpé deux bandes (quatre en vrai car plus assez de longueur dans mon tissu pour n'en couper que deux) que j'ai assemblé endroit contre endroit, puis retourné. Pour l'instant rien de bien différent par rapport à ce qui est préconisé. Par contre, sur le papier, le retournement de cette pièce à l'air d'une simplicité enfantine. Je te raconte pas comment, dans la vraie vie, j'en ai chié. J'ai bien cru que je n'y arriverai jamais. J'ai ensuite cherché un moyen de finir plus joliment les extrémités, mais je n'ai pas trouvé. Et ma machine ne supportant pas de coudre une triple épaisseur de simili, j'ai abandonné de faire un repli. J'ai même carrément abandonné de coudre tout court, et j'ai opté pour des pressions Kam. Et j'aime beaucoup le rendu.

Voilà, tout ça pour une bandoulière. C'est fou ce qu'on se marre chez moi.

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (5)

Besace Made in China simili rose, liberty Mitsi et têtes de mort FDS (6)

Je suis quand même bien contente d'être allée jusqu'au bout de cet ouvrage. Maintenant, je n'ai plus honte de sortir avec mon sac à main. Il ne me reste plus qu'à m'attaquer à ma garde robe (dans mes rêves...).

Mon sac est mort ! Vive mon sac !

Tschuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

mercredi 3 février 2016

Noël home made 2015 #2 - à chacun son héro

Hello !

Après les petites mises en bouche de la dernière fois (mais si, je te jure, c'était trois fois rien...), on va pouvoir attaquer le plat de résistance. Comme tu me l'as si bien fait remarquer dans tes commentaires, il me reste encore à te dévoiler les cadeaux des enfants.

Tout comme pour les accessoires offerts aux adultes, j'ai essayé de me creuser un peu la tête afin de coller au mieux aux personnalités de mes petites victimes. Le but de Noël étant, je te le rappelle, avant tout de faire plaisir aux enfants. Mais si, en plus, on arrive à se faire plaisir à soi au passage, c'est tout bénef. Et je peux te dire que je me suis énormément fait plaiz dans cette histoire.

Je t'avoue que j'ai quand même eu quelques moments de doutes et quelques frayeurs. Il faut dire que je suis partie totalement en free style sans savoir à l'avance ce que j'allais bien pouvoir faire. Pour la maniaque de l'organisation que je suis, ça a été légèrement bouleversifiant. J'ai bien tenté de faire une liste préalable d'idées, mais elle s'est retrouvée toute chambardée à la fin de chaque projet, soit par peur de manquer de temps, soit par l'apparition soudaine d'une nouvelle envie.

En gros, j'ai un peu fait comme l'été dernier quand j'ai cousu les 4 pièces du vestiaire estival d'Émilie... je me suis laissée porter par une sorte de folie créative. Et, pinaise, c'que ça fait du bien.

Comme je ne savais pas trop dans quel ordre te présenter tout ça, j'ai opté pour un classement par famille et par âge (du destinataire), du plus petit au plus grand. Les quatre premières réalisations ont été offertes aux quatre enfants de mon frère (quand je te dis que chez moi on les fait par charrettes...), et la dernière à la petite Princesse d'un de mes cousins.

Allez, hop, c'est parti.

Chez mon frère, on aime les animaux sauvages... Les petits adorent regarder des documentaires animaliers, ou visiter la réserve toute proche de chez eux. En fouillant dans mes bouquins, je suis tombée sur le livre de Mève sur le thème des bonnets rigolos qui m'avait été offert il y a un ou deux ans et que je n'avais pas encore pris le temps d'exploiter. En le feuilletant, j'ai redécouvert plusieurs modèles qui me plaisaient beaucoup et j'ai totalement craqué sur le bonnet Lion. J'avais trouvé le cadeau idéal pour Ewan, 15 mois, le petit dernier. J'ai adoré coudre ce bonnet, et voir se former au fur et à mesure la tête du Lion. Il n'y a pas réellement de difficulté particulière. Il s'agit juste d'être un petit peu minutieux, surtout au moment de coudre le museau. Sinon tout roule tout seul. J'ai réalisé le modèle tel que présenté dans le livre avec pour seule modif l'utilisation d'yeux de sécurité, comme pour les amigurumis, au lieu de la broderie ou de l'appliqué recommandé. Je trouvais que ça donnerait un air un peu plus "réel" à la bête ;-)

N'est-ce pas totalement craquant ?

DSC_4886

Modèle : bonnet Lion (en 2 ans) issu du livre Bonnets rigolos de Marie-Éve Dollat

Fournitures : laine bouillie ou feutre gris (moi et les tissus...) et tissu de créateur poils/plumes donné par ma sista (le même que pour les moumoutes d'appareil photo), sweat camel utilisé sur l'envers pour le côté duveteux (museau), polaire orange et lien en cuir.

Sur la tête de mon neveu, qui a l'air d'apprécier (merci frangin de l'avoir fait rigoler pour la photo). Tu feras quand même gaffe petit Ewan, il y a un ours géant derrière toi... je dis ça, je dis rien...

DSC_4979

DSC_4887

De dos.

DSC_4888

Et sur la tête de son père. Le style Actor's Studio, c'est de famille.

DSC_4980

Pour la jolie Gabrielle, j'ai changé plein de fois d'idée. Je voulais absolument lui faire quelque chose avec Olaf, le célebrissime bonhomme de neige de La Reine des Neiges. J'ai finalement opté pour un petit gilet FDS tout simple, que j'ai customisé façon motard dans le dos. Te dire que je me suis éclatée à créer ce cadeau serait un doux euphémisme.

DSC_4927

Modèle : gilet FDS en taille 3 ans pour Gabrielle, 27 mois.

Fournitures : douillette MT (initialement prévue pour un tout autre projet), coton à étoiles MT également.

DSC_4986

Et la fameuse custo de la mort qui tue. J'aurais peut-être pu tracer le contour de la tête... mais ça me plaît bien aussi comme ça.

DSC_4929

C'est pas la classe internationale ?

DSC_4983

DSC_4932

Pour Claire, 4 ans, je voulais également rester dans le thème de La Reine des Neiges. Sa maman lui ayant offert/cousu une magnifique robe d'Elsa pour son anniversaire, j'ai pensé à lui parfaire la panoplie en lui fabriquant la couronne de sa Princesse et en lui inventant un sceptre/baguette magique. Ce qui, pensais-je naïvement, devait me prendre à peine un couple d'heure, m'a effectivement pris deux bonnes journées. J'ai eu beaucoup de mal à trouver la bonne combinaison de thermocollant pour rigidifier assez mon simili doré hyper fin de sorte que la couronne ne s'affaisse pas sur la tête. J'ai bien dû faire trois essais avant d'arriver à ce résultat. Pour la baguette, je suis partie de l'idée du flocon. Le reste est venu tout seul.

DSC_4857

Modèle : maison, j'ai juste récupéré le dessin de la couronne sur un site dont j'ai oublié de noter le nom (pas bien)

Fournitures : simili doré de mon marché (le même que pour les pochettes), coton blanc à pois dorés MT, tissu RDN et rubans MT aussi.

Et comble de la classe, le jour de Noël, elle a reçu une nouvelle robe de Princesse, dorée celle-ci, parfaitement accordée à sa nouvelle couronne ♥ Je peux te dire que le sourire n'est pas feint. Déjà, c'est une poseuse née, et puis elle n'a pas quitté sa baguette de toute la journée ;-) Tu feras gaffe, petite Claire, l'ours géant est toujours là... Il semblerait même qu'il se soit rapproché sournoisement.

DSC_4975

L'envers du décor.

DSC_4861

DSC_4865

Et pour Noah, le grand de 6 ans dont les héros actuels sont Buzz l'Éclair et Woody, j'ai opté pour un T-shirt à l'effigie d'un de ses deux héros.

DSC_4934

Modèle : Today de Vanessa Pouzet en 10 ans (taille indiquée par sa maman). C'est un peu grand mais ça ira plus longtemps.

Fournitures : jersey marron de mon stock.

Comme d'habitude, les flexs sont découpés à la main. En même temps, vu la taille des motifs cette fois-ci, ça n'a pas été trop compliqué.

Donc, une étoile de Shérif devant, normal...

DSC_4988

...et la tirette de la boîte à dialogue dans le dos. Il ne lui reste plus qu'à faire semblant et à se promener partout en disant "J'ai un serpent dans ma botte" =D

Le Today est définitivement une valeur sûre. Ça se coud vraiment tout seul. Et je suis super fière de mon encolure et de mes ourlets à l'aiguille double. Depuis que j'ai changé de MAC, j'ai redécouvert cette technique, et c'est du pur bonheur.

DSC_4935

DSC_4989

Franchement, on dirait un "vrai" #callmemodesty (moi aussi Céline ;-))

DSC_4933

Pour finir, ma petite cousine, la jolie Princesse répondant au doux prénom de Leia, ayant elle aussi reçu une robe cousue par ma belle-sœur (va visiter son blog, tu vas kiffer), je lui ai confectionné la couronne et la baguette pour aller avec. Malheureusement, je n'ai pas de photo de l'ensemble porté.

DSC_5071

Modèle : maison

Fournitures : satin pourpre et lin rose.

DSC_5072

De leur côté, mes filles aussi ont eu le droit à leur robe Mes ti'sages, du nom du blog de leur créatrice, ma belle-sœur, toujours. Et voilà à quoi s'adonne les véritables Princesses le jour de Noël.

DSC_4990

On va s'arrêter là pour aujourd'hui. Il me reste encore deux autres cadeaux à te montrer, les deux derniers, mais je ne voudrais pas que tu frôles l'indigestion. Il faut savoir rester raisonnable ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

lundi 9 février 2015

Grand-mère Yeta sort de ce corps !

A moins que tu ne vives au fin fond du Larzac et que tu y élèves des chèvres (ce qui n'est pas forcément incompatible avec un minimum de connexion au monde), il ne t'as pas échappé qu'au mois de Novembre s'est tenu le Salon Création et Savoir-Faire, LE salon à ne rater sous aucun prétexte. Je t'avoue qu'on y découvre des choses bien sympathiques et qu'il faut avoir une volonté de fer ou être au bord de la banqueroute pour ne pas ressortir de là complètement ruinée. Et puis, c'est également devenu le lieu de rendez-vous de blogueuses venues des quatre coins de la France et qui y trouvent l'occasion rêvée pour se rencontrer pour la première fois ou faire plus ample connaissance. J'y passe en général une journée très très agréable et riche en souvenirs. Ça fait très culcul dit comme ça, mais un peu de niaiserie ne fait pas de mal de temps en temps.

Je te rassure tout de suite (ou pas), le sujet qui nous intéresse aujourd'hui n'est pas le Salon en lui-même, mais ce que je me suis cousu in extremis pour l'occasion. Je dis in extremis parce qu'en tant que Reine incontestée de l'anticipation, c'est forcément la veille de m'y rendre que je me suis enfin décidée à me coudre un truc exprès pour l'occas'. Parce que ça fait toujours bien de venir habillée avec un truc qu'on a fait soi-même, d'autant plus quand tu ne l'as jamais montré. Et c'est là que je te réponds : il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis. Faire comme les autres, parfois, c'est fun.

Et pour le coup, je me suis vraiment bien amusée. J'ai enfin pu mettre à exécution un projet qui me trottait dans la tête depuis presque un an. J'avais acheté le patron au cours du CSF de l'année précédente. Les tissus attendaient bien sagement. Mais je n'avais pas encore trouvé pris le temps de me lancer. J'ai donc profité de ma journée pour décalquer mon patron, couper mes pièces, et coudre ma tenue de lumière. En ce qui concerne la réalisation, je n'ai rien à redire. Ça a coulé tout seul. Tout s'emboîte parfaitement, et j'ose le dire j'adore le principe ET le rendu. Là où j'ai rencontré un problème, c'est dans le métrage de mes tissus. Je pensais avoir assez pour faire mes deux devants dans le même tissu. Que nenni. D'où le demi-devant contrastant. Pas du tout prévu à la base. Mais il faut savoir improviser. Au final, ça reste cohérent, et c'est tout ce qui compte.

Forcément, comme je m'y suis prise au dernier moment, je n'ai pas pu totalement terminer mon œuvre d'art. Surtout par manque de matière première. Il s'est avéré que je suis tombée à cours de biais et que je n'ai pas pu faire mes différents ourlets. Qu'à cela ne tienne. Ça ne m'a pas empêché de me promener pendant deux jours avec une veste non achevée. On y a vu que du feu ;-) En même temps, vu l'association de tissus qui piquent, ça n'est pas très étonnant. Je soupçonne toutes les personnes qui ont posé les yeux sur moi ce jour-là d'avoir été atteintes de cécité momentanée. Moins discrète que moi tu meurs !

Sans plus tarder je te présente ma Manufacture qui pique les yeux. Ma Manufacture rock'n'girly. Ma Manufacture grand-mère Yeta's style ! La grande classe quoi ;-)

Manufacture qui pique (5)

Patron : Aime comme Manufacture de Marie

Fournitures : jersey têtes de mort qui tue, fe et biais fuschia MT, jersey matelassé France Duval Stalla et biais fuschia Motif Personnel.

Vu que j'ai annoncé qu'ici on jouait la carte de la transparence, je ne vais pas te mentir, ce jersey matelassé FDS que tout le monde s'arrache au prix du caviar... eh bien, c'est pas tellement ça côté qualité. En tout cas, en ce qui me concerne, je trouve gravement abusé de te vendre à 18€ le mètre, un produit, certes très joli, mais qui bouloche sans même être passé au lavage ! En une demi-journée, mon devant était recouvert de petites peluches... Autant te dire que je suis assez déçue. Et c'est bien dommage, parce que cette gamme de coloris en matelassé est quasi introuvable. Mais je ne me vois pas en racheter vu le résultat final.

Comme tu peux le constater sur les photos suivantes, j'ai finalement trouvé le temps de faire mes finitions... courant du mois de janvier. Mieux vaut tard que jamais.

Manufacture qui pique (8)

Ceci étant dit, ce laps de temps m'a permis d'avoir le recul nécessaire pour décider de comment j'allais finir mes manches. Un simple biais me semblait un peu hasardeux. J'ai donc imaginé des bracelets de manche, totalement à l'arrache. Je crois bien que c'est la première fois que j'ose autant improviser sur une cousette. Alors, j'aurais pu les faire un peu plus serrés, mais je suis quand même très satisfaite du résultat. Je trouve que c'est LA petit touche qui finit bien l'ensemble. Auto-satisfaction à fond les ballons.

Manufacture qui pique (10)

Manufacture qui pique (11)

Cette veste a l'avantage d'être extrêmement douillette et chaude. Je la porte plus que régulièrement. Un vrai doudou. J'ai juste un peu de mal à l'assumer en public vu son potentiel mémérisant-beauf-ultra pas discret. On aime ou on aime pas. Moi je l'adore, mais c'est un peu comme un petit plaisir honteux que j'ai du mal à partager avec tout le monde. Peut-être que de te l'avoir montré me servira de thérapie ;-) Allez, soit sympa, dis moi que tu m'aimes ♥

Place aux photos portée gentiment prises par mon Prince Charming, qui a eu la patience de me prendre en photo alors que je râlais, comme d'hab'... Et qui a surtout eu la présence d'esprit de couper mes fesses... Parce que, comme les précédentes, ma grossesse se développe également dans les parties charnues de mon postérieur. Mon corps, ayant peur de manquer, fait des réserves pour l'hiver prochain, hum...

Manufacture qui pique (37)

Manufacture qui pique (46)

Réserves que tu peux apercevoir au niveau de ces magnifiques poignées d'amour...

Manufacture qui pique (34)

Quand je pense que je viens à peine de rentrer dans mon sixième mois... Encore 4 à tenir. Mais je te rassure, je ne suis pas pressée. Je n'ai même pas envie que ça se termine. Une dernière grossesse, on aimerait que ça dure toujours. J'arrête là sur le sujet, sinon, je vais chialer.

Manufacture qui pique (36)

Manufacture qui pique (39)

Je t'ai gardé cette photo. Je pensais qu'elle te ferait bien marrer ;-) Profites, c'est cadeau.

Manufacture qui pique (18)

Manufacture qui pique (43)

Finalement, après avoir visionné toutes ces images, je me suis sentie pas mal rassurée. C'est sûr que ce n'est pas très passe-partout comme tenue, mais je trouve que ça me va bien.

Et pour en finir pour aujourd'hui, je te dédicace cette photo collector de moi et de celui qui m'a coûté ma place au sein de la Team Cousu Main. J'ai nommé Jésus !!! Je me suis bien marrée à lui dire que j'avais tenté le coup et que je pensais que la Prod ne m'avait pas choisit à cause de lui ! Et je te raconte pas la tête de ma fille quand je suis revenue le soir avec cette photo. Elle, grande fan de Jésus ! Elle m'a fait la gueule (façon de parler) pendant trois jours...

FB_20150208_10_28_35_Saved_Picture

Allez, je vais me coucher.

Tschuss, et comme dirait Jésus... ROCK'N'ROLL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer