mercredi 29 mars 2017

La bande à Léon

Youhou !!!!

On y est copine ! Le Printemps est enfin arrivé !

Le soleil a arrêté de se coucher avec les poules. Maintenant, ce sont les Poules qui vont se coucher avec le soleil =D Et ça, c'est la méga teuf, même si je vais avoir besoin de minimum deux semaines pour me remettre du jet lag de l'heure d'été... C'est dingue à quel point avancer ma montre d'une pauvre petite heure arrive à me mettre dans le fond du trou. Je sais, je suis une petite nature.

Allez, c'est rien, c'est pour la bonne cause. Et puis, pour compenser, il fait beau et presque chaud. Tellement que, l'aprèm, tu sors sans ta petite laine (fais gaffe à l'angine de poitrine quand même) et qu'à force de rêver secrètement de remettre tes tishs manches courtes et tes débardeurs t'as fini par t'épiler les aisselles. Tu sais, juste au cas où. Et ça, ça sent bon le Printemps =D Parce que comme le dit le fameux Proverbe "quand Femme s'épiler sous les bras, Printemps bientôt là". A moins que ça ne soit le contraire... Je m'y perds un peu.

Bref, on va bientôt pouvoir se découvrir de tous les fils qu'on veut, alors il serait plus que temps que je te montre mes derniers tricots de l'Hiver, avant d'être encore une fois, totalement à l'Ouest.

 

Mon premier sur la liste ne se présente plus. Quoique... Vu qu'il date d'il y a deux ans et demi, peut-être l'as-tu oublié. Il s'agit de Léon, l'un des gilets loose imaginé par La Poule. J'ai craqué presque tout de suite pour ce modèle. Une envie folle de me tricoter un truc POUR MOI en plein cœur de ma dernière grossesse. Ouais, ouais, tu lis bien. J'ai commencé ce pull alors que j'étais enceinte du microbe... Et même qu'avant de le mettre de côté pour une cause inconnue, eh bien il ne me restait plus que les manches et l'encolure. Puis, j'ai accouché, et l'été a battu son plein. First Round.

A l'automne suivant, j'ai repris la bête, et je lui ai fait une manche. Waouh! Trop d'effort. Comme j'avais mal lu les explications, elle s'est avérée légèrement trop courte. J'ai démonté les côtes et j'ai laissé en plan. Encore. Second Round.

Et pendant les dernières vacances d'Hiver, je me suis dit qu'il était temps de mettre un point final à cette histoire qui n'avait que trop duré. Et puis, mine de rien, je me pelais les miches. J'avais un besoin urgent d'une petite laine. J'ai donc repris ma manche, puis tricoté la seconde et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire (ou presque) j'avais fini mon gilet.

Léon la poule (11)

J'ai un peu hésité à lui mettre des poches. Finalement, je suis partie du principe qu'on ne s'en sert pas forcément quand on en a, mais qu'on râle à coup sûr quand on en a pas et qu'on en a besoin. Je râle déjà bien assez comme ça, autant me faciliter la vie. J'ai mis des poches. Et je me suis grave appliquée à les coudre ;-)

Léon la poule (10)

Après lavage et blocage, qui m'ont un peu fait flipper j'avoue, j'ai enfin pu porter mon graal. Et je dois dire que je l'aime beaucoup beaucoup ♥

Léon la poule (3)

Léon la poule (1)

Modèle : Léon par La Poule (la plus grande taille)

Fournitures : eskimo de Drops, tellement pas chère que s'en est indécent. Je crois que le gilet a dû me coûter quelque chose comme 25 ou 30€...

Petit zoom sur mes poches caméléon =D

Léon la poule (2)

Et la Bête sur la Belle, ça donne quoi ? Fais pas gaffe au T-shirt, hein ;') Je suis parfaitement fréquentable comme fille.

Léon la poule (4)

Léon la poule (5)

Léon la poule (6)

Léon la poule (7)

Léon la poule (8)

Léon la poule (9)

Ce gilet est tout confort, doux, chaud. Bon, c'est pas le top de la sexy attitude, mais il ne fait pas non plus sac à patates. Moi, je l'adore.

 

Avant de passer à mon dernier tricot, je t'offre un petit trou Normand. Je te fais pas l'article. C'est mon 7ème, bla bla bla... Celui-ci a été crocheté pour la Maîtresse qui vit en maillot de bain. La veinarde ;-)

Shawl skull (1)

Modèle : Shawl Skull, traduction ici

Fournitures : 5 pelotes de coton Rico DK Essentials, chez Les Pelotes de Lolotte.

Shawl skull (2)

Je crois que je ne me lasserai jamais de ces têtes de mort...

Shawl skull (3)

 

Et last but not least. Un petit tricot vite fait, bien fait. Un petit bonnet. Mais pas n'importe lequel... un Pussy Hat ! Si tu ne sais pas ce que c'est, je t'excuse. Bouge pas. Je t'explique. Le Pussy Hat, c'est un bonnet tout simple, avec des oreilles de chat et imaginé par deux femmes pour être porté comme signe de ralliement lors de la manifestation féministe organisée à Washington, le lendemain de l'investiture de Donald Trump. Depuis, il est devenu l'un des symboles de la lutte pour les droits des femmes dans le Monde. 

Quand je l'ai découvert, la veille de cette fameuse manif, ce fut une évidence. Il m'en fallait un. A la base, il DOIT être rose. Sauf que je n'avais pas ce qu'il fallait. Je te rassure, je ne suis pas malade. J'avais du rose, mais pas assez pour un bonnet entier. J'ai hésité à faire des rayures, et puis, vu la construction du truc, j'ai abandonné. Ça sentait la connerie. Je me suis donc rabattue sur du prune. Prune, rose... C'est pareil, non ?

En tout cas, une chose est sûre, c'est que si la couleur n'y est pas, l'intention, elle, elle y est.

Pussy hat (2)

Pussy hat (3)

Pussy hat (1)

Et ces oreilles de chat, ça le fait, non ? En tout cas, ça fait son petit effet sur les enfants à la sortie de l'école.

 

Bien, maintenant que j'ai fait le vide dans mes dossiers de Hiver (comme dirait Oaken), je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles (ah ah ah) et me lancer à fond dans les cousettes Printemps/Eté. Que du bonheur en perspective !

A pluche.

Tschuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 


lundi 11 avril 2016

Je moutonne, tu moutonnes, il/elle moutonne...

Début Février, j'ai décidé qu'il était plus que temps de se préparer pour l'hiver, au cas où celui-ci daigne enfin montrer le bout de son nez. Et puis nos vacances à la montagne se rapprochaient à grands pas et mes deux grands n'avaient pas l'ombre d'un bonnet à se mettre sur la tête. J'ai beau ne pas être éligible au titre de mère de l'année, je n'allais tout de même pas les laisser sortir sans rien sur le crâne. Côté microbes, médocs et garde malade, j'avais eu ma dose en Janvier. Pas moyen de remettre ça.

Ça tombait bien, puisque cela faisait déjà quelques semaines que je bavais littéralement sur un modèle de bonnet, vu et revu (à la limite du harcèlement) sur Instagram. Un concentré de mignonnitude avec des moutons en jacquard dessus, j'ai nommé le Baa-ble hat. Sauf que moi, le jacquard, j'avais essayé une fois il y a trois ans environ, et je n'avais pas trouvé ça très concluant. Et puis toutes ces couleurs, ça me semblait relativement insurmontable. J'ai donc continué à baver jusqu'à ce que Domitille nous montre les siens et qu'elle réponde à mon commentaire élogieux par des encouragements.

Et effectivement, en y réfléchissant bien, à part la peur de me planter, rien ne m'empêchait réellement d'y arriver. Je me suis donc retapée quelques vidéos Youtube sur la technique du jacquard, et je me suis lancée.

Te dire que je me suis amusée comme une petite folle serait un euphémisme. J'ai positivement adoré tricoter ce bonnet et voir ces mignons petits moutons apparaître au fur et à mesure que les rangs montaient. Côté jacquard, je peux te dire que c'est vraiment beaucoup plus simple que ça n'y paraît. Il n'y a jamais plus de deux couleurs par rang, ce qui est parfaitement gérable. Il suffit de bien s'organiser pour que les fils ne s'emmêlent pas en cours de route. Un vrai jeu d'enfant. Par contre, il ne faut pas être pressée, parce que faire courir des fils tout le long derrière son ouvrage, ça avance franchement moins vite qu'un bon vieux jersey. Mais je n'ai pas du tout l'impression d'avoir perdu mon temps. Ce bonnet est tellement beau, qu'il le vallait bien.

Baa-ble hat (1)

Modèle : Baa-ble hat, patron gratuit offert à l'occasion de la Shetland Wool Week

Fournitures : différentes laines de mon stock (initialement destinées à d'autres usages...)

Et l'envers, où tu peux voir les fils emprisonnés au dos du tricot. C'est presque aussi joli à l'intérieur qu'à l'extérieur ;-)

Baa-ble hat (2)

Mon seul regret est de ne pas avoir utilisé des aiguilles un tout petit peu plus petites. Ce n'est pas tellement qu'il est trop grand, mais le blocage l'a légèrement distendu et surtout, à complètement fait disparaître l'effet élastique des côtes qui sont devenues toutes plates... Rien de dramatique. Le bonnet reste parfaitement portable mais je ne peux m'empêcher d'être un petit peu déçue. On ne se refait pas. De son côté, ma grande l'adore. J'ai bien essayé de le lui piquer, en vain. L'ingrate.

Pour mon fils, j'ai faillit réitérer, puis une petite voix m'a dit que des petits moutons, pour un petit gars en CE2, c'était peut-être un peu too much. Je ne suis pas du genre à faire de distinction fille/garçon. Chez nous, les gars se déguisent en Princesses et les filles bricolent. Mais à l'école, en face des copains, c'est pas la même histoire. Alors pour éviter tout problème, je me suis reportée sur un modèle plus masculin qui venait tout juste de sortir, le Smalt de Lilofil.

Après le Baa-ble hat, j'ai tricoté ce bonnet les doigts dans le nez. La seule et unique difficulté résidant dans le fait de ne pas se perdre en suivant le diagramme. J'ai juste réussi à rater le pompon. Il serait temps d'investir dans un de ces trucs en plastique qui les font presque tout seuls.

Et comme la fiche proposait aussi le col assorti, je l'ai également tricoté. Pourquoi se priver ?

Smalt

Modèle : Smalt de Lilofil

Fournitures : Charly de Phildar

Baa-ble hat et Smalt (2)

Et voilà la seule et unique photo des bonnets portés pendant les vacances que j'ai réussi à rapporter. Tu remarqueras l'abscence du col. Normal. J'ai fini le bonnet sur le trajet aller, et j'ai tricoté le col pendant notre séjour. C'est d'ailleurs le seul ouvrage que j'ai réalisé en dix jours.

Baa-ble hat et Smalt (1)

Pour rattrapper le coup, on s'est fait une petite séance photo à la maison. Et mes deux zigotos s'en sont donné à cœur joie. Ils sont vraiment graves ces mômes...

Baa-ble hat et Smalt (3)

Baa-ble hat et Smalt (5)

Baa-ble hat et Smalt (6)

Baa-ble hat et Smalt (4)

Sur ces photos, tu peux également apercevoir deux cousettes pas encore montrées. Je reviendrais te les présenter en détail dans les jours prochains.

En attendant, je te laisse avec une photo qui a eu un succès fou sur Instagram... Va comprendre pourquoi ;-)

Baa-ble hat (3)

Je te souhaite un bon début de semaine, et de bonnes vacances, si c'est ton tour.

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

mercredi 3 février 2016

Noël home made 2015 #2 - à chacun son héro

Hello !

Après les petites mises en bouche de la dernière fois (mais si, je te jure, c'était trois fois rien...), on va pouvoir attaquer le plat de résistance. Comme tu me l'as si bien fait remarquer dans tes commentaires, il me reste encore à te dévoiler les cadeaux des enfants.

Tout comme pour les accessoires offerts aux adultes, j'ai essayé de me creuser un peu la tête afin de coller au mieux aux personnalités de mes petites victimes. Le but de Noël étant, je te le rappelle, avant tout de faire plaisir aux enfants. Mais si, en plus, on arrive à se faire plaisir à soi au passage, c'est tout bénef. Et je peux te dire que je me suis énormément fait plaiz dans cette histoire.

Je t'avoue que j'ai quand même eu quelques moments de doutes et quelques frayeurs. Il faut dire que je suis partie totalement en free style sans savoir à l'avance ce que j'allais bien pouvoir faire. Pour la maniaque de l'organisation que je suis, ça a été légèrement bouleversifiant. J'ai bien tenté de faire une liste préalable d'idées, mais elle s'est retrouvée toute chambardée à la fin de chaque projet, soit par peur de manquer de temps, soit par l'apparition soudaine d'une nouvelle envie.

En gros, j'ai un peu fait comme l'été dernier quand j'ai cousu les 4 pièces du vestiaire estival d'Émilie... je me suis laissée porter par une sorte de folie créative. Et, pinaise, c'que ça fait du bien.

Comme je ne savais pas trop dans quel ordre te présenter tout ça, j'ai opté pour un classement par famille et par âge (du destinataire), du plus petit au plus grand. Les quatre premières réalisations ont été offertes aux quatre enfants de mon frère (quand je te dis que chez moi on les fait par charrettes...), et la dernière à la petite Princesse d'un de mes cousins.

Allez, hop, c'est parti.

Chez mon frère, on aime les animaux sauvages... Les petits adorent regarder des documentaires animaliers, ou visiter la réserve toute proche de chez eux. En fouillant dans mes bouquins, je suis tombée sur le livre de Mève sur le thème des bonnets rigolos qui m'avait été offert il y a un ou deux ans et que je n'avais pas encore pris le temps d'exploiter. En le feuilletant, j'ai redécouvert plusieurs modèles qui me plaisaient beaucoup et j'ai totalement craqué sur le bonnet Lion. J'avais trouvé le cadeau idéal pour Ewan, 15 mois, le petit dernier. J'ai adoré coudre ce bonnet, et voir se former au fur et à mesure la tête du Lion. Il n'y a pas réellement de difficulté particulière. Il s'agit juste d'être un petit peu minutieux, surtout au moment de coudre le museau. Sinon tout roule tout seul. J'ai réalisé le modèle tel que présenté dans le livre avec pour seule modif l'utilisation d'yeux de sécurité, comme pour les amigurumis, au lieu de la broderie ou de l'appliqué recommandé. Je trouvais que ça donnerait un air un peu plus "réel" à la bête ;-)

N'est-ce pas totalement craquant ?

DSC_4886

Modèle : bonnet Lion (en 2 ans) issu du livre Bonnets rigolos de Marie-Éve Dollat

Fournitures : laine bouillie ou feutre gris (moi et les tissus...) et tissu de créateur poils/plumes donné par ma sista (le même que pour les moumoutes d'appareil photo), sweat camel utilisé sur l'envers pour le côté duveteux (museau), polaire orange et lien en cuir.

Sur la tête de mon neveu, qui a l'air d'apprécier (merci frangin de l'avoir fait rigoler pour la photo). Tu feras quand même gaffe petit Ewan, il y a un ours géant derrière toi... je dis ça, je dis rien...

DSC_4979

DSC_4887

De dos.

DSC_4888

Et sur la tête de son père. Le style Actor's Studio, c'est de famille.

DSC_4980

Pour la jolie Gabrielle, j'ai changé plein de fois d'idée. Je voulais absolument lui faire quelque chose avec Olaf, le célebrissime bonhomme de neige de La Reine des Neiges. J'ai finalement opté pour un petit gilet FDS tout simple, que j'ai customisé façon motard dans le dos. Te dire que je me suis éclatée à créer ce cadeau serait un doux euphémisme.

DSC_4927

Modèle : gilet FDS en taille 3 ans pour Gabrielle, 27 mois.

Fournitures : douillette MT (initialement prévue pour un tout autre projet), coton à étoiles MT également.

DSC_4986

Et la fameuse custo de la mort qui tue. J'aurais peut-être pu tracer le contour de la tête... mais ça me plaît bien aussi comme ça.

DSC_4929

C'est pas la classe internationale ?

DSC_4983

DSC_4932

Pour Claire, 4 ans, je voulais également rester dans le thème de La Reine des Neiges. Sa maman lui ayant offert/cousu une magnifique robe d'Elsa pour son anniversaire, j'ai pensé à lui parfaire la panoplie en lui fabriquant la couronne de sa Princesse et en lui inventant un sceptre/baguette magique. Ce qui, pensais-je naïvement, devait me prendre à peine un couple d'heure, m'a effectivement pris deux bonnes journées. J'ai eu beaucoup de mal à trouver la bonne combinaison de thermocollant pour rigidifier assez mon simili doré hyper fin de sorte que la couronne ne s'affaisse pas sur la tête. J'ai bien dû faire trois essais avant d'arriver à ce résultat. Pour la baguette, je suis partie de l'idée du flocon. Le reste est venu tout seul.

DSC_4857

Modèle : maison, j'ai juste récupéré le dessin de la couronne sur un site dont j'ai oublié de noter le nom (pas bien)

Fournitures : simili doré de mon marché (le même que pour les pochettes), coton blanc à pois dorés MT, tissu RDN et rubans MT aussi.

Et comble de la classe, le jour de Noël, elle a reçu une nouvelle robe de Princesse, dorée celle-ci, parfaitement accordée à sa nouvelle couronne ♥ Je peux te dire que le sourire n'est pas feint. Déjà, c'est une poseuse née, et puis elle n'a pas quitté sa baguette de toute la journée ;-) Tu feras gaffe, petite Claire, l'ours géant est toujours là... Il semblerait même qu'il se soit rapproché sournoisement.

DSC_4975

L'envers du décor.

DSC_4861

DSC_4865

Et pour Noah, le grand de 6 ans dont les héros actuels sont Buzz l'Éclair et Woody, j'ai opté pour un T-shirt à l'effigie d'un de ses deux héros.

DSC_4934

Modèle : Today de Vanessa Pouzet en 10 ans (taille indiquée par sa maman). C'est un peu grand mais ça ira plus longtemps.

Fournitures : jersey marron de mon stock.

Comme d'habitude, les flexs sont découpés à la main. En même temps, vu la taille des motifs cette fois-ci, ça n'a pas été trop compliqué.

Donc, une étoile de Shérif devant, normal...

DSC_4988

...et la tirette de la boîte à dialogue dans le dos. Il ne lui reste plus qu'à faire semblant et à se promener partout en disant "J'ai un serpent dans ma botte" =D

Le Today est définitivement une valeur sûre. Ça se coud vraiment tout seul. Et je suis super fière de mon encolure et de mes ourlets à l'aiguille double. Depuis que j'ai changé de MAC, j'ai redécouvert cette technique, et c'est du pur bonheur.

DSC_4935

DSC_4989

Franchement, on dirait un "vrai" #callmemodesty (moi aussi Céline ;-))

DSC_4933

Pour finir, ma petite cousine, la jolie Princesse répondant au doux prénom de Leia, ayant elle aussi reçu une robe cousue par ma belle-sœur (va visiter son blog, tu vas kiffer), je lui ai confectionné la couronne et la baguette pour aller avec. Malheureusement, je n'ai pas de photo de l'ensemble porté.

DSC_5071

Modèle : maison

Fournitures : satin pourpre et lin rose.

DSC_5072

De leur côté, mes filles aussi ont eu le droit à leur robe Mes ti'sages, du nom du blog de leur créatrice, ma belle-sœur, toujours. Et voilà à quoi s'adonne les véritables Princesses le jour de Noël.

DSC_4990

On va s'arrêter là pour aujourd'hui. Il me reste encore deux autres cadeaux à te montrer, les deux derniers, mais je ne voudrais pas que tu frôles l'indigestion. Il faut savoir rester raisonnable ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

lundi 2 mars 2015

Comment passer de l'été à l'hiver sans passer par la case automne en une leçon

C'est fou comme le temps passe vite. La dernière fois que je t'ai présenté le fruit de l'échange trimestriel dont Delphine et moi avons convenu il y a bientôt presque un an, l'été avait encore de beaux jours devant lui. En toute logique, l'envoi suivant aurait dû avoir l'automne pour thème. Ce qui a d'ailleurs été le cas du colis que j'ai reçu de la part de Delphine pendant les vacances de la Toussaint... Rien que de l'écrire, j'ai honte... Mais genre, ultra honte... Parce qu'au moment où je recevais ce paquet, je n'avais même pas le début de la moindre idée de ce que je pourrais lui envoyer en retour, et qu'encore une fois, elle allait devoir attendre pour avoir sa part. Franchement, il faut être extrêmement patiente pour s'engager dans des échanges avec moi. J'en ai pleinement conscience. Je suis lucide. Je ne suis pas très fiable comme fille. La seule chose qui est sûre, c'est que j'enverrais forcément quelque chose. Demeure LA question principale : quand ?

Bref, j'ai reçu mon paquet fin octobre, début novembre et j'ai mis pas loin de 2 mois 1/2 pour remplir ma part du contrat... Pour ma défense, j'ai toutes les bonnes excuses que tu connais déjà : fatigue, nausées, etc... auxquelles tu rajoutes les très nombreux cadeaux de Noël, dont tu as déjà eu un premier aperçu ici, les cartons, le déménagement, l'emménagement... On ne peut pas vraiment dire que j'y ai mis de la mauvaise volonté. Il m'a été tout simplement impossible de faire autrement. En tout cas, merci Delphine de ta patience et de continuer malgré tout à m'accorder ta confiance. C'est vraiment très sympa de ta part ;-)

Après ce Mea culpa et la séance de léchage de bottes, je vais commencer par te présenter le superbe colis que j'ai reçu il y a donc un peu plus de 3 mois. Une boîte joliment recouverte avec un tissu tout mignon, remplie de petits trésors pour mes enfants, notamment des petites barettes customisées avec des nœuds en ruban rangées sur un nuage en simili orange, ainsi qu'un paquet d'hérissons au chocolat. Pas besoin de te dire qu'au moment où j'ai fait ces photos, les hérissons avaient tous disparus depuis belle lurette. Je peux même t'avouer que le paquet n'a duré qu'une petite heure, et que mes enfants n'en ont pas vu le moindre piquant. Eh oui, j'ai tout mangé toute seule ! Et comme dirait l'autre : "C'est bon la honte". Il y avait également une petite citrouille façon paper toy. Je rappelle que le thème, c'était l'automne. Et trois planches de paper toy pour mes gosses. Ça les a  bien occupé ;-)

 Échange Delphine automne (3)

Mais le clou de cet envoi, c'est ce superbe tablier de couturière aux multiples poches et extrêmement bien pensé. Un accessoire que je ne possédais pas et qui est, ma foi, bien pratique. Et dans le cas présent, bien joli également ;-)

Échange Delphine automne (5)

Je suis inconditionnellement fan de cette petite citrouille pique épingle ♥

Échange Delphine automne (13)

Et comme tu peux le constater, malgré un léger enbompoint (faudrait penser à arrêter de manger Madame...), je n'ai aucun mal à le mettre autour de ma taille. Bon par contre, je vais être honnête, il va attendre que je revois mes pieds avant d'être utilisé. Parce que même si j'arrive à le mettre, mon excroissance ventrale ne rend pas l'utilisation des poches très très pratique. Ah ces gosses, même pas nés, qu'ils nous empêchent déjà de tourner en rond.

Échange Delphine automne (9)

Et voici donc ma part de notre échange. Comme dit dans le titre, j'ai sauté l'automne, purement et simplement. Aucun intérêt de coller au thème en plein mois de janvier, à l'heure où la neige tombait à gros flocons un peu partout, où chacun cherchait le moyen de se réchauffer, et où les plus chanceux se préparaient pour les sports d'hiver. J'ai donc décidé unilatéralement de passer directement en mode hiver. Et j'ai opté pour des accessoires utilses et qui réchauffent : une housse pour que sa MAC n'attrappe pas la grippe, et un bonnet crocheté d'après un tuto que je voulais essayer depuis bien longtemps.

Bonnet rangs raccourcis CK (6)

Pour le bonnet, donc, j'ai utilisé le tuto du Chouette kit numéro 7 : le bonnet à rangs raccourcis. J'ai déjà un peu d'expérience dans les rangs raccourcis au tricot, mais c'était une première avec un crochet. Et je n'ai qu'une chose à dire : j'ai adoré ! La répétition était particulièrement addictive. Ce qui fait que j'ai crocheté ce bonnet en une petite journée. Pour la laine, j'ai utilisé une pelote et demi de mon stock. Une laine DMC aux couleurs nuancées que j'avais acheté peu après sa sortie par pure curiosité et que je me réservais. Mais je suis très contente de lui avoir trouvé ce projet, même s'il ne m'était pas destiné. Ça lui convient parfaitement. J'ai dû adapter le nombre de mailles au départ et le nombre de répétitions, la laine n'étant pas du tout la même que celle fournie dans le kit. C'est pour cette raison que le bonnet s'est retrouvé un petit peu long et surtout un petit peu petit... Et là j'enrage... Pour la dernière répétition de rangs raccourcis, j'ai eu peur que'il soit trop grand, alors au lieu d'en faire une entière, je n'en ai fait qu'une demi. Eh bien raté ma brave Dame... Et c'est pas comme si je m'étais retrouvée à cours de matière première (voir photo ci-dessous). J'ai surtout cru en ma bonne étoile, j'ai assemblé et rentré mon fil avant la dernière vérification. Et c'était un peu juste. Bon, moi j'aime les bonnets qui tiennent bien sur la tête et celui-là ne risquait pas de s'envoler. Delphine, elle, l'a trouvé un peu serré et l'a donné à sa fille. Option qui me convient parfaitement. Après, elle a bien le droit d'en faire ce qu'elle veut ;-) Et en ce qui concerne la longueur, j'ai trouvé que le petit rabat lui conférait un charme particuliers, qui me plaisait beaucoup. Il y a donc de fortes chances que je m'en fasse un pour l'hiver prochain.

Bonnet rangs raccourcis CK (4)

Modèle : bonnet à rangs raccourcis Chouette kit 7

Fournitures : fil Victoria de la collection Nordic Spirit de DMC (100% pure laine superwash), un vrai coup de coeur ♥

Pour être honnête, je me suis pas mal creusé la tête pour trouver une idée originale et un tant soit peu travaillée pour rivaliser avec les jolies réalisations que Delphine m'a habitué à recevoir. Je ne sais plus comment m'est venu celle de la housse pour sa MAC, mais l'idée m'emballait vraiment. J'ai enquêté pour savoir quel modèle elle possédait afin de récupérer les cotes exactes de la bête, et j'ai commencé à chercher des idées sur le net. J'ai vu de tout, du plus simple au plus travaillé, et j'avoue avoir eu une grosse préférence pour les modèles patchés. Alors, je te rassure, je ne me suis pas lancée dans un vrai patchwork dans les règles de l'art, mais quand même... J'ai d'abord dû calculer le nombre et la taille de mes carrés en fonction de la taille de sa MAC. Je suis loin d'être mauvaise en maths mais ça m'a quand même pris un peu de temps. Puis, j'ai fouillé dans mes tissus et mes chutes et je me suis évertuée à en chercher autant que de carrés. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Au départ, je voulais obtenir une dominante de vert, couleur que je sais que Delphine affectionne (et qu'on retrouve sans conteste dans le bonnet... hum hum...). Mais j'ai bien dû me rendre à l'évidence, le vert, c'est pas ce que j'ai de plus présent dans mon stock. Bon, c'est déjà pas totalement rose, c'est toujours ça de gagné.

La housse se compose donc de 28 carrés assemblés les uns avec les autres, quiltés à la barbare à la machine dans les diagonales, afin de maintenir la triplure en polaire bien en place. Triplure qui aurait dû être en molleton thermocollant, mais comme je n'en avais plus assez, j'ai dû me rabattre sur une solution alternative. Et finalement, la polaire a très bien rempli cet office. Pour finir, j'ai doublé avec un voile de coton vert (pas pris en photo) et fini le tout avec du biais moutarde pour contraster un peu. Après essayage sur ma propre MAC, dont je savais déjà que les dimensions étaient moindres, j'ai prié pour qu'elle ne soit pas trop grande. Mais d'après la photo que j'ai reçu et que tu peux voir en fin d'article, ça n'a pas l'air d'être le cas, ouf...

Comme j'ai envoyé le tout sans expliquer à quoi le grand machin plein de carrés était destiné, Delphine comptait en faire une autre utilisation. Ça m'a d'ailleurs bien fait rire quand elle me l'a dit par SMS juste après avoir ouvert son paquet... Je te laisse aller lire tout ça chez elle.

Housse pour MAC (23)

Housse pour MAC (24)

Housse pour MAC (25)

Et dans son nouvel environnement naturel.

P1160286

So long, petite housse de MAC ! Longue vie et prospérité... (petit clin d'œil à l'immense Léonard Nimoy qui vient de nous quitter, encore une légende...)

Et comme je sais que tu adores mes articles à rallonge qui ont pour thème les cadeaux, je te le dis tout de suite : prépares toi spychiologiquement. La prochaine fois, ça va être rude. Je te ferai le récap des cadeaux cousus pour Noël... Au mois de Mars, il serait temps.

Allez Tschuss ! Et attendant, reposes toi bien ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

jeudi 21 février 2013

En bleu canard

Pour commencer, je t'invites à te chanter ce titre sur l'air de la chanson de Jeanne Mas "En rouge et Noir"... C'est bon, tu l'as ? Bon courage pour t'en débarrasser ! ...de rien, c'est gratuit =)

Plus sérieusement, c'est encore l'histoire d'un ratage transformé... A l'origine, je voulais me crocheter un autre bonnet pour aller avec mon manteau (l'autre, celui sans le pin's géant...). Et, je te le donne dans le mille, il était trop petit. Comme je le trouvais quand même pas mal, je l'ai gracieusement offert à... ma grande =) (je sais, je suis trop sympa) Conclusion : toujours pas de bonnet... Après réflexion, je me suis dit que finalement j'en préférai un  tricoté, et pourquoi pas un slouch ? J'ai donc farfouillé un peu sur Ravelry et je suis tombé sur un modèle au nom évocateur : le Zombie Killer Slouch, inspiré à sa créatrice par l'énormissime film "Bienvenue à Zombiland". En un mot, PARFAIT !

C'est ainsi qu'est né ce modeste duo mère/fille, bonnet et mitaines, auxquels j'ai ajouté un col pour ma fille qui passe quand même pas mal de temps dehors (bonnet et mitaines du dernier Chouette kit, col offert sur leur blog). Pour le bleu canard, tu es en droit de te poser des questions. Saches que mon appareil photo à plus de huit ans et qu'il refuse catégoriquement de me restituer les bonnes couleurs... Va falloir penser à le remplacer =)

En bleu canard (38)

En bleu canard (17)    En bleu canard (40)

En bleu canard (41)    En bleu canard (43)

bande_pour article_blog-10Petite séance photo dehors, pour profiter du soleil, et essayer d'attrapper un peu de canard (raté !) En tout cas, il y en a une qui ne s'est pas faite prier, et qui se l'est même joué top model. Avec l'homme, on a bien rigolé =) A star is born !

En bleu canard (46)

En bleu canard (47)

En bleu canard (49)

En bleu canard (50)

En bleu canard (51)

En bleu canard (58)    En bleu canard (61)

Un petit jeu, comme à l'école ♥

En bleu canard (65)

En bleu canard (66)    En bleu canard (67)    En bleu canard (68)

En bleu canard (69)    En bleu canard (70)    En bleu canard (71)

Pour la prochaine fois, attends toi à du très lourd ! Iron Woman s'est lancé dans la couture...

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

lundi 11 février 2013

Chop Suey

C'est le doux nom que j'ai donné à mon petit dernier, j'ai nommé, mon chapeau cloche ! Il est né (dans mon imagination) dimanche dernier, au détour d'une allée, au Grand Palais à Paris...où j'ai eu la chance de pouvoir visiter la rétrospective Edward Hopper. Je n'aurai pas la prétention, ici, de t'instruire sur ce génialissime peintre américain du siècle dernier, je ne m'y connais pas assez en art pour ça. Je peux quand même te dire, que j'ai rarement, voire jamais, l'occasion de visiter d'expo de peinture et là, j'ai passé trois heures hors du temps, c'était fabuleux ! Au passage, merci Moumoune chérie et Papounet =) Une soirée sans les gosses, parfois, ça n'a pas de prix !!! Pour en revenir à nos moutons, j'ai beaucoup apprécié le travail des couleurs de Hopper, le côté figuratif de ses oeuvres malgrès le sentiment de tristesse et de solitude qui se dégageait de presque toute sa production. Toujours est-il, qu'il m'a bien inspirée, et qu'au sortir du musée, je n'avais qu'une idée en tête : rentrer et sortir mon crochet !

J'ai commencé sur la base d'un des bonnets du dernier Chouette Kit, et puis j'ai tatonné pour lui donner sa forme de cloche...j'y tenais vraiment...et je crois que j'y suis arrivée. Puis j'ai commencé par rajouter un bandeau, mais ça ne me plaisait pas du tout. J'ai fini par imaginer ces trois chaînettes réunies par la fleur. J'adore mettre des fleurs sur mes couvre-chefs, je trouve ça trop chic =) Bref, je suis encore une fois super fière de moi (je suis une fervente adepte de l'auto satisfacton) Ah, et j'oubliais de te dire que je l'ai spécialement assorti à mon manteau de portage, utilisé everyday, au moins deux fois par jour. Allez, place aux photos...

Chapeau cloche (4)

Chapeau cloche (5)

Chapeau cloche (8)    Chapeau cloche (9)

Chapeau cloche (13)    Chapeau cloche (14)

Chapeau cloche (15)    Chapeau cloche (16)

Chapeau cloche (22)    

Chapeau cloche (26)    Chapeau cloche (25)

Tu remarqueras le bonheur de ma fille =) Elle est vraiment trop chou dans sa poche kangourou ♥

Et pour ta culture quelques oeuvres du Maître, dont celle qui m'aura poussé à donner naissance à ma première vraie créa perso.

Chop SueyChop Suey

Portrait of Orleans

Portrait of Orleans

Gas

Gas

Lighthouse Hill

Lighthouse Hill

Railroad Sunset

Railroad sunset

Et pour le plaisir, et parce qu'on est pas geek pour rien quand même ! Un petit détournement trouvé au fil du net.

Nighthawks Lego

Nighthawks (version Légo)

PS : vas-y frérot, lâches toi, je sens que ça te démange...=)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

mardi 22 janvier 2013

Mon fils...ce pirate !

Je ne sais pas si tu te souviens, mais il y a quelques temps déjà, j'avais tenté de tricoter un bonnet à mon fils. Malheureusement, les explications pour la taille enfant se sont avérées être parfaites pour mon bébé mais certainement pas pour mon grand garçon =)

Le froid ayant décidé de refaire son apparition (et la maîtresse ayant rappelé aux parents indignes que nous sommes qu'un bonnet et un col ça serait quand même utile pour ne pas attrapper froid), j'ai décidé de retenter l'expérience mais en taille adulte cette fois-ci !

Histoire de perfectionner un peu/beaucoup ma technique de tricot je me suis lancé le défi (roulement de tambour) de le tricoter en rond selon la technique du magic loop. J'avoue que les premiers rangs ont été laborieux...mais j'ai fini par prendre le truc et hop, voilà un bonnet sans coutures. AAAAHHHH trop bien =) Et pour la tête de mort, je ne me suis pas laissée avoir cette fois-ci, je l'ai tout simplement brodé, je te raconte pas le gain de temps et cette formidable sensation de zénitude...Seul détail qui tue (mais qui ne me choque pas finalement), c'est que j'ai utilisé deux restes de pelotes provenant de deux bains différents, ce qui divise le bonnet en deux dans le sens de la hauteur...

Le col, lui, est totalement improvisé (c'est la seconde fois, mais que m'arrive-t-il ?) Pareil, tricoté en rond. 66 mailles de départ, 6 rangs de côtes plates (1/2), 14 rangs de jersey (avec une alternance de rayures 2/4) et 6 rangs de côtes plates.

Aussitôt tombés de mes aiguilles, aussitôt adoptés !

Bonnet et col Camille

Je dirai même plus, knidnappés !

Bonnet et col Camille 2

Je te rassure, mon fils a fini par les récupérer à temps pour pouvoir aller profiter de la neige (ici éphémère) du week-end.

Bonnet et col Camille 3

Bonnet et col Camille 4

Bonnet et col Camille 5

Bonnet (La droguerie) et col improvisé en Partner 6 de Phildar

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 00:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 7 janvier 2013

Et 1 et 2 bonnets

Voilà maintenant plus d'un mois, ma soeur est partie vivre à Londres avec son homme, la petite veinarde. J'avais déjà prévu de lui tricoter un bonnet pour Noël (jusque là tout va bien)...A peine arrivée de l'autre côté de la Manche, elle m'envoie un SOS genre "il pèle, fait moi un truc bien chaud !" J'ai donc décidé de lui rajouter un col assorti. Pour le bonnet j'ai utilisé ce modèle trouvé sur RAVELRY (j'ai juste remplacé la bordure de côtes par du point de riz). Et j'ai dérivé le motif en col. Comme il faut toujours qu'il m'arrive une grosse galère... Je n'avais pas prévu que ça roulotterai à ce point là sur les côtés, j'ai donc dû relever toutes mes mailles et refaire une bordure de chaque côté du col. Autant te dire que je me suis bien marrée =(

Pour mon beauf, j'ai totalement craqué pour le Bonnet du Korrigan de Solenn. Je le referai c'est certain ! Il est vraiment hyper chouette à tricoter, il rend super bien...et j'adore le pompom, c'est trop la classe.

Bonnets Nunu et Ben

Bonnet du Korrigan en Luxe de Phildar (stock de ma Grand-mère), et Bonnet et col en Partner 6 de Phildar coloris Canard

La prochaine fois j'espère pouvoir te montrer ce que j'ai fait pour mes neveux pour Noël (mais j'attends toujours les photos portés...=))

Ah, et je sais bien que je te l'ai déjà dit, mais vaut mieux deux fois que pas du tout:

Bonne Année 2013

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

jeudi 22 novembre 2012

Bonnet Mistinguette et pétition Mavada

Encore un ouvrage commencé il y a fort fort longtemps (je sais à peu près quand, mais j'te l'dirai pas, na). Un bonnet Mistinguette trouvé sur ce très joli blog, et sur lequel j'ai cousu une fleur crochetée afin de remplacer le petit noeud proposé dans le tuto. Ou comment passer 2 heures à essayer de faire une fleur...mais tu l'auras compris, je suis tenace, je la voulais, je l'ai eu =)

Et si tu te demandes où se procurer le tableau de maître que tu vois derrière moi, saches qu'il faut passer commande à mon fils...un vrai petit artiste en herbe.

Bonnet mistinguette

Bonnet mistinguette 2     Bonnet mistinguette 3

Bonnet mistinguette 4     Bonnet mistinguette 5

Bonnet Mistinguette en Partner 6 de Phildar

J'en profites pour te présenter mon nouvel ami, un petit achat, un petit rien qui change tout: un rasoir pour pull acheté . J'ai fait un petit test cette après-midi sur un vieux pull bourré de bouloches: un vrai miracle! Par contre bien faire gaffe aux lainages fins ou tu risques de faire des trous, et ça, c'est pas cool... J'ai ainsi pu redonner vie à deux bérets tricotés pour ma grande et qui faisaient grise mine à force d'être portés tous les jours à l'école.

Rasoir pour pull

Pour finir, mon amie M.A.C a lancé sur son blog une pétition afin de pousser Mavada à sortir un livre de ses créations. Si vous voulez en être, c'est par .

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Posté par cestmamere à 21:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,