mercredi 2 décembre 2015

Les 4 ans d'Émilie : l'anniversaire Reine des Neiges

Yo...

C'est bien la première fois que je sèche sur mon introduction. Pour être honnête, ça fait une bonne semaine que j'essaye d'écrire cet article, mais j'avais du mal à aligner les mots, à me dire que j'avais le droit de venir te raconter des conneries après toutes ces horreurs.

Et puis, finalement, c'est en lisant le dernier post de Mathilde que j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de bon ni de mauvais prétexte pour me remettre à bloguer. Que cette tragédie n'effaçait pas nos propres souffrances personnelles aussi bien qu'elle ne pouvait, ne devait pas nous empêcher d'être heureux. Tout comme il est impensable de s'excuser pour avoir "osé" dire qu'on n'est pas au top de sa forme (n'est-ce pas Mathilde ?! oO), on ne va pas non plus se cacher parce qu'on a "osé" rire et vivre. Je déteste les poncifs à la con, mais malheureusement celui-ci est indéniable, la vie continue.

J'ai aussi pas mal hésité à venir te dire ce que je pensais de tout ça, de tout ce que j'ai entendu ou vu à la télé, dans les journaux, dans la rue, à l'école, etc... Et puis finalement, je me suis ravisée. Je me sens 1000 fois plus à l'aise à dire n'importe quoi qu'à jouer à la géopoliticienne moralisatrice. Je pourrai dire des choses qui ne te plairaient pas... ou pas d'ailleurs... Au final, on s'en tape. Ça fait déjà assez mal comme ça. On va pas en plus se faire la gueule.

Maintenant, il va juste falloir continuer à vivre en espérant que notre Monde ne soit pas en train de partir totalement en couilles. Parce que là, tout de suite, en vrai, je me demande quel avenir on laisse à nos gamins...

En attendant, moi, je vais rester dans mon rôle. Je vais continuer à venir te parler de mes aventures couturesques, tricotesques, crochetesques, et plein d'autres trucs en -esques. Je vais continuer à dire des gros mots, à te raconter ma life, même si tu t'en cognes, et que ça n'a rien à voir avec la réalisation du jour. Bref, je vais continuer à être moi, même si j'en pense pas moins.

 ♥  ♥  ♥

Sans transition, passons au sujet du jour : l'anniversaire Reine des Neiges de la tornade !!!

C'est avec un très grand étonnement qu'à la question "Qu'est-ce que tu veux comme thème pour ton anniv'?", notre Princesse nous a répondu "la Reine des Neiges.... Halloween" oO Forcément, comme sa date anniversaire se situe fin Octobre, difficile pour elle de choisir entre sa Princesse préférée de tous les temps, dont elle a d'ailleurs adopté le prénom et rebaptisé tous ses doudous... no comment, et une fête qui met à l'honneur les sorcières, les monstres et surtout... les bonbons ;-) Je t'avoue avoir essayé de chercher comment combiner les deux. Je m'imaginais très très bien Elsa toute de noir vêtue avec un chapeau de sorcière... Mais je ne suis pas certaine que j'aurais reçu l'approbation de toutes les minettes invitées à la teuf. Nous avons donc finalement décidé de faire l'impasse sur la partie Halloween de la requête de la Princesse pour nous consacrer entièrement à la partie Reine des Neiges. 

On a tout d'abord laissé Émilie nous dresser la liste de ses invités. Normal. Et on a bien fait de limiter le nombre d'entrées à 5 sinon on se serait retrouvé avec toute sa classe... Et 6 gosses de MS, c'est déjà tout un programme ! Surtout qu'on n'avait pas du tout, mais alors pas du tout pensé au fait qu'Émilie se trouve dans une classe de double niveau PS/MS, et qu'elle pouvait très bien en inviter (des PS)... Et de ce fait, ce n'est que quelques jours avant la fête que nous avons découvert (horreur, malheur) que 3 des 5 gnomes n'avaient pas beaucoup plus de 3 ans oO La mignonne avait invité, par exemple, le benjamin de la classe, sous ce magnifique prétexte "je l'adore Léandre, il est tout petit, il est trop chouchou..." Barre de rire assurée. Mais nous qui avions toujours refusé de faire les annivs en PS parce que les nains c'est bien, mais point trop n'en faut, on allait être servis. Et comble de la joie, dans l'euphorie de l'organisation de son premier anniv, nous avions écrit "de 14h à 17h30"... L'après-midi s'annonçait longue.

Forcément, il a fallut adapter les activités à la moyenne d'âge. Et finalement, ce que j'avais tenté d'éviter, c'est-à-dire le retournement pur et simple de la chambre des petits, à fini par arriver. Pour conjurer la crise cardiaque ainsi que la corvée de rangement post invasion, nous avons décidé de nous payer les services des deux grands. Il y a pas à dire, c'est bien sympa les gosses quand ça grandit et que ça devient vénal donc utile ;-)

Côté déco, j'ai réitéré le coup de la guirlande de fanions, comme pour l'anniversaire de Julie. Mais je me suis contentée d'une seule et unique guirlande destinée à être accrochée au-dessus du lit de la tornade après la fête. Comme j'avais acheté un bon mètre de tissu Reine des Neiges (ne sachant pas encore trop quoi en faire), j'ai finalement opté pour une housse de coussin qui permettait de bien mettre en valeur l'énorme motif. Coussin que je comptais lui offrir au moment où elle devait ouvrir les cadeaux des copains/copines, et que j'ai totalement oublié sur le coup. Pas grave.

InstagramCapture_617e48d2-2d1a-4922-8728-14435d9dfb7a

Côté activités, j'avais vu passer sur l'IG de Gwenaëlle (qui elle aussi préparait un anniversaire Reine des Neiges), un jeu qui consistait à accrocher la carotte d'Olaf les yeux bandés. J'ai honteusement copié l'idée, en l'adaptant à ma sauce. En fait, je dis ça, mais c'est Julie qui s'en est chargé : décalcage, recopiage, coloriage, découpage, etc... A part quelques petits flocons, elle a tout fait toute seule et franchement j'adore ;-) 

DSC_4637

Pendant ce temps-là, j'ai préparé une couronne à customiser pour chacun des invités afin d'introduire la fête en commençant par se déguiser. Franc succès ! A part pour le petit Léandre, qui a finalement bien voulu customiser sa couronne mais qui a refusé de la porter destinant son chef d'œuvre à son papa ;-) Re barre de rire.

DSC_4638

InstagramCapture_7217eaa0-ab0c-4072-8689-985b8e81b32b

DSC_4646

DSC_4650

Pour le gâteau, c'est encore et toujours mon chéri qui s'y est collé. Je n'ai toujours pas eu d'épiphanie culinaire, et lui, il aime ça. Pourquoi l'en priver ;-) Pour la déco, il s'est fait aider des deux grands, et Julie (encore elle) a réalisé le gros flocon du dessus. Décidément, qu'est-ce qu'on ferait sans elle ? Alors, pas de jeu de rôle cette fois-ci pour introduire le gâteau mais ça ne lui a rien retiré de son succès. Et si je te dis qu'en plus d'être beau, il était ultra bon ?

InstagramCapture_d10aa6aa-5a9b-4131-bd1b-3dcd31d215e1

Au secours ! Invasion de nains dans mon salon !

DSC_4664

InstagramCapture_4600f5ac-6152-432c-8f8b-e8b462170b65

La guirlande et le coussin ont finalement trouvé leur place dans l'espace perso de la Princesse,

DSC_4670

DSC_4671

Olaf, quant à lui, trône maintenant au-dessus de la fenêtre,

DSC_4673

et comme il ne fallait pas gâcher, je me suis dévouée pour finir les restes ;-)

InstagramCapture_a1dbdb21-a69a-4182-9be3-4729654843e6

Ce post manquant décidément de mignonnerie, je te laisse avec la photo des 6 mois du chouchou... 6 mois déjà !!!

InstagramCapture_1c1f1e56-a7bd-4d44-bb6c-86bcafcf1852

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:30 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


jeudi 12 novembre 2015

Au nom de la mère, de la sœur et du Saint Sunny

Yo !

Et oui, je sais, encore un titre tout pourri, mais que veux-tu, la privation de sommeil et la multiplication des nains pour cause d'anniversaire Reine des Neiges, ça empêche la bonne oxygénation du cerveau et ça pousse à écrire n'importe quoi... CQFD Bon, j'espère quand même que je ne t'ai pas froissée amie praticante. Ceci étant dit, si tu ne m'en veux pas, je serai pas contre une petite prière pour le retour de mes nuits de 7h minimum (et s'il pouvait y avoir un bonus avec la perte de mes kilos en trop, je dis banco). Bon, ok, j'arrête, je m'enfonce... Mais je te jure que c'est pas ma faute. L'épuisement, je te dis.

D'ailleurs, je ne suis tellement pas en pleine possession de mes moyens que je suis à deux doigts de te faire un post concept, genre photos et descriptif, point barre. Seulement, même comme ça, j'arriverai à te meubler des dizaines de lignes avec du vent, juste pour que tu ais l'impression d'avoir lu quelque chose. La preuve ;-)

Alors, comme je suis incapable de ne pas écrire tout comme je ne suis pas capable de ne pas parler, ça sera un post concept avec des photos toutes pourries mais du blabla pour les accompagner.

Depuis que je me suis mise à coudre, j'ai très peu cousu pour ma mère. D'habitude, je me contente de lui faire des cadeaux crochetés ou tricotés, et les rares fois où j'ai cousu pour elle, je me suis contenté d'accessoires. L'unique fois où je lui ai réalisé un vêtement date d'il y a plus deux ans, c'est-à-dire pas très longtemps après mes débuts en couture, et si j'aime toujours autant ce que je lui avais fait à l'époque, force est de constater que je ne l'ai jamais vu le porter. Cette année, pour son anniversaire, je tenais encore une fois à lui "fabriquer" quelque chose, mais histoire d'être sûre de ne pas coudre pour rien, j'ai préféré ne pas lui faire de surprise et la laisser choisir parmi mes patrons et mes tissus. Autant te dire que vu le stock, il a fallut procéder par élimination. Ma mère a opté pour un T-shirt, ce qui nous a conduites au Today Woman de Vanessa Pouzet. Un peu de spéléo dans mes jerseys, et c'était parti.

Toujours rien à dire sur ce patron. Il se coud en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire. Par contre, j'avais le souvenir qu'il était un peu large, je me suis donc fiée au tour de poitrine de ma mère et il s'avère qu'il est légèrement juste, mais portable. J'ai également allongé le corps car ma maman n'aime pas les T-shirts trop courts. Et malgré le fait que lors de notre séance préparatoire, elle m'avait demandé de faire le col et les emmanchures façon bord côtes, je n'en ai finalement fait qu'à ma tête (borné un jour...) et bordé ces extrémités d'un mini biais. J'ai également opté pour un ourlet avec biais rapporté, qui permet à tous les coups de finir joliment les arrondis et qui a également le mérite d'éviter à l'ourlet de "rebiquer"

Il faudra te contenter de photos à plat sur mon magnifique parquet, étant donné que j'ai envoyé le dit T-shirt à ma maman sur son lieu de vacances et que j'ai totalement oublié par la suite de la faire venir pour une séance photo. Tant pis.

Today Woman Maman (2)

Modèle : Today Woman de Vanesssa Pouzet (en 42, je crois)

Fournitures : jersey de mon marché et biais Motif personnel dont le nom de la couleur m'échappe.

Today Woman Maman (4)

Et voilà pour la mère ;-) Tu l'auras donc compris, le prochain ouvrage a été offert à ma sœur, ma sista qui "lives In London".

Il y a quelques mois, après que j'ai publié sur FB une photo du Shawl Skull que je venais de finir de crocheter en vue des 10 ans de ma grande, ma sœur m'avait laissé un commentaire du genre "je surkiffe, je veux !" Tout en finesse, en suggestion masquée... Forcément, je ne pouvais pas lui dire non. D'une part, parce que c'est ma petite sœur et que j'aime bien lui faire plaisir, d'autre part parce que je suis toujours flattée qu'on me demande de réaliser quelque chose (ça, ça marche à tous les coups...ou presque) et enfin, que je suis raide dingue de ce châle et que je ne me lasse pas de le crocheter. Celui-ci est ma troisième version, et j'en aurai encore une quatrième à te montrer. A ce niveau-là, c'est plus de la monomanie, mais carrément de la production de masse.

Shawl skull Nunue (7)

Modèle : Shawl Skull selon cette traduction

Fournitures : Coton Ricco DK couleur Pastèque, 4 pelotes crochetées en 3,5

Shawl skull Nunue (9)

bande_pour article_blog-10

Sur ma frangine, en mode Pirate, il y a à peine quelques semaines lors de ses vacances en Grèce. Je la déteste.

12112458_10153762091239271_1834805591503626105_n

Shawl skull Nunue (11)

Nous voilà donc arrivé(e)s au Saint Sunny. Mais c'est qui ce Sunny ? Eh bien rien à voir avec un quelconque membre de ma famille, quoique, vu le nombre de fois qu'il a été porté (d'ailleurs, je l'ai en ce moment même sur moi). Sunny, c'est tout bêtement le nom d'un pantalon casual à la coupe très estivale issu d'un Maison Victor.

En mode post grossesse, j'ai une forte tendance à déborder de mes anciens futals. Il faut dire que je ne suis pas le genre de femme à ne prendre que les quelques kilos nécessaires à la bonne fabrication de mon bébé. Au bout de 4, j'ai fait mon deuil de la silhouette de future maman chez qui la seule partie rebondie n'est autre que son ventre. C'est bien simple, moi, je gonfle de partout. Pas grave. Je m'y suis faite. Et puis, cette grossesse n'aura pas été la pire de toutes vu que je m'en suis sortie avec un bon 46 contre un 52 (très difficile à assumer) après la naissance de Julie. Je peux t'assurer qu'en ce moment, je me sens limite svelte en repensant à cette période de ma vie. Bref, je stocke et l'allaitement du microbe (toujours en cours) n'aide pas vraiment à éliminer...

A la sortie de la maternité, j'avais fouillé dans mes tiroirs et j'avais trouvé un pantalon dans lequel je rentrais à peu près (comprendre qui me boudinait, mais dans lequel j'arrivais encore à respirer). Malheureusement, celui-ci n'étant pas neuf, il a fini par craquer de toutes parts. Je le soupçonne d'avoir mis fin à ses jours prématurément afin de ne pas avoir à subir ma couenne. Le traitre. Étant donné que je ne pouvais absolument pas me résoudre à aller m'acheter un fute neuf en 46, j'ai décidé de m'en coudre un. J'ai opté pour du simple et c'est ainsi qu'est né mon Sunny qui pique les yeux ;-) Ultra simple et rapide à coudre. J'ai juste beaucoup de mal avec l'élastique large à la taille. Il finit toujours par tourner ou se plier en deux. Et je l'ai pourtant fixé à plusieurs endroits stratégiques. Le tissu provient de mon marché. C'est l'un des premiers coupons que j'avais acheté et que je destinais à une robe pour ma grande. Mais finalement, j'aime assez son effet sur moi ;-)

InstagramCapture_cd036585-fc4d-490c-b7e4-8e1e3732ee4b

Modèle : Pantalon Sunny Maison Victor en 46

Fourniture : tissu léger et ultra glissant de mon marché.

J'espère que tu auras su apprécier ce magnifique article fourre tout aux clichés imprenables !

J'essaye de revenir avec un peu plus de qualité la prochaine fois. Faudrait tout de même pas que tu crois que je te prends pour un jambon ;-)

Tschuss !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

vendredi 6 novembre 2015

Le cas du haricot vert qui aurait pu finir surgelé

Yo ! (tu noteras le retour de l'interjection top classe en guise d'intro =D)

Normalement, j'aurais dû te montrer un troisième Trop Top, mais je me suis dit que ça serait plus sympa de varier un  peu les plaisirs. Je voudrais pas que tu commences à t'emmerder en venant chez moi, et que tu confondes mon blog avec un blog co' d'addicts aux patrons d'Ivannes S. (je précise que je n'ai rien contre les blogs co', hein, ni contre Ivanne S. d'ailleurs... on sait jamais que t'es l'esprit mal placé...).

Donc, pour changer, aujourd'hui je ne te parlerai ni de jupe, ni de tunique, ni même de fille. Aujourd'hui, c'est un post 100% garçon ! Youhou !!!

Il faut avouer que même s'il m'arrive de plus en plus souvent de coudre pour mon grand, ça reste encore assez anecdotique à côté de tout ce que je peux faire pour ses sœurs. Il faut dire aussi que quand je couds pour lui, c'est surtout par nécessité et que la couture pour petits mecs c'est quand même vachement moins funky que la couture pour nénéttes. Pas facile de glisser du rose et des boutons dorés en forme de cœur. Faudrait pas qu'on se foute de lui en disant qu'il porte des trucs avec des "fanfreluches de chochotte" (attention citation :-))

Tu me diras que je pourrai m'amuser à lui faire des chemises, mais ici on a plus tendance à porter du casual. Avec des parents qui vivent en jeans / T-shirt / baskets, c'est pas avec nous que nos gosses vont développer un grand sens de la mode. Et puis, qui dit nécessité, dit basiques. Bref, je vais pas te faire un dessin, mais jusque début octobre, le pauvre petit n'avait plus que deux bermudas dans son placard, l'un étant celui que je lui avait cousu cet été lors du test pour la sortie du livre de Perrine, et l'autre un jeans H&M acheté en avril ou en mai et qui a duré un mois à tout casser avant de se retrouver entièrement déchiré au genou (à croire que mon fils vit à quatre pattes dans la cour de l'école), jeans que j'ai donc raccourci pour lui donner une seconde vie. A ce moment-là, finalement, ce n'était pas tellement génant puisque nous rentrions dans le premier épisode de canicule. Mais forcément, début octobre, ça commençait à devenir un peu limite. Il a bien aussi un jogging sur ses étagères, mais faudrait vraiment que la situation soit désespérée pour que je le laisse le porter tous les jours.

Comme je déteste toujours autant faire les magasins et que j'ai vraiment du mal à acheter un truc que je peux faire, j'avais déjà planifié de lui coudre un nouveau pantalon. Il a quand même fallut qu'on me demande, à la sortie de l'école, s'il n'avait pas froid avec son bermuda, pour que je fasse passer ce projet en top priorité sur ma to do list. Je te rassure, la remarque venait d'une de mes rares copines de l'école ;-) Dans le cas contraire, tu peux compter sur moi, ça aurait été coup de tête balayette direct. Nan mais oh... Faut pas déconner...

Donc, le pantalon. Je lui en avait déjà cousu un l'an dernier (tu noteras que le pauvre gamin n'a le droit qu'à un fute, voire deux par an... tu peux appeler l'aide sociale à l'enfance...), mais même si j'étais fière de mon exploit, le modèle, lui, ne me plaisait pas plus que ça. J'avais tenté une modif des poches dont le résultat était plus que moyen et la coupe n'était pas très flatteuse pour mon haricot vert, trop large, trop loose. J'ai donc fouillé dans mes Ottobre et je suis retombée sur un modèle déjà vu sur le haricot vert de Lison, qui, j'ai pu le constater de visu cet été, a à peu près la même morphologie que le mien. En plus d'être slim, ce modèle présente une découpe des jambes assez originale, puisqu'elles "tournent" autour du mollet. Pas besoin de chercher plus loin. Je tenais mon Graal. Côté réalisation, rien à redire. Décidément, j'aime beaucoup les pantalons. C'est à chaque fois une rude épreuve de patience et de minutie mais je dois être du genre maso. Et puis j'adore faire des doubles surpiqûres parallèles partout. Je crois que ça satisfait mon moi psychorigide. Bon, il y a toujours cette p***** de braguette au milieu de tout ça... A chaque fois j'ai l'impression que je vais gérer, et je fini toujours par faire une boulette. Le jour où je ferai une braguette 100% parfaite, je pourrai sabrer le champagne. En attendant, c'est portable. Je ferai mieux la prochaine fois (ou pas). En fait, je peux déjà te dire que j'ai fait mieux ;-) Mais c'est pas encore ça...

DSC_4575

Modèle: casual and smart, modèle 28, taille 128, ottobre 6/2014

Fournitures : velours milleraies Lolie shop et coton MT pour les poches

Gros plan sur la braguette qui dépasse un peu. Je sais, je chipotte...

DSC_4576

Et sur les découpes du bas.

DSC_4577

Je suis particulièrement fière de mes poches ♥ Et j'en profite pour te parler de mon unique modif. Mon fils n'ayant pas de ceinture, et aussi parce que j'avais grave la flemme, j'ai zappé les passants et j'ai élastiqué le dos de la ceinture.

DSC_4578

Puis comme il manquait également cruellement de petite laine, et que son seul gilet était une veste de survet' dont la fe était cassée... hum... hum... (je peux me dénoncer toute seule à l'aide sociale à l'enfance si tu veux), je me suis dit que je pouvais bien lui coudre un petit sweat dans la foulée. J'ai trouvé mon bonheur dans un Maison Victor. Une petite couture simple et reposante qui ne m'aura pris que quelques heures dans la même journée. Un exploit pour moi ! Quand je pense que je connais des filles qui arrivent à coudre plusieurs pièces le même jour oO Bon je dis simple et reposante, mais j'ai quand même réussi à me foirer en inversant les empiècements d'épaule. Un petit coup de découd vite, et hop...

Désolée pour les photos toute sombres, mais j'ai pas eu le courage de les refaire.

DSC_4580

Modèle: leather sweater (avec du sweat gris à la place du simili) taille 128, Maison Victor

Fournitures : sweat sable Lolie shop, gris Motif Personnel et bord côte donné par ma copine Marie

DSC_4582

Et sur mon Camille... Je trouve que l'ensemble lui va à la perfection. Il est trop classe ♥ Et décidément, la coupe du pantalon est vraiment top.

DSC_4584

DSC_4588

DSC_4589

DSC_4591

DSC_4592

DSC_4595

Camille est ravi de ses nouveaux vêtements, surtout de son nouveau sweat, tout doux à l'intérieur. Il l'a d'ailleurs fait toucher à tous ses camarades de classe, c'est dire =D En fait, il est toujours content que je couse pour lui, et ça ça fait vraiment plaisir. Et puis, contrairement à ses sœurs, pas besoin de négocier les modèles et les tissus. Il est d'accord avec moi à tous les coups. En vrai, je crois qu'il s'en fout, c'est bien un mec... Mais pour une fois, ça m'arrange ;-)

Allez, tschuss !

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

mardi 3 novembre 2015

Quand on aime, on ne compte pas

Et de l'amour, il en faut pour refaire plusieurs fois le même modèle étant donné la quantité de patrons disponibles tant en kiosque que sur internet. Alors, quand tu tiens limite LE(S) patron(s) parfait(s), impossible de résister à la monomanie...

C'est bien simple, maintenant, quand je pense jupe, je pense Mini Perle. Et comme récemment, j'ai dû penser cadeau d'anniv' pour les deux ans de ma nièce, je n'ai pas eu à chercher bien loin : un petit combo Mini Perle - Trop Top s'imposait. Alors, je ne vais pas te refaire l'article sur ces patrons, mais ils sont tellement agréables à coudre et tellement jolis portés, que c'est à chaque fois un plaisir renouvelé que de les coudre. J'en suis à ma quatrième Mini Perle (et toujours pas de version à volant d'ailleurs...), et mon troisième Trop Top (comment ça, ce n'est que le deuxième que je te montre ? ;-)) mais je ne m'en lasse pas.

Le plus dur en fait, c'est de trouver l'association de tissus qui va bien. Après, il suffit de se laisser guider. Voire de coudre les yeux fermés. Enfin, façon de parler, hein ?! Je ne garantis pas le résultat si tu prends l'expression au pied de la lettre ;-)

En fouillant dans mes énormes caisses I**a débordantes de tissus, je suis tombée sur un jean stretch violet et un tissu, synthétique il me semble, à fines rayures et violet également. Deux coupons qui ne demandaient visiblement qu'à se rencontrer. Il ne me manquait plus qu'une petite cotonnade contrastante pour relever le tout et c'est dans la merveilleuse dernière collection de Mondial Tissu que j'ai trouvé mon bonheur. Je tenais mon trio gagnant. Yavaitpluka.

Comme les patrons d'Ivanne recellent toujours des trésors de jolies finitions +, impossible de ne pas y succomber. Pour bien faire, je me suis donc fabriqué du biais dans la cotonnade. Biais qui m'a également servi en tant que passepoil plat pour souligner les poches et la découpe de la ceinture de la jupe. Pas une seule subtilité ne m'a échappé. Et il y a pas à dire, ça change tout. Moi qui suis du genre psychorigide de la jolie finition, je suis servie. D'ailleurs, je te disais la dernière fois que je n'avais pas encore succombé à l'usage de ces finitions + lors de la réalisation de patrons autres que ceux d'Ivanne. Eh bien, j'ai enfin sauté le pas. Et franchement, à part un coup de grosse flemme, je ne pense pas pouvoir revenir en arrière, et c'est tant mieux. Par contre, j'allais déjà pas bien vite à coudre une pièce, là, c'est carrément la cata. Mais c'est aussi joli dedans que dehors... Tu me diras, tout le monde s'en fout. Sauf moi ;-) Et c'est bien ce qui compte au final.

Et voilà ce que ma petite nièce à reçu pour son anniversaire. Alors, je sais, c'est pas une Barbie, mais c'est fait avec amour. Et puis avec 3 frères et sœurs, ce ne sont pas les jouets qui manquent à la maison... ;-) Bon, avec une maman couturière également, ce ne sont pas non plus les jolis vêtements qui manquent, mais bon.

Trop top +mini perle Gaby (5)

Trop top +mini perle Gaby (6)

Modèle : Trop Top d'Ivanne Soufflet, version B, taille 2 ans, avec dos boutonné et revers de manches.

Fournitures : tissu récupéré chez une copine, cotonnade et boutons Mondial Tissu

Trop top +mini perle Gaby (7)

Trop top +mini perle Gaby (30)

Trop top +mini perle Gaby (11)

Modèle : Mini Perle d'Ivanne Soufflet, version B, taille 4 ans (pour tenir compte de la couche)

Fournitures : jean stretch Lolie Shop, cotonnade Mondial Tissu

Trop top +mini perle Gaby (13)

Trop top +mini perle Gaby (14)

Le petit ensemble porté par le joli petit mannequin. Elle est pas trop choupi ma nièce ? ♥ Et comble de la classe, sa couleur pref de pref c'est... le violet ! Même pas fait exprès ;-)

Trop top +mini perle Gaby (20)

Trop top +mini perle Gaby (22)

Trop top +mini perle Gaby (25)

Trop top +mini perle Gaby (26)

Trop top +mini perle Gaby (27)

Trop top +mini perle Gaby (19)

Je te disais plus haut que la maman (ma belle-sœur) était également couturière. J'en profite pour te montrer ce qu'elle a réalisé pour les 4 ans de ma droguée à la Reine des Neiges. Une vraie merveille. Depuis qu'elle l'a reçu, Émilie ne la quitte plus. C'est bien simple, hier soir en rentrant de l'école, à peine son goûter englouti, elle est allé sauter dedans. Elle dormirait avec si je la laissais faire...

SavedPicture(2)

Ahhh... qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour nos nièces ;-)

♥ ♥ ♥

Pour finir, je te montre une trousse réalisée pour la petite sœur d'une des amies de Julie. J'avais offert une trousse du même modèle à cette copine, l'an dernier, à l'occasion de son anniversaire. A la suite de ça, j'en avais cousu une pour sa cadette. Ne restait plus que la benjamine. C'est maintenant chose faite. Plus de jalouse. Chacune la sienne.

J'ai suivi le patron à la lettre à part pour la patte de fermeture que j'ai redessiné en forme de pointe pour varier un peu les plaisirs.

DSC_4498

Modèle : trousse Valentin, d'après le livre Cartables et sacs à dos d'Edwige Foissac

Fournitures : cotons divers Mondial Tissu (toujours cette collection de ouf), et extérieur dans le même jean que la Mini perle au-dessus.

DSC_4502

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui ;-)

Tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Enregistrer

jeudi 29 octobre 2015

Ah la bonne Blanket

Depuis 2 jours, tu as certainement dû en entendre parler de cette satanée Blanket. Forcément, puisque nous devions toutes, nous, les 32 conspiratrices, publier avant hier sur nos blogs respectifs. Mais voilà, moi, j'aime bien ne pas faire comme tout le monde afin de me faire remarquer ;-) En même temps, j'ai cru voir d'autres retardataires hier (je dis ça, je dis rien)... Mais bon, on n'est plus à un jour près, hein?! Et puis, ça fait durer le suspens.

Alors voilà, c'est avec une très grande fierté que je viens te parler de ce projet complètement dingue, ou comment réussir à réunir 32 bloggeuses/crocheteuses/tricoteuses/couseuses autour d'un cadeau commun. Une Blanket synonyme d'amitié, de respect et de soutien. Une Blanket destinée à la chef des Fées qui l'a amplement méritée. Une Blanket fabriquée avec amour et qui tire son nom de tout ce qui me vient à l'esprit quand je pense à Nathalie : une fille enjouée, bourrée d'humour et qui aime s'amuser entre ami(e)s. Une Bonne Blanket pour une fille à la bonne franquette.

Je sais que je n'ai pas forcément besoin de justifier ma participation à ce projet, mais j'y tiens, vraiment. Il y a trois ans, quand j'ai commencé à bloguer (et là, je me rends compte que ça fait déjà trois ans p*****...), je ne savais rien faire... Sérieux ! Je me suis lancée comme ça, sans filet, sans notions de rien. Je bricolais par-ci, par-là. Ah si, je tricotais. Mais je n'avais pas crocheté depuis mes 10 ans et je n'avais jamais cousu de vêtements. Bref, j'étais une quiche. Mais ça, c'était avant. Avant de rencontrer Nathalie qui a accepté, je ne sais par quel miracle, de me référencer sur Abracadacraft alors que je n'avais publié que deux ou trois articles. Nathalie qui m'a donné un peu de visibilité et surtout beaucoup de confiance en moi. Et qui grâce à son soutien et ses conseils m'ont permis de m'accrocher et d'être encore là aujourd'hui. Alors, elle te dira que c'est n'importe quoi, que j'ai tout fait toute seule et qu'elle n'y est pour rien. Soit. Elle n'a pas tenu le crochet ni les aiguilles à ma place, elle n'a ni cousu ni écrit à ma place, mais on a tous besoin d'un déclencheur, d'un coup de pouce, et le mien c'est elle qui me l'a donné.

Alors quand j'ai lu cet article dans lequel elle annonçait son départ, j'avoue, j'ai eu un gros pincement au cœur. Pour être totalement honnête, j'ai même un peu chialé. Mais je suis comme ça. Je suis sensible. J'ai tout de suite eu envie de lui offrir un cadeau de départ, et c'est là que le miracle a opéré, j'ai reçu un mail de Charlotte me proposant de participer à un projet commun. Forcément, j'ai dit oui !!!

Voici donc mes cinq carrés à moi. Mes cinq carrés pour te dire merci Nathalie.

wp_ss_20151010_0001

Et les voilà, assemblés, et mêlés à ceux des 31 autres grâce aux talents de la talentueuse Béatrice. Merci pour ce magnifique assemblage et ton orchestration.

20150723_171125-001

20150723_171206-001

20150723_171423-001

Afin de pouvoir la transporter partout dignement, Marion a réalisé ce sac, sur lequel a été a accroché un pendentif réalisé par Anne, ainsi qu'un grand granny crocheté par Isabelle.

IMG_0141

IMG_0145

Et enfin, Claire, a confectionné cette boîte en cartonnage afin de rassembler tous nos petits mots.

IMG_0157

IMG_0182

Même si je n'étais pas présente lors de la remise de ces cadeaux, je sais de source sûre qu'ils ont plût à leur destinataire.

Et puis, je me dis qu'on sera vachement bien cet hiver, à 33 sur le canapé ;-)

IMG_0108

Pour finir, je voudrais souligner la force et la singularité de ce projet. Pour la plupart, nous ne nous connaissons pas, mais la solidarité nous a toutes unies autour d'un même objectif. Comme quoi, tout est possible.

Sur ces bonnes paroles... Tschuss ;-)

♥ ♥ ♥

Si tu veux faire un petit tour : Angel Mélie, Anisbee, Au fil Rouge, Petite Pimprenelle, Loelem, Little Honey Pie, *Tadaam, Agathe Rose, Elles adorent by Elsa, Mon Petit Bazar, L'Atelier du second, La Cabane d'Elilou, Un et Un font quatre, Papillon et mandarine, Belette Print, Rue du Moulin des prés, Case à Co, Un fil sur la toile, Cléonis, Une poule à petit pas, CDA petites choses, Mithe, Des bouts de nous, Des étoiles et des pois, L'encre violette, Fikou Mikou, Lillicroche, De rerum natura

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer


dimanche 18 octobre 2015

♥ 4 ans ♥

Et voilà ma petite Émilie Jolie, aujourd'hui, c'est ton anniversaire.

Hier, je t'ai demandé quel âge tu avais et tu m'as répondu "2 ans"... Mouais. Et puis je t'ai demandé quel âge tu allais avoir et cette fois tu m'a dit "7 ans". C'est fou c'que tu grandis vite ;-)

Bon, en vrai, aujurd'hui, tu as 4 ans...

4 ans que tu nous fait éclater de rire plusieurs fois par jour à force de clowneries.

4 ans de mauvais caractère aussi. Souvent on me demande de qui tu tiens... J'ai envie de dire "Joker" ;-)

4 ans que tu grandis petit à petit et que tu nous épates par ta vivacité et ta grande force de caractère. Il faut dire aussi que cette année, tu es devenue grande sœur, tu as perdu ta place de "bébé de la famille", et sans cris sans pleurs, tu as endossé ton nouveau rôle comme si c'était celui de ta vie.

4 ans que j'essaye d'imaginer comment tu seras dans quelques années. Pour l'instant, je te vois en jeune fille rock'n'roll, cheveux teints en rose, tatouages, et guitare à la main =D Qui sait.

En attendant, continue de grandir doucement et surtout continue à nous faire rire.

On t'aime.

Maman et Papa ♥

InstagramCapture_2f7e9318-c084-489a-8dc4-063c544aaf2e     InstagramCapture_19c62e19-89c4-42f0-bf0a-a69c984f24ea

InstagramCapture_ce8cedb1-549d-4a1d-ba7c-6b7ccbd3f194     InstagramCapture_dd642aac-b630-4f19-aa35-0f5e538caa30

InstagramCapture_eb194451-69f4-4f0d-a525-d0ff6ad19c2d     InstagramCapture_72fc3305-0cb1-41e6-9a19-a15021ee59d4

InstagramCapture_78d23631-05e9-4b80-8b58-6a384443bc91     InstagramCapture_97be145c-ba31-455b-8b18-7a3687283441

InstagramCapture_fa0be050-886d-4afe-8166-343f67e66705     InstagramCapture_13c0f0bb-9b51-485e-808d-7f9a48bb2f4d

InstagramCapture_8f9b5356-233f-4493-a9b4-6595b0bc0877     InstagramCapture_b8de214a-0b9e-4a2b-9aa4-d1455b0b9e0a

InstagramCapture_093b2264-367e-4310-b2e4-61cb734186bc     InstagramCapture_30764728-d718-4dee-8b3e-181fb4a7f9d6

InstagramCapture_22e9f66c-8695-40ae-95b4-c7b4144ee8fb     InstagramCapture_8eaee663-143c-4102-8993-34eec4c1ac78

InstagramCapture_ad2d83ed-865c-4e41-87a4-e71aa943f232     InstagramCapture_d91e5dd5-ce21-4f13-a04a-b931204cae09

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 07:05 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 16 octobre 2015

4 pièces = 4 looks

Comme tu as déjà pu le constater, cet été, j'ai un peu cousu. Et quand je dis un peu, en fait, ça veut dire beaucoup. Ce que je t'ai montré jusqu'à présent n'était que la partie émergée de l'iceberg. Et malgré les 4 pièces que je vais te présenter maintenant, il me restera encore un peu de matière pour un ou deux autres posts. C'est dire si j'ai été productive.

Mais comment est-ce possible ? t'entends-je dire du fond de mon canapé. Comment j'ai bien pu réussir à coudre toutes ces pièces alors que je venais à peine d'accoucher, et que, vacances d'été obligent, j'avais 4 nains à domicile 24h/24. J'ai ma petite théorie perso sur le sujet, et non, je n'héberge pas de famille de clandés dans ma cave. D'abord, j'ai pris un peu d'assurance niveau réalisation. Même si je cogite toujours autant entre "chaque couture", techniquement, rien ne me semble plus réellement insurmontable, comme ça a pu être le cas à mes débuts. J'apprends et je progresse, et ça c'est cool. Et puis, rappelle-toi, cet été, on a eu cette bonne vieille canicule. Une véritable alliée dans ma production couturesque, puisque elle a pas mal guidé mes choix de patrons, et qu'elle nous a obligé à nous calfeutrer à la maison (pas moyen que je mette mes gosses dehors par 40° à l'ombre oO). Tu rajoutes à tout ça, un trait de télé, un soupçon de jeux vidéos et un concours créatif, et tu as le cocktail idéal (selon mes critères) pour passer du temps peinarde à coudre ce qui te fait envie.

Et justement, après les robettes des filles, j'avais une folle envie de faire un sort au reste de mon coupon de jersey marin rose tout en étoffant la garde robe estivale d'Émilie qui manquait cruellement de vêtements à se mettre sur le dos. C'est bien simple, ses étagères étaient pleines de pantalons et de t-shirts à manches longues... Mais pas de shorts, ni de débardeurs... le désert quoi. Bon, d'accord, elle a encore assez de robes pour tenir un siège, mais ça ça ne compte pas. En couture comme ailleurs, il faut savoir pratiquer la technique dite "de l'autruche" à bon escient. Je me suis donc fourré la tête dans le sable afin d'ignorer l'existence de toutes ces robes et je me suis fait plaisir.

Au départ, j'étais partie pour un ensemble débardeur/short, et de fil en aiguille, je me suis laissée emporter, et sont venus se greffer une Mini Perle et mon premier Trop top (une tuerie ce patron). Pour la première fois depuis mes débuts en couture, j'ai abandonné mon côté "cérébral" sur une aire d'autoroute et j'ai laissé libre cours à mon côté créatif. Une pièce en entrainant une autre, et ainsi de suite, jusqu'à épuisement intégral du coupon qui a servi de point commun à toutes ces cousettes. Il n'en est pas resté une seule miette. Au final, j'ai rhabillé la tornade pour l'été tout en destockant sans laisser de chutes. Bref, une opération couture 100% benef.

Comme je te l'ai dit plus haut, tout est parti de mon envie de remettre ça avec mon coupon de jersey marin rose. Tu n'imagines pas à quel point je le kiffe ce tissu. J'avais envie d'un petit débardeur et ça faisait un bout de temps que je voulais réaliser un débardeur aux pommes d'après le modèle du livre de Muriel. C'était enfin l'occasion de me lancer. Pour l'empiècement dos, j'ai ressorti le coupon que j'avais utilisé l'an dernier pour coudre le short Joyeux de Julie. L'accord parfait. Love at first sight ♥ En ce qui concerne le patron, il taille parfaitement, rien à dire. Par contre je me suis retrouvée un peu con quand j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de patron pour la partie empiècement et que les mesures données dans le livre ne l'étaient que pour la taille adulte. En gros, pour une taille enfant, à toi de te débrouiller pour adapter. Rien de bien compliqué en soi, mais le lâcher prise et moi, ça fait 1000. Je m'en suis sortie quand même, hein... Et plutôt pas mal je trouve.

Débardeur Mu

Modèle : débardeur aux pommes d'après le livre Couture jersey et crochet de Muriel, taille 4 ans sans marges

Fournitures : jersey marin rose Mamzelle Fourmi, coton imprimé acheté l'an dernier aux tissus du centre à Laval lors de ma visite chez ma cop's Émilie

Débardeur Mu (1)

Je sais pas toi, mais moi, ce débardeur, je le surkiffe. Et je te raconte pas comment Émilie l'a adoré au premier regard.

Et là, je me rends compte que je n'ai pas chargé mes photos dans le bon ordre, et j'ai gravement la flemme de recommencer. Alors avant de te présenter le short qui a découlé de ce petit haut, je vais te parler de la troisième pièce de mon petit délire : une mini perle en jean. Que dire que je n'ai déjà dit ici. Ce patron frôle la perfection. C'est bien simple, je suis mini perle addict. Si je m'écoutais, j'en coudrais à la chaîne. J'en suis déjà à 4 et je ne compte pas m'arrêter là.

Mini perle jean (3)

Modèle : mini perle d'Ivanne Soufflet en 4 ans. J'ai oublié de rajouter les 3 cm de la denière fois, mais pour une jupe d'été ce n'était pas très génant.

Fournitures : jean Mamzelle Fourmi (déjà utilisé ici et dont il me reste encore un bon métrage), passepoil plat, biais et parementure dans le coupon fil rouge ;-)

Mini perle jean (2)

Je suis vraiment fan de ces "finitions plus" qui font tellement pros et propres. Je ne les ai pas encore adopté de manière systématique dans mes autres réalisations mais je crois que je ne vais pas tarder à succomber. C'est vraiment le must.

Mini perle jean (4)

Les deux pièces ensemble.

Mini perle jean + débardeur Mu' (2)

Pas besoin de long discours pour te dire à quel point j'adore ♥ Look n°1.

Débardeur + mini perle (3)

Comment ça me donne envie de la bouffer...

Débardeur + mini perle (8)

Ah, et voilà donc enfin le petit short dont je te parlais. Comme j'aime vraiment assortir mes filles, j'ai refait un short Joyeux dans le même tissu que celui de Julie. Décidément, ce patron est le summum du short d'été. Simple, rapide, ludique, pour un effet maximum. Et en plus, il est gratuit. La perfection.

Short joyeux (2)

Modèle : short Joyeux Her Little World taille 4 ans

Fournitures : coton imprimé, biais maison dans un foulard carré donné par ma grand-mère, ceinture en broderie anglaise de mon marché.

Et porté avec le débardeur, ça donne ça. Look n°2.

Short joyeux + débardeur Mu (3)

"Mais euh ! Le soleil, il me brûle les yeux Maman !!!" Non mais quel clown =D

Short joyeux + débardeur Mu (7)

Et là, j'en rebouffe un morceau.

Short joyeux + débardeur Mu (9)

Short joyeux + débardeur Mu (15)

Et pour finir, vu que j'avais déjà deux bas et un seul haut, il me fallait rétablir l'équilibre. Je me suis donc lancé dans mon premier Trop top en utlisant la broderie anglaise qui a servi de ceinture au short. Et la boucle était bouclée =D Alors, Trop top, on ne le présente plus. Même combat que la mini perle, c'est une tuerie de patron, plein de possibilités et la certitude de développer une addiction. Si je n'avais qu'une remarque à faire, elle concernerait les bracelets de manches. Il est absolument nécessaire de les repasser après chaque lavage pour qu'ils tiennent bien en place, et ça c'est légèrement pénible. Mais c'est marrant comme le repassage devient moins rébarbatif quand c'est pour embellir son propre ouvrage.

Trop top (2)

Modèle : Trop top d'Ivanne Soufflet version B avec dos boutonné et bracelets de manches.

Fournitures : broderie anglaise de mon marché, foulard de Mamie et coton imprimé de Laval

Comme je n'avais pas 4 boutons identiques, j'ai joué la carte du bouton unique qui fait toute la différence. Et si en plus il est doré et en forme de cœur, je suis la meilleure de toutes les Mamans du Monde entier.

Trop top (3)

Look n°3

Trop top + mini perle (1)

"Attend ! Il y a un truc sur ma tunique..."

Trop top + mini perle (2)

Non, mais franchement ?!...

Trop top + mini perle (3)

Trop top + mini perle (5)

Look n°4.

Trop top + short joyeux (1)

Trop top + short joyeux (5)

Trop top + short joyeux (6)

Trop top + short joyeux (9)

Et voilà comment d'un coupon sont sortis quatre vêtements tous parfaitement assortis. Je crois que j'ai rarement été aussi fière de moi.

Débardeur + mini perle (8)     Short joyeux + débardeur Mu (3)

Trop top + mini perle (1)     Trop top + short joyeux (9)

Mon petit doigt me dit qu'il y aura encore du Trop top dans les prochains articles. Je ne suis pas prête de venir à bout de toutes les possibilités de ce patron ;-)

Aller, tschuss.

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

mercredi 14 octobre 2015

Tag IV, le retour... (+ quand la Dame de la Cabane gâte Simon chouchou)

La dernière fois, je m'étais promis que plus jamais je ne répondrais à un de ces foutus tag ! Il faut dire aussi que c'était déjà mon troisième et qu'après les épisodes I et II, je commençais sérieusement à manquer de trucs à raconter. Et puis, soyons honnête, ça prend du temps et au bout d'un moment, ça devient carrément lassant à écrire. Alors, à lire, j'imagine même pas.

Je crois me souvenir en avoir décliné un ou deux dans le courant de l'année dernière, mais depuis, plus rien. Et c'est tant mieux, parce que comme tu le sais, j'ai beaucoup de mal à dire non (ça me perdra d'ailleurs...). Et puis, pas besoin de ça finalement pour te dévoiler des choses sur ma vie. Si tu veux tout savoir, il te suffit de relire toutes les pages de ce blog. Après, tu me connaîtras très certainement mieux que je ne me connais moi-même ;-) 

Mais voilà, il ne faut jamais dire jamais... Et après tous ces mois d'abstinence, toutes ces réunions de Tagués Anonymes, j'ai fini par replonger. Il faut dire qu'Ysabelle a sorti l'artillerie lourde niveau arguments en pondant une liste de questions totalement barrées et sans rapport aucun avec ce qui nous rassemble toutes. 

Alors, si tu as 5 minutes, c'est tipar...

1 - Crois-tu en la vie après la mort ? /* Question optionnelle : penses-tu qu'il y aura aussi des licornes ? */

Euh... Comment te dire... Il fut une époque où je croyais en Dieu. Issue d'une famille Catholique, j'ai suivi un enseignement religieux. Cathé, messes, pélerinages, etc... Et puis un jour, inutile de me demander quand ni pourquoi, je n'en ai aucune idée, je me suis rendue compte que j'adhérais par tradition et non par conviction profonde. Mon côté scientifique et cartésien a pris le dessus et j'ai cessé de Croire. Alors, pour répondre clairement à la question, non, je ne crois absolument pas en une vie après la mort. J'avoue que ça m'arrangerait beaucoup, mais ça me semble peu probable. Même si je t'avoue continuer à m'adresser à mes grands-parents disparus assez régulièrement dans l'espoir qu'ils puissent m'entendre. Esprit de contradiction quand tu nous tiens ;-)

Sinon, bien évidemment, s'il pouvait exister une vie après celle-ci, elle serait faite de méga teufs sur des plages, de bitures à la binouze, de Mac do à volonté sans grossir et de ride à dos de licorne. 

2 - Es-tu en colloc avec un animal (ou plus) ? /* pas ton mari, pas tes gosses.*/ Si oui, que penses-tu du complot des végétariens pour faire disparaître toute trace de vie animale sur Terre ? 

Malheureusement, le temps où je cohabitais avec un animal est révolu. J'ai eu une chienne, un cocker Spaniel que j'avais appelé Salsa et qui portait très bien son nom. Elle est morte il y a maintenant deux ans et il m'arrive encore d'avoir de gros coups de blues. Mais pas moyen qu'on en reprenne un malgré les demandes répétées et insistantes de Camille. Quatre gosses et un appart au troisième étage, c'est pas dog compatible. Et puis ça coûte un rein à entretenir oO Tu me diras qu'on pourrait prendre un chat, mais les chats, comme tout le monde le sait, "c'est des connards" =D Même combat pour les rats, hamsters, lapins, etc... Pas que ça à foutre.

En ce qui concerne les végétariens, je dis joker... 

3 - Quel est ton véhicule rêvé ? /* de la dernière bécane à la mode au Rafale, j'accepte toutes les réponses : portes Distrans, Porsche, char, paires de baskets etc ... */

A une époque, je t'aurais répondu un avion de chasse, n'importe lequel. Ça c'était quand je voulais faire pilote. Avant qu'on me dise qu'il fallait avoir 10/10 à chaque œil. Ça tombait mal, je suis miro comme une taupe... Sans mes lentilles (ou lunettes les jours de flemme) je ne reconnaitrais même pas ma propre mère. Et c'est du vécu ;-)

Maintenant, je me contenterais d'une bonne bagnole de course. Je rêve d'un stage de conduite sur circuit et/ou sur glace. J'y pense à chacun de mes anniversaires. 40 ans l'an prochain. Qui sait ?...

4 - C'est bientot mon anniv. Tu m'as acheté quoi ? 

Comme dirait mes parents  "un oignon dans un sac perçé"... Cherche pas... 

5 - Es-tu prête en cas d'attaque de zombies ? Ta machette est-elle affutée, ta tronçonneuse a le plein ? T'as assez de morphine en stock ?

Oh putaing !!! Je suis ultra ready ! J'ai maté le premier épisode de la saison 5 de Walking Dead avant-hier. Et je suis au taquet. I am a Survivor.

6 - C'est quoi ta marque de bière préférée ? 

Heinneken forever !!! 

7 - Quel est le dernier bouquin que tu as lu ? & t'as trouvé ça bien ? 

Harry Potter et les reliques de la Mort, pour la... pfiou... je ne compte plus. Si tu oses me redemander si c'était bien, je te cogne.

8 - En quoi vas-tu te déguiser pour Halloween ? 

Aucune idée... C'est rare qu'on fête Halloween chez nous. On se contente de déco et de bonbons pour les nains. On verra à la dernière minute. Ça finira certainement en maquillage à la one again au dernier moment, comme d'hab'. Sinon, quand j'étais "jeune", je me rappelle m'être cousu un costume de Morticia Adams trop canon. Et pour plus de réalisme, je m'étais teint les cheveux en noir. Erreur capillaire fatale.

9 - Que penses-tu de la disparition de l'enseignement du grec ancien et du latin à l'école ? 

Dat veniam corvis, vexat censura columbas

10 - Es-tu bonne en math ? Si oui, c'est combien la longueur de la diagonale d'un carré de côté X ? Question subsidiaire : as-tu eu recours à Internet pour répondre ? 

Je suis assez douée en calcul mental et en manipulation de chiffres. J'ai rarement recours à une calculatrice. Par contre, la géométrie...

11 - Penses-tu que je pervertis le truc a exiger 11 réponses n'ayant aucun rapport avec la couture, le tricot, le crochet et les arts manuels en général ? 

Sans aucun doute. D'ailleurs, je serai toi, je ferai gaffe, tu dois avoir la brigade du tag aux trousses.

♥ ♥ ♥

Trêve de conneries... Je profite de ce post qui n'a ni queue ni tête pour te montrer le dernier cadeau en date reçu pour mon Simon chouchou. Pour tout te dire, le paquet est arrivé la veille de mon article faisant la liste de tout ce que nous avions reçu cet été, mais les petits tricots faisant parti d'un test, je n'ai pas pu les publier à ce moment-là.

Cette fois-ci, c'est Caroline de la Cabane d'Elilou qui nous a gâté. Pour en savoir plus sur ce colis, je t'invite à aller voir son post, que tu as peut-être déjà lu hier. D'ailleurs, mon petit doigt me dit que si tu le lis, il t'entrainera très certainement vers un concours pour gagner de la laine toute douce. Je dis ça, je dis rien ;-)

DSC_4531

DSC_4527

Non mais t'as vu ce bavoir de ouf ? ♥ Comment jamais il servira à essuyer des carottes...

DSC_4528

Et l'ensemble porté par mon amoureux  ♥

DSC_4569

Encore merci Caro ! 

La prochaine fois, je vais essayer de finir de te présenter mes cousettes d'été, parce que je sais pas toi, mais moi je commence à me cailler sévère, et je sens que je vais pas tarder à faire dans le hors sujet.

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

Posté par amazingironwoman à 08:30 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 12 octobre 2015

Crafte-moi Nintendo ou quand Julie donne tout pour essayer de gagner un jeu vidéo

L'été est désormais loin, et alors que se profilent déjà les vacances de Toussaint (je sens que l'année va passer à la vitesse de la lumière...), il me reste encore quelques petits souvenirs de ces deux mois si particuliers que je n'ai pas encore eu le temps de partager avec toi.

Ah... l'été... Cette délicieuse période qui rime avec chaleur et couchers de soleil tardifs, apéros et barbecues. Ce qui remis dans le contexte de cette année se traduirait plutôt par "stage intensif de survie au contact d'enfants en supériorité numérique par temps caniculaire avec impossibilité de boire pour oublier pour cause d'allaitement". Tu rajoutes à ça la #foutueemboliepulmonaire de mon mec, et on se croirait presque dans une description de l'apocalypse. En vrai, à part la chaleur vraiment intense et difficilement supportable dans notre nouvel appartement situé sous les combles, et le coup de massue de l'hospitalisation du Monsieur, ça n'a pas été si horrible que ça. Incroyable, mais vrai.

Le plus difficile quand vient la période estivale et que tu es parent au foyer, c'est d'arriver à occuper et contenter toutes tes têtes blondes sans trop user et abuser du septième membre de la famille, j'ai nommé la télévision et ses dérivés les jeux vidéos. Challenge d'autant plus difficile à relever que nous même sommes de véritables télévores et de gros geeks totalement assumés. D'ailleurs, à l'instant où j'écris ces lignes, mon mec est en train de jouer à Star Wars on line... Plus geek que ça, tu meurs...

Alors quand Abracadacraft a annoncé l'ouverture d'un concours autour de l'univers de Nintendo, en partenariat avec l'éditeur de jeux vidéos pour célébrer la sortie du jeu Yoshi's Woolly World et au terme duquel deux gagnants remporteraient le jeu, j'ai tout de suite senti que je tenais là de quoi occuper sainement mes nains. Après moultes discussions autour du sujet, et le lancement d'un nombre incalculable d'idées toutes plus dingues (limites cons) les unes que les autres, l'aventure Concours s'est arrêtée avant même d'avoir commencé pour Camille et Émilie (pas moyen que je passe deux mois à déguiser toute la famille en personnages de Mario, non mais ça va pas !!!???) Ne restait plus que Julie en lice. Et je peux te dire que je suis encore épatée par le temps, l'énergie et la créativité qu'elle a réuni tout au long de ces deux mois pour tenter de gagner.

Tu l'auras compris, elle n'a finalement pas atteint cet objectif, mais malgré la déception, elle se sera tout de même énormément amusé. 

Dès le départ, elle est partie sur l'idée de recréer une scène de Super Mario représentant Mario et Luigi en plein saut ainsi que la Princesse Peach et des Toads. Il lui aura fallut un nombre certain d'heures de réflexion et de réalisation pour arriver à reproduire ce qu'elle avait en tête. Mais je crois, en toute objectivité, que son pari est plus que réussi. Je suis d'ailleurs très très fière de te présenter le fruit de ses efforts.

Je tiens à préciser qu'elle a réellement tout réalisé toute seule (à part la partie plateau du décor, celle avec la route peinte en jaune et les petites fleurs en papier, prise en charge par son Papa). Le dessin du château a été fait à "main levée"... Les dons artistiques de cette gamine me tuent. En ce qui concerne les personnages, ils ont tous pour base un bouchon de champagne (provenants de bouteilles que je n'ai malheureusement pas bues) auxquel s'ajoutent du papier, du coton, de la peinture, de la feutrine, du carton... etc... et même des cotons tiges. 

Les photos sont un peu ratées, mais elles ont été prises à une demi heure de la fin du temps imparti pour participer au concours. C'est pas la fille de sa mère pour rien ;-)

Je te laisse admirer l'oeuvre d'art.

DSC_4354

DSC_4355

DSC_4356

DSC_4358

Est-ce que tu sauras déceler lequel de ces Toads a été réalisé en premier ?

DSC_4363

DSC_4364

L'artiste en plein travail ♥

DSC_4352

Inutile de te répéter à quel point je suis fière d'elle. Et je me rends compte en écrivant ces lignes que nous avons joué les parents gravement indignes sur ce coup-là... On ne lui a même pas acheté le jeu pour la récompenser de son travail et la consoler de ne pas l'avoir gagné. Ça craint. Il va falloir qu'on remédie à ça fissa.

Et merci encore Abracadacraft d'avoir occupé l'un de mes 4 nains cet été ! Si tu pouvais trouver une idée du même genre pour l'année prochaine, ça serait tip top =D Enfin, je dis ça, je dis rien ;-)

♥ ♥ ♥

Avant de te laisser, je te montre vite fait un petit cadeau crocheté pour l'anniversaire d'une des copines de Julie. En bonne petite fille bien élevée et ultra sociable, elle a déjà débuté l'année avec deux invitations. Si j'ai décidé de moins me prendre la tête à offrir du home made à ses copines cette année, je n'ai pas pu résister à l'envie de faire ce mini Totoro à cette petite fille fraîchement débarquée dans l'école et qui a avoué devant toute sa classe, lors d'un exercice d'expression orale, que son rêve le plus cher serait de posséder tous les doudous de la Terre En voilà un de plus à sa collection. 

DSC_4512

Modèle : mini Totoro d'après ce tuto

Fournitures : Cotons Natura de DMC crochetés en 2,5

DSC_4521

Ici avec la version Grand Totoro pour que tu te rendes bien compte de la taille de la petite bête.

DSC_4523

Allez, après cet épisode 100% Geek, je te souhaite une belle semaine.

Tschuss ;-)

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer

vendredi 9 octobre 2015

"Couture pour garçons"...

...ou quand Perrine sort un livre et me demande si je veux faire partie des testeuses. Si si, je te jure, sérieux ;-)

Tu commences à me connaître, mais je récapitule pour celles du fond de la classe qui tentent de se réchauffer à côté des radiateurs pas encore allumés, moi-être-un-gros-diesel... Je suis une fille tellement cérébrale que je réfléchis entre chaque couture, pas entre deux pièces, non non (enfin si, mais c'est pas ce que je veux dire, là) mais bien entre deux "coutures". Genre je couds une manche, je réfléchis, je couds l'autre manche, je réfléchis, je couds un côté, je réfléchis, je couds l'autre côté, je réfléchis, je fais un ourlet... ouh la... je réfléchis grave là... Bref, il me faut des heures pour faire un truc tout simple. Pour te donner un exemple concret, j'ai coupé un pantalon mardi, et au moment où je publie cet article j'ai juste assemblé les côtés externes et la braguette. Me restent encore les côtés internes, la fourche, la ceinture et les ourlets. On n'est pas rendues (et mon pauvre Camille va encore passer quelques jours à porter son pantalon de survet'). Bref, je suis ultra lente et en plus, je suis une mère indigne. 

Et donc, comme tu commences à me connaître (enfin, si tu squattais pas à côté du radiateur), jamais de la vie tu me demanderais quoi que ce soit, et surtout pas de te servir de testeuse. Parce que qui dit test, dit délai, et là ma petite Dame, on atteint le paroxysme de la "diesel attitude" ou comment ma lenteur arrive à se combiner avec mon pouvoir de procrastination et mon esprit de contradiction. C'est bien simple, si je DOIS faire quelque chose pour une date précise, soit certaine que je le ferai... genre 10 minutes avant la fin du temps qui m'était imparti et à la vitesse qu'on sait. Et je peux te dire que cette affirmation est 100% véridique dans 100% des cas. Pour être sympa, on pourrait dire que je bosse mieux sous la pression. Mais on va être honnête, je suis ultra organisée mais trop optimiste pour anticiper. Et alors quand il n'y a pas de délai, c'est carrément la porte ouverte à toutes les fenêtres (remember Hippolyte...)

Sachant tout ça, imagine mon immense surprise le jour où j'ai reçu un mail de la part de Perrine m'annonçant la sortie prochaine de son propre livre de couture 100% garçons du 6 au 16 ans et me demandant si je voulais bien tester quelques uns de ses modèles !? Pire que ma lenteur, il y a mon incapacité à dire non... J'étais tellement fière et flattée que j'ai répondu par l'affirmative, et bien plus vite que mon ombre. Nous étions au mois d'avril. Un peu plus d'un mois avant la date prévue de mon accouchement, qui elle correspondait presque parfaitement avec la date de sortie du livre. En mode optimisme à fond les ballons. 

Après un petit échange de mails et une vérification des mensurations de mon mini mec, Perrine m'a fait parvenir les planches patrons des deux modèles que j'avais choisi : une marinière et un bermuda. Planches patrons décalquées par ses soins. Ne restait plus qu'à couper et à se lancer. Du pré-mâché pour feignasse en quelque sorte. Autant te dire que je ne m'y suis pas mise tout de suite, et c'est seulement quelques jours avant l'arrivée de Simon que j'ai décidé qu'il était temps de remplir mon engagement. Forcément, ce qui devait arriver arriva. Et moi qui avais seulement eu le temps de commencer à assembler la marinière. Merdum... Forcément, il n'y avait pas moyen que le livre sorte dans ces conditions, j'ai donc fait modifier la date de sa parution. Et ouais, j'ai les Great Powers et je me contre-balance des Great Responsabilities.

Non, vas-y, je déconne. Sérieusement, sur ce coup-là, j'ai eu de la chance, Perrine ayant besoin de faire quelques modifs sur ses patrons, la date a effectivement été reculée et moi, j'ai pu finir tranquilou de coudre les deux pièces sur lesquelles je m'étais engagée. Et ce, pour le plus grand bonheur de mon Camille, qui les a porté quasiment tout l'été, surtout le bermuda, canicule oblige.

Alors que dire de ces modèles ? Parce que finalement, on est pas vraiment là pour que je te raconte ma vie, mais bien pour présenter le livre de Perrine. Eh bien moi je suis fan de ceux que j'ai réalisé. Je les trouve seyants, et malgré le fait que j'ai dû réduire un peu la longeur de la marinière, ils taillent parfaitement. Je n'ai pas non plus rencontré de grande difficulté de réalisation, uniquement des erreurs d'inattention comme lorsque j'ai monté les empiècements d'épaules à l'envers. Bonjour la gourdasse. Ou encore l'épreuve à chaque fois renouvelée du montage de la braguette. J'ai beau ne pas en être à mon premier pantalon, je suis dans l'incapacité d'acquérir un automatisme. On dirait que mon esprit est totalement réfractaire à cette technique. Il me faut, à chaque fois, relire et relire les explications de montage, et réfléchir encore et encore pour ne pas me planter. Et au final, ce n'est jamais aussi parfait que je le voudrais. Mon surfilage est toujours raté (il faudra m'expliquer comment surfiler ces petites parties arrondies à la surjet, mystère...), la pose de la fermeture éclair de moins en moins approximative certes mais la surpiqûre arrondie jamais bien dessinée (pareil si tu as une technique, fais péter). Bref, je suis nulle en braguette.

A part ça, rien à redire. Peut-être juste que je suis une testeuse pas très disciplinée, hum hum. Je me suis permise quelques modifs, pas grand chose, mais quand même... Je t'ai déjà dit que j'avais raccourci la longueur de la marinière, j'ai également transformé les manches longues en manches 3/4. Et j'ai terminé l'encolure avec une bande rabattue sur l'avant (au lieu du simple ourlet proposé dans le patron). Et en ce qui concerne le bermuda, j'ai zappé les passants de ceinture.

Allez, place aux photos sur la bête afin que tu puisses apprécier le rendu. Je te préviens, mon fils était encore une fois très coopératif, très Actor's Studio. Mes gosses sont des clowns...

Test Perrine (23)

Test Perrine (26)

Qu'est-ce que je te disais ?

Test Perrine (27)

Modèle : marinière

Fournitures : jersey marin Mamzelle Fourmi, première étoile Motif personnel

Test Perrine (31)

Et ma première vraie victoire sur l'aiguille double !!! (à part sur la bande d'encolure... faut pas regarder de trop près)

Test Perrine (32)

Test Perrine (35)

Test Perrine (36)

Modèle : bermuda

Fournitures : jean et fe MT, coton guitares Michaël Miller et pression Kam

Test Perrine (38)

Test Perrine (40)

J'aime vraiment beaucoup les bordures des poches ♥

Test Perrine (42)

Un ensemble qui aura été porté et reporté tout l'été pour notre plus grand plaisir à tous les deux.

Test Perrine (28)

Encore mille merci Perrine pour ta confiance (ou ton inconscience, c'est selon).

Et si tu veux te faire une plus grande opinion du contenu du livre je t'invite à aller chez l'auteur découvrir le nom des autres testeuses ainsi que leurs réalisations. En ce qui me concerne, mon opinion est faite. 

Allez, tschuss

 

* * *

Pour ne rien rater, inscris-toi à la newsletter, en haut à gauche.

Et pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram / Facebook

 

Enregistrer